Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Stevenson - L'ile au trésor (19e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

L’île au trésor de Stevenson

Personnages principaux

  • M le chevalier Trelawney
  • M le docteur Livesey
  • Le narrateur Jim Hawkins
  • Le vieux marin Billy Bones
  • Chien-Noir
  • L’aveugle Pew
  • Joyce
  • Alan Gray
  • Hunter
  • Tom Redruth
  • Long John Silver
  • Le capitaine Smollett
  • Israël Hands
  • Ben Gunn

Résumé par parties

Partie 1 : Le narrateur va tout dire de l’ile au trésor sauf son emplacement. Tout commence à l’auberge de son père, L’Amiral Benbow, où un vieux marin s’installe semant presque la terreur. Seul le docteur Livesey ose le remettre à sa place. Le vieux marin demande au narrateur de la prévenir si un marin à une jambe arrive. Chien-Noir arrive et veut voir Billy. Jim a peur mais les laisse quand même seuls. La discussion finit en bagarre au couteau. Chien-Noir fuit, blessé alors que Billy tombe inconscient. Le docteur Livesey arrive juste à ce moment et soigne Billy avec l’aide de Jim. Il conseille au marin d’arrêter le rhum. Pourquoi dit-il ne pas être Billy Bones, nom pourtant tatoué sur son bras ? Décès du père de Jim. Billy n’écoute en rien les conseils du docteur. Il fait des confidences à Jim et a peur de la tache noire que l’aveugle lui transmet en forçant Jim à le conduire à lui. Il meurt brutalement pour avoir bu trop de rhum. Jim pleure car deux décès si rapprochés sont durs à supporter. Jim raconte tout ce qu’il sait à sa mère. Ils ont des ennuis. Ils vont chercher l’aide de leurs voisins qui ont trop peur d’accepter. Jim et sa mère retournent à l’auberge prendre ce que le marin leur doit. Sa mère veut être honnête ce qui retarde leur fuite. Ils n’ont pas pu aller très loin quand sa mère s’évanouit et qu’il entend des pas… Les brigands retournent toute l’auberge, ils ne sont pas à la recherche de l’argent mais d’un papier que feu le capitaine Flint aurait confié à Billy et qui les rendrait riches. Pew ne veut pas abandonner et se fait tuer à l’arrivée des secours. Les autres marins ont pu fuir. Jim pense avoir sur lui ce que Pew cherchait et veut le mettre à l’abri chez le docteur Livesey. Lui et sa mère sont ruinés. Jim arrive chez le chevalier Trelawney où se trouve le docteur. Il leur raconte son histoire. Ils connaissent Flint et l’étendue de ses richesses. Le paquet contenait son livre de compte et la carte pour se rendre au trésor. Ils vont partir à sa recherche.

Partie 2 : La lettre de Trelawney annonce le départ. Il n’a pas réussi à tenir sa langue. Les marins qu’il a embauchés lui semblent fiables mais font penser aux marins qui terrorisaient Billy Bones. Jim a torturé le jeune apprenti qui le remplace auprès de sa mère. Arrivé à Bristol, Jim apprend que le départ se fera le lendemain. Jim doit remettre un papier à Long John. Il a peur que ce soit l’homme qu’il guettait pour Billy mais sa physionomie lui fait dire que ce n’est pas un flibustier. Jim repère Chien-Noir ce qui le refait douter mais l’attitude de John Silver le rassure, d’ailleurs même le docteur l’apprécie. Le capitaine a des réclamations : il veut remanier le bateau pour la sécurité. Il n’a pas totalement confiance en l’équipage. Grâce à Livesey, il est écouté et suivi mais il n’est pas apprécié par Trelawney et Jim. John Silver n’apprécie pas les changements effectués ? Le voyage commence. Tout se passe bien. Le second, toujours ivre, finit par tomber à la mer, c’est plutôt une bonne chose. Les matelots sont gâtés et même si le capitaine désapprouve, il s’avère que c’était une bonne chose car Jim surprend une discussion entre Silver et quelqu’un d’autre. Jim entend la corruption de Dick  par Silver. Il assiste au débat avec Israël, apprend qu’il y a encore des marins honnêtes à bord et finalement que Silver a l’intention de tous les tuer une fois le trésor embarqué. Le second est mort ivre car Silver lui a fourni l’alcool. Ils arrivent sur l’ile au trésor, tous font la fête et Jim en profite pour prévenir le capitaine Smollett, Trelawney et le docteur de ce qu’il sait. Ils ne savent pas comment identifier les marins honnêtes. Le docteur pense que Jim leur sera précieux.

