Mérimée - Il viccolo di Madama Lucrezia (19e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Il viccolo di Madama Lucrezia de Mérimée (in La Vénus d’Ille)

Personnages principaux

  • Le narrateur
  • La marquise Aldobrandi
  • Don Ottavio
  • L’abbé Négroni
  • Mme de Strahlenheim
  • La concierge
  • La sœur de Vanozzi

Résumé

            Départ pour Rome. Un portrait mystérieux qui représenterait la marquise Aldobrandi ?

            Arrivée chez la marquise. Examen des portraits. Le même que chez son père : Madame Lucrèce.

            La marquise est devenue dévote.

            L’abbé a confondu le narrateur avec Don Ottavio.

            Il fait la connaissance avec Don Ottavio qui veut parler en français pour être libre.

            La marquise est très intéressée par le père du narrateur.

            Histoire « effrayante » de Mme de Strahlenheim.

            Episode de la dame qui laisse tomber une rose. Il s’imagine qu’elle l’aime.

            C’est étrange, la femme de la rose s’appelle Madame Lucrèce.

            Il trouve la concierge et la convainc de le faire entrer.

            Début de l’histoire de Madame Lucrèce : elle tuait ses amants mais elle tue son frère et se suicide.

            Il dit à la concierge qu’une femme était présente la nuit d’avant. Elle prend peur de la revenante.

            Il raconte son histoire à son ami peintre qui lui assure la présence d’un revenant.

            Il reçoit un message venant de « Ta Lucrèce ». Il se fait tirer dessus de la part de la « signora Lucrèce »

            Il rencontre Don Ottavio seul dans la rue. Etonnant ! Don Ottavio dit que c’est une méprise.

            Il supplie le narrateur de l’emmener avec lui en tant que domestique.

            Don Ottavio fait encore des mystères.

            Une corde tombe de la fenêtre de madame Lucrèce. Elle attend le narrateur dans sa chambre.

            Il comprend que sa Madame Lucrèce est en fait amoureuse de Don Ottavio.

            Madame Lucrèce est la sœur de Vanozzi.

            L’histoire finit bien. Le narrateur est le parrain de leur premier enfant.

Publié dans 19e siècle

Commenter cet article