Modiano - Dora Bruder (20e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Dora Bruder de Modiano

Personnages principaux

  • Le narrateur Modiano
  • Dora Bruder
  • M Ernest Bruder
  • Mme Cécile Bruder

Résumé par chapitres

Chapitre 1 : Le narrateur lit une annonce dans laquelle est décrite une adolescente disparue : Dora Bruder. L’adresse des parents le fait plonger dans ses souvenirs sur la rue. Il n’avait jamais fait attention à leur immeuble. Le journal est ancien : il date du 31 décembre 1941.

Chapitre 2 : Il pense avoir toujours cherché Dora quand il était dans ce quartier. Il nous donne l’histoire de leur immeuble qui était un hôtel avant la guerre.

Chapitre 3 : Il fait beaucoup de recherche sur Dora. Il finit, avec beaucoup de patience, par obtenir son acte de naissance. Un jour, il se rendra dans la rue qu’ils ont habitée : avenue Liégeard à Sevran.

Chapitre 4 : il s’intéresse au père de Dora : Ernest. Il venait d’Autriche. Il a été dans la légion étrangère française. Le narrateur tente d’imaginer quel a été son périple mais il n’a aucune preuve. Il sait juste qu’il a été blessé assez gravement pour être « mutilé de guerre 100% »

Chapitre 5 : Il fait des hypothèses sur les origines de la mère de Dora : Cécile. Dora et ses parents ont toujours vécu dans des hôtels. Il a retrouvé une cousine de Dora qui n’a que de vagues souvenirs. Il continue à chercher quelles écoles elle a fréquentée.

Chapitre 6 : Il décrit quelques photos de la famille Bruder. Comment les a-t’ils obtenues ?

Chapitre 7 : Il essaye d’imaginer ce que Dora faisait l’été quand elle vivait dans le quartier Clignancourt. La cousine de Dora la trouvait rebelle.

Chapitre 8 : Il a découvert que Dora avait été envoyée à l’internat religieux Saint-Cœur-de-Marie. Il fait des suppositions sur les raisons de ce choix. Elle a fait une fugue. Il n’en sait pas plus sauf que les conditions y étaient dures d’après une ancienne pensionnaire.

Chapitre 9 : Il se demande si elle rentrait chez elle le dimanche et il essaye d’imaginer son trajet en métro en cherchant au plus court.

Chapitre 10 : Il sait qu’elle n’a pas de numéro de dossier « juif » mais il se demande si elle n’a pas été raflée après sa fugue. Il compare son histoire à celle de Jean Valjean et dit ne pas croire aux coïncidences : le couvent où il se réfugie est à la même adresse que celui de Dora. Il a écrit un roman pour se rapprocher d’elle.

Chapitre 11 : Dora a fugué une dimanche. C’était une période très dure pour les juifs. Le 14 décembre était le premier jour où le couvre-feu était annulé. Qui a signalé sa disparition ? Quand ?

Chapitre 12 : Il a appris que Dora avait été internée au camp des Tourelles puis transférée à celui de Drancy en aout 1942. Il parle de son père qui a échappé aux camps. Il se demande comment Dora a évité la police si longtemps. Il parle des fouilles violentes et humiliantes subies dans les camps.

Chapitre 13 : Après la séparation de ses parents qui vivent toujours dans le même immeuble, il est envoyé par sa mère pour demander la pension alimentaire. Celui-ci le fait emmener au poste de police comme « voyou ». Ce trajet lui fait penser à celui de son père en 1942 par les nazis mais il ne dit rien à son père qu’il ne reverra presque plus après cet épisode.

Chapitre 14 : Il se demande ce qu’a fait Dora juste après sa fugue. Est-elle restée à Paris ? Est-elle passée en zone libre ?

Chapitre 15 : Il pense à Ernest qui a dû déclarer la disparition de sa fille alors qu’il ne l’avait pas déclarée, elle. Il dit que lors de sa fugue il avait ressenti un sentiment d’éternité mais lui était en sécurité dans son monde. Il parle du film Premier rendez-vous, sorti en 1941, et des impressions qu’il a ressenties lorsqu’il l’a vu.

Chapitre 16 : Ernest a été arrêté en mars 1942 et envoyé au camp de Drancy. Il est écrit sur sa fiche qu’il était recherché. A-t’il attiré l’attention sur lui quand il a déclaré la disparition de Dora ?

Chapitre 17 : Il se demande si Dora savait pour son père. On a plus de preuves des procès-verbaux mais il reste des traces des diverses requêtes adressées aux autorités pour avoir des nouvelles ou faire libérer les proches enlevés et internés.

Chapitre 18 : Il ne sait toujours pas ce qui est arrivé à Dora pendant ses 4mois de fugue. Il sait juste qu’elle est retournée au « domicile maternel ». Description d’une photo de Dora, plus tardive que les précédentes, sur laquelle elle pose avec sa mère et sa grand-mère. Il évoque des écrivains qui sont morts pendant la guerre, juif ou non, français ou non.

Chapitre 19 : Un ami lui a trouvé une missive parlant de Dora. Elle a encore fugué après son retour mais on en sait pas plus. C’était l’époque des étoiles jaunes. Il retranscrit certains rapports d’adolescents arrêtés sans l’étoile. Il parle de l’UGIF qui aidait les juifs sous surveillance allemande et des assistantes sociales de la police.

Chapitre 20 : Il se demande ce qui est arrivé entre le 15 et le 17juin. Est-elle rentrée chez elle ? Est-elle restée au poste ? Il imagine quels services elle a visités. Il rappelle son côté rebelle. Le 19juin, elle a été transférée au camp d’internement des Tourelles.

Chapitre 21 : Il retranscrit le registre d’arrivée aux Tourelles du 19juin et précise que le 13aout, elles ont toutes été envoyées à Drancy.

Chapitre 22 : Il raconte que 66 femmes des Tourelles ont été envoyées en Allemagne : c’était l’un des premiers trains de femmes. Il a retrouvé une survivante : Claudette Bloch. Il parle de quelques autres femmes dont Annette Zelman qui voulait épouser un allemand : Jean Jausion. Ils ont été dénoncés par le père de celui-ci, Annette a été internée et Jean a fini par faire un attentat suicide sur une colonne allemande.

Chapitre 23 : Il retranscrit la lettre d’un juif sur le point d’être déporté en Allemagne. On constate qu’il ne se doute pas de ce qui l’attend ou alors il veut seulement ne pas inquiéter ses proches libres. Cette lettre était à vendre.

Chapitre 24 : Le pensionnat Saint-Cœur-de-Marie n’existe plus en 1996. Tous les bâtiments de cette rue ont été refaits. Il se promène dans les rues mais il a l’impression que le passé a été oublié.

Chapitre 25 : Il comprend le vide qu’il ressent : tout a été refait comme si les rues avaient été neutres. On a voulu effacé le passé. Souvenir de rencontre avec un brocanteur juif de l’âge de Dora qui a échappé à une rafle.

Chapitre 26 : Dora avait dû retrouver son père à Drancy et ils ont été tous les deux envoyés à Auschwitz le 18 septembre 1942. Sa mère les a rejoints en 1943, le 11 février. La seule chose que Dora avait, c’était le secret de ce qu’elle avait fait pendant ses fugues.

Publié dans 20e siècle

Commenter cet article

Jean-lecteur 01/10/2016 15:07

Chapitre 22 : Jean Jausion n'est pas un allemand mais un non-juif.