Partie 3 : La terre ne semble pas très accueillante. La mutinerie n’est pas loin, même John Silver a intérêt à la calmer. Le capitaine les laisse aller sur terre en espérant les calmer. Jim y va aussi ce qui surprend John Silver. Jim échappe à Long John. Il parcourt un peu l’ile seul. Il surprend Silver qui tue l’un des marins honnêtes venu à terre. Il se sauve persuadé de mourir de faim ou tué. Il entend une nouvelle alerte qui l’effraye. Jim rencontre Ben Gunn, ancien flibustier reconverti pour avoir été abandonné seul pendant trois ans sur l’ile. Il a trouvé le trésor ? Il veut aider Jim à condition d’être bien payé. La mutinerie commence. Jim court pour rejoindre le lieu de la bataille.

Partie 4 : Le docteur raconte ce qui s’est passé une fois que Jim est allé à terre. Il s’y rend aussi avec un serviteur, amarre à la palanque où il y a un blockhaus. Après le cri, il pense avoir perdu Jim. Ils abandonnent le navire avec le seul marin honnête. La dernière traversée sur le canot est pénible car il est surchargé et qu’ils sont menacés par le canon du navire. Le canot coule à moitié. Ils ne savent pas s’ils vont s’en sortir ni si Hunter et Joyce vont pouvoir tenir le blockhaus. Ils réussissent à atteindre la maison de l’ile. Redruth est tué. Ils se font bombarder sans arrêt mais ce n’est pas dangereux car mal visé ou sans force. Jim les rejoint au moment où le docteur se demande ce qui lui est arrivé. Description de la palanque par Jim et des différents travaux effectués. Ils espèrent tuer le plus de flibustiers possibles pour pouvoir survivre. Arrivée d’un parlementaire, il s’agit de Silver lui-même. Silver leur propose un marché : la carte au trésor contre la vie. Smollett ne cède rien et Silver entre dans une grande fureur. Les batailles ne sont pas prêtes de cesser. L’attaque a lieu. Les pirates vont gagner mais un retournement de situation donne la victoire à Jim et aux autres mais Joyce est mort, Hunter et le capitaine sont blessés. Ils ont tué cinq pirates. Leurs chances de survie augmentent.

Partie 5 : Le docteur sort de la maison après son conciliabule avec le capitaine et le chevalier. Jim, fatigué de rester sans rien faire, sort également sans rien dire. Il trouve le radeau de Ben Gunn et veut trafiquer le navire. Il fait nuit lorsqu’il sort le bateau de la fortune. Jim prend la coracle et se rend près du navire qu’il veut faire dériver le navire mais sa coracle est resté collée à celui-ci. Il s’endort en attendant la mort. La coracle part à la dérive autour de l’ile. Il ne sait pas comment rejoindre la terre. Il se pose la question de savoir ce qu’il va devenir. Il voit le navire à la dérive, abandonné. Il décide de le récupérer. Son radeau est détruit  dans le ressac. Jim arrive à bord. Seul Israël Hands est encore en vie mais en mauvais état. Jim change le drapeau et prévient Israël qu’il est le nouveau capitaine et qu’il veut débarquer à la Baie du Nord. Hands aide Jim à manœuvrer et lui explique comment arrimer. Il prévoit de le tuer mais Jim l’a compris. A plusieurs reprises, Hands réussit presque mais la chance est avec Jim. Hands tombe à l’eau alors que le navire s’est couché à bâbord. Jim met le navire en sécurité, parcourt l’ile pour rejoindre la palanque malgré son épaule blessée. Il se fait la réflexion que celle-ci est mal gardée jusqu’à ce qu’il entende le perroquet de Silver. Il se fait prendre. Qu’est-il arrivé aux autres ?

