Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Michel Bussi - Gravé dans le sable (Avis)

Publié le par litteratureetfrancais

Gravé dans le sable de Michel Bussi

 

C'est pas dur de se plaisir lors d'un long week end ensoleillé : amis, famille et surtout un bon livre et pour être sure de ne pas me planter j'ai choisi Bussi.

Ce roman est l'un des rares que je n'ai pas lu de lui et il trainait dans ma PAL depuis quelques temps déjà....

Ce roman c'est l'histoire d'Alice Queen qui veut "venger" l'honneur de Lucky mort lors de l'assaut de la Pointe Guillaume en 44. C'est l'histoire d'un amour éternel, d'une quête identitaire, de complots et autres bassesses. C'est aussi l'histoire d'une amitié à travers le monde...

Ce roman c'est une enquête toujours bien ficelée, dans laquelle se lecteur se prend au jeu, cherche, suppose mais ne comprend que quand l'auteur le décide et c'est ce qui fait le génie de ce grand monsieur.

Encore une fois, j'ai pensé, mangé et dormi "Alice Queen" et encore une fois je me suis lourdement trompé !!!

Je conseille ce roman à tous et toutes, il me manquait un peu d'émotions pour en faire un coup de coeur mais le temps n'a pas aidé à être dans l'ambiance !!

Bonne lecture !

Lien Amazon

Gravé dans le sable

Partager cet article

Repost 0

Aldous Huxley - Le meilleur des mondes (20e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley

 

Personnages principaux

  • Le Directeur de l’Incubation - Thomas
  • Mr. Foster Henry
  • Lenina Crowne
  • Polly Trotsky
  • Sa Forderie Mustapha Menier
  • Bernard Marx
  • Fanny
  • Benito Hoover
  • Helmholtz Watson
  • Linda
  • John
  • Popé

Résumé par chapitres

Chapitre 1 : Le Directeur du centre d’Incubation et de Conditionnement de Londres organise une visite de celui-ci. On apprend que tous les hommes sont créés et conditionnés par les centres.

Chapitre 2 : La visite continue à l’étage des pouponnières. Les enfants vivent des expériences traumatisantes dans le but d’être conditionnés. Tous les conditionnements dépendant des besoins de l’état. Chaque catégorie sociale (Alpha, Bêta, Gamma, Delta et Epsilon) est associée à une couleur.

Chapitre 3 : Plusieurs discussions entremêlées :

  • Fanny et Lenina parlent du fait que chacun appartient à tous et que Lenina devrait varier ses partenaires
  • Deux hommes parlent des femmes qu’ils ont.
  • Le Directeur et Menier racontent les horreurs du passé : monogamie, sentiments, etc et les conséquences : guerre, destruction de la culture.

Chapitre 4 : Lenina propose à Bernard Marx de l’accompagner au Nouveau Mexique. Il n’a pas l’air de penser ni d’être comme les autres. Elle voit toujours Henry et se satisfait de sa condition. Bernard se sent rejeté du fait de sa différence. Il ne se sent pas à sa place. Il est ami avec Helmholtz qui souffre d’un excès mental mais qui est moins isolé.

Chapitre 5 : Lenina et Henry prennent du « soma » (sorte de drogue) pour s’amuser au golf puis dans une sorte de boite de nuit. Ils parlent du conditionnement et du fait que chaque caste se satisfait de sa situation. Bernard se rend à un Office de Solidarité. On dirait une réunion de secte. Il fait comme les autres mais est totalement déconnecté.

Chapitre 6 : Lenina trouve Bernard bizarre mais attirant. Bernard ne fonctionne pas comme les autres : il rêve d’intimité, de passion, de liberté et de désir alors que Lenina et les autres se satisfont des divertissements à leur portée et du soma. Le Directeur évoque un souvenir du passé devant Bernard : cela est normalement défendu. Bernard, menacé d’être transféré s’il ne se conduit pas « normalement » se vante devant son ami Helmholtz qui ne réagit pas. Le voyage dans la Réserve de sauvages a lieu. Bernard est préoccupé par son futur transfert en Islande qui semble se concrétiser. Il accepte le soma conseillé par Lenina. Les sauvages sont ceux qui vivent comme nous.

