Stendhal - La chartreuse de Parme (19e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

La Chartreuse de Parme de Stendhal

Personnages principaux

  • Le lieutenant Robert, général comte d’A***
  • La marquise Del Dongo
  • Le marquis Del Dongo
  • Gina Del Dongo, comtesse Pietranera, duchesse Sanseverina
  • Fabrice Valserra Del Dongo
  • Ascanio Del Dongo
  • L’abbé Blanès
  • La vivandière
  • Le général Fabio Conti
  • Clélia Conti
  • Le comte Mosca Della Rovere Sorezana
  • Le duc Sanseverina
  • Ernest IV, prince de Parme
  • Clara – Paolina, princesse de Parme
  • L’archevêque Landriani
  • La marquise Raversi
  • Chékina, suivante de la duchesse
  • Ludovic
  • Giletti
  • La Fausta
  • Le fiscal général Rassi
  • Grillo
  • Le marquis Crescenzi
  • Ferrante Palla
  • Gonzo
  • Sandrino
  • Marietta

Résumé par livres

Livre 1 : L’histoire se passe à Milan. La marquise Del Dongo apprécie le lieutenant Robert, pourtant français. Le marquis Del Dongo voue une immense haine aux français. Son fils Fabrice, malgré son éducation et ses visites à la comtesse Pietranera, est totalement ignorant ce qui effraye sa mère. Le mari de la comtesse Pietranera meurt en duel. Elle refuse les offres des hommes riches et retourne vivre avec son frère. Fabrice apprend l’astrologie et prend beaucoup en compte les signes. Fabrice décide de partir pour s’engager dans l’armée de Napoléon. On le prend pour un traitre, il est longtemps en prison. La geôlière lui donne de bons conseils avant de le laisser partir. Il est sur la route lors des « préliminaires de Waterloo ». Fabrice rencontre une cantinière qui le conseille beaucoup. Il est impatient de se retrouver au combat. Il veut se faire accepter par sa troupe mais il réalise vite qu’à la guerre, il n’y a pas d’amitié. Il se fait voler son cheval par un général. Il est épuisé et mort de faim. Heureusement pour lui, il retrouve son amie la cantinière. Il participe à une bataille sous les ordres du capitaine Aubry. Ils sont tous séparés. Il achète un cheval. Pour aider un colonel blessé, il affronte des hussards de l’armée française qui le blessent au bras. Le colonel s’en veut de l’avoir exposé. Retour de Fabrice en Italie. Il a été trahi par Ascanio, son frère. La comtesse et la marquise font ce qu’elles peuvent pour le laver de tout soupçon mais il est obligé de fuir. Il va suivre les conseils du chanoine Borda mais sa simplicité fait qu’il n’est pas apprécié. Rencontre avec Clélia Conti. La comtesse tient beaucoup à Fabrice mais elle doute que celui-ci la voit pareil. Elle tombe amoureuse du comte Mosca et vient vivre à la cour de Parme en tant qu’épouse du duc Sanseverina. Elle est très appréciée par le prince et sa femme. Elle n’oublie jamais les intérêts de Fabrice et se charge de le faire devenir évêque. Arrivée de Fabrice à Parme. Sa tante le trouve beaucoup plus beau car changé. Il n’est pas très apprécié du prince à cause de son esprit. Ce dernier utilise la jalousie du comte Mosca, qui en devient fou, pour perturber Fabrice. Celui-ci a compris les sentiments de sa tante à son égard mais il ne sait pas comment lui dire qu’ils ne sont pas partagés sans la vexer. Mosca a eu envie de tuer Fabrice car avec son vieil âge, il pense qu’il n’a aucune chance. Fabrice, une fois éloigné de la duchesse, comprend qu’il ressent de l’amour pour elle mais il décide de ne jamais lui en parler. Il a été obligé de partir quelque temps à cause de Marietta. Il a pris le risque d’aller une dernière fois voir l’abbé Blanès qui lui prédit un séjour en prison. Le marquis Del Dongo arrive à la fin de sa vie. Fabrice est allé voir l’abbé Blanès. Celui-ci lui a prédit la prison. Il en a très peur, pour y échapper, il envisage, avec horreur de tuer. Fabrice vole le cheval sans tuer le valet de chambre. Il est tout fier de tout raconter à sa tante. Celle-ci a perdu son époux. Le comte Mosca lui fait la morale : il a frôlé la prison ce qui inquiète Fabrice. Il a son avenir déjà tout tracé. Fabrice reçoit les grâces du prince grâce à Monseigneur Landriani. A cause d’une mauvaise rencontre durant laquelle il tue Giletti, il est obligé de fuir avec un faux passeport. Ludovic, ancien valet de sa tante, va l’aider à rejoindre Ferrare sans passer devant les gendarmes. Ludovic et Pépé réussissent à « sauver » Fabrice mais la lettre de l’archevêque le déboussole complètement : tout le monde le croit coupable à Parme à cause de la marquise de Raversi. Il retrouve Marietta à Bologne, elle tient à lui. Fabrice veut connaitre l’amour véritable, d’où son aventure avec la Fausta qui lui cause des ennuis avec le comte M***. Cette histoire finit sur un duel durant lequel le comte est blessé. Fabrice veut retrouver sa petite vie auprès de sa tante et du comte Mosca qui lui est devenu un ami cher.