Partie 6 : Jim tente de rester calme, Silver lui raconte comment ils sont arrivés là. Les marins se rebellent contre Silver car rien ne se passe comme il l’avait prévu… Silver propose un marché à Jim : il lui sauve la vie s’il se propose comme témoin à charge pour lui éviter la pendaison. Les mutins veulent destituer Silver mais son discours et surtout l’apparition de ka carte au trésor leur fait changer d’avis. Jim est surpris par Silver qui tient d’une main de maitre les mutins et manigance pour sauver sa vie de l’autre côté. Le docteur Livesey fait sa visite. Il est surpris de voir Jim. Les mutins n’apprécient pas que Silver les laisse parler ensemble. Le docteur promet à Jim de le sauver. Silver joue double jeu, il négocie sa vie mais pas celle des forbans. Les flibustiers partent à la recherche du trésor. Jim doute de Silver car il sait que s’il a deux choix, il choisira le camp des pirates. Ils trouvent un cadavre qui indique la direction à suivre, c’est un indicateur laissé par Flint. Ils ne trouvent plus aucune affaire personnelle ce qui les inquiète, ils ont peur que Flint ne soit revenu de chez les morts. La voix terrifie les forbans jusqu’à ce que Silver reconnaisse Ben Gunn dont personne n’a peur. La pensée de l’argent rend courageux les hommes et Jim comprend que Silver a oublié toutes ses promesses. La déception est grande quand ils constatent que le trésor a disparu. Le docteur, accompagné de Ben Gunn et de Gray, les sauve au moment où les mutins voulaient les tuer. Il leur raconte comment, grâce à Ben Gunn, cela a pu se faire. Ils retournent au navire en yole. Dans la grotte, ils voient le trésor qui a couté tant de vies et mangent tous ensemble. Même Silver semble être revenu dans le droit chemin. Une fois le navire chargé du trésor, ils font route vers le port le plus proche en abandonnant les mutins sur l’ile. Silver fuit avec 400 guinées. Ils se partagent tous le trésor et en font une utilisation plus ou moins sage. Jim ne veut plus jamais retourner sur l’ile.

Publié dans 19e siècle

Partager cet article

Repost 0

Anonyme - La farce de Maitre Pathelin (Moyen-Age)

Publié le par litteratureetfrancais

La farce de Maitre Pathelin, Anonyme

Personnages principaux

  • Maître Pierre Pathelin, avocat
  • Guillemette, sa femme
  • Guillaume Joceaulme, drapier
  • Thibault l’Agnelet, berger
  • Le juge

Résumé par scènes

Scène 1 : Discussion entre Pathelin et sa femme, Guillemette. Ils sont pauvres. La réputation d’avocat de Pathelin est mauvaise. Tous se moquent de lui. C’est un filou. Il veut aller à la foire pour ramener du tissu à sa femme. Elle espère qu’il ne se fera pas prendre car elle sait qu’il va devoir voler.

Scène 2 : Pathelin tente de rouler Guillaume le drapier en lui disant qu’il ressemble beaucoup à son père et que celui-ci faisait des crédits. Il choisit son drap, marchande le prix et part sans payer en disant au drapier de venir chercher son or chez lui plus tard. Guillaume pense avoir roulé Pathelin sur le prix mais Pathelin n’a pas l’intention de le payer ?

Scène 3 : Pathelin explique à Guillemette comment il a obtenu le drap. Elle compare sa ruse à celle que réécrira plus tard La Fontaine dans « Le corbeau et le renard ». Elle accepte de jouer le rôle qu’il lui donne pour ne pas payer Guillaume mais elle a peur car elle ne veut pas que Pathelin ait de nouveau des soucis avec la justice.

Scène 4 : Guillaume va partir chez Pathelin. Il est content à l’idée de boire et manger sans rien débourser.

