Rotrou - Iphigénie (17e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Iphigénie de Rotrou

Personnages principaux

  • Agamemnon
  • Clytemnestre
  • Achille
  • Ménélas
  • Ulysse
  • Iphigénie
  • Ardélie
  • Calchas
  • Amyntas
  • Oronte

Résumé par actes

Acte 1 : Agamemnon déchire une lettre. Il refuse de suivre l’avis qu’on lui a donné dans celle-ci. Il préfère être un mauvais chef qu’un mauvais père : il ne veut pas sacrifier sa fille. Amyntas se demande pourquoi son roi l’a convoqué à une telle heure. Il dit qu’il ne faut pas discuter l’ordre d’un roi. Agamemnon a du mal à prendre une décision. Amyntas pense que le calme est pire que l’orage. Agamemnon demande au valet où l’attend Amyntas. Celui-ci se dit que le rôle de chef est un rôle difficile. Agamemnon lui raconte ce que l’oracle veut : la mort de sa fille Iphigénie. Il demande à Amyntas de retarder le plus possible l’arrivée de sa fille qu’il ne veut pas immoler. Agamemnon s’adresse à Diane, il ne comprend pas pourquoi elle veut le sang de sa fille. Il prive les Grecs de tous les honneurs. Agamemnon demande à Oronte d’arrêter Amyntas et finalement change d’avis.

Acte 2 : Ménélas tente de prendre la lettre à Amyntas mais celui-ci est prêt à mourir pour rester fidèle à son maitre. Discussion entre Ménélas et Agamemnon. L’un accuse l’autre de ne pas vouloir sauver son honneur et l’autre lui reproche de vouloir tuer sa fille pour une folie. Ils décident de se contenter de ne pas se nuire ? Arrivée d’Ulysse. Son discours force Ménélas à accepter son sort mais ce n’est pas ce qu’il veut. Il refait alors un discours dans lequel Agamemnon comprend quel est son devoir. Il va sacrifier sa fille à Diane.

Acte 3 : Iphigénie craint le mariage avec Achille, prétexte utilisé par soin père pour la faire venir. Sa mère, Clytemnestre, lui dit que le mariage est doux surtout lorsqu’il est si glorieux. Iphigénie ne comprend pas les paroles de son père tout en ayant un mauvais pressentiment. Il l’envoie se préparer à la cérémonie : lui pense au sacrifice, elle au mariage. Clytemnestre dit à Agamemnon de ne pas être aussi triste pour le mariage de sa fille car cela rend les choses plus dures pour elle. Il veut que sa femme rentre au pays mais malgré toutes les raisons qu’il avance, elle refuse. Clytemnestre regrette le fait que face à l’honneur, l’amour n’est rien pour un homme. Rencontre entre Achille et Clytemnestre. Celle-ci se félicite pour le futur mariage dont il n’est pas au courant. Quand elle comprend sa méprise, ils réalisent qu’on se sert d’eux. Amyntas apprend à Achille et Clytemnestre la vraie raison de la venue d’Iphigénie. Sa mère demande à Achille de l’aide que celui-ci lui offre pour laver son nom de tout crime injustifié.

Acte 4 : Ardélie pleure à cause de la mort proche d’Iphigénie qui, elle, semble accepter son sort comme inévitable. Agamemnon vient dire à sa fille que la cérémonie est prête. Il ne sait pas qu’elle sait qu’elle est le sacrifice. Clytemnestre dit à Agamemnon qu’il ne tirera aucune gloire à sauver Hélène s’il doit pour cela tuer sa fille. Iphigénie lui demande comment un père peut faire cela. Agamemnon répond que, malgré son chagrin, il faut obéir aux Dieux. Clytemnestre dit devant Iphigénie qu’elle se vengera. Iphigénie veut qu’elle oublie ce « funeste dessein » qui la rend impure. Achille leur annonce qu’il se battra pour elle, seul contre tous. Ces deux femmes en sont effrayées. Achille ne veut plus se battre pour son nom mais par amour pour elle. Celle-ci refuse de risquer la vie de celui-ci. Elle va mourir digne pour la Grèce et pour lui.

Acte 5 : Ménélas est prêt à tout laisser tomber pour sauver sa nièce. Calchas n’a aucun cœur, il reproche même les larmes « impures » d’Agamemnon qui lui répond que les Dieux, eux, comprendront. Iphigénie demande à tous de ne pas retarder son trépas. Elle est prête à se sacrifier pour la gloire de la Grèce. Sa mère et son père sont effondrés. Achille jure à Iphigénie de se tuer si elle meurt. Celle-ci ne le veut pas. Querelle entre Achille et Ulysse. Calchas commence le sacrifice. Iphigénie lui est ravie sous ses yeux. Personne ne comprend. Diane leur dit avoir sauvé Iphigénie pour sa pureté. Achille et Agamemnon sont alors prêts à détruire Troie pour l’honneur des Grecs.

Publié dans 17e siècle

Commenter cet article