Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Sébastien Bouchery - Cadran (Avis)

Publié le par litteratureetfrancais

Cadran de Sébastien Bouchery

 

J'avais acheté ce roman lors d'un de mes passages France Loisir, c'est l'un des romans de leur collection Nouvelles Plumes.

J'avoue que la couverture et le résumé me tentait vraiment beaucoup.... mais la réalisation ne m'a pas convaincue.

Ce n'est pas un mauvais policier/thriller/ roman de course contre la montre mais je n'ai pas forcément accroché. Déjà, j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire, elle m'a paru tirée par les cheveux dès le début, et puis j'ai trop souvent douté et malheureusement eu raison pour pouvoir apprécier le fond.

En ce qui concerne la forme, le choix de la première personne est pertinent mais le style ne me convient pas, c'est dommage mais il me manquait un petit quelque chose pour rendre le texte irrésistible.

Dans l'ensemble, c'est un premier roman prometteur mais qui manque de profondeur... ce que j'attends dans un policier c'est d'être surprise et là tout me semblait évident, dommage !!

Bonne lecture à tous !

Lien Amazon

Cadran

Partager cet article

Repost 0

Carole Boucly - La formule du Nez (Avis)

Publié le par litteratureetfrancais

La formule du Nez de Carole Boucly

 

Je remercie les éditions Calepin pour leur confiance toujours renouvelée et m'excuse pour le retard pris, quelques soucis avec ma liseuse m'ont forcée à repartir à la recherche du fichier epub...

Alors j'avoue qu'au départ j'étais pas forcément emballée, le titre et la couverture ne me faisait pas forcément rêver comme quoi il ne faut pas se fier aux apparences !

Ce roman est un petit bijou, c'est le morceau de chocolat qui va avec le plaid devant la cheminée en hiver, c'est la douceur d'un sourire un jour d'orage ou cette boisson fraiche en été sur une terrasse avec des amis...

Ce roman sentimental c'est de la douceur, de la joie et beaucoup de bons sentiments. C'est le genre de livre dont on connait la fin, on se doute de tout mais c'est le style de l'auteur qui va en faire quelque chose de fort et là c'est vraiment fort, les larmes ont coulé...

Pardon je me perds... L'histoire disons que c'est celle du Nez, de Jules et de Zoé de leur rencontre, de leur cohabitation... Non je n'en dirais pas plus, vous devez lire et vous plonger comme moi dans les odeurs et les mots ! 

Bonne lecture à vous !

Lien Amazon

La Formule du Nez

Partager cet article

Repost 0

C'est au tour de Linem O'Brien de faire le questionnaire décalé !!

Publié le par litteratureetfrancais

1)     Comment vous sentez-vous ?
« Je vais bien, ne t’en fais pas », d'Olivier Adam, ma phrase fétiche.
 

2) Dites nous qui vous êtes.
« Le petit prince », j’ai aussi pensé à « Vernon Subutex » parce qu’il y a indéniablement plusieurs personnes dans ma tête, quelques unes un peu cabossées qui ont eu mille vie mais surtout au fond, une petite fille la tête dans les nuages qui a besoin d’apprivoiser les gens et qu’on lui fasse des beaux dessins.

3) Quel est votre plus grand rêve ?
« Le tour du monde en 80 jours », continuer de voyager, d'observer des paysages à couper le souffle et de découvrir d'autres cultures, je suis convaincue qu'il faut aller vers les autres, et vers le beau.

4) Qu'est ce qui vous fait peur ? 
« Rien ne s’oppose à la nuit » de Delphine de Vigan, le noir, la maladie, la perte de mes proches.

5) Quelle est votre plus grande qualité ?
Arf… difficile… « L’amie prodigieuse » d’Elena Ferrante est sûrement trop présomptueux alors je dirais « La délicatesse » de David Foenkinos, du moins c’est ce qu’on m’a dit.

6) Quel est votre plus grand défaut ?
« Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part » d’Anna Gavalda, une insécurité débordante, j’ai du mal à être seule avec moi-même, c’est sûrement pour cela en partie, que j’écris d'ailleurs, parce qu'on est jamais seul quand on écrit.

7) Où vous voyez-vous dans 5 ans ?
Facile, « Au cœur des émotions de l’enfant » de Filliozat ! Et plutôt quatre fois qu’une !

