Corneille - Horace (17e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Horace de Corneille

Personnages principaux

  • Tulle, roi de Rome
  • Le vieil Horace
  • Horace
  • Curiace
  • Valère
  • Sabine
  • Camille
  • Julie
  • Flavian
  • Procule

Résumé par actes

Acte 1 : Sabine a peur de la bataille qui s’annonce. Elle ne peut pas trancher pour Albe ou Rome. Peu importe qui vaincra, elle sera malheureuse. Elle demande à Julie de savoir pourquoi Camille semble joyeuse de cet affrontement. Camille est en fait aussi triste que Sabine, elle ne veut pas trahir Curiace avec Valère ce que lui conseille pourtant Julie afin qu’elle soit tranquille. Camille a eu une bonne nouvelle de l’oracle mais elle commence à en douter. Arrivée de Curiace. Curiace annonce à Camille la paix. Il n’y aura que trois guerriers de chaque camp qui s’affronteront. Le père de famille à accepter le mariage avec Curiace.

Acte 2 : Les frères Horace ont été choisis pour défendre Rome. Curiace est triste pour Albe mais fier pour son futur beau-frère. Il craint la mort d’Horace dont la victoire de Rome. Flavian annonce à Curiace que lui et ses frères sont les représentants d’Albe. Il accepte la mission mais n’en est pas heureux. Horace est fier de combattre pour Rome peu importe qui est en face. Curiace va aussi combattre mais il maudit le sort. Horace se fiche de devoir tuer Curiace et veut rappeler à Sabine qu’elle est romaine. Horace dit à Camille de pleurer le mort peu importe qui il est et de profiter du vivant. Si c’est lui, il faudra le pardonner, si c’est Curiace, il faudra l’épouser. Camille tente de dissuader Curiace sans succès. Il combattra pour Albe, il en va de son honneur. Camille espère que Sabine a pu convaincre Horace de ne pas se battre pour Rome. Sabine leur demande la mort, elle refuse de devoir se partager et de voir mourir un « sang aimé ». Horace la congédie, il doute mais va tout de même combattre. Le vieil Horace dit aux hommes de ne pas se laisser attendrir. Sabine le rassure : ils n’ont pas cédé à leurs plaintes. Horace demande à son père d’empêcher Sabine et Camille de faire un scandale pour ne pas entacher le combat. Curiace ne sait que dire au vieil Horace qui lui souhaite plus ou moins bonne chance.

Acte 3 : Sabine aimerait choisir un camp pour moins souffrir mais c’est impossible, elle s’en rend compte. Julie vient d’apprendre à Sabine que le combat est repoussé car les armées ont désapprouvée ce carnage. Ils vont faire appel aux dieux, il y a encore de l’espoir ? Camille est moins optimiste que Sabine : elle pense que les pleurs ne sont que retardés. Sabine lui demande de croire aux dieux et lui dit d’espérer. Camille et Sabine se « disputent » pour savoir laquelle à le plus à perdre. Elles ne sont pas d’accord. Le vieil Horace vient annoncer à Sabine et Camille que les combattants ne changent pas. Sabine lui dit d’excuser les pleurs. Celui-ci avoue qu’il a les mêmes peurs même si son choix est plus simple : il est du côté de ses fils. Julie vient annoncer la victoire d’Albe car Horace a fui. Sabine est joyeuse mais cela ne va pas durer. Le vieil Horace a honte de la fuite de son fils et veut laver lui-même cet affront.

Acte 4 : Le vieil Horace est très en colère, il ne veut plus voir son fils ! Camille n’arrive pas le raisonner. Valère arrive et raconte comment Horace s’est servi de sa fuite pour tuer les Curiace et faire triompher Rome. Le vieil Horace est empli de fierté et espère pouvoir très vite féliciter son fils. Le vieil Horace dit à Camille d’arrêter de pleurer : elle n’a perdu qu’un amant. Il espère réussir à consoler Sabine qui a perdu bien plus. Il demande à Camille de se comporter en sœur. Camille refuse le rôle que lui impose son père. Elle récapitule tous ses malheurs et ses espoirs déçus et se prépare à offenser la victoire de son frère. Camille ne fait pas honneur à Horace comme il l’attend. Elle le maudit, il la punit en la tuant en prenant pour excuse que Curiace était un ennemi de l’Etat. Procule demande à Horace pourquoi il a fait ça. Horace répond qu’en aimant un ennemi, elle n’était plus sa sœur ni sa famille mais une traitresse. Sabine vient demander à son époux le même sort que celui-ci a réservé à sa sœur : Camille pleurait un amant, elle pleure trois frères : sa faute est plus grande. Horace fuit les pleurs de sa femme pour ne pas la tuer.

Acte 5 : Le vieil Horace est triste et son fils lui demande la mort s’il l’a déçu ce que son père refuse de faire. Arrivée du roi. Tulle réconforte le vieil Horace. Il est là pour rendre la justice. Valère demande la mort d’Horace pour venger Camille. Horace demande la mort pour sauver sa gloire. Sabine demande à mourir à la place d’Horace pour oublier sa vie. Le vieil Horace tente de dissuader le roi de tuer Horace ou Sabine. Le roi décide de ne plus tuer personne mais d’enterrer Camille avec Curiace.

Publié dans 17e siècle

Commenter cet article