Tchekhov - Un homme dans un étui (19e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Un homme dans un étui de Tchekhov (in La peur)

Personnages principaux

  • Ivan Ivanitch
  • Bourkine
  • Mavra
  • Biélikov
  • Kovalienko
  • Barbara

Résumé

Ivan et Bourkine se préparent à passer la nuit. Ils discutent de Mavra, la femme du staroste. Pour Bourkine, le cas de solitude de Mavra n’est pas un cas isolé. Il raconte l’histoire d’un de ses anciens collègues qui se créait une enveloppe pour se protéger du monde qui lui faisait peur. Il protège aussi sa pensée et ce qui est interdit est ce qui est clair pour lui. Il était troublé par toutes les infractions aux règles. Malgré cela, il a un pouvoir de persuasion sur les gens. Il a du mal à parler alors il vient et reste silencieux. Tout le monde le craint, Biélikov fait peur à tout le village. Bourkine vivait en face de chez Biélikov : il est ainsi aussi dans sa vie privée. Il passait de mauvaises nuits, poursuivi par la peur. Cet homme dans un étui a failli se marier avec la sœur d’un collègue. Pourquoi seulement failli ? Biélikov est allé parler à Barbara ! C’est ses collègues qui ont voulu les marier. Ils se demandent si elle accepterait. On les invite partout ensemble. Il accepte d’épouser Barbara. Il réfléchit à tout, le mariage qui est un pas sérieux lui fait peur. Il se renferme encore plus dans son étui. Le frère de Barbare n’aime pas Biélikov. Il ne se soucie pas de qui sa sœur peut épouser. Biélikov est très touché par la méchante caricature de lui. Lors d’une sortie, il voit Barbara et son frère à vélo. Il est choqué et rentre chez lui sans assister à la sortie. Il va voir le frère de Barbara pour s’excuser de la caricature. Il lui conseille de ne plus faire de bicyclette. Kovalienko s’énerve et le chasse en disant que sa vie privée ne regarde que lui. Il se fait littéralement jeté dehors. Il a honte et peur, à cause de cette mésaventure, de devoir démissionner. Biélikov ne sort plus de son lit. Il meurt, il a une expression heureuse dans le cercueil. Les gens se sentent bien de cette mort, ils sont à nouveau libres. D’après Ivan, le fait de vivre c’est être dans un étui. Ivan voudrait raconter une autre histoire car celle-ci l’a perturbée. Bourkine dort, Ivan n’y arrive pas.

Publié dans 19e siècle

Commenter cet article