8) Où vous voyez-vous dans 10 ans ?
Dans la logique de ma réponse précédente, et à mon grand désespoir je pense... « Teen Spirit » de Virginie Despentes.

9) Comment définiriez vous votre vie ?
« Ensemble, c’est tout » d’Anna Gavalda, tout est dit.

10) Où aimeriez-vous vivre ?
Facile aussi, « Central Park » de Guillaume Musso

11) Quel est votre livre préféré ?

« La nuit des temps » Barjavel est un de mes auteurs préférés. J’ai relu ce roman, avec passion, une vingtaine de fois, et ressenti la même émotion, à chaque fois. Ce livre a eu des conséquences très importantes dans ma vie, il représente beaucoup pour moi.

12) Quel est le livre que vous avez détesté ?
« Ensemble des règles officielles de basket-ball 1996/1997, formation d’arbitre FFBB », une erreur de jeunesse.

Publié dans Interview décalée

Partager cet article

Repost 0

Un Festival à soutenir, parce que l'éducation passe par tous les arts !!!

Publié le par litteratureetfrancais

Parce que ce blog se veut ouvert à tous et toutes, 

Parce que je suis prof et que je crois à ce projet,

Parce que au fond amener les jeunes à la culture passe par tous les arts

Parce que si on ne les aide pas à grandir qui le fera ...

 

Moi j'ai participé... à Vous maintenant !! 

 

Le Festival du Film d’Actualité dans les Ecoles se tiendra le 8 et le 9 juin prochain, au cinéma de Forbach. Pour sa deuxième édition, ce ne sont pas moins de 27 films qui seront diffusés sur grand écran, tournés dans 18 structures d’encadrement de toute nature, de la maternelle au lycée en passant par un centre IME ou une école de théâtre. Sur deux jours, 1200 personnes sont donc attendues pour découvrir les productions des uns et des autres, et échanger sur des questions qui ont fait l’actualité.
Afin de bien accueillir tout ce beau monde, nous avons besoin d’un petit coup de pouce ! Un financement participatif est en ligne, et même si la participation est symbolique, cela compte beaucoup pour nous ! D’avance, un grand merci…


Pour participer au financement du festival : https://www.leetchi.com//c/ffae2017#utm_source=mail_service_fr&utm_medium=invitation_manual_fr&utm_campaign=mail_service_invitation


Plus d’informations sur : www.festivalactu.fr

 

Publié dans La parole est à vous

Partager cet article

Repost 0

Samantha Bailly - Oraisons (Avis)

Publié le par litteratureetfrancais

Oraisons de Samantha Bailly

 

Bon je viens de me faire plaisir avec cet énorme pavé tout droit sorti de ma bien trop grande pile à lire...

Je ne savais pas à quoi m'attendre en prenant ce livre classé en fantasy. Et j'ai découvert tout ce que j'aime, complots, trahisons et pouvoirs dans un univers très bien ficelé. les personnages sont forts : on en suit un grand nombre mais on s'attache surtout aux deux soeurs Manérian : Aileen et Noony. Leur destin est scellé le jour de la mort de leur plus jeune soeur...

 Ce roman se lit très bien, il n'y a que peu de moments creux et le lecteur apprend petit à petit à connaitre les différents univers et les liens de chacun... On s'attache aux personnages et on souhaite vraiment que tout fonctionne, même si certains moments sont plutôt durs...

Ce qui m'a un peu manqué c'est l'émotion, j'ai tout juste versé quelques larmes, parce que les moments forts sont un peu écourtés et c'est bien dommage... De même les dernières lignes du texte me laisse sur ma faim ce qui est dérangeant dans une intégrale...

Pour conclure, j'ai passé d'agréables heures de lecture et je recommande ce texte qui ne vaut cependant pas un coup de coeur ! 

Bonne lecture !

