Svetlana Kirilina - Auteur de Quatorze minutes

Publié le par litteratureetfrancais

Quelques questions sur vous et l’écriture

1. Présentez-vous en quelques mots.

Scribouilleuse à mes heures perdues, je suis friande d’expérimentations littéraires. Je joue aussi bien avec les genres qu’avec les narrations ou les personnages… souvent à leurs dépends :P

 

 

2. Parlez-nous de votre dernier ouvrage.

En fait, il y en a eu deux, sortis quasiment en même temps. Le premier - Quatorze minutes - est un thriller publié chez Hélène Jacob. Le second - Derrière le désert - est une novella de SF publiée dans l’anthologie Sur les ruines du monde chez House made of dawn. Tous deux sont des expériences sur la chronologie du récit - dans le premier, on évolue sur une chronologie inversée et dans le second, sur une chronologie éclatée. Bon, la ressemblance s’arrête là puisque les genres et les sujets sont assez éloignés les uns des autres.

 

3. Depuis quand écrivez-vous ?

Fiuu, depuis longtemps. Depuis mes neuf ans où je suis arrivée en France et où j’ai dû apprendre une autre langue. On ne le dira jamais assez - l’écriture est un superbe outil pour le faire !

 

4. Que vous apporte l’écriture ?

Des insomnies et des illuminations :D A vrai dire, ça fait tellement longtemps que je vis avec l’écriture que je ne saurais même pas répondre à cette question. Pour ça, il faudrait s’imaginer une vie sans scribouillage et je manque d’imagination pour ce point :)

 

5. Dans quelle condition écrivez-vous ?

Dans n’importe lesquelles. Je cours constamment après le temps, donc je profite de chaque moment que je peux grappiller. Avec ou sans bruit, sur clavier ou bout de papier, qu’il neige, qu’il vente ou qu’il pleuve des grenouilles.

 

6. Quelle est votre source d’inspiration ?

Tout et n’importe quoi. Surtout n’importe quoi. Depuis un petit moment déjà, je m’installe de mieux en mieux dans le burlesque. Et dans mon petit monde, pour écrire du burlesque, il ne faut vraiment pas grand chose - une phrase jetée au hasard des lignes, un titre bizarre évoqué, un défi stupide lancé… En général, plus les idées sont tirées par les cheveux, plus je les aime :P

 

7. Etes-vous écrivain à part entière ou exercez-vous une profession à coté ? si oui laquelle ? Que vous apporte-t-elle par rapport à votre travail d’écrivain ?

Ah, si seulement :D Dans la vraie vie, je travaille au développement de sites. Je ne sais pas si ça apporte quelque chose par rapport à l’écriture… Enfin, disons qu’il y a quelques années, je me suis fait plaisir et j’ai écrit un roman de SF bourré de petits détails techniques. Pas tous les lecteurs ont suivi, cela dit, j’en ai tué pas mal xD Mais outre l’écriture pure, ça me permet de faire des petits à-côtés - mon site d’auteur, des mini-sites pour une communauté littéraire où je suis active et plein d’autres trucs inutiles, mais jolis :P

 

8. Avez-vous d’autres projets d’écriture ?

Quelques dizaines xD J’ai une très nette tendance à m’éparpiller et les histoires se multiplient très vite. J’ai quelques gros projets de saga dont une trilogie de fantasy burlesque qui a fièrement dépassé la moitié écrite et un autre de SF révolutionnaire dont le nombre de tomes n’est pas encore clairement défini. Et à côté de ça, j’ai un paquet de novellas, des petites historiettes expérimentales. Et comme elles se multiplient vraiment vite, en 2015, j’envisage une expérience d’auto-publication sur certaines d’entre elles. Oui, j’aime les expériences !

 

9. On dit souvent que l’auteur « fait passer un message » : est-ce le cas pour vous ? Si oui quel est ce message ?

Non, pas de message dans le sens moralisateur du terme. Parce que c’est quelque chose que je ne supporte pas. Au contraire, j’aime bien partir à l’opposé et créer des personnages qui ne rentrent pas dans un moule et qui ne finissent pas meilleurs à la fin du bouquin. Oui, pas bien.

 

10. Si vous deviez changer quelque chose dans votre carrière d’écrivain, ce serait quoi ?

Ma « carrière d’écrivaine » n’en est qu’à ses balbutiements :D J’ai eu la chance de débuter avec un roman édité chez Hélène Jacob. C’était une expérience très chouette et je suis complètement satisfaite et très impressionnée de tout le travail qui a été abattu sur mon roman. Et de fait, je prévois bien de renouveler l’expérience. Mais je veux aussi tenter d’autres choses en rapport avec l’écriture. L’auto-publication en fait partie. Je l’avais tentée il y a des années avec un projet de maison d’édition virtuelle qui avait publié six ouvrages et, forte de cette expérience, j’aimerais bien essayer de l’appliquer à mes propres mini-romans. Bref, des projets, des projets :P

 

11. Comment s’est fait le choix de votre maison d’édition ?

Pour House made of dawn, c’était une réponse à un appel à textes sur le thème de l’apocalypse. Je ne pouvais pas décemment passer à côté :3 Et pour Hélène Jacob, après (vraiment) beaucoup de récritures de Quatorze minutes, je me suis dit que ça serait bien d’en finir. A la base, je prévoyais de l’auto-éditer. Mais c’est à ce moment-là que j’ai fait la connaissance de Mélanie Wency qui venait de sortir son premier tome de L’envers du paradis et sa maison m’a bien plu. J’ai donc tenté :)

 

Quelques questions sur vous et la lecture

1. Qui vous a fait aimer la lecture/ l’écriture ?

Pour la lecture, elle a toujours été présente chez moi avec les livres qui trainaient un peu partout. Du coup, la découverte s’est un peu faite toute seule. Quant à l’écriture, elle est venue d’un besoin de maitriser la langue.

