Vers un espace culturel et européen : Renaissance et humanisme (Objet d'étude 1ere)

Publié le par litteratureetfrancais

Vers un espace culturel et européen : Renaissance et humanisme

I)                   Le contexte du renouveau intellectuel à la fin du Moyen-Age

1-      L’ouverture au monde

Les progrès techniques en navigation permettent aux navigateurs d’affronter les grandes traversées  vers des territoires inconnus. Le monde connu change brutalement de dimension. L’afflux des richesses en Europe permet à des mécènes d’entretenir des artistes, de financer des églises,… L’imprimerie mise en place par Gutenberg en 1450 met les textes à la portée d’un lectorat élargi. La révolution copernicienne (1543) bouleverse l’astronomie et la conception de l’Univers. La médecine devient expérimentale et fait progresser la connaissance de l’anatomie humaine grâce à la pratique de la dissection.

L’Italie connait un extraordinaire essor culturel, intellectuel et artistique qui gagne la France et le reste de l’Europe. La prise de Constantinople par les Turcs en 1453 apporte en Italie des manuscrits anciens qui stimulent le retour aux sources de l’Antiquité. Les guerres d’Italie (1494-1559) permettent aux français de découvrir l’art de vivre à l’italienne, les français veulent alors retrouver et recréer cette atmosphère.

2-      Le rejet du Moyen-Age et le sentiment de Renaissance

Les hommes de la Renaissance ont la conviction de revivre un nouvel âge d’or, une véritable Renaissance. Ils veulent s’approprier la totalité du monde, ils renouent avec les cultures et les littératures antiques (les humanités), ils scrutent les espaces infinis du cosmos et se penchent sur l’homme vu comme un monde en réduction.

3-      Les inquiétudes européennes de la fin du siècle

La brutalité de la colonisation et la conversion forcée au catholicisme des nouveaux peuples choquent l’idéal de justice des humanistes.

Les guerres de Religion (1562-1598) finissent dans la tragédie un siècle commencé dans la ferveur et l’euphorie. Grace à l’imprimerie, la lecture individuelle de la Bible se généralise. En France, les évangélistes encouragent une lecture authentique de la Bible. En Allemagne, la Réforme protestante nait de la contestation menée par Luther. L’Europe change en partie de religion.

II)                La vision du monde et les valeurs de l’humanisme européen

1-      Le rejet du Moyen-Age, le culte de l’Antiquité

Les humanistes se tournent vers la culture antique. Pour imiter voire dépasser l’Antiquité, ils reviennent aux textes antiques originaux.

2-      La foi en l’homme

Le XVIe siècle centre le monde sur l’homme, les humanistes croient en une nature humaine universelle.

L’éducation devient un enjeu primordial sur lequel chacun prend position. Ils rejettent l’enseignement traditionnel médiéval. Pour former l’homme nouveau, il prend en compte toutes ses dimensions (morale, intellectuelle, physique,…)

3-      De l’optimisme à la sagesse lucide

Les écrits des humanistes reflètent leur confiance en l’homme et en sa capacité à édifier un monde meilleur. (Monde de fantaisie, utopies)

De nouvelles valeurs inspirent les humanistes (liberté de penser, de croire, d’obéir). Ils s’efforcent de concilier l’héritage païen antique et un christianisme ouvert.

La tragédie des guerres de Religion et les crimes des conquistadors modèrent l’enthousiasme des humanistes. Ils prennent conscience de l’instabilité, des contradictions du monde et de l’homme et pressentent les dangers qui les menacent.

III)              La Renaissance littéraire

1-      Langues anciennes et valorisation de la langue française

François Ier a créé le Collège de France. Le statut des écrivains change. On reconnait la valeur d’un écrit littéraire et on privilégie les auteurs : ils ne sont pas encore autonomes financièrement mais sont respectés à la cour et dans les milieux aristocratiques.

Les humanistes européens communiquent en latin. Les humanistes enrichissent leur langue nationale pour mettre l’art, le savoir et la foi à portée de leurs compatriotes.

2-      Des genres et des registres variés

La Pléiade se réunit autour de Ronsard, ils multiplient les références aux poètes antiques, qu’ils imitent pour les dépasser. Ils empruntent des formes poétiques aux Anciens et aux autres pays. Les thèmes privilégiés de ces poètes sont l’amour et les émotions lyriques. Leurs œuvres témoignent des guerres de Religion et reflètent leurs prises de position pour l’un ou l’autre camp.

Rabelais écrit les aventures extraordinaires des rois géants sous une forme littéraire hybride à la fois conte, roman d’aventures et parodie d’épopée. Il y introduit, sur un ton comique et satirique, ses idées pédagogiques, politiques et morales qu’il faut rechercher. Son œuvre est pleine d’enthousiasme et prône la tolérance, la paix et le retour aux valeurs antiques.

Montaigne écrit les Essais qui ont influencé toute la culture occidentale. Ils tiennent de l’autobiographie et de l’essai philosophique pour mieux se connaitre et connaitre l’homme. Ses expériences l’amènent à adhérer à diverses conceptions de l’homme.

IV)             La Renaissance antique

1-      Le modèle italien

La renaissance artistique commence en Italie au XVe siècle. Après les guerres d’Italie, les rois de France veulent vivre dans un luxe semblable à celui des grands d’Italie. La renaissance architecturale et la politique artistique royale se manifestent par la rénovation des résidences du roi et la construction des châteaux à la décoration exorbitante.

2-      Une nouvelle conception de l’art

L’humanisme transforme radicalement la place de l’art et de l’artiste dans la société : l’artiste prend un statut de créateur, respecté pour son érudition et son inventivité, et acquiert une position sociale. De riches mécènes fournissent aux artistes les moyens d’exercer leur art. L’art permet de véhiculer l’enseignement social et religieux et est aussi un moyen d’expression personnelle au même titre que la littérature. Les œuvres d’art portent un message qu’il faut interpréter.

Les artistes renaissants mêlent retour aux motifs antiques, peinture de la réalité et représentation des événements marquants de l’actualité. Les artistes mêlent références à l’Antiquité, représentations des divinités et scènes chrétiennes. Comme la littérature, les arts graphiques se centrent sur l’homme.

 

éditions Hatier année 2011

Publié dans Objet d'étude 1ere

Commenter cet article

Kristinadu56 10/11/2015 12:03

Très joli blog avec de très jolies couleurs, j'aime beaucoup!!!!