Lien Amazon

Oraisons

Partager cet article

Repost 0

Valérie Mazeau - Auteur de Noé

Publié le par litteratureetfrancais

Quelques questions sur vous et l’écriture

  1. Présentez-vous en quelques mots : Romancière, maman, femme.
  2. Parlez-nous de votre dernier ouvrage : Noé est un voyage dans l’enfance, notre essence de vie, et à Venise, ville hypnotique.
  3. Depuis quand écrivez-vous ? J’écris depuis l’âge de 6 ans.
  4. Que vous apporte l’écriture ? C’est ma respiration quotidienne.
  5. Dans quelle condition écrivez-vous ? J’écris dans le silence de ma maison, petit ermitage au coeur des vignes, et auprès de mon chien.
  6. Quelle est votre source d’inspiration ? Tout m’inspire. Je noircis mes pages d’idées et de mots. Jamais connu la page blanche.
  7. Etes-vous écrivain à part entière ou exercez-vous une profession à coté ? si oui laquelle ? Que vous apporte-t-elle par rapport à votre travail d’écrivain ? J’écris également des biographies, très inspirantes pour enrichir mes romans.
  8. Avez-vous d’autres projets d’écriture ? J’écris mon quatorzième roman.
  9. On dit souvent que l’auteur « fait passer un message » : est-ce le cas pour vous ? Si oui quel est ce message ? Chacun de mes romans porte un message que je souhaite partager. Noé évoque la blessure d’enfance et l’inévitable question : peut-on devenir un adulte épanoui après avoir été un enfant malheureux ?
  10. Si vous deviez changer quelque chose dans votre carrière d’écrivain, ce serait quoi ? Je ne changerais rien. Le chemin est long, tortueux, passionnant.
  11. Comment s’est fait le choix de votre maison d’édition ? Pour Noé, j’ai choisi d’en être l’éditrice, afin d’être libre de le faire vivre à ma façon. Cependant, j’ai aimé travailler avec certains éditeurs, français et canadiens.

 

Quelques questions sur vous et la lecture

  1. Qui vous a fait aimer la lecture/ l’écriture ? Ma mère et une institutrice d’école maternelle.
  2. Quel est votre auteur préféré en dehors de vous-même bien sûr ! ? George Sand.
  3. Quel type de lecteur êtes-vous ? Boulimique.
  4. Qu’aimez-vous lire ? Romans historiques, biographies, récits d’aventure, en littérature française et étrangère.

 

Quelques questions sur les blogs et tout le reste …

  1. Que pensez-vous des blogs littéraires ? Ils représentent une belle liberté d’expression.
  2. Que pensez-vous de mon blog en particulier et quel est pour vous l’intérêt de répondre à ce petit questionnaire ? J’aime sa liberté de ton, son respect des livres et de leurs auteurs.
  3. Comment gérez-vous les critiques des lecteurs de blogs qui ne sont pas des spécialistes ? (critique positive et négative) ? Chacun a sa réalité. Un roman vibre en nous selon notre vécu. Ainsi soit-il.
  4. Si vous deviez remercier un professeur que vous avez eu : ce serait qui et pourquoi ? Je remercierais plusieurs enseignants, de la maternelle au lycée… tous ceux qui étaient passionnés par leur mission pédagogique, par leur univers, et donc passionnants.
  5. Pensez-vous que les jeunes ne sont plus capables d’apprécier la lecture ? Quels remèdes proposeriez-vous ? Les jeunes aiment lire quand ils s’identifient aux personnages. Une histoire qui leur parle, sur des valeurs qui les interpellent, les intéressera… d’autant plus s’ils la lisent sur un écran.
  6. Que pensez-vous du boom des éditions numériques ? La grande diversité des éditions numériques, c’est bien. Chacun peut y trouver la possibilité de s’exprimer. Il faut simplement prendre le temps de choisir parmi toute l’offre. Le temps est notre richesse.
  7. Quels conseils donneriez-vous aux jeunes écrivains ? Le talent, c’est l’envie.

 

La parole est à vous : Une dernière phrase ? pensée ? critique ? J’ai la passion de l’écriture. C’est un grand bonheur pour moi. Je souhaite à chacun de trouver sa passion, qu’elle soit créative ou non, artistique ou autre. Vivre une passion est un émerveillement quotidien.

Publié dans Les auteurs

Partager cet article

Repost 0

Laura Lambrusco se lance le défi de l'interview décalée ....

