Austen - Orgueil et préjugés (19e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Orgueil et préjugés d’Austen

Personnages principaux

  • M Bennett
  • Mme Bennett
  • Mme Long
  • M Morris
  • M Bingley
  • Lady Lucas
  • Lizzie, Elizabeth
  • Lydia
  • Jane
  • Kitty, Catherine
  • Mary
  • M Hurst
  • M Darcy
  • Sir William Lucas
  • Mlle Charlotte Lucas
  • M Robinson
  • Mme Philips
  • Le capitaine Carter
  • Mme Louisa Hurst
  • Mlle Georgina Darcy
  • Mlle Caroline Bingley
  • M William Collins
  • Lady Catherine de Bourgh
  • M George Wickham
  • M Gardiner
  • Mme Gardiner
  • Le colonel Fitzwilliam
  • Mme Forster
  • Mme Reynolds
  • Mme Hill

Résumé par parties

Partie 1 : Mme Bennett dit à son mari qu’un nouveau va s’installer à Netherfield. Elle veut que son mari lui rende visite dès son arrivée pour pouvoir marier une de ses cinq filles avec M Bingley. M Bennett pense à Lizzie alors que celle-ci voudrait juste en marier une. M Bennett a rendu visité à M Bingley. Il garde cela secret toute la journée et joue avec l’énervement de sa femme. Une fois la nouvelle annoncée, ils font différentes hypothèses pour savoir qui dansera avec lui,… Bal. M Bingley semble apprécier Jane Bennett. M Darcy, même s’il est un beau parti, est détesté de tous à cause de son comportement. Elizabeth a été rejetée par celui-ci. Mme Bennett lui en veut beaucoup. Jane ne voit que le bien chez les gens ce qui surprend Elizabeth. Bingley est très attaché à Darcy malgré leurs différences. Il aime beaucoup Jane et ses sœurs approuvent. Réunion après le bal entre les Lucas et les Bennett. Les Lucas semblent ne pas condamner l’orgueil de M Darcy. Elizabeth et Charlotte parlent de M Bingley et de Jane. Doit-elle montrer son inclination même si elle n’est pas sure d’elle ? M Darcy commence à s’intéresser à Elizabeth  mais elle garde ses distances. Elle refuse même de danser avec lui. Les jeunes sœurs Bennett sont heureuses que des officiers séjournent à Meryton. Leur père les trouve sottes. Jane est invitée à passer la journée avec Mlle Bingley et Mme Hurst. Elle y va à cheval et tombe malade. Elizabeth la rejoint le lendemain et reste avec elle. Les femmes Bingley et Hurst sont méprisables avec convenance vis-à-vis d’Elizabeth et même de Jane dont l’état ne s’améliore pas. Seul M Bingley est vraiment inquiet. Discussion sur ce qu’est une femme accomplie. Que pense vraiment Darcy d’Elizabeth ? Mme Bennett est appelée pour constater l’état de sa fille. Elle va encore devoir restée chez les Bingley. Mme Bennett se ridiculise face à darcy, Elizabeth fait ce qu’elle peut pour détourner l’attention de sa mère. Lydia rappelle à M Bingley sa promesse de donner un bal, celui-ci assure qu’il le fera dès que Jane ira mieux. Petite dispute entre Bingley et Darcy. Elizabeth  refuse à nouveau de danser avec ce dernier. Elle a beaucoup d’esprit. Mlle Bingley est jalouse de l’attirance de Darcy pour Elizabeth. M Bingley est très prévenant vis-à-vis de Jane ce qui plait à Elizabeth. Celle-ci ne trouve pas de défaut dont se moquer à Darcy. Celui-ci perçoit son attirance pour Elizabeth comme un danger. Malgré le refus de Mme Bennett, ses filles empruntent la voiture de Bingley pour rentrer, ce qui soulage tout le monde sauf ce dernier. M Bennett se rend compte que Jane et Elizabeth sont les cœurs de la famille. M Bennett annonce l’arrivée de son cousin M Collins qui est le seul héritier de Longbourn. Cette nouvelle mortifie les femmes de la famille jusqu’à ce que M Bennett lise la lettre de M Collins. Arrivée de celui-ci, il est charmant même si toute la famille ressent de l’appréhension quant à sa visite. M Bennett a bien cerné son cousin : un homme vaniteux. Lydia ne lui fait pas de cadeaux lors de sa lecture et parle des officiers : son sujet de prédilection. M Collins, malgré ses excellentes manières, est un idiot. Il va à Meryton avec ses nièces. Rencontre avec M Wickham qui fait l’objet de toutes les curiosités. La famille Bennett est invitée, ainsi que Collins, chez leur famille les Philips. M Collins souhait épouser l’une de ses cousines : Elizabeth. Soirée chez M et Mme Philips. M Collins ne reste pas longtemps le