Chapitre 7 : Lenina a oublié son soma. Elle supporte mal le spectacle des sauvages dans leur habitat naturel. Ils rencontrent Linda, la femme que le Directeur du D.I.C avait perdue dans la Réserve. Elle a eu un enfant naturel. Elle essaye tant bien que mal de le faire vivre comme les hommes civilisés. Lenina est horrifiée.

Chapitre 8 : John, le fils de Linda, raconte ses souvenirs à Bernard. Il a toujours été exclu, coincé entre deux civilisations. Bernard propose de les ramener à Londres, Linda et lui.

Chapitre 9 : De retour, Lenina prend une grande dose de soma pour dormir0 Bernard met au point son plan et reçoit les autorisations nécessaires. John est obsédé par Lenina et pénètre par effraction sa chambre.

Chapitre 10 : Le Directeur veut humilier Bernard en le congédiant devant tout le monde pour son attitude qui nuit à la société. Renversement de situation avec l’arrivée de Linda et John.

Chapitre 11 : Tout le monde s’intéresse à John. Bernard est devenu célèbre. Linda est mise sous soma : elle en mourra rapidement. Lenina va au cinéma sentant avec John, elle espère une relation sexuelle avec lui qui n’arrivera pas car il n’a pas apprécié le film et surtout parce qu’il ne comprend pas cette société.

Chapitre 12 : John, toujours appelé Le Sauvage, refuse de sortir à l’un des dîners de Bernard. Ce dernier retrouve alors son statut de paria. Lenina est affectée par le rejet de John. John et Helmholtz partagent la même passion pour les envolées lyriques même si Helmholtz ne peut pas approuver Shakespeare. Menier rejette un manuscrit excellent à cause d’idées qui pourraient être vues comme hérétiques.

Chapitre 13 : Lenina n’arrive pas à oublier John. Elle se rend chez lui. Il lui dévoile son amour. Quand elle se déshabille, il entre dans une colère noire et la frappe. Ils ne partagent pas la même vision de l’amour.

Chapitre 14 : John arrive au chevet de sa mère, mourante. Il lui en veut de penser à Popé, son ex-amant, et pas à lui alors qu’elle est sous soma. L’infirmière est inquiète, le comportement inconvenant du sauvage qui a des sentiments risque de déconditionner les enfants en visite.

Chapitre 15 : John assiste à une distribution de soma. Il devient fou et l’arrête pour offrir la liberté aux hommes et femmes présentes. Les Delta deviennent fous. Helmholtz et Bernard lui viennent en aide chacun à leur façon.

Chapitre 16 : Ils sont avec l’Administrateur Menier. Celui-ci leur explique le fonctionnement du monde. Il n’en est pas satisfait mais l’accepte. Ils vont être envoyés sur des îles. Bernard ne le supporte pas contrairement à Helmholtz. Menier a expliqué les dangers causés par l’Art et la science.

Chapitre 17 : Manier et le sauvage débattent sur la religion et son intérêt. Menier conclue en disant que la liberté c’est être malheureux ce que réclame John. Il veut la liberté avec ses avantages et ses inconvénients.

Chapitre 18 : John essaye de s’isoler et de se punir. Il reste le centre d’attractions des gens civilisés. Il finit par se suicider pour leur échapper.

 

Publié dans 20e siècle

Partager cet article

Repost 0

Véronique Beaumont - Brèves de cimetière et des pompes funèbres (Avis)

Publié le par litteratureetfrancais

Brèves de cimetière et des pompes funèbres de Véronique Beaumont

 

Bon je ne vais pas m'attarder sur ce titre qui est une réelle déception.

Vous me connaissez c'est le titre qui m'a attirée... J'espérais quelque chose d'un peu drôle, des anecdotes plutôt croustillantes et rien... Pas un sourire... 

Les anecdotes se suivent, se ressemblent et n'ont aucune fraicheur... Dommage !!

Le style d'écriture est plat et redondant. Il n'y a malheureusement rien qui m'a forcée à tourner les pages ! 

Bonne lecture ! 

Lien Amazon

Brèves de cimetière et des pompes funèbres

Lien vers l'ebook sur Numilog

Publié dans Témoignage

Partager cet article

Repost 0

Joëlle Charbonneau - L'élite tome 2 (Avis)

Publié le par litteratureetfrancais

L'élite - Sous surveillance de Joëlle Charbonneau

 

J'ai sorti ce deuxième volume de ma Pal et je ne regrette pas ! 