Publié le par litteratureetfrancais

Questionnaire décalé :
 
1) Comment vous sentez-vous ?
Guerre et paix
 
2) Dites nous qui vous êtes.
Le golem, (G. Meyrinck)
 
3) Quel est votre plus grand rêve ?
Le catalogue de la Redoute (je considère que c'est une oeuvre)
 
4) Qu'est ce qui vous fait peur ? 
Psychopathologie de la vie quotidienne (S. Freud)
 
5) Quelle est votre plus grande qualité ?
La mauvaise herbe (Lu Sin)
 
6) Quel est votre plus grand défaut ?
Typhon (J. Conrad)
 
7) Où vous voyez-vous dans 5 ans ?
Les fleurs bleues (Raymond Queneau)
 
8) Où vous voyez-vous dans 10 ans ?
Physique quantique et représentation du monde (Erwin Schrödinger)
 
9) Comment définiriez vous votre vie ?
Un privé à Babylone (Richard Brautigan)
 
10) Où aimeriez-vous vivre ?
 The Waste land (T.S.Eliot)
 
Et pour finir, pour le plaisir des lecteurs deux questions bonus que vous pouvez un peu plus développée :
11) Quel est votre livre préféré ?
La conjuration de Catilina, de Salluste.
 
12) Quel est le livre que vous avez détesté ?
Je ne veux pas répondre. Les livres sont des lettres que je reçois toujours avec joie. Mais c'est vrai qu'il y a parfois de méchantes lettres.

Publié dans Interview décalée

Partager cet article

Repost 0

Laura Lambrusco - Auteur de Comment j'ai raté ma vie sexuelle

Publié le par litteratureetfrancais

Quelques questions sur vous et l’écriture
 
 1. Présentez-vous en quelques mots.
Je suis Laura Lambrusco, le personnage de mes romans. Ce qui ne veut pas dire que mes romans sont des témoignages ou auto-fictions. Non, il y a eu un événement dans ma vie antérieure qui m'a créée et je n'existe que lorsque j'écris. J'imagine que cette position peut sembler absurde, aberrante, pathologique. Peu importe, c'est uniquement ainsi que je peux vivre aujourd'hui avec l'écriture. Pour résumer, après des années de travail de soutière de l'écriture, je n'ai plus supporté d'être au-dessus. Au-dessus de mes personnages, au-dessus de ma page. Je suis rentrée moi-même dans le texte. Ça n'est pas une façon théorique ou une position intellectuelle, c'est un mouvement qui se fait dans ma chair.
 
 2. Parlez-nous de votre dernier ouvrage.
Mon dernier ouvrage, c'est celui qui m'investit le plus pour l'instant, celui que j'écris. Au-delà de cette coquetterie, "Comment j'ai raté ma vie sexuelle" est mon dernier roman publié. Il est crucial pour moi au sens où c'est à partir de celui-ci que j'ai pu totalement libérer mon écriture, tant dans les thèmes abordés, la façon explicite et presque clinique de décrire les situations et mes commères et compères personnages, et surtout le style ; par rapport au précédent, j'ai pu réaliser ce que je voulais dans ce qu'on pourrait considérer comme des mélanges de niveaux de langages mais qui, pour moi, est simplement l'utilisation de la langue telle qu'elle est, sans aucune distinction de niveau de langage, sans me soucier de savoir si tel mot ou telle phrase est grossière ou ne l'est pas. Une langue comme le réel, qui est parfois simultanément merveilleux et atroce, dont les parfums sont enivrants ou émétiques.
 
 3. Depuis quand écrivez-vous ?
Depuis l'enfance. J'ai commencé à tenir un journal toute petite. Mais je n'écris de l'intérieur des livres que depuis deux ans.
 
 4. Que vous apporte l’écriture ?
La vie même. C'est là que je respire, que je pleure et ris, que mes émotions sont les plus puissantes. Dès que je lâche le stylo ou le clavier, je me retrouve comme un golem, attendant qu'on m'insuffle à nouveau la vie.
 
 5. Dans quelle condition écrivez-vous ?
C'est une sorte de transe, mais je reste sans cesse animée d'une distance sur ce qui est en train de m'arriver dans le texte. Et j'ai besoin d'être entourée de livres.
 