centre de l’attention contrairement à M Wickham qui s’intéresse de suite à Elizabeth. Ils parlent beaucoup et en particulier de M Darcy. Après cette conversation, Elizabeth a plein de questions en tête et trouve M Wickham charmant, tout le contraire de l’orgueilleux Darcy. M Bingley et ses sœurs viennent amener eux-mêmes l’invitation pour le bal à Netherfield. Elizabeth a compris les intentions de Collins, elle est forcée de lui offrir les deux premières danses du bal. Le bal a lieu. Elizabeth fait ressentir son mépris à Darcy. Collins ne la lâche pas d’une semelle ce qui l’agace. Mme Bennett est sure du mariage de Jane et Bingley et espère celui d’Elizabeth et Collins. M Collins fait sa demande à Elizabeth. Tout est très cérémonieux. Celle-ci repousse la demande mais Collins croit à un jeu et lui affirme qu’il le lui redemandera. Elizabeth est désespérée. Mme Bennett devient folle à cause de ce refus et demande à son mari d’intervenir mais celui-ci est du côté d’Elizabeth. Collins réfléchit beaucoup, il ne se remet pas en cause mais annonce à Mme Bennett que sa demande était une erreur et qu’il accepte le refus de sa cousine. Elizabeth revoit M Wickham. Il lui porte beaucoup d’intérêt. Jane est dépitée à cause de la lettre de Mlle Bingley qui lui affirme qu’ils ne viendront plus à Netherfield. Elizabeth fait comprendre à sa sœur qu’il s’agit de la volonté de Caroline et non celle de M Bingley qui porte de l’attention à Jane contrairement à ce qu’insinue sa sœur par rapport à Mlle Georgina Darcy. M Collins fait sa demande à Charlotte Lucas ce qui explique qu’il a annoncé aux Bennett son retour prochain. Elizabeth est triste et étonnée pour son amie qui a accepté cette demande : elle sait qu’elle ne sera pas heureuse. L’annonce du mariage de Collins et Charlotte jette un froid sur la maison des Bennett, à cela s’ajoute l’absence prolongée de Bingley qui reste sans nouvelles. Mme Bennett a les nerfs qui lâchent. Lettre de Mlle Bingley qui confirme l’absence pendant l’hiver. Jane est triste mais pas en colère contrairement à Elizabeth. Wickham est très apprécié alors que Darcy est haï de tous sauf de Jane qui ne peut pas détester quelqu’un. Visite du frère de Mme Bennett et de sa femme. Mme Gardiner est très proche de Jane et d’Elizabeth. Elle invite Jane à Londres pour lui changer les idées. Elle connait Wickham et l’apprécie mais s’inquiète pour Elizabeth. Mme Gardiner prévient Elizabeth que M Wickham n’est pas un homme pour elle car il n’a pas de fortune. Jane comprend que les sœurs Bingley ne l’apprécient plus guère. Lizzie en est presque heureuse parce que sa sœur ne sera pas malheureuse à cause des sœurs Bingley. Elizabeth va rendre visite à Charlotte. Elle s’arrête voir sa sœur Jane à Londres. Elles sont heureuses de se revoir. Sa tante lui propose de partir avec elle en vacances. Arrivée chez Charlotte. Celle-ci a l’air heureuse ce qui suffit à Lizzie. Lady Catherine leur a fait l’honneur de les inviter à manger. Repas chez « Sa Seigneurie », Lady Catherine. Elizabeth n’est pas du tout impressionnée et elle trouve même cette dernière prétentieuse. Lady Catherine a une opinion sur tout. Elizabeth profite de son séjour. Arrivée de M Darcy chez Lady Catherine. Celui-ci n’a pas changé. Son cousin, le colonel Fitzwilliam est, quant à lui, beaucoup plus agréable. Petite invitation chez Sa Seigneurie. Le colonel apprécie beaucoup Elizabeth. Lady Catherine et M Darcy semblent jaloux. Visite de M Darcy. Elizabeth est silencieuse. Personne ne comprend ce qu’il veut. Charlotte espère qu’il a de l’inclination pour Elizabeth même si celle-ci, comme tout le monde, préfère Fitzwilliam. Darcy s’est arrangé quelques fois pour être sur le chemin de la promenade d’Elizabeth ce qui la dérange. Promenade avec Fitzwilliam, ce qu’il lui apprend la met mal à l’aise : ce serait Darcy qui aurait détourné Bingley de son mariage avec Jane. Elizabeth est dévastée par cette nouvelle. M Darcy vient voir Elizabeth pour lui avouer ses sentiments, cela est fait de façon peu courtoise. Elle le repousse sans ménagement surtout qu’il avoue tous les « crimes » dont elle l’accuse. Le ton est monté, ils sont tous deux en colère.