ATTENTION SPOILER : Cia a réussi le Test et arrive à L'université. Elle n'a pas oublié ce qui lui est arrivé et elle décide de se rebeller contre ce système ! 

Le texte est toujours très bien écrit, le style est incisif. C'est vraiment agréable. J'accroche au personnage de Cia, elle a du caractère sans pour autant être sans peur et sans reproche. 

Le texte se lit vite, est adapté à tous les publics malgré la violence de ce qui est présenté et c'est très agréable ! De même les actions s'enchainent et en fermant le livre on a une seule envie : ouvrir le tome 3...

J'ai passé un agréable moment avec ce deuxième tome !

Bonne lecture !

Lien Amazon

L'élite tome 2 : sous surveillance

Lien vers l'ebook sur Numilog

Partager cet article

Repost 0

Bettina MLK se lance dans l'interview décalée !!

Publié le par litteratureetfrancais

 

Dites nous qui vous êtes.

Je suis une jeune fille qui bouillonne d’inspirations, qui veut aller souvent trop vite dans ses réflexions.

Parfois, je brûle les étapes, j’oublie des choses et cela n’est pas bien.

Je suis Rosemary Woodhouse dans le livre d’Ira Levin « Rosemary’s Baby ».

 

Quel est votre plus grand rêve ?

Pouvoir exercer un métier que j’aime.

Avoir la chance de travailler de chez moi.

Lire, rêver et écrire les weekends. 

Ou vivre la vie d’Anna dans « Les tribulations d’une caissière » ?

 

Qu'est ce qui vous fait peur ?

La mort.

Ou devenir dangereusement connu.

Ne plus pouvoir se promener tranquillement sans être l’objet de regards intrusifs, de remarques abusives, de curiosité malsaine.

De me retrouver dans la peau de Paul Sheldon dans « Misery » de Stephen King.

 

Quel est votre plus grand défaut ?

Je me méfie de tout le monde.

Le livre « Chanson douce » de Leïla Slimani n’a fait qu’empirer ce vilain défaut.

 

11) Quel est votre livre préféré ?

« Au-delà du mal » de Shane Stevens.

Meilleur roman policier, noir.

Angoissant, frustrant, jubilatoire.

Les personnages sont morbides, fous et intelligents. J’ai adoré me faire peur.

 

12) Quel est le livre que vous avez détesté ?

Beaucoup.

Mais je n’ai malheureusement pas le temps, pour l’instant, de me faire des ennemis.

Publié dans Interview décalée

Partager cet article

Repost 0

Mon périple au salon du fantastique ! ...

Publié le par litteratureetfrancais

Mon périple au salon du fantastique ! ...

Nous sommes vendredi, il est 14h... Enfin, les élèves sont mis dehors avec un grand sourire... J'échange les escarpins contre des baskets confortables et j'enfile mes lunettes de soleil... C'est parti pour 4h de route afin de rejoindre Mélanie Wency qui m'accueille pour le week-end et que j'ai trop hâte de retrouver...

Je vous passe la route, agréable, les chansons massacrées, le café pour tenir le coup et l'arrivée....

Mon premier stress : la découverte du périph parisien !!
Mon premier stress : la découverte du périph parisien !!Mon premier stress : la découverte du périph parisien !!

Mon premier stress : la découverte du périph parisien !!

Samedi 6 mai : 11h.

Arrivée sur le stand, rencontre avec les auteurs que je côtoie virtuellement depuis quelques années maintenant et que je suis heureuse de rencontrer : Deb, Emma, Olivier et Stéphane....

Je passerai sous silence l'organisation un peu hasardeuse du salon pour ne garder que le meilleur !! 

Le stand est très vite dressé et nous sommes installés ... C'est parti pour 3 jours de rires, de surprises et autres délires...

 

Pour la suite, c'est grâce aux photos que vous en saurez plus !!!  (Et si vous en voulez encore plus allez voir ici)

 

Petite dédicace à ce jeune homme qui m'a ouvertement draguée et nous a fait rire pendant 2 jours avec son look et surtout sa technique pas très au point !!! 

On était tout d'abord là pour travailler....
On était tout d'abord là pour travailler....On était tout d'abord là pour travailler....
On était tout d'abord là pour travailler....On était tout d'abord là pour travailler....
On était tout d'abord là pour travailler....On était tout d'abord là pour travailler....

