Hugo - Le dernier jour d'un condamné (19e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Le dernier jour d’un condamné d’Hugo

Personnages principaux 

  • Le condamné à mort
  • Marie, sa fille

Résumé par chapitres

Chapitre 1 : L’idée qu’il est condamné à mort l’obsède. Il n’y a pas que son corps qui est enfermé, sa pensée l’est aussi.

Chapitre 2 : Il raconte le procès. Il raconte qu’il a eu une lueur d’espoir car il faisait beau. Jusqu’au verdict, il se sentait libre puis il s’est senti brisé. Il sera tué dans six semaines

Chapitre 3 : Il fait comme si cela ne le touchait pas. Il se dit que tout le monde doit mourir : une consolation ?

Chapitre 4 : Il décrit Bicêtre, lieu où il est emprisonné. Beau de loin, effrayant de près. Il dit que c’est la vie.

Chapitre 5 : D’abord la camisole puis il a le droit de sortir et reçoit même papier et encre. Il apprend l’argot au contact des autres détenus. Cela le dégoute.

Chapitre 6 : Il veut écrire mais ne sait pas quoi. Il se décide à écrire ce qu’il ressent dans sa prison. Il pense que cela servira peut-être un jour.

Chapitre 7 : Il se critique lui-même. Il se moque qu’il n’y ait plus d’échafaud car il sera mort. Cette idée le traumatise.

Chapitre 8 : Il compte le temps qu’il lui reste et se rend compte qu’il ne doit plus rester beaucoup de temps.

Chapitre 9 : Il a fait son testament même s’il sait que c’est inutile. Il s’inquiète surtout pour sa fille Marie.

Chapitre 10 : Description de son cachot

Chapitre 11 : Il décrit un peu ce qui est écrit sur les murs de son cachot. Quel est son crime ? Pourquoi a-t-il versé du sang ?

Chapitre 12 : Il se rend compte qu’il est dans la même prison que des monstres. Il en a peur. Il a l’impression qu’ils sont présents.

Chapitre 13 : Il assiste au « spectacle » : certains prisonniers sont transférés. Cela le distrait même si c’est horrible. Ils l’appellent camarade. Il a peur et s’évanouit.

Chapitre 14 : Il se réveille à l’infirmerie où il profite d’un « vrai «  lit. Départ des forçats pour les galères, il préfère la mort.

Chapitre 15 : Il est sorti de l’infirmerie. Il pense que s’il y était resté, il aurait pu fuir. Il ne veut plus avoir d’espoir. Il sait qu’il va mourir et a du mal à s’y préparer

Chapitre 16 : Il entend une jeune fille chanter : cela le réjouit mais le fait qu’elle chante une chanson impure le rend triste et l’écœuré. Tout est gâché par la prison même les jeunes filles

Chapitre 17 : Il rêve d’évasion mais revient très vite à la réalité.

Chapitre 18 : On vient le voir pour lui demander ce qu’il veut manger. Va-t-il mourir aujourd’hui ?

Chapitre 19 : Il va être tué aujourd’hui, c’est officiel car il a reçu la visite du directeur.

Chapitre 20 : Il admet qu’il n’a pas à se plaindre. Personnification de la prison en homme : les geôliers, etc…

Chapitre 21 : Il sait que tout est fini. Il a vu le prêtre et l’huissier. Il n’a plus aucun espoir.

Chapitre 22 : Il raconte son transfert jusqu’à la Conciergerie. Il est pensif et ne parle presque pas. On le compare aux autres condamnés à mort lors du même trajet.

Chapitre 23 : Il se retrouve avec son « successeur ». Celui-ci lui raconte son histoire. Il est très pensif et ne parle presque pas. On l’emmène dans la chambre où il va devoir attendre la mort.

Chapitre 24 : Il est très en colère car l’autre a pris sa redingote. Il pense que la mort rend méchant

Chapitre 25 : Ils lui apportent tout ce qu’il demande.

Chapitre 26 : Il pense à sa fille et la plaint. Elle aura une vie misérable à cause de lui. Il se demande si c’est bien lui qu’on va tuer même s’il connaît la réponse.

Chapitre 27 : Il se rend compte qu’il ne sait même pas comment il va mourir. Il connaît le concept mais c’est tout.

Chapitre 28 : Il se souvient avoir déjà vu l’échafaud, place de la Grève. Il se dit que ses bourreaux sont, à ce moment-là, en train de graisser la rainure.

Chapitre 29 : Il espère la grâce. Maintenant, il préfère les galères.

Chapitre 30 : Il a renvoyé le prêtre car celui-ci lui donnait l’impression de n’être qu’une personne de plus, il ne lui a trouvé rien de consolant.

Chapitre 31 : Un architecte vient prendre les mesures de la prison, ils vont l’améliorer.

Chapitre 32 : Changement de gardes qui lui demande si, un fois mort, il pourra revenir pour lui donner les chiffres de la loterie. Il a presque réussi à rouler le garde. Il y a mis beaucoup d’espoir et est d’autant plus désespéré.

Chapitre 33 : Les souvenirs lui reviennent. En particulier la soirée avec Pépa.

Chapitre 34 : Il compare sa vie d’avant à celle de maintenant. On ne sait toujours pas pourquoi il a commis un crime.

Chapitre 35 : Il pense à la vie qui continue à tourner autour de lui.

Chapitre 36 : Nouveau souvenir d’enfant qui l’effraye.

Chapitre 37 : Description de l’Hôtel de Ville qui est effrayant et laid, ce qui est encore pire les jours d’exécutions

Chapitre 38 : Il dit que la mort va le guérir. Il se sent tout courbaturé.

Chapitre 39 : Il se demande comment ils savent que c’est sans douleur. Il contredit car pendant six semaines, il a souffert.

Chapitre 40 : Il ne fait que penser au roi et donc espérer la grâce. Il se dit que le roi est aussi un homme comme lui.

Chapitre 41 : Il se pose beaucoup de questions et demande un prêtre pour avoir des réponses. C’est toujours le même prêtre.

Chapitre 42 : Il s’est endormi pendant 1h. Il a fait un cauchemar. L’aumônier lui apprend que sa fille l’attend.

Chapitre 43 : Il voit sa fille qui ne le reconnaît pas. Cela lui fait beaucoup de mal.

Chapitre 44 : Il se sent prêt à mourir.

Chapitre 45 : Il explique la réaction du peuple lors de son exécution.

Chapitre 46 : Il plaint sa fille. Il écrit son histoire pour elle, pour qu’elle sache pourquoi son nom est déshonorant.

Chapitre 47 : L’éditeur dit que les feuillets n’ont pas été retrouvés.

Chapitre 48 : Il raconte le trajet jusqu’à la place de la Grève. Il se rend compte que c’est réel. On lui laisse écrire ses dernières volontés.

Chapitre 49 : Il demande encore sa grâce ou quelques minutes pour l’attendre. Il entend monter…

Publié dans 19e siècle

Commenter cet article