Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Diane Ducret - L'homme idéal existe. Il est québécois (Avis)

Publié le par litteratureetfrancais

L'homme idéal existe. Il est québécois de Diane Ducret

 

J'avais besoin d'une petite lecture légère et agréable par ce temps maussade et je suis donc allée piocher ce roman dans ma PAL (pour rappel défi 1 an sans achats pour le moment un succès ! )

Je ne regrette pas mon choix, il s'agit d'une lecture sans prise de tête et qui nous fait doucement sourire. J'ai adoré le principe : la femme qui rejoint l'homme idéal au Québec et qui décortique toutes ses anciennes relations etc...

J'ai beaucoup aimé les différents passages écrits en québécois et les scènes cocasses qui en découlent. Dans l'ensemble il s'agit d'un petit roman sans prétention mais qui vous fera passer un bon moment mesdames... 

Seul bémol, la fin ... Trop déçue....

Bonne lecture ! 

Lien Amazon

L'homme idéal existe, il est québécois

Partager cet article

Repost 0

Bilan février 2017

Publié le par litteratureetfrancais

Publié dans Bilans

Partager cet article

Repost 0

Olivia Billington - L'abîme au bout des doigts (Avis)

Publié le par litteratureetfrancais

L'abîme au bout des doigts d'Olivia Billington

 

Je tiens à remercier Nats Editions pour leur confiance toujours renouvelée.

Alors je vais prendre les choses dans l'ordre, la couverture est sublime, je trouve qu'elle attire le regard et donne envie tout comme la 4e de couverture...

Cependant, la réalisation me laisse un peu dépitée. J'ai passé un agréable moment dans l'ensemble mais plusieurs éléments m'ont dérangée....

L'histoire en elle-même est bien ficelée, un peu glauque et va tordre le ventre aux âmes sensibles mais à la limite ça passe, par contre je trouve que les personnages sont trop "lisses". Comment expliquer cela ? Concrètement, si votre conjoint vous dit qu'avec sa soeur il peut tuer des gens juste en les touchant, ça vous fait pas flipper ? Ben non !! Toutes les informations passent avec juste un "pincement au coeur".... Cela m'a vraiment bloquée...

Je n'ai pas forcément su me retrouver dans le texte, des aspects fantastiques mais non exploités... un vrai faux policier ? Difficile de se positionner.

Pour conclure, c'est un texte qui se lit vite et qui a le mérite de tirer le lecteur à lui mais qui m'a perturbée au point de ne pas trop savoir si j'ai apprécié ou pas.

Bonne lecture !

Lien Amazon

L'abîme au bout des doigts

Partager cet article

Repost 0

Alexandre Arlène - Bloody Harry (Avis)

Publié le par litteratureetfrancais

Bloody Harry d'Alexandre Arlène

Bon je suis tombée sur cette BD par hasard et je me suis lancée.

C'est une sorte de réécriture d'Harry Potter en version trash humoristique...

J'ai adoré les premières pages et après j'ai trouvé ça un peu redondant, on savait à l'avance ce qui allait arriver...

Mais les dessins sont sympas, ça fait rire et ce sont des références méga connues donc on passe un bon moment ! 

Pour les fans de Harry !

Bonne lecture

Lien Amazon

Bloody Harry

Publié dans BD

Partager cet article

Repost 0

Jen Campbell - Propos cocasses et insolites entendus en librairie (Avis)

Publié le par litteratureetfrancais

Propos cocasses et insolites entendus en librairie de Jen Campbell

 

Bon je ne m'attarderai pas sur ce petit recueil qui ressemble pour ceux qui suivent le groupe FB aux perles de la librairie...

Et Comme pour tout recueil, certaines m'ont fait mourir de rire, d'autres m'ont effarée et d'autres encore ont été oubliée sitôt lues...

J'avoue quand même avoir pris beaucoup de plaisir à les lire parce que c'est horrible à dire mais se moquer des autres c'est toujours bon !!

Pour terminer je vous livre une de mes préférées :

Petit garçon : Maman tu m'achètes ce livre ?

Maman : Va demander à ton père s'il est d'accord.

Petit garçon : Papa ! Maman dit que si tu ne m'achètes pas ce livre, tu pourras pas dormir dans son lit ce soir !

Bonne lecture !

Lien amazon

Propos cocasses et insolites entendus en librairie

Publié dans Humour

Partager cet article

Repost 0

Cécile Delacroix - Ça va être ta fête ! (Avis)

Publié le par litteratureetfrancais

Ça va être ta fête ! de Cécile Delacroix

 

Je remercie Le Texte Vivant  pour leur confiance et pour cet envoi...

Ceux qui me suivent me connaissent : les recueils de nouvelles c'est pas mon truc, j'ai du mal à me plonger et a apprécié des histoires courtes surtout que souvent elles ne sont pas de niveau équivalents... Et c'est une fois de plus ce qui est arrivé...