On était tout d'abord là pour travailler....

... et prendre l'apéro... Nos voisins de stand ont halluciné !!

... et prendre l'apéro... Nos voisins de stand ont halluciné !!

On a aussi beaucoup ri....
On a aussi beaucoup ri....On a aussi beaucoup ri....
On a aussi beaucoup ri....

On a aussi beaucoup ri....

... malgré un défi déprimant qui m'a ouvert les portes de belles rencontres sur le salon !!

... malgré un défi déprimant qui m'a ouvert les portes de belles rencontres sur le salon !!

En parlant de rencontres : Mélanie je t'aime !!! En parlant de rencontres : Mélanie je t'aime !!!

En parlant de rencontres : Mélanie je t'aime !!!

Et Mélissa j'ai été heureuse de te voir IRL !! De même que j'ai fait de super rencontres (Anna, Fred, Nathalie,....)

Et Mélissa j'ai été heureuse de te voir IRL !! De même que j'ai fait de super rencontres (Anna, Fred, Nathalie,....)

Je suis rentrée des étoiles plein les yeux, des souvenirs pleins la tête avec quelques bricoles :pJe suis rentrée des étoiles plein les yeux, des souvenirs pleins la tête avec quelques bricoles :p

Je suis rentrée des étoiles plein les yeux, des souvenirs pleins la tête avec quelques bricoles :p

Pour conclure,  les ventes ont été ce qu'elles sont mais au final, la joie d'avoir passé du temps avec eux a surpassé toutes les petites contrariétés !!

 

Défi toujours en cours !!!!!

Partager cet article

Repost 0

Bettina MLK - Auteur de Menuet pour coeurs brisés

Publié le par litteratureetfrancais

Quelques questions sur vous et l’écriture 

  1. Présentez-vous en quelques mots.

Je m’appelle Bettina MLK.

Je suis une jeune écrivaine de vingt ans.

 

  1. Depuis quand écrivez-vous ?

J’écris depuis que j’ai dix ans (je crois bien).

J’ai fini mais non corrigé ma première œuvre littéraire de cent vingt pages, Ma meilleure amie à l’âge d’onze ans. Deux bonnes amies de l’école qui se voient du jour au lendemain contraint à se séparer car l’une déménage.

 

  1. Que vous apporte l’écriture ?

Je suis une fille calme, qui n’a pas énormément d’amis et au lycée, je n’étais pas spécialement aimée de ma classe de seconde.

L’écriture me permet de m’évader, de m’aider dans certains moments, de me détendre ainsi que de me rassurer.

Mes amis sont mes personnages.

 

  1. Dans quelle condition écrivez-vous ?

J’écris assise ou debout dans le train, allongée ou assise sur mon lit, papier, ordinateur, dans la rue, portable, etc...

Dans un environnement calme ou bruyant.

 

  1. Quelle est votre source d’inspiration ?

Les livres, les films.

J’écoute souvent les conversations des gens dans les restaurants, bar, rues, tribunaux, commissariats et autres...

 

  1. Avez-vous d’autres projets d’écriture ?

Oui. Je suis actuellement sur 3-4 gros (romans) projets.

Ma mère m’aide pour la syntaxe, l’orthographe. Ce n’est pas facile.

Je travaille et je mets mon salaire de côté pour pouvoir traduire mes écrits en anglais.

J’espère finir d’ici septembre 2017 ou janvier 2018.

 

Quelques questions sur vous et la lecture

  1. Qui vous a fait aimer la lecture/ l’écriture ?

Mes parents.

Ils sont des artistes.

Chez moi, les murs sont des livres.

Je pense en avoir au moins 1000 voire 2500 romans sans compter mes 900 mangas et les centaines de BD de mon frère.

 

  1. Quel est votre auteur préféré en dehors de vous-même bien sûr ! ?

Shane Stevens.

Meilleur romancier américain (désolée Stephen King) qui arrive à te faire frissonner d’angoisse.

Depuis Au-delà du mal, je n’arrive pas à trouver un livre policier-noir de cette ampleur.

 

  1. Quel type de lecteur êtes-vous ?

Je lis beaucoup : entre 2/3 à 4 romans par semaines et durant les grandes vacances d’été, cela va de 6 à 9 romans par semaine.

