Musset - La confession d'un enfant du siècle (19e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

La confession d’un enfant du siècle de Musset

Personnages principaux

  • Octave de T***
  • Desgenais
  • Madame Levasseur
  • Marco
  • Larive
  • Madame Brigitte Pierson, Brigitte-la-Rose
  • Mercanson
  • M de Dalens
  • Smith

Résumé par parties

Partie 1 : Il dit écrire pour guérir d’une maladie morale qui touche beaucoup de monde. Il montre tous les exemples de mal-être qu’ont connus les hommes durant l’histoire. Il tente d’expliquer pourquoi ses contemporains sont tous dans cet état. La première fois qu’Octave a connu le désespoir, il venait de découvrir que sa maitresse le trompait avec l’un de ses amis intimes. Il est blessé lors du duel. Desgenais ne comprend pas son attitude, il faut, d’après lui, profiter des femmes sans se casser la tête. Octave écrit à sa maitresse que leur relation est définitivement finie. Il n’avait pas d’autre occupation que sa maitresse, il a beaucoup étudié mais n’a jamais rien fait et n’a pas l’intention de faire quelque chose. Desgenais lui reproche de ne pas avoir déjà trouvé une autre femme mais Octave a été blessé et, même s’il sait qu’il a bien fait, a du mal à guérir. Desgenais est inquiet pour Octave, l’état de désespoir de celui-ci semble sérieux. Il expose sa théorie sur l’amour : les hommes et les femmes sont différents face à ce sentiment alors il ne faut pas hésiter à tout essayer même si on est trompé,… tant qu’on est aimé. Il se promène lorsqu’il rencontre Mme Levasseur, amie de sa maitresse. Ils vont diner ensemble. Ils partagent leurs souffrances et se rapprochent. Il va jusqu’à l’embrasser mais lorsqu’il comprend que la douleur n’était qu’une arme de séduction, il s’en va, dégouté. Il reçoit des livres en héritage : ceux-ci mettent le libertinage sur un piédestal. Il ne sait plus que penser et se tourne vers la Bible qui ne lui apporte aucune réponse. Il espère, dans sa douleur, avoir une preuve de l’existence de Dieu. Il passe de nombreuses nuits sur le banc devant chez sa maitresse. Dans un accès de désespoir, il entre dans un cabaret et boit beaucoup en peu de temps. Une femme l’aborde et le console. Dans son ivresse, il lui trouve une ressemblance avec sa maitresse. Cette femme incarne la maladie du siècle. Quand il réalise la ressemblance entre sa maitresse et la courtisane, sa maitresse descend de son piédestal et il tombe dans la débauche. Il prévient les hommes des conséquences de cet acte.

Partie 2 : Au réveil, il se dégoute et pense même à se suicider mais Desgenais arrive et lui annonce une nouvelle qui va le transformer : sa maitresse avait de nombreux amants et l’un d’eux lui a fait une scène publique. Le ridicule d’Octave est à son apogée tout comme son désespoir. Il décide de présenter sa conquête et de ne plus faire que se divertir aux côtés de Desgenais. Il décrit ce qu’il voit de la débauche : personne n’est heureux, tout a vieilli, le plaisir n’est plus au rendez-vous, les jeunes cherchent seulement des raisons de se battre. Il va chez Desgenais pour oublier sa maitresse. Il assiste à la débauche sans vraiment y prendre part. Il essaye de comprendre les différences qu’il y a entre lui et Desgenais surtout par rapport à l’amour. Ces journées de débauche ne lui enlèvent pas son chagrin. Comme il participe à tout, sa réputation de libertin est faite, il en est fier. Il parle de deux femmes : la lingère et la belle Marco qui par son attitude l’attire et en même temps la déstabilise. Rien ne semble la toucher, sa mère est morte. Octave demande à Desgenais ce qu’ils vont faire, ce à quoi Desgenais répond : « la même chose que l’an dernier. » Après son monologue, Desgenais et lui sont pris d’un profond désespoir. Un domestique apprend à Octave que son père se meurt.

