Voltaire - Nanine (18e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Nanine de Voltaire

Personnages principaux :

  • Le comte d’Olban
  • La baronne de l’Orme
  • La marquise d’Olban
  • Nanine
  • Philippe Hombert
  • Blaise
  • Germon
  • Marin

Résumé par actes

Acte 1 : Le comte d’Olban et la baronne de l’Orme se disputent, elle veut qu’il aime. Il parle de Nanine dont elle pense qu’il est amoureux. Il se moque des préjugés, il clamerait son amour pour n’importe qui sur les toits. Blaise veut se marier. Le comte d’Olban est d’accord jusqu’à ce qu’il apprenne que c’est avec Nanine. Il ne donne pas de réponse à Blaise. Blaise demande à la baronne de l’Orme de l’aider à avoir Nanine. Ceci plaît à la baronne de l’Orme mais va-t-elle réussir ? En tout cas, elle va essayer. La baronne de l’Orme veut examiner sa rivale car elle sait que le comte d’Olban l’aime vraiment. La baronne de l’Orme trouve Nanine belle et intelligente. Cela la met en colère. Nanine va aller au couvent, elle le veut. Est-ce juste pour éviter d’épouser Blaise ? Nanine veut partir même si elle risque d’en mourir. Elle ne veut pas troubler la maison de son maître. Nanine et le comte d’Olban parlent. Il veut l’épouser. C’est très dur pour elle. Elle ne lui dit pas qu’elle va au couvent lais lui demande si elle peut garder les présents. La baronne de l’Orme fait appeler Nanine. Elle quitte le comte d’Olban à regret. Il ne comprend pas. Le comte d’Olban dit à Germon de donner de l’argent à Nanine. Le comte d’Olban accepte d’être le rival de Blaise. Il croit en l’égalité de l’homme.

Acte 2 : Le comte d’Olban demande à Marin, un de ses hommes, de faire des « courses » pour lui. Marin pense à un mariage avec la baronne de l’Orme. Le comte d’Olban ne lui répond pas. Le comte d’Olban apprend par Germon que la baronne de l’Orme emmène Nanine au couvent. Il les fait arrêter et convoque Nanine. Nanine avoue qu’elle allait au couvent pour ne pas épouser Blaise ni quiconque. Le comte d’Olban lui dit qu’il veut l’épouser. Elle ne veut pas pour son honneur à lui, il insiste, il ne veut pas qu’elle refuse : tout est déjà prévu. Nanine ne sait pas si elle doit ou non l’épouser même si elle l’aime. Elle écrit une lettre. A qui ? Pour demander quoi ? Nanine confie à Blaise un colis, une lettre et une bourse qu’il doit remettre en main propre à Philippe Hombert. Blaise croise la baronne de l’Orme. Il lui laisse la lettre et part avec l’argent en pensant être intelligent. La baronne de l’Orme lit la lettre. Est-ce une lettre d’amour pour Philippe Hombert ? Nanine trahit-elle le comte d’Olban ? La baronne de l’Orme est heureuse. La baronne de l’Orme est mesquine. Elle a donné la lettre de Nanine au comte d’Olban. Que va-t-il faire ? La mère du comte d’Olban arrive. Le comte d’Olban demande à Germon ce que fait Nanine et lui dit de la chasser. La baronne de l’Orme profite de l’état du comte d’Olban. Elle veut qu’il la marie. Sa mère est là, il ne manque que le notaire. La marquise d’Olban veut parler à son fils en privé. La baronne de l’Orme ne l’aime pas. La marquise d’Olban pense son fils un peu dérangé. La marquise d’Olban ne veut pas de la baronne de l’Orme comme bru. Elles se détestent cordialement. Elle veut se renseigner sur elle. La lettre déboussole le comte d’Olban. Germon dit qu’il a chassé Nanine, cela ne plaît pas du tout à la marquise d’Olban ni même l’idée du mariage avec la baronne de l’Orme. Le comte d’Olban est perdu. Ecoute-t-il seulement sa mère ?

Acte 3 : Germon est inquiet pour Nanine : il l’apprécierait. Tout le monde est triste de son  départ. Elle n’en veut ni au comte d’Olban ni à la baronne de l’Orme. C’est une fille bien. Le comte d’Olban veut la faire aller au couvent et il demande à Germon de rosser Philippe Hombert s’il se présente sur le chemin. Le comte d’Olban est triste. Il va devoir épouser la baronne de l’Orme. Il le prend comme une punition. La marquise d’Olban va marier Nanine et se retirer. Elle commence à comprendre que Nanine par sa beauté a fait des ravages peut-être même dans le cœur de son fils. Marin revient disant que tout sera prêt le lendemain soir. La marquise d’Olban fait la leçon à son fils car il laisse patienter un pauvre homme. Le paysan est en fait Philippe Hombert : père de Nanine. Le comte d’Olban se rend compte de son erreur et veut la réparer au plus vite. Il dit ce qu’il pense à la baronne de l’Orme qui n’apprécie pas. De quoi parle le comte d’Olban ? Nanine revient, elle embrasse la marquise d’Olban et son père. Le comte d’Olban lui demande d’obéir et donc de l’épouser. La marquise d’Olban, un peu surprise, donne tout de même son consentement. Le mariage aura lieu.

Publié dans 18e siècle

Commenter cet article