Partie 2 : Darcy donne une lettre à Elizabeth dans laquelle il expose ses raisons dans les deux affaires pour lesquelles celle-ci l’accuse. D’abord fermée aux explications de Darcy, Elizabeth finit par analyser tous les éléments fournis avec impartialité. Elle se rend compte que Darcy a raison, elle se sent idiote et n’arrive pas oublier la lettre. Lady Catherine veut tout commander. Elizabeth a beaucoup de mal à rester concentrée, elle repense sans arrêt à la lettre de Darcy pour qui elle éprouve des sentiments moins négatifs qu’auparavant. Départ. Elizabeth ne sait pas ce qu’elle va pouvoir révéler sur ce voyage. Elle a peur de rendre sa sœur encore plus triste. Arrivée chez elle, Elizabeth est contente d’apprendre que le régiment de Wickham s’en va. Elle aimerait raisonner ses jeunes sœurs : leur comportement est malsain. Elizabeth raconte à Jane ce qu’elle sait de Wickham. Elles sont d’accord pour ne pas ternir son image. Jane est malheureuse. Mme Bennett en veut beaucoup à Bingley. Elizabeth tente sans succès de convaincre son père que laisser Lydia partir pour Brighton serait catastrophique pour la famille. Celui-ci préfère la paix à la réputation de ses filles. M Wickham est gêné car il sent qu’Elizabeth sait la vérité sur lui. Départ d’Elizabeth en vacances avec les Gardiner. Elle va visiter Pemberley, chose qu’elle a acceptée car M Darcy ne doit pas y être. La gouvernante de Pemberley fait l’éloge de Darcy dans les règles. Rencontre avec celui-ci, Elizabeth est gênée, d’autant plus que Darcy est très aimable avec elle et avec son oncle et sa tante. Il veut qu’elle rencontre sa sœur. Essaye-t’il de la séduire ? Elizabeth semble plus attirée par lui maintenant. Rencontre avec Mlle Georgina Darcy et retrouvailles avec M Bingley. Elle ressent quelque chose pour Darcy. Les Gardiner comprennent que Darcy est intéressé par leur nièce. Visite à Mlle Darcy. Mlle Bingley fait tout pour baisser l’estime de Darcy vis-à-vis d’Elizabeth. Darcy en est agacé. Elizabeth ne sait pas comment analyser ses propres sentiments. Lettre de Jane : Lydia a été enlevée par Wickham, il n’a pas l’intention de l’épouser, elle est perdue. Elizabeth comprend par l’attitude de Darcy que cet événement lui est insurmontable. Elle en est affligée car elle commençait à s’avouer ses sentiments pour lui. Toutes les issues sont envisagées même si le pessimisme est le plus fréquent. Elizabeth se sent coupable car elle n’a rien dit du caractère horrible de Wickham. Jane s’est occupée de tout. M Bennett est parti à Londres. Les voisins sont déjà tous au courant. Aucune nouvelle des deux fugitifs. Wickham avait beaucoup de dettes et surtout des