Scène 5 : Guillaume vient chercher son argent. Guillemette joue son rôle à la perfection mais, même s’il part, Guillaume n’est pas convaincu et Pathelin sait qu’il va revenir. Quand il revient, Pathelin joue le malade qui délire. Guillaume, halluciné, pense avoir donné son drap au diable. Pathelin et Guillemette sont fiers de l’avoir roulé.

Scène 6 : Agnelet se fait engueuler par Guillaume qui mélange tout le problème avec ses bêtes et le « vol » du drap. Il va envoyer Agnelet au tribunal et se conformer à la décision du juge.

Scène 7 : Agnelet vient voir Pathelin afin qu’il défende son affaire. Il est coupable mais il promet de bien payer. Pathelin dit qu’il va ruser. Il ne sait pas que le plaignant est Guillaume. Il demande à son client de toujours répondre « bée ».

Scène 8 : Le passage au tribunal tourne à la farce lorsque Guillaume reconnait Pathelin et qu’il mélange les accusations. Le juge finit par libérer Agnelet que Pathelin a fait passer pour un fou. Le juge est un ami de Pathelin. Guillaume ne fait que rabâcher les mêmes accusations.

Scène 9 : Devant le tribunal, Guillaume s’en prend à Pathelin. Ce dernier lui fait croire qu’il n’est pas celui qui aurait volé le drapier. Guillaume décide d’aller chez Pathelin pour voir s’il est fou.

Scène 10 : Pathelin demande à Agnelet de le payer mais celui-ci continue à jouer le fou. Cela énerve Pathelin qui comprend qu’il s’est fait avoir et qu’il ne sera jamais payé. Il veut faire arrêter Agnelet. C’est l’arroseur arrosé.

Publié dans moyen age

Partager cet article

Repost 0

Tournier - Vendredi ou la vie sauvage (20e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Vendredi ou la vie sauvage de Tournier

Personnages principaux

  • Robinson
  • Tenn, le chien
  • L’indien, Vendredi
  • Anda, la chèvre
  • Andoar, le roi-bouc
  • Jean Neljapaev, Dimanche

Résumé par chapitres

Chapitre 1 : Robinson est sur La Virginie. La capitaine n’a pas peur de la tempête car son navire est stable. A un moment, le navire ne bouge plus et une énorme vague balaye tout : hommes et matériel.

Chapitre 2 : lorsque Robinson revient à lui, il explore la terre sur laquelle il se trouve. Il tue un bouc sauvage car il a peur de celui-ci. Il se rend compte qu’il est sur une île déserte. Il est triste et fatigué.

Chapitre 3 : A son réveil, il est plutôt optimiste. Il récupère le reste de la carcasse du bouc déjà entourée de vautours. Il prévoit pleins de système pour alerter les navires qui passeraient par là. Il n’envisage pas encore de visiter l’épave du navire cat il est persuadé qu’on va vite venir le sauver.

Chapitre 4 : Lassé d’attendre du secours, il décide de se faire un bateau, L’Evasion, pour rejoindre le Chili. Il visite alors La Virginie qui n’est pas si abimée. Il fait plusieurs voyages sur son radeau pour ramener sur la plage ce qui lui semble utile.

Chapitre 5 : Robinson crée un bateau. Il a beaucoup de mal car il n’a pas de scie. Il crée de la glu grâce à du houx. Il est temps de mettre L’Evasion à l’eau ce qui le terrorise. Il n’avait pas pensé au transport jusqu’à l’eau et son navire est beaucoup trop lourd. Il doit renoncer.

Chapitre 6 : Son désespoir le conduit à vivre comme les sangliers : il se plonge dans les marécages, mange ce qu’il trouve au sol,… Tout cela le rend fou au point qu’il est persuadé qu’un galion est passé près de l’ile sans le sauver, galion sur lequel se trouvait Lucy, sa sœur morte depuis plusieurs années.

Chapitre 7 : Il décide de se reprendre en main. Il plante les graines qu’