C'est au tour de Marie-Pierre Bardou de prendre la parole, toujours sous forme de questionnaire de Proust !

Publié le par litteratureetfrancais

Le principal trait de mon caractère ?

Spontanée ! Trop, peut-être… Je ferais une joueuse de poker toute pourrie, contrairement à mes personnages de romans qui savent parfaitement mettre un masque. J

La qualité que je préfère chez un homme ?

J’ai besoin d’admirer pour être séduite. Je suis surtout sensible à la culture générale, au charisme, ou aux qualités humaines. Ou encore à un don, quel qu’il soit – artistique, manuel...  Mais non, je ne suis pas difficile !^^

La qualité que je préfère chez une femme ?

L’humour, surtout ! Et l’originalité, la capacité à penser différemment… j’aime les filles qui savent sortir des sentiers battus.

Ce que j'apprécie le plus chez mes amis ?

La complicité : c’est vraiment l’une des émotions les plus précieuses au monde, avec la tendresse.

Mon principal défaut ?

Spontanée ! J Et je n’ai pas beaucoup de patience, aussi…

Par contre, avec le temps – et la maturité, si, si ! –  j’ai développé une qualité précieuse pour contrebalancer cette impatience : je suis devenue tel le pitbull moyen, j’ai appris la ténacité !

Mon occupation préférée ?

À part la lecture ? Heu… la lecture ! J Non, plus sérieusement, je suis une fan des séries TV, qui sont (parfois) de véritables perles en termes de créativité. Je m’en inspire beaucoup pour les arcs narratifs, les cliffhangers, le rythme… La série Lost, par exemple, est l’une de mes références et je l’utilise depuis le second tome de Dia Linn.

Sinon j’aime bien la cuisine, le jardinage (au grand dam de mes plantes vertes qui crèvent rien qu’à me voir approcher d’elles)…

Mon rêve de bonheur ?

Voyager… et écrire !

Quel serait mon plus grand malheur ?

Perdre l’un des miens.

Ce que je voudrais être ?

Ce que je suis !^^ En version améliorée, tant qu’à faire… Ou un écureuil, parce que… heu, je ne sais pas, j’aime les écureuils.

Le pays où je désirerais vivre ?

L’Irlande… ceux qui lisent mes romans sauront pourquoi ! J’ai beaucoup voyagé et je suis née à l’étranger, mais quand j’ai visité l’Irlande, j’avais la sensation très étrange d’être revenue à la maison… Dans une vie antérieure, peut-être étais-je une celte ?

La couleur que je préfère ?

Rouge !

La fleur que j'aime ?

Je n’y connais vraiment rien en fleurs…

L'oiseau que je préfère ?

J’adore les chouettes ! Ou les vautours : quand j’ai fait du parapente, j’avais un immense vautour comme compagnon de vol ; il était si près qu’en tendant le bras j’aurais pu le toucher… magique !

Mes auteurs favoris en prose ?

Dostoïevski, parce que personne mieux que lui n’a su cerner l’âme humaine…Mankell, le roi de l’épure…Ellory, au style si puissant…Oscar Wilde, pour moi l’un des meilleurs écrivains au monde… Et tellement d’autres !

Mes poètes préférés ?

Apollinaire, Hugo… Saint John Perse, Jules Supervielle, et « Le cimetière marin », de Paul Valéry : de la pure musique !

Mes héros dans la fiction ?

Je n’ai pas vraiment de héros à proprement parler ; plutôt des personnages qui m’ont marquée : celui de Jaqen H’ghar, le Sans-Visage de Game Of Thrones ; ou le psychiatre qui, de proie, devient chasseur dans « L’analyste » » de Katzenbach…

Mes héroïnes favorites dans la fiction ?

Pareil ! Ce sont plutôt des personnages dont j’ai aimé croiser la route. J’adore Peabody, l’héroïne des très chouettes romans d’Elizabeth Peters : un personnage haut en couleur, féministe avant l’heure, drôle et attachant. Ou les héroïnes subtiles et intelligentes de Jane Austen… celles, torturées et passionnées, de la littérature russe… Bon, il y en a trop pour faire la liste ! ^-^

Mes compositeurs préférés ?

Je n’y connais pas grand-chose en musique…

Mes peintres favoris ?

Je n’y connais rien en peinture…– oui, je sais, il y a beaucoup de domaines où je suis absolument ignare, mais bon ! Je suis auteur, pas fleuriste-musicienne-peintre ! J Quand je serai à la retraite, je compte bien rattraper mes lacunes ! Enfin, si j’arrive jusque-là….

Mes héros dans la vie réelle ?

Je suis fascinée par Gandhi et par Mandela : leur capacité à pardonner est tout simplement inhumaine.

Sinon, j’ai un faible pour les personnages au culot monstre, comme Michael Collins, un personnage que j’ai découvert en faisant mes recherches pour mon 5ème tome de Dia Linn : il était dingue, ce type, il se baladait à visage découvert dans Dublin avec sa tête mise à prix et passait les barrages de flics en donnant son propre nom – aucun militaire ne le prenait au sérieux et le laissait passer en rigolant, il a fait ça pendant plus de 6 années !

Mes héroïnes dans l'histoire ?

Alexandra David-Néel, Aung San Suu Kyi, Aliénor d’Aquitaine : 3 « sacrées femmes », dont le courage et l’audace me fascinent, chacune dans leur genre.

Ce que je déteste par-dessus tout ?

L’arrogance. Ça me rend dingue !

Personnages historiques que je méprise le plus ?

Custer, le salaud arrogant (ben oui !) qui se moquait d’envoyer ses hommes à la mort et n’hésitait pas à massacrer des gosses… mais ils étaient indiens, hein, donc aucune importance !

Le fait militaire que j'admire le plus ?

Les batailles perdues d’avance… et qui ont été gagnées malgré tous les pronostics : par exemple, la « parfaite bataille de Lee », pendant la guerre de Sécession, à Chancerlorsville : 60 000 types d’un côté, débraillés, manquant de munitions, épuisés ; et 133 000 de l’autre, tout frais et bien équipés… Et c’est qui qui gagne ? C’est l’une des découvertes passionnantes de mon tome 4 !

Les réformes que j'estime le plus ?

La loi de Murphy : si les choses qui peuvent aller mal vont forcément aller mal, autant tout foirer dès le départ pour être tranquille !

Comment ça, ce n’est pas une réforme ? J

Le don de la nature que je voudrais avoir ?

La télépathie, j’adorerais !

Comment j'aimerais mourir ?

Peu importe, mais que ça aille vite !

Comme le dit très bien Woody Allen « Ce n’est pas que j’ai peur de mourir, mais je préfère être ailleurs quand ça se produira »…

État présent de mon esprit ?

Ou mon état d’esprit présent ? J Comme d’habitude : tête en l’air, rêveuse, râleuse, impatiente, têtue, contrariante, de mauvaise foi…

Fautes qui m'inspirent le plus d'indulgence ?

Les oublis… de toutes sortes, pour les têtes en l’air dans mon genre !

Ma devise ?

« Que je trépasse si je faiblis » !!! Ah non, zut, c’est déjà pris ^-^

 

Publié dans La parole est à vous

Commenter cet article

mpi 27/10/2014 21:18

Merci Manu ! :-)