Tournier - Vendredi ou la vie sauvage (20e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Vendredi ou la vie sauvage de Tournier

Personnages principaux

  • Robinson
  • Tenn, le chien
  • L’indien, Vendredi
  • Anda, la chèvre
  • Andoar, le roi-bouc
  • Jean Neljapaev, Dimanche

Résumé par chapitres

Chapitre 1 : Robinson est sur La Virginie. La capitaine n’a pas peur de la tempête car son navire est stable. A un moment, le navire ne bouge plus et une énorme vague balaye tout : hommes et matériel.

Chapitre 2 : lorsque Robinson revient à lui, il explore la terre sur laquelle il se trouve. Il tue un bouc sauvage car il a peur de celui-ci. Il se rend compte qu’il est sur une île déserte. Il est triste et fatigué.

Chapitre 3 : A son réveil, il est plutôt optimiste. Il récupère le reste de la carcasse du bouc déjà entourée de vautours. Il prévoit pleins de système pour alerter les navires qui passeraient par là. Il n’envisage pas encore de visiter l’épave du navire cat il est persuadé qu’on va vite venir le sauver.

Chapitre 4 : Lassé d’attendre du secours, il décide de se faire un bateau, L’Evasion, pour rejoindre le Chili. Il visite alors La Virginie qui n’est pas si abimée. Il fait plusieurs voyages sur son radeau pour ramener sur la plage ce qui lui semble utile.

Chapitre 5 : Robinson crée un bateau. Il a beaucoup de mal car il n’a pas de scie. Il crée de la glu grâce à du houx. Il est temps de mettre L’Evasion à l’eau ce qui le terrorise. Il n’avait pas pensé au transport jusqu’à l’eau et son navire est beaucoup trop lourd. Il doit renoncer.

Chapitre 6 : Son désespoir le conduit à vivre comme les sangliers : il se plonge dans les marécages, mange ce qu’il trouve au sol,… Tout cela le rend fou au point qu’il est persuadé qu’un galion est passé près de l’ile sans le sauver, galion sur lequel se trouvait Lucy, sa sœur morte depuis plusieurs années.

Chapitre 7 : Il décide de se reprendre en main. Il plante les graines qu’il a récupérées sur La Virginie. Au premier découragement, il retourne à sa vie animale mais les hallucinations lui font peur. L’arrivée de Tenn, le chien du navire, le motive à se créer un vrai foyer. Il se fait également une clepsydre et un calendrier pour pouvoir se situer dans le temps. Il rédige un journal de son voyage au jour le jour.

Chapitre 8 : Robinson écrit des lois pour l’ile de Speranza. Il a peur de perdre la parole. Un jour, il voit des Araucans débarquer sur l’ile, ce sont des indiens très dangereux. Ils sacrifient l’un d’eux. Apres cela, Robinson fortifie son ile et met des pièges. Avant de se coucher, il fait toujours une ronde avec Tenn.

Chapitre 9 : Le temps passe. Après la saison des pluies et donc des réparations, c’est celle de la récolte qui est abondante. Il doit rapidement régler le problème des rats qui mangent ses céréales.

Chapitre 10 : Robinson se regarde dans le miroir. Il se trouve sérieux. Il n’arrive plus à sourire car il n’a personne pour qui le faire. Il s’entraine avec Tenn pour retrouver un peu d’humanité.

Chapitre 11 : Robinson a des journées très chargées et bien organisées. Il a « apprivoisé » l’ile. Il se sent obligé de travailler pour ne pas devenir un animal.

Chapitre 12 : Il décide de visiter la grotte plus en profondeur. Il arrive dans un lieu doux et blanc qui lui fait penser à sa mère. Il sort vite de la grotte : nu et faible.

Chapitre 13 : Robinson a du mal quand il est  dans la grotte à se rappeler pourquoi il doit travailler : il pense à son père et s’inscrit partout des maximes pour se motiver. Il se maudit lorsque les indiens reviennent. Leur victime fuit, Robinson tue l’un des poursuivants. Le fugitif se soumet à lui.

Chapitre 14 : Robinson et l’indien passent une mauvaise nuit car ils ont peur d’une attaque mais les autres sont partis. Robinson rit  pour la première fois depuis qu’il est sur Speranza. Il espère pouvoir mettre L’Evasion à l’eau mais il tombe en poussière à cause des termites. Robinson est choqué de l’impudeur de l’indien.

Chapitre 15 : Vendredi devient un très bon serviteur. Il apprend tout ce que Robinson lui enseigne. Il est payé. Vendredi enseigne aussi ce qu’il sait à Robinson. Vendredi construit une pirogue. Robinson est d’abord jaloux mais il doit accepter le succès de son serviteur. Premier tour de l’ile.

Chapitre 16 : Il y a clairement des différences entre Robinson et Vendredi. Ils ne se comprennent pas car ils n’ont pas la même culture. Robinson a du mal à accepter que Vendredi désapprouve sa façon de vivre. Les trois compagnons s’ennuient.

Chapitre 17 : Robinson se réveille en pleine nuit et retourne dans sa grotte. Vendredi, ne voyant pas son maitre, se sent libre et ne fait que des choses qui l’amusent comme habiller les cactus avec les vêtements de Robinson. Il vide la rizière pour sauver Tenn sans penser aux conséquences.