dettes de jeu. Retour de M Bennett. Il va être beaucoup plus sévère avec ses autres filles. Lettre de M Gardiner : il a retrouvé les fugueurs. Si on donne de l’argent à Lydia, elle sera mariée. Elizabeth ne voit pas en quoi cela est heureux mais ça aurait pu être pire. M Bennett est affligé contrairement à sa femme qui saute de joie. Elle veut l’annoncer à toutes ses connaissances. M Bennett accepte les conditions, il ne pardonne pas à sa fille. Mme Bennett ne comprend pas son mari : elle ne pense qu’au mariage. Il finit par accepter la visite des jeunes mariés avant leur exil dans le Nord. Arrivée des jeunes mariés, ils n’ont honte de rien. Lydia se sent supérieure à ses sœurs. Elizabeth a du mal à supporter ce comportement. Elle apprend que Darcy a assisté au mariage de Lydia. Elle veut en savoir plus. Lettre de Mme Gardiner qui annonce à Elizabeth que c’est Darcy qui a sauvé l’honneur de Lydia. Celle-ci regrette d’avoir refusé le mariage. Wickham essaye de se rapprocher de Lizzie mais celle-ci, tout en restant polie, le réduit au silence. Départ des jeunes mariés. Retour de M Bingley à Netherfield. Il vient rendre visite aux Bennett, il est accompagné de Darcy. Jane et Lizzie sont très gênées surtout Lizzie qui sait tout ce que Darcy a fait et que Mme Bennett maltraite. Cette dernière est vraiment stupide. Repas avec Bingley et Darcy. Le premier se rapproche de Jane ce qui fait grand plaisir à Mme Bennett. Elizabeth est déçue de ne pas avoir passé plus de temps avec Darcy qui malgré son silence la regardait sans cesse. Nombreuses visites de Bingley. Le mariage de Jane va avoir lieu. Tout le monde déborde de joie. Visite de Lady Catherine à Elizabeth. Celle-ci a eu vent de rumeurs à propos d’un mariage avec Darcy. Elle veut l’en empêcher mais Lizzie ne se laisse rien dire. Lady Catherine repart dans un état de grande colère. La visite de Lady Catherine a remis en questions les certitudes de Lizzie mais la lettre de Collins à son père l’attriste encore plus. Darcy est de retour. Echange de ses sentiments avec Lizzie. Ils s’aiment tous deux et l’opinion de Lady Catherine importe peu. Il a aidé Bingley à se décider pour le mariage. Darcy demande la main de Lizzie à M Bennett. Elle a du mal à convaincre tout le monde de son amour pour lui mais ce mariage annonce tout de même un nouveau bonheur. Le mariage est annoncé. Lizzie a hâte de quitter Longbourn pour éviter l’ennui à Darcy. Elle est très heureuse. Le mariage a eu lieu. Janet et Lizzie vivent l’une près de l’autre. Kitty au contact de ses sœurs ainées devient quelqu’un de bien. Lydia n’a pas changé du tout.

Publié dans 19e siècle

Commenter cet article