Il y a du très très bon dans ce recueil, certaines nouvelles sont cyniques à souhait avec une vraie chute qu'on ne voit pas venir, des références littéraires (je pense à celle avec Vendredi), une écriture fine et très agréable et d'autres qui s'oublient aussitôt lues parce que pas fameuses...

Ça va être ta fête ! reste cependant un bon recueil agréable à lire que j'ai lu en même pas une journée ce qui montre que ce n'est pas non plus une déception ! Par contre je n'ai pas compris l'intérêt des dates et des fêtes en début de nouvelles, au contraire ça m'a perturbée ,: est ce que cela se lit comme un ensemble ? A priori non mais du coup pourquoi ?

Bonne découverte et bonne lecture ! 

Lien Amazon

Ça va être ta fête !

 

Petit bonus offert par la Maison (une nouvelle extraite du recueil) : 

1er janvier

Nouvel An

                                                          

Je te l’ai dit cent fois que je n’en pouvais plus de tes absences, de tes lâchetés, de tes réflexions acides, de ces petites mesquineries qui me blessaient toujours un peu plus. Mais tu riais de mes chagrins, que tu trouvais ridicules et que tu appelais faiblesses.

                                                          

Je te l’ai dit chaque matin : « Quand tu pars, dis au revoir. » Je te l’ai dit chaque soir : « Quand tu rentres, dis bonsoir. » Mais tu ne disais jamais rien.

                                                          

Je te l’ai dit chaque année : « Aujourd’hui, c’est notre anniversaire, j’ai préparé quelque chose de spécial. » Mais toi, tu l’avais encore oublié.

                                                          

Je te l’ai dit chaque mois de mai : « Ce dimanche, c’est la fête des mères, pense à appeler la tienne. » Mais toi, tu souffrais avec agacement en levant les yeux au ciel.

                                                          

Je te l’ai dit à chaque fois que je te parlais d’organiser les vacances : « Et si on allait à la mer cet été, pour changer ? » Mais comme tu n’aimes que la montagne, on passait le mois d’août dans les Alpes, à faire ces randonnées que je déteste et qui m’obligeaient à porter tour à tour nos enfants trop las de grimper, en plein soleil, sur des sentiers escarpés.

                                                          

Je te l’ai dit chaque mois de septembre : « Demain, c’est la rentrée des classes, ce serait gentil que nous y allions tous ensemble pour une fois, ça leur ferait plaisir. » Mais tu répondais : « Demain ? Ah non, demain ça ne m’arrange pas. »

                                                          

Je te l’ai dit pour chaque 31 décembre : « Bonne année chéri, du succès, du plaisir, du bonheur. » Mais toi, tu sou-pirais : « Ça ne peut pas être pire que l’année dernière. »

                                                          

Je te l’ai dit tout ça mais je ne te le dirai plus.

                                                          

Si tu es arrivé à ce point de ma lettre, tu auras compris que je te quitte.

                                                          

Si tu t’imagines que c’est un coup de tête, un coup de chaud, un coup de sang et que je vais revenir penaude, en te demandant pardon, tu te trompes.

                                                          

Si tu t’imagines que c’est un départ improvisé ou précipité, tu te trompes plus encore. J’ai vidé notre compte commun, le plan d’épargne logement ouvert à mon nom par mon père mais que tu approvisionnais. Et aussi le livret de Caisse d’Épargne sur lequel tu déposais le liquide de ta comptabilité pour plus de discrétion scale et dont je t’ai arraché la procuration l’an dernier, souviens-toi. J’ai vendu la montre en or de ton grand-père et ta collection de timbres qui, soit dit en passant, valait beaucoup moins que tu ne pensais. J’emporte l’argenterie, la petite lithographie de Matisse qu’on nous avait offerte pour notre mariage et les médailles de baptême des petits.

                                                          

Si tu t’imagines que je n’arriverai pas à me débrouiller sans toi, tu te trompes de nouveau. J’ai trouvé un boulot, cela fait trois mois que je travaille sans même que tu t’en aperçoives. J’ai loué un appartement, les enfants ont chacun leur chambre. Tout est en ordre.

                                                          

Si tu t’imagines que je vais me sentir seule, là carrément je t’arrête : je pars avec ton ami Pierre, celui que tu trouves si bête, que tu accuses de vivre aux crochets de tes impôts parce qu’il est fonctionnaire et dont tu te moques parce qu’il est célibataire et sans enfant à son âge.

                                                          

Autant que tu le saches, il n’est ni bête, ni vraiment célibataire depuis des années et c’est le père de Nicolas.

                                                          

Finalement, ça, je ne te l’avais pas dit.

 

Salut mon vieux, et bonne chance.