Livre 2 : La duchesse apprend la condamnation e Fabrice par contumace. Elle va voir le prince et lui dit qu’elle quitte Parme. Celui-ci lui dit qu’il va gracier Fabrice mais il fait un changement dans les dates et le fait emprisonner. La marquise de Raversi qui a été exilée veut se venger de la duchesse en la faisant « mal voir » du prince, elle a fait des fausses lettres dans lesquelles la duchesse se serait moquée du prince. Fabrice est conduit à la citadelle de Parme sous le gouvernement de Fabio Conti. Sa fille Clélia en est bouleversée. Est-ce de l’amour ? Son père est embarrassé par cette arrestation. L’archevêque demande à Clélia de l’aider, celle-ci accepte. La duchesse est perdue. Elle réfléchit à comment aider Fabrice. Elle va quitter le comte pour ne pas le perdre. Celui-ci veut également aider le neveu de la duchesse pour ne pas la perdre. Il va user de tous les moyens à sa disposition. Séparation du comte et de la duchesse. Celui-ci est dévasté. Il démissionne sans renoncer à aider Fabrice. Il « complote » avec Rassi. Son amour pour la duchesse n’a réussi à corrompre personne dans la citadelle où est enfermé Fabrice qui a été condamné à mort subitement. Description de la prison de Fabrice. Celui-ci n’est pas si malheureux que cela. Il peut voir Clélia par sa fenêtre puis par l’abat-jour qu’il a percé. Il ne sait pas qu’il va mourir. Il tombe amoureux d’elle mais il doute que cela soit réciproque. Clélia doit être mariée à un autre homme, le marquis Crescenzi. Clélia est presque mariée au marquis ce qui la désespère. Elle est très jalouse de la duchesse car elle la croit aimée de Fabrice. Elle lui évite de mourir empoisonné. Le comte est effrayé par le comportement du prince qui « veut » tuer Fabrice, en réalité, ce n’est qu’un stratagème pour faire peur à la duchesse. La duchesse réussit à communiquer avec Fabrice. Elle a mis en place un plan d’évasion mais celui-ci ne veut pas quitter sa prison pour continuer à voir Clélia. Cette dernière fait promettre à Fabrice de fuir quand il sera temps. Le prince veut faire empoisonner Fabrice, il est temps que celui-ci mette le plan d’évasion à exécution. Rencontre entre la duchesse et Ferrante Palle, homme condamné à mort, voleur et fou amoureux d’elle. C’est lui qui met au point le plan d’évasion de Fabrice. La duchesse va trop loin en voulant sauver son neveu : en effet, l’empoisonnement de Fabio Conti force Clélia à quitter son amour sans pour autant cesser de l’aider car il ne lui reste que trois semaines avant sa mise à mort. Evasion de Fabrice. La duchesse le trouve changé : elle comprend vite qu’il aime Clélia. Fabrice n’est pas heureux loin de Parme. Clélia va obéir à son père et épouser le marquis. La duchesse, elle, va mettre la suite de son plan à exécution, il est temps que le prince paye pour ce qu’il a fait. Mort du prince. La duchesse veut presser le mariage de Clélia que Fabrice veut empêcher. La situation politique n’est pas au mieux pour eux, le jeune prince n’apprécie pas le comte et fait confiance à Rassi. La duchesse va essayer de sauver Fabrice, si elle n’y parvient pas, elle et le duc se retireront. La duchesse est dans une position délicate entre la princesse et le prince. Elle réussit à convaincre le prince. Rassi est un homme dangereux. Fabrice, qui va être jugé de façon équitable, est retourné à la citadelle où il se met en danger. Rassi et Fabio Conti peuvent facilement l’empoisonner. La duchesse va épouser le comte Mosca. Clélia sauve Fabrice de la mort. La duchesse supplie le prince de sauver Fabrice, elle fait une promesse humiliante pour cela. Celui-ci s’’en veut de ne pas avoir cru au poison. Fabrice est acquitté et a droit à tous les honneurs mais plus rien ne l’affecte car Clélia s’est retirée et ne veut plus le voir. Fabrice se retire pour souffrir seul. Clélia lui offre des marques d’amitié lors de l’anniversaire de la princesse, ce qui l’incite à revenir dans le monde, ce qui désespère la duchesse. Le comte Mosca et elle décident qu’une absence serait la bienvenue. La duchesse refuse de retourner à Parme. Fabrice essaye par tous les moyens de voir Clélia, sans succès. Il devient un très bon orateur. Anetta Marini tombe follement amoureuse de lui. Clélia, jalouse d’Anetta, finit par accepter de voir Fabrice. Ils ont une aventure secrète et un fils Sandrino. Fabrice veut avoir son fils avec lui. Le plan cause la mort du fils et de sa mère. Fabrice se retire à la chartreuse de Parme où il meurt un an plus tard.

Publié dans 19e siècle

Commenter cet article