Voltaire - Zaïre (18e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Zaïre de Voltaire

Personnages principaux

  • Orosmane
  • Lusignan
  • Zaïre
  • Fatime
  • Nérestan
  • Châtillon
  • Corasmin
  • Mélédor
  • Un esclave

Résumé par actes

Acte 1 : Fatime espère le retour de leur sauveur. Zaïre lui avoue qu’elle et Orosmane s’aiment. Elle renie la religion chrétienne pour lui et est prête à être musulmane. Fatime tente de l’en dissuader. Orosmane déclare sa flamme à Zaïre. Il lui demande de l’aimer aussi fort qu’il l’aime. Il n’a que deux amours : elle et la guerre. Corasmin annonce un chrétien mais ne veut pas le faire entrer. Orosmane est tolérant, il ne veut pas être « un tyran invisible ». Nérestan demande la libération promise. Orosmane lui accorde 100 chevaliers pour rien mais ne veut ni libérer Zaïre ni Lusignan. Nérestan est outré. Orosmane va faire préparer le mariage. Orosmane a surpris un regard entre Nérestan et Zaïre. Il dit qu’il n’est pas jaloux mais qu’en est-il vraiment ?

Acte 2 : Nérestan dit à Châtillon qu’ils sont tous libres sauf leur chef ce qui déçoit Châtillon. Il dit aussi que Zaïre préfère Orosmane. Châtillon lui dit de se servir d’elle pour libérer leur héros ce qui semble le dégouter. Zaïre arrive et demande pardon à Nérestan. Elle lui apprend qu’elle a obtenu la libération de leur chef. Il la trouve vertueuse et infidèle. Lusignan veut retrouver son fils et sa fille rescapés. Il s’agit en fait de Nérestan et de Zaïre. Il regrette qu’elle soit musulmane. Elle finit par dire qu’elle est chrétienne. Ils doivent se séparer. Lusignan fait promettre à Zaïre de garder le secret.

Acte 3 : Orosmane dit à Corasmin qu’il fait tout pour Zaïre. Il lui accorde même un entretien secret avec Nérestan. Il l’aime sincèrement. Corasmin semble plus craintif à cause de la libération de Lusignan. Corasmin dit à Nérestan que Zaïre veut le voir. Nérestan se plaint de la laisser au sérail. Nérestan et Zaïre parlent d’elle. Il comprend qu’elle aime Orosmane. Elle jure de ne pas l’épouser sans avoir été baptisée. Lusignan est en train de mourir. Zaïre est seule et perdue. Elle aime Orosmane et veut honorer sa religion. Orosmane vient chercher Zaïre pour le mariage. Celle-ci ne sait que faire, elle demande un délai et sort après avoir réaffirmer qu’elle ne veut pas lui déplaire. Orosmane est jaloux, violent. Il n’aime pas qu’on le trahisse. Il ne doute pas de Zaïre mais veut l’oublier. Il en, veut pas être dirigé par sa maîtresse.

Acte 4 : Discussion entre Fatime et Zaïre. Elle regrette son acte. Elle aime Orosmane plus que tout mais ne veut pas trahir son secret. Fatime ne comprend pas que Zaïre préfèrerait mourir. Orosmane vient annoncer à Zaïre que c’est fini lorsqu’il comprend qu’elle l’aime. Il lui accorde une dernière grâce. Elle lui dit qu’il saura ses secrets le lendemain. Orosmane doute, il ne sait que penser de l’attitude de Zaïre. Mélédor apporte une lettre destinée à Zaïre qu’il a interceptée. Il a mis dans les fers le chrétien qui la portait. Orosmane a peur de ce qu’il va lire. La lettre est épouvante pour Orosmane. Corasmin le force à tuer Zaïre et Nérestan. Orosmane veut voir comment Zaïre va agir. Il ne veut plus la voir pour ne pas être déstabilisé dans son choix. Zaïre dit une fois de plus son amour pour Orosmane. Il dit qu’elle se parjure, elle s’en défend, il al renvoie. Orosmane dit être encore amoureux de Zaïre. Il veut mettre Nérestan au supplice mais garder Zaïre en liberté.

Acte 5 : Orosmane tend un piège à Zaïre, il lui fait parvenir la lettre. Zaïre la lit. Elle veut parler à Fatime qui renvoie l’esclave. Fatime reproche à Zaïre son amour. Elle ne veut pas trahir ses vœux et va aller rejoindre son frère. Après quoi, elle veut tout avouer à Orosmane. Elle cherche l’appui et le secours de Dieu. Zaïre dit à l’esclave de prévenir Nérestan qu’elle l’attend. Elle ne sait pas qu’il est au service d’Orosmane. L’esclave lui dit tout. Orosmane congédie tout le monde en disant qu’il hait tous les êtres humains. Orosmane se pose des questions. Il rappelle Corasmin. Il ne veut pas que Zaïre jouisse. Orosmane veut se venger. Il l’aime plus que tout. Il pleure pour la première fois. Il parle de sang. Il fait arrêter Nérestan. Orosmane voit Zaïre. Il court à elle et la poignarde pour se venger. Orosmane apprend la vérité, il est triste. Il libère tous les chrétiens. Nérestan, dans sa peine, le plaint presque. Il se tue.

Publié dans 18e siècle

Commenter cet article