Partie 3 : Octave arrive trop tard chez son père, celui-ci est mort. Il supporte difficilement la douleur. Son père lui a laissé un seul mot lui disant qu’il l’aimait. Il s’installe chez son père où il vit dans une grande solitude. Il ne voit personne sauf Larive, le domestique de son père, pour qui il a beaucoup d’affection. Il va calquer sa vie sur celle de son père et ainsi connaitre bonheur et vertu. Rencontre avec Mme Pierson dans une prairie puis chez des pauvres dont la femme est malade. Elle s’occupe de celle-ci avec humilité. Sa seule récompense est que la malade va mieux. Il lui propose de la raccompagner. Lors du trajet pour raccompagner Mme Pierson, il est très calme. Celle-ci le défie de prouver une quelconque expérience à son âge. Il rend visite à Mme Pierson qui même si elle est dévote vit dans le « monde actuel ». Arrivée du prêtre Mercanson qui ne semble pas apprécier Octave et qui chasse toute gaieté du lieu où il se trouve. Octave sent à nouveau son cœur prêt à aimer. Il l’aime de plus en plus et ne pas avouer cet amour le torture. Un soir qu’il se rend chez elle, elle lui dit qu’il n’aura pas plus que son amitié et que s’il ne peut s’en contenter, il doit partir. Mme Pierson le quitte sans un mot de plus. De retour à la maison, il décide de partir mais il ignore où. Il reçoit une lettre de celle-ci lui disant qu’elle regrette ses sentiments car ils vont devoir ne plus jamais se revoir. Elle lui demande de quitter le pays. Au lieu de partir, Octave se rend chez le parent où séjourne Mme Pierson. Elle accepte de le recevoir. Il lui demande de lui faire confiance. Elle veut l’envoyer faire une commission pour elle afin de l’éloigner un peu et de pouvoir ainsi réfléchir. Leur relation est maintenant empreinte de gêne. Elle lui fait souffrir de grands maux en espaçant leurs visites… Lors d’une promenade à cheval, il déclare son amour et comprend à son comportement qu’elle l’aime et il se sent heureux. Une fois leur amour mutuel avoué, ils vivent tous deux dans le bonheur. Mme Pierson est encore plus belle aux yeux d’Octave. Il montre que le bonheur n’est pas accessible à tous mais que celui qui aime le connait et n’a donc pas le droit de se plaindre.

Partie 4 : Après deux jours de relation, Octave doute de Brigitte à cause d’un certain M de Dalens. Il a créé une scène mais à la réaction de Brigitte, il comprend qu’il a été empoisonné par la philosophie libertine de Desgenais. Elle lui pardonne et lui fait juste promettre de lui parler de ses soupçons s’il en a encore. Il ne supporte pas le bonheur calme. Il va faire semblant de séduire l’amie de Brigitte, Mme Daniel. Cela va mener à une grosse dispute. Quels sont les papiers d’Octave aperçoit avant la réconciliation ? Lors d’une promenade nocturne, Brigitte prouve à Octave qu’il n’est pas le seul à avoir un passé douloureux. Elle aussi a été trahie. Cet aveu renouvelle l’amour d’Octave pour elle. La tante de Brigitte décède. Cela la trouble totalement, elle veut quitter Octave et le pays à cause de ce qui se dit sur eux. Après diverses réflexions, il réussit à la convaincre de rester. Il prend cela pour un éclair de raison alors que ce n’est qu’un caprice. Il la trouve dans un oratoire en train de briser la rosière avec laquelle elle a été baptisée. Elle dit que cette femme n’existe plus. Ils vivent ensemble. Ils ne parlent pas de ce qu’ils ont dans le cœur. Les rumeurs commencent à exaspérer Octave qui redevient cruel vis-à-vis de Brigitte. Il tombe sur le testament de celle-ci où il est écrit qu’elle se tuera le jour où il ne l’aimera plus. Après cette lecture, Octave décide de la quitter en emportant le poison pour la préserver.

Partie 5 : Ils préparent leur départ. Ils ne savent pas où aller puis se décident pour Genève. Elle ne semble pas heureuse. Lorsqu’il lui donne les billets, elle « tombe sans connaissance. » Brigitte est très malade ce qui retarde leur départ. Les lettres que lui a transmises Smith lui annoncent que sa famille va la renier si elle part avec Octave. Celui-ci ne sait que faire car il ne veut pas que Brigitte le suive si cela la rend triste. Il rend visite à Smith qui est mal en point. Il l’admire car il a beaucoup plus vécu alors qu’ils ont le même âge. Le départ est encore retardé à cause d’Octave. Il crée des liens avec Smith mais il se pose aussi des questions car Smith et Brigitte souffrent en même temps et Smith semble parfois oublier qu’il n’est pas seul. Le secret qui unit Brigitte et Smith le rend malade. Il sait que partir effacerait tout mais il n’arrive pas à se décider. Plusieurs voix se disputent en lui : l’une est jalouse, une autre est compréhensive et la dernière regrette l’innocence de la jeunesse. Il tente de la piéger pour qu’elle dévoile son secret en programmant le départ. Cela ne fonctionne pas. Il se maudit de croire qu’on peut obtenir la vérité de sa maitresse. Elle finit par lui dire que son malheur vient de ce qu’elle l’aime et qu’il doute sans arrêt d’elle. Ils se réconcilient et dorment ensemble comme au premier jour de leur amour. Il veut la quitter pour lui éviter la souffrance puis il veut mourir pour elle mais il a peur qu’elle ne le pleure pas alors il veut la tuer avant de se suicider. Au moment d’agir, il voit le crucifix et se livre totalement à Dieu. Que signifie la lettre de Brigitte à Smith ? Ont-ils une relation ? Scène de rupture entre Octave et Brigitte. Il accepte de partir pour qu’elle soit heureuse avec Smith quitte à être malheureux. Ils ne se reverront jamais car il ne pourra jamais oublier à quel point il l’aime.

Publié dans 19e siècle

Commenter cet article