 

2. Quel est votre auteur préféré en dehors de vous-même bien sûr ! ?

J’ai un paquet d’auteurs favoris, que ce soit d’ailleurs dans les publiés ou juste sur le web. Mais s’il fallait en choisir un, ça serait Pouchkine. Ses contes en vers ont bercé mon enfance, je pouvais réciter des pages et des pages par coeur. Puis, pendant mon adolescence, j’ai découvert ses romans et nouvelles et c’était un petit trésor vu que les bouquins en russe étaient une denrée rare.

 

3. Quel type de lecteur êtes-vous ?

Le type qui lit tout ce qui se présente à lui à condition d’accrocher aux personnages. Il ne m’en faut pas beaucoup - juste une petite fixation sur un pauvre petit être de papier et d’encre :3

 

4. Qu’aimez-vous lire ?

Tout ce qui est lisible :P Et même si je ne suis pas contre un bon petit livre avec plein de pages, ces dernières années, je traine aussi pas mal sur des romans en ligne publiés chapitre par chapitre. Et j’avoue que dans le tas, il se trouve quelques plumes vraiment superbes.

 

Quelques questions sur les blogs et tout le reste …

1. Que pensez-vous des blogs littéraires ?

Que s’ils n’existaient pas, il faudrait les inventer :D Franchement, j’admire la démarche et l’investissement des bloggeurs. L’ouverture d’esprit aussi, parce que finalement, il en faut pour partir à la découverte de nouveaux auteurs. J’ai vu certains critiquer l’aspect trop émotif des chroniques. Personnellement, c’est l’aspect que je préfère. Peut-être parce que j’ai une longue expérience d’auteure du web et que les meilleures reviews que j’ai reçues étaient celles écrites à chaud avec les émotions du moment. Et c’est finalement ce qu’on retrouve pas mal dans les blogs littéraires, c’est joli.

 

2. Que pensez-vous de mon blog en particulier et quel est pour vous l’intérêt de répondre à ce petit questionnaire ?

Ca fait un petit moment que je suis tes chroniques avec intérêt et je suis toujours aussi impressionnée par ta productivité ! Tu touches vraiment à beaucoup de choses et c’est un plaisir de voir des personnes aussi investies :) Quant à l’intérêt pour le questionnaire, je me sentais d’humeur bavarde aujourd’hui :P

 

3. Comment gérez-vous les critiques des lecteurs de blogs qui ne sont pas des spécialistes ? (critique positive et négative) ?

Forcément, à chaque découverte de chronique, il y a un petit pincement au coeur. Parce que quoi qu’on dise, le regard extérieur sur sa création, c’est toujours un petit traumatisme. Mais passé le traumatisme, c’est très intéressant de voir la perception que tout un chacun a d’un seul et même texte. Personne ne remarque la même chose, c’est bien fichu. Après, que la critique soit positive ou négative, il y a toujours des choses à repêcher dedans. Il faut dire que je n’ai jamais reçu de critique négative destinée uniquement à descendre le texte. Chaque retour négatif était argumenté et donnait d’intéressantes pistes de réflexion.

 

4. Si vous deviez remercier un professeur que vous avez eu : ce serait qui et pourquoi ?

Ma prof de français de seconde :P Les rédactions qu’elle nous faisait faire étaient franchement magiques :D

 

5. Pensez-vous que les jeunes ne sont plus capables d’apprécier la lecture ? Quels remèdes proposeriez-vous ?

Je ne vais pas faire ma vieille acariâtre et répondre oui à cette question xD Je pense que peut-être qu’il y a des jeunes qui n’aiment pas lire, mais que ça a toujours été comme ça. Les jeunes qui aiment lire lisent, c’est tout. Alors, peut-être qu’on les voit moins avec un bouquin entre les pattes, mais tout simplement parce que les supports de lecture changent. Donc non, tout va bien, on est juste dans une évolution logique des choses :P

 

6. Que pensez-vous du boom des éditions numériques ?

Qu’il était temps ! Le numérique est un chouette support - écologique et économique. Il permet de découvrir plus facilement les nouveaux auteurs. Il parait donc logique que les maisons d’édition numérique suivent.

 

7. Quels conseils donneriez-vous aux jeunes écrivains ?

D’écrire x) Que ce soit pour soi ou pour les autres - juste écrire et y prendre du plaisir. Peut-être - sûrement, même - que ça ne sera pas un chef d’oeuve d’entrée de jeu. Mais finalement, on s’en fiche ! Du moment qu’on s’amuse :)

 

La parole est à vous : Une dernière phrase ? pensée ? critique ?

Merci, Emmanuelle, d’avoir proposé cette interview remplie de plein de jolies questions !

 

 

Publié dans Les auteurs

Commenter cet article