Alaa el Aswany - L'immeuble Yacoubian (20e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

L’immeuble Yacoubian de Alaa El Aswany

Personnages principaux

  • Zaki Dessouki
  • Chazli
  • Abaskharoun
  • Rabab
  • Mohammed Azzam
  • Tata Chazli
  • Boussaïna Sayyed
  • Malak
  • Aziz l’Anglais
  • Hatem Rachid
  • Abdou Rabo
  • Sawsan
  • Faten
  • Mustapha
  • Fifi
  • M Talal
  • Le cheikh Samman
  • Soad Gaber
  • Hamido
  • Daoulet
  • Idriss
  • Kamel el-Fawli
  • Yasser
  • Abou Hamido
  • Khaled Abderrahim
  • Le cheikh Chaker
  • Christine
  • Hadia
  • Waël
  • Le cheikh Bilal
  • Redoua
  • Abderrahmane

Résumé

Zaki est très connu dans sa rue. Il a une science de la femme. Il a fait l’amour avec des femmes de toutes conditions. Zaki a un rendez-vous « amoureux » avec Rabab à son bureau. Les préparatifs sont faits. Il a peur qu’elle ne vienne pas, il a eu beaucoup de mal  la convaincre d’accepter ce rendez-vous. Elle vient. Histoire de l’immeuble Yacoubian et de ses différents propriétaires et locataires. Il raconte la vie des habitants de la terrasse qui aiment le sexe. Taha, fils du concierge, a bien réussi ses études. Il doit passer la dernière étape avant d’être officier, l’entretien. Il sent que Boussaïna s’éloigne. Abas a une histoire peu connue. Il est travailleur mais il escroque Zaki pour subvenir aux besoins de sa très grande famille. Il est chrétien. Les deux frères sont très proches. Ils veulent acquérir une pièce sur la terrasse et ont manigancé pour y arriver. C’est le jour de la vente. Ils réussissent grâce à un chantage affectif à économiser 1000livres sur le prix de la pièce sur la terrasse. Histoire des bars et de leur fermeture à cause de la religion islamique. Ce ne sont plus des lieux fréquentables sauf rares exceptions comme le bar « Chez Nous » sous l’immeuble Yacoubian. Le « Chez Nous » est un bar homosexuel. L’Anglais, le patron, fait attention juste pour les moyens. Petite tentative de séduction de Poupée dans le bar pour Hatem qui semble très respecté. La vie de Boussaïna a changé après la mort de son père. Elle a un beau corps. Les patrons la virent quand elle refuse d’aller plus loin. Elle finit par comprendre qu’elle n’a pas le choix. Boussaïna se sent coupable de ce qu’elle vit au travail et devient donc négative. Elle aime Taha même s’ils se disputent. Elle attend Taha qui n’est pas rentré depuis le matin. Le hadj Azzam est âgé mais très vigoureux. Il va épouser une autre femme en secret, Soad. Azzam veut se présenter à l’assemblée du peuple. Il est un peu préoccupé. Soad réussit à le rassurer et à lui rendre sa vigueur. L’entretien de Taha semble très bien parti jusqu’à ce qu’on parle de la profession de son père. Taha rentre chez lui, il se sent humilié. Boussaïna tente de le réconforter. Il va déposer une plainte au Président de la République. Zaki se réveille, il a été trahi et volé par Rabab. Il a peur d’affronter sa sœur : sa bague en diamant a été volée. Quand Zaki entre, sa sœur l’agresse. Elle a eu une triste vie. Quand il croit être sauvé, elle fait irruption dans sa chambre pour savoir où est sa bague. Lettre de Taha au président pour dénoncer l’humiliation subie. Malak vient pour installer son magasin mais on l’en empêche. Il y a une bagarre : ils vont tous au poste de police. Enfance d’Hatem qui explique son homosexualité. Il raconte sa relation avec Abdar. Taha a une réponse : sa plainte a été déclarée sans fondement. Daoulet jette Zaki dehors pour avoir perdu sa bague. On lui reproche de ne pas se comporter convenablement. El-Fawli dirige tout le pays. Il est corrompu. Il fait la pluie et le beau temps. Azzam va voir El-Fawli pour gagner sa place. Il a payé un million de livres pour être sûr de gagner. Bataille électorale rude. Azzam a derrière lui El-Fawli contre Hamido. La police reste neutre. Première journée à l’université pour Taha qui a oublié la police. Il se fait des amis pauvres comme lui dont Khaled est le plus proche. Taha assiste à la première du cheikh Chaker qui renie tout le gouvernement pour être dans un islam pur et originel. Après la prière, les étudiants vont chez le cheikh Chaker. Il va porter un coup fatal au gouvernement d’après lui. Khaled présente Taha au cheikh. Malak a gagné, il peut ouvrir un magasin sur la terrasse. Il ne fait pas que des chemises. Il a aussi des activités illégales. Malak a compris que Boussaïna était malhonnête. Il veut qu’elle travaille pour lui. Zaki va chez son amie Christine, elle tente de le réconcilier avec Daoulet. Elle prévient qu’elle veut lui faire du tort. Zaki est déprimé, il ne veut pas s’attaquer à sa sœur. Il vit au bureau. Abas présente Boussaïna à Zaki qui est subjugué. Taha est devenu un grand pratiquant. Il cherche à garder Boussaïna sans succès. Elle bosse pour Zaki. Taha ressemble à un fanatique. Taha va chercher conseil chez le cheikh. Il lui dit d’oublier Boussaïna, on dirait des fanatiques. Le cheikh veut que Taha aille à la manifestation. Azzam a gagné l’élection. Il vise plus haut maintenant. Il est amoureux de Soad. Soad est une comédienne. Elle déteste Azzam mais fait tout pour son fils. Elle va demander quelque