Chapitre 18 : Quand Robinson sort de sa grotte, il voit toutes les bêtises de Vendredi, il entre dans une colère noire mêlée de culpabilité. Il retrouve Vendredi grâce à Tenn et est jaloux de voir que sans lui, son « ami » s’amuse. Il remet à nouveau en cause le travail et les règles qu’il s’impose.

Chapitre 19 : Vendredi a trouvé un nouveau jeu : il fume le tabac de Robinson. Il sait qu’il risque gros. Un jour où il va être puni pour ce qu’il a fait, il jette la pipe dans la grotte où il y a la poudre ce qui provoque une grosse explosion.

Chapitre 20 : Les deux amis n’ont rien mais toute la civilisation que Robinson avait créée a été soufflée par l’explosion. Tenn est mort. Robinson comprend que maintenant c’est Vendredi qui va prendre les choses en main. Le gros cèdre est déraciné par l’explosion.

Chapitre 21 : Robinson se laisse guider par le style de vie de son ami. Il vit nu malgré ses premières réticences. Il joue avec Vendredi et apprend l’art chilien de faire des arcs,…

Chapitre 22 : Vendredi apprend à Robinson la cuisine araucanienne. Il n’a besoin que de ce qu’il trouve dans la nature et ses repas sont tout de même succulents.

Chapitre 23 : C’est la première fois qu’ils se disputent car ils sont maintenant égaux. Pour éviter de se faire mutuellement du mal, ils créent des statues à l’effigie de l’autre sur laquelle ils passent leurs nerfs.

Chapitre 24 : Vendredi invente un nouveau jeu : ils rejouent des épisodes d’avant l’explosion mais en inversant les rôles : c’est libérateur pour les deux amis. C’est toujours Vendredi qui donne le signal de ce jeu.

Chapitre 25 : Vendredi trouve un baril de poudre et montre à Robinson qu’elle peut servir au bien. Ils brulent des arbres morts pour pouvoir danser et s’amuser la nuit comme pour des fêtes secrètes.

Chapitre 26 : Robinson accepte ce que Vendredi lui enseigne sur le langage et le rapprochement qu’on peut faire entre deux choses pourtant éloignées. Ils aiment jouer aux devinettes. Le souvenir de Tenn rend Robinson triste.

Chapitre 27 : L’arrivée de perroquets sur l’ile les exaspère car ils répètent tout. Ils se mettent au langage des signes jusqu’au départ des perroquets, langage qu’ils utilisent encore parfois d’un commun accord.

Chapitre 28 : Vendredi joue à un jeu dangereux avec les boucs. Il soigne Anda qui ne le quitte plus jusqu’à l’arrivée d’Andoar, le roi-bouc… Vendredi veut le défier pour récupérer Anda. La bataille tourne encore à l’avantage du bouc. Ils tombent dans le vide.

Chapitre 29 : Robinson a tout vu de la chute. Il retrouve son ami en vie. Le roi-bouc est mort en amortissant la chute de Vendredi.

Chapitre 30 : Quand il est remis de ses blessures, Vendredi s’occupe de la dépouille d’Andoar. Pourquoi dit-il qu’Andoar va voler ?

Chapitre 31 : Robinson tente de vaincre son vertige en grimpant tous les jours aux arbres. Vendredi a réussi à faire voler Andoar : il a fait un cerf-volant avec la peau de celui-ci.

Chapitre 32 : Le jeu avec le cerf-volant les occupe toute la matinée. Ensuite, ils vont à la pêche grâce à celui-ci. Apres quelques jours, le vent tombe, Vendredi reprend ses siestes avant de se souvenir de la tête laissée dans la fourmilière.

Chapitre 33 : Avec le crane du roi-bouc, Vendredi fait une harpe éolienne qu’ils testeront un mois plus tard lors s’une tempête. La musique créée est triste et donne envie de pleurer.

Chapitre 34 : L’arrivée du Whitebird remet toute leur vie en question. Cela fait plus de 28 ans que Robinson est sur l’ile. Après avoir passé quelques heures sur le navire avec ces hommes « bêtes et méchants » auxquels il a fait des dons d’une grande valeur, Robinson décide de rester sur Speranza où il se sent jeune et beau malgré ses 50ans.

Chapitre 35 : A son réveil, le Whitebird a disparu ainsi que Vendredi. Robinson est désespéré, il veut mourir et veut retrouver sa grotte. Au moment où il va abandonner, il voit Jean, le jeune mousse, qui s’est enfui. Robinson reprend espoir, il aime son ile. Il baptise le jeune garçon Dimanche car c’est toujours la fête.

Publié dans 20e siècle

Commenter cet article

Anonyme 03/11/2016 20:08

Merci beaucoup j'espère que j'aurai une bonne note.

Marie 05/06/2016 17:37

Salut! J'ai découvert une émission vraiment sympa pour se faire une idée sur ce livre. Je vous laisse le link pour si ça peut vous servir:
http://www.radiolfb.net/emission-radio-lfb?id=35

Yrwan 14/04/2016 14:12

Merci ca m'as donner un bonne note

hrira marocain 11/06/2016 17:02

une bonne note

Rim 25/03/2016 23:48

Merci beaucoup ca ma aider

enzo 11/02/2016 16:25

merci ca m'a aider