 

Publié dans Nouvelles

Partager cet article

Repost 0

Marah Woolf - Les brumes d'Avallach (Avis)

Publié le par litteratureetfrancais

Les brumes d'Avallach de Marah Woolf

Je viens de terminer ce roman qui était dans ma Pal suite à une vente privée Michel Lafon et je l'ai dévoré !!

Emma vient de perdre sa mère et doit quitter les Etats-Unis pour aller vivre en Ecosse chez son oncle qu'elle ne connait pas. Elle y est très bien accueillie et fait la connaissance de Calum, un jeune homme très mystérieux...

Oui on est d'accord c'est clairement un scénario à la Twilight mais je vous rassure Calum n'est pas un vampire même si... non je dirais rien!! Même sous la torture...

J'ai vraiment apprécié le style de l'auteur à la fois simple sans être enfantin, les références à des mythologies que je connais moins et le caractère des deux personnages même si je trouve qu'Emma passe un peu facilement sur certaines choses...

Ce texte aurait pu être un coup de coeur mais il me manque un peu d'émotion, même pas une larmichette et surtout c'est encore une saga et le tome 2 n'a pas l'air de se profiler à l'horizon... ce qui m'a fait pousser un grand "non" à la fin du livre hier soir alors que j'étais tranquillement allongée au lit pour le terminer.

Bonne lecture !

Lien amazon

Les brumes d'Avallach

Lien vers l'ebook sur Numilog

Partager cet article

Repost 0

Michel Bussi - Le temps est assassin (Avis)

Publié le par litteratureetfrancais

Le temps est assassin de Michel Bussi

Me revoilà avec un classique mais me revoilà surtout avec un nouveau coup de coeur !! 

Comme toujours, je me suis prise au jeu de cette intrigue, j'ai cherché à comprendre si Clotilde hallucinait ou si sa mère avait réellement survécu à ce tragique accident. J'ai cherché à comprendre cet univers corse où je n'ai jamais mis les pieds mais qui m'a fait rêver dans le livre.

Je me suis attachée au personnage de Clothilde, j'ai parcouru les pages alors qu'elle parcourait la corse... J'ai adoré la double écriture entre le journal du passé et le présent 27 ans plus tard... Et surtout encore une fois, ce que j'ai fortement apprécié c'est de ne pas trouver la solution, encore une fois je me suis fait avoir... Je rêve du jour où je trouverai la solution avant et en même temps je sais que je serai déçue...

Une excellente découverte qui confirme encore une fois le talent de ce grand monsieur qui est vraiment devenu incontournable pour moi ! 

Bonne lecture !

Lien Amazon

Le temps est assassin

Lien vers l'ebook sur Numilog

Partager cet article

Repost 0

Michiel Heyns - La dactylographe de Mr James (Avis)

Publié le par litteratureetfrancais

La dactylographe de Mr James de Michiel Heyns

Je ne vais pas m'attarder sur ce roman sorti de ma Pal...

J'ai abandonné, il ne se passe pas grand chose, je n'attendais pas de l'action à proprement parler mais le style comme l'histoire sont épuisantes, prévisibles et pas spécialement attirantes.

Dommage j'en espérais beaucoup et n'ai pas trouvé ce que je cherchais, les passages de dictées d'Henri James à la dactylo Frieda sont trop lourds et les cs de conscience de celle-ci même s'ils reflètent l'époque ne me touchent en rien...

Pour conclure, une petite déception.

Bonne lecture !

Lien Amazon

La dactylographe de Mr James

Lien vers l'ebook sur Numilog

Partager cet article

Repost 0

Manu Breysse - Le tour de l'Univers en 10 puissance 43 seconde (Avis)

Publié le par litteratureetfrancais

Le tour de l'Univers en 10 puissance 43 seconde de Manu Breysse

Je remercie l'auteur pour sa confiance, je sais que ce n'est pas évident de proposer son livre aux blogueurs.

Ceux qui me suivent savent que la science-fiction n'est pas trop mon truc et je parle même pas des voyages dans le temps... Me voilà servie... Je m'arme de courage et même si les passages un peu "scientifiques" (même pas capable de savoir si ce qui est raconter est absurde ou probable lol) me dépriment j'avance et je tourne les pages... C'est un miracle, j'arrive à la fin du roman sans trop ronchonner ! 

Bon tout arrive me direz vous ! Oui mais si ça arrive c'est parce qu'il y a une vraie plume derrière cette histoire (qui en soit n'est pas extraordinaire). Un vrai travail de style à la fois incisif et drôle et un travail onomastique vraiment jouissif : vous rencontrerez les Tetpleinarabors et SigmuFred par exemple !! 

Après on est sur de l'auto-édition, la couverture va en freiner certains par contre j'ai été agréablement surprise, il reste quelques coquilles dans le texte mais pas plus qu'ailleurs ! 

Bonne lecture à vous ! 

Lien amazon

Le Tour de l'Univers en 10 puissance -43 seconde

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>