chose à Azzam. A propos de son fils ? Hatem est très heureux avec Abdou et tout va bien jusqu’à l’anniversaire de celui-ci où la relation se complique car Abdou a peur de Dieu. Boussaïna et Zaki sont proches. Elle le console et le met face à la réalité. Malak a embauché Boussaïna pour qu’elle fasse signer à Zaki un contrat. De quel type ? Manifestation contre la guerre sévèrement réprimée par les forces de l’ordre dès la sortie de l’université. Taha doit faire les affiches. Il est réveillé en pleine nuit et tabassé par surprise par des officiers de police. Rendez-vous entre Azzam et El-Fawli. Azzam veut une concession japonaise mais il perdre un quart des bénéfices au profit du Grand Homme. Qui est-il ? Azzam va chez Soad pour prendre du bon temps. Ils font l’amour après cela elle lui annonce la « bonne nouvelle » : elle est enceinte de deux mois. Taha est torturé et frappé. On lui demande quel est son rôle dans l’organisation. Il ne sait même pas de quoi on lui parle. C’est à cause du livre donné par le cheikh. Abdou a fait venir sa femme et son fils. Il continue à fréquenter Hatem. Cela cause des contrariétés dans son couple. On sait enfin pourquoi Malak a besoin de Boussaïna. Il vise une expansion dans l’appartement de Zaki. Boussaïna a du mal à se décider parce que Zaki est très doux avec elle. Zaki a emmené Boussaïna manger. On dirait un vrai couple. Il critique Nasser qui, d’après lui, a perdu le pays. Zaki est totalement ivre. Boussaïna lui donne des papiers à signer où se trouve le contrat. Il en signe certains et demande à aller aux toilettes d’où elle entend un choc violent. Est-il mort ? A-t’il signé le contrat ? Taha rejoint le cheikh. Il veut abandonner ? Le cheikh tente de réveiller le fanatisme. Quand Taha lui dit qu’ils ont abusé de lui, le cheikh s’emporte. Azzam veut que Soad avorte pour ne pas devoir la répudier mais elle refuse. Il va voir la seule personne qui peut l’aider. Azzam vient voir le cheikh Samman qui est pour la guerre. Azzam le trouve fatigué. Azzam vient avec le cheikh pour convaincre Soad. Celle-ci se met en colère. Azzam la frappe. Le cheikh les sépare et part avec Azzam. Soad est déterminée à garder l’enfant ne serait-ce que parce qu’il lui rendra son honneur. Que font-ils à Soad ? Hatem est devenu chef du journal malgré son homosexualité. Il sait se défendre. Hatem est heureux avec Abdou. Il a connu beaucoup de mésaventures. Il veut qu’Abdou reprenne ses études pour être avocat. Ils sont dérangés par Hadia : l’enfant est malade. Boussaïna se rend compte qu’elle est amoureuse de Zaki. Elle annonce à Malak qu’elle ne trahira pas Zaki. Malak accepte, cela cache-t’il quelque chose ? Taha parle de vengeance. Le cheikh Chaker ne le décourage pas vraiment. Taha veut finir en martyr. Où le cheikh emmène –t’il Taha ? Pourquoi est – il anxieux ? Il l’emmène dans un camp perdu pour lui apprendre à se venger de ses oppresseurs. Soad se réveille à l’hôpital. On l’a fait avorter contre son gré sous prétexte d’une hémorragie. Elle a été répudiée et grossement payée. Il la menace au cas où elle ferait un scandale. Pour oublier sa rupture d’avec Soad, Azzam se plonge dans le travail. La concession marche à merveille. Il ne peut plus éviter El-Fawli, il se rend donc au rendez-vous en se préparant « à des difficultés ». Hatem va à l’hôpital avec Abdou et sa famille. Grâce à ses relations, l’enfant est soigné de suite. Zaki et Boussaïna sont heureux. Ils veulent partir en France. Daoulet les fait arrêter : elle veut mettre Zaki sous tutelle pour garder l’argent. Taha est le meilleur du camp. Il n’est toujours pas en mission ce qui le met en colère. Il va se marier avec quelqu’un qu’il ne connaît pas. Mort du fils d’Abdou. Beaucoup de pleurs. Dispute entre les époux. Après l’enterrement, ils déménagent. Qu’en est-il d’Hatem ? El-Fawli est en colère contre Azzam. Il le menace car Azzam ne respecte pas le contrat avec le Grand Homme. Azzam demande à le voir. Il a joué un gros coup pour gagner du temps. A force de sollicitation, il obtient un rendez-vous avec le Grand Homme. Ils sont libérés de prison mais l’affaire sera quand même portée devant un tribunal. Zaki tente de réconforter Boussaïna qui se met après être restée longtemps silencieuse. Le mariage de Taha est célébré après qu’ils aient fait connaissance. Il a un peu peur de « la nuit de noces ». Hatem est déprimé par la « disparition » d’Abdou. Il fait de vaines recherches avant de se souvenir d’une phrase d’Abdou et de le retrouver. Taha aime Redoua. Tout va bien entre eux sauf qu’il a peur d’avoir été marié pour l’éloigner de ses envies de vengeance. Azzam, lors de la rencontre, ne voit pas le Grand Homme qui lui parle. Ses affaires sont-elles vraiment sales ? Hatem fait chanter Abdou : de l’argent contre une dernière nuit. Abdou fait ce qu’il demande mais au moment de partir, Hatem le retient. Abdou tue Hatem. Après la prière, le cheikh Bilal convoque Taha : il part en mission. Ils ont préparé une action terroriste qui réussit presque : Taha est tué en martyr. Zaki et  Boussaïna se sont mariés. La noce est un grand moment de joie.

Publié dans 20e siècle

Commenter cet article