 

  1. Qu’aimez-vous lire ?

Je lis de tout mais la plupart du temps ce sont des histoires d’enquêtes policières.

Actuellement, je suis sur Selfies de Jussi Adler Olsen

Quelques questions sur les blogs et tout le reste …

  1. Que pensez-vous des blogs littéraires ?

C’est très bien.

Cela permet de faire connaître certains romans, de pousser les personnes à lire.

 

  1. Comment gérez-vous les critiques des lecteurs de blogs qui ne sont pas des spécialistes ? (critique positive et négative) ?

Pour l’instant je n’en ai pas eu.

Je ne peux donc pas vraiment me prononcer.

Mais je pense (j’espère) que je le prendrai bien du moment que la critique est constructive.

En tant qu’écrivain du roman remis en cause, l’on ne peut pas voir les (petites) fautes et des regards extérieurs, aident à améliorer nos écrits, nos personnages, nos histoires.

De plus, c’est toujours une surprise géniale d’attendre les critiques.

 

  1. Quels conseils donneriez-vous aux jeunes écrivains ?

Lire. Écrire. Lire. Écrire. Film. Séries. Sortir. Lire. Écrire. Lire. Écrire. Film. Séries. Sortir. Lire. Écrire. Lire. Écrire. Film. Séries. Sortir. Lire. Écrire. Lire. Écrire. Film. Séries. Sortir. Lire. Écrire. Lire. Écrire. Film. Séries. Sortir. Lire. Écrire. Lire. Écrire. Film. Séries. Sortir.

 

Publié dans Les auteurs

Partager cet article

Repost 0

Laura Lambrusco - Comment j'ai raté ma vie sexuelle (Avis)

Publié le par litteratureetfrancais

Comment j'ai raté ma vie sexuelle de Laura Lambrusco

 

Je tiens tout d'abord à remercier Act Editions pour leur confiance et ce partenariat ! 

Parlons d'abord de la couverture, très girly elle a tout de suite attiré mon attention ce qui est déjà très positif, ce à quoi s'ajoute un titre de ceux que j'aime....

Bon parlons de l'histoire maintenant, il s'agit d'une jeune femme qui raconte ses différentes expériences sexuelles toutes plus libérées les unes que les autres. L'humour est au rendez-vous. Alors j'avoue qu'au départ le style vulgaire et assumé m'a plu, il change et surprend et c'est agréable! Malheureusement, sur le long terme, la surprise passe et cela devient lassant voire trop... Les anecdotes racontées sont un peu inégales mais se lisent tout de même bien. 

De même, il reste beaucoup de coquilles dans le texte, ce qui peut gêner la lecture !

Pour conclure il s'agit d'une lecture qui permet de lâcher prise mais qui ne sera pas forcément la lecture de l'année.

Bonne lecture !

Lien Amazon

Comment j'ai raté ma vie sexuelle

Partager cet article

Repost 0

Seb Piquet - Le père des étoiles (Avis)

Publié le par litteratureetfrancais

Le père des étoiles de Seb Piquet

 

J'avoue que le titre m'a fait rire ! Il m'a fait pensé à mon propre conjoint, à mes amis geeks. Je ne pouvais donc pas passer à côté.

Les dessins sont bien faits, les anecdotes par contre sont un peu inégales ou redondantes. J'admets avoir ri, rêvé sur certaines (qui sait un jour peut-être mon homme sera pareil...?) et m'être ennuyée sur d'autres.

Je pense qu'il aurait fallu faire plus court pour rester au top mais je ne regrette pas la découverte ! 

Bonne lecture

Lien amazon

Le père des étoiles

Publié dans BD

Partager cet article

Repost 0

Pyel - Swing green (Avis)

Publié le par litteratureetfrancais

Swing green de Pyel

 

Je remercie Livr's Editions pour ce partenariat.

Je ne vais pas m'attarder sur cet album qui même s'il m'a fait passer un agréable moment ne restera pas forcément dans ma mémoire comme L'album à offrir de toute urgence ou autre.

Ce petit album tout en image nous fait voyager à travers des dessins loufoques et pourtant magnifiques. J'ai adoré même si parfis j'ai eu du mal à m'imaginer une histoire reliant les différentes planches. Il me manque du texte pour profiter pleinement.

Bonne lecture !

Publié dans BD

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>