 6. Quelle est votre source d’inspiration ?
Si je le savais, je n'aurais sans doute plus besoin d'écrire. Mais j'entrevois malgré tout que ce qui me rend la plus sensible et me propulse dans l'écriture, c'est la vie des humains, la souffrance, l'injustice, la joie aussi… Le roman où j'écris pour l'instant traite de cette question-là, du traumatisme en littérature utilisé comme une métaphore du destin de chacun.
 
 7. Etes-vous écrivain à part entière ou exercez-vous une profession à coté ? si oui laquelle ? Que vous apporte-t-elle par rapport à votre travail d’écrivain ?
Etre autrice à part entière, la question pourrait se formuler "est-ce que je gagne assez pour ne faire que ça ?". Non, malgré un appétit d'oiseau, mes droits ne suffisent pas à m'empêcher de vivre aussi d'expédients. Je suis donc jardinière dans mon petit potager pour avoir déjà des épinards avant d'avoir du beurre et, selon les aléas des saisons, harceleuse de services sociaux. Deux activités qui m'apportent pour le potager, le sens de la sincérité, de la patience et de l'humilité, et pour les services sociaux, des rencontres étonnantes avec mes co-demandeurs.
 
 8. Avez-vous d’autres projets d’écriture ?
Oui, bien sûr, plusieurs romans en projet dont un en train d'aboutir et un recueil de poésies.
 
 9. On dit souvent que l’auteur « fait passer un message » : est-ce le cas pour vous ? Si oui quel est ce message ?
Non, je n'ai pas de message à proprement parler. Lorsque j'écris à mes lecteurs, ce serait plutôt comme lorsqu'on alerte quelqu'un d'un danger imminent. Et aussi, lorsque j'écris, je me sens dans une amitié et une complicité très profonde, très ancienne, avec mes lecteurs. Les courriers que je reçois me rendent souvent cette même relation très forte, très touchante.
 
 10. Si vous deviez changer quelque chose dans votre carrière d’écrivain, ce serait quoi ?
Me débarrasser de mon golem.
 
 11. Comment s’est fait le choix de votre maison d’édition ?
Ils sont petits, et ce qui est petit est mignon ! Plus sérieusement, je n'ai envoyé mon manuscrit qu'à eux, alors qu'ils n'avaient qu'un très petit catalogue, parce que quelque chose d'indéfinissable m'a touchée en voyant leur site, sans doute une sincérité à laquelle je tends.
 
Quelques questions sur vous et la lecture
 1. Qui vous a fait aimer la lecture/ l’écriture ?
Mes parents, grands lecteurs tous les deux, grands collectionneurs de livres, les murs de l'appartement en étaient couverts.
 
 2. Quel est votre auteur préféré en dehors de vous-même bien sûr ! ?
Salluste, mais je me permets d'ajouter Thucydides.
 
 3. Quel type de lecteur êtes-vous ?
Je lis autant que je peux, lectrice désordonnée, maltraitant les livres qui restent empilés et ouverts, cornant les pages… la lecture, c'est un festin.
 
 4. Qu’aimez-vous lire ?
 Aucune restriction. Je lis tout, du catalogue de supermarché à la philosophie, qui me sont autant d'énigmes. J'ai l'impression que tout est toujours nouveau et mystérieux.
 
Quelques questions sur les blogs et tout le reste …
 1. Que pensez-vous des blogs littéraires ?
Ce que j'en vois me surprend et m'enthousiasme. Je trouve formidable ce mouvement des blogs littéraires, c'est-à-dire des lecteurs qui se sont emparés de la question de la critique.
 
 2. Que pensez-vous de mon blog en particulier et quel est pour vous l’intérêt de répondre à ce petit questionnaire ?
Mon éditrice m'a envoyé le lien en même temps que le questionnaire. J'ai lu quelques articles et je les ai trouvés vrais, sincères, engagés, investis de la passion de la littérature.
 
 3. Comment gérez-vous les critiques des lecteurs de blogs qui ne sont pas des spécialistes ? (critique positive et négative) ?
Les critiques des non spécialistes, c'est-à-dire les critiques des lecteurs. Chaque lecteur qui est le meilleur critique. Les critiques négatives, je n'en ai pas encore reçu (à part quelques lettres d'insultes !) mais je crois que j'y serai attentive comme à une polémique dans une discussion entre amis. Est-ce que ça peut rompre une amitié ?
 
 4. Si vous deviez remercier un professeur que vous avez eu : ce serait qui et pourquoi ?
Une prof de gym qui m'a appris à ne pas m'entraîner à l'échec.
 
 5. Pensez-vous que les jeunes ne sont plus capables d’apprécier la lecture ? Quels remèdes proposeriez-vous ?
Je ne suis pas certaine que les jeunes d'aujourd'hui lisent moins que ceux d'avant… Et si l'on pense aux époques d'avant l'école obligatoire, il y a fort à parier qu'aujourd'hui beaucoup plus de jeunes lisent qu'en 1750, par exemple. Et si l'on veut qu'ils lisent plus encore, il faut écrire de bons livres. C'est la responsabilité des écrivains et des éditeurs. Ne pas prendre les jeunes pour des idiots.
 
 
 6. Que pensez-vous du boom des éditions numériques ?
Excellent, j'adore ça. Ça ne remplace pas le papier et ça n'est pas fait pour ça.
 
 7. Quels conseils donneriez-vous aux jeunes écrivains ?
Il serait bien présomptueux de la part d'une autrice comme moi, aussi vacillante, sans cesse en création d'elle-même, de donner quelque conseil que ce soit à qui que ce soit. Chacun doit créer son chemin. Chaque auteur est unique.
 
La parole est à vous : Une dernière phrase ? pensée ? critique ?
 
Ah ! La liberté soudain me rend muette ! Merci pour ces questions et l'espace qui m'est donné...

Publié dans Les auteurs

Partager cet article

Repost 0

Valérie Mazeau - Noé (Avis)

Publié le par litteratureetfrancais

Noé de Valérie Mazeau

 

Je tiens tout d'abord à remercier l'auteur pour sa confiance, je sais que ce n'est pas évident de confier son roman à des chroniqueurs.

Alors, Noé c'est l'histoire de Louis, éditeur paumé et misogyne qui veut relancer sa maison d'éditions et qui rencontre deux femmes : Sophie et Emilie. Il se lance aussi dans l'écriture et nous suivons donc son évolution et celle de ses personnages.

Bon je dois avouer que je déteste le personnage de Louis, je n'ai pas réussi à m'attacher à lui mais c'est pas grave Sophie était là pour réguler les choses même si elle est parfois agaçante dans son rôle de "victime"...

Au départ, j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire avec les points de vue qui changeaient souvent, le passage d'une histoire à l'autre et puis je me suis prise au jeu et je n'ai plus lâché le texte. Le style est efficace, concis et laisse en même temps de la place à l'imagination du lecteur, il recrée Venise sous nos yeux....

J'ai beaucoup aimé la plongée dans la vie et l'enfance de Louis même si certains aspects m'ont paru évidents assez rapidement.

Pour conclure, ce texte n'est pas un coup de coeur, il m'a manqué une touche d'émotions pour cela mais il m'a permis de passer un agréable moment et je le recommande ! 

Bonne lecture!

Lien Amazon

Noé

Partager cet article

Repost 0

Cédric Dassas - Saignant ou à point ? (Avis)

Publié le par litteratureetfrancais

Saignant ou à point ? de Cédric Dassas

 

Toujours dans mon défi 0 achat pendant un an je vide ma liseuse et me suis donc laissée tenter par ce texte.

Ce roman c'est un témoignage assez fort en émotions d'un médecin du SMUR. En effet, veillant son mentor en salle de réanimation, il raconte certaines des interventions qui l'ont le plus marqué.

Ne vous attendez pas à un monde tout beau, tout rose, même si le style est agréable, la réalité de la vie nous rattrape et nous rappelle toutes les émotions connues par ces hommes si forts qui ne doivent pas craquer quand tout va mal...

J'ai passé un agréable moment, versé une larme ou deux et surtout j'ai encore plus d'admiration pour les intervenants du SMUR.

Attention par contre au classement en humour sur LA par exemple : il ne s'agit pas de quelque chose de drôle, certaines scènes sont horribles, d'autres très émouvantes et même si le style est assez léger on est confronté à la mort sans arrêt !

Bonne lecture !

Lien Amazon

Saignant ou à point ?

Lien vers l'ebook sur Numilog

Publié dans Témoignage

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>