Gogol - Le manteau (19e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Le manteau de Gogol (in Nouvelles de Pétersbourg)

Personnages principaux

  • Akaki Akakiévitch Bachmatchkine
  • Pétrovitch
  • Le grand homme

Résumé

Il préfère ne pas dire de quel ministère il s’agit. Présentation d’Akaki avec l’explication de la provenance de ce prénom. Il reste impassible même face aux moqueries de ses collègues et à leur manque de respect. Un homme, cependant, est touché par Akaki. Akaki aime son travail de copiste pour le ministère et ne veut pas en changer. Il ne s’intéresse à rien d’autre qu’à la copie. Il est d’aspect négligé. C’est le seul qui ne se distrait pas le soir. Il mène une vie paisible. Pourquoi le froid va-t-il avoir raison d’Akaki ? Il ramène son vieux manteau chez Petrovitch. Akaki s’inquiète du prix, il aurait préféré que Pétrovitch soit éméché. Il sait qu’il n’aura aucun rabais. Pétrovitch examine minutieusement le manteau, alors qu’il est de lui. Pétrovitch déclare qu’il ne pourra pas réparer le manteau. Il en faut un neuf. Akaki n’a pas les sous pour un nouveau manteau et malgré ses supplications. Pétrovitch refuse de réparer l’autre. Il est anéanti. En rentrant chez lui, Akaki décide de retourner voir Pétrovitch quand il sera éméché. Il essaye mais Pétrovitch insiste : il en faut un neuf. Il est obsédé par le manteau et finit par avoir l’argent nécessaire. Le manteau est parfait. Les collègues du ministère veulent l’étrenner et faire une fête. Il tente d’y échapper sans succès. Il va à la soirée. Pour la première fois, il n’a pas recopié de textes. Akaki repart avec un déplaisir apparent quand il retrouve son manteau à terre. Il se sent moins sûr de lui. Il sent qu’un malheur va lui tomber dessus. Il se fait attaquer dans la rue et dépouiller de son manteau. On lui conseille de porter plainte. Il rentre chez lui dans un piteux état. Sa logeuse lui donne des conseils. Il demande à voir le commissaire qui ne s’occupa que très peu de la plainte. Y-aura-t-il une suite ? Les collègues ont pitié mais se moquent quand même. L’un d’eux lui conseille de demander l’aide d’une personne haut-placée pour que l’affaire aboutisse. Les hommes de Russie sont prétentieux et hautains. Ils veulent toujours ressembler à leurs supérieurs. Le grand homme, en faisant attendre Akaki, cherche à montrer son pouvoir à son ami. Le grand homme n’apprécie pas la façon dont la requête a été proposée. Il dispute Akaki. Il se retrouve dans la rue sans savoir comment. Il tombe gravement malade. Le médecin lui donne deux jours. Il commence à délirer mais toujours à propos du manteau. Akaki meurt. Au ministère, on apprend la mort d’Akaki que 4jours après l’enterrement. On le remplace dès le lendemain. Il revient en fantôme pour retrouver son manteau. Les policiers tentent de l’arrêter en vain. Le grand personnage s’en veut et va quérir des nouvelles d’Akaki. Il s’en veut et va à une soirée. Il se fait « attaquer » par Akaki. Akaki veut son manteau. Après cette expérience, le grand fonctionnaire devient agréable et il n’y eut plus de manteaux volés même si certains disent encore voir le fantôme d’Akaki.

Publié dans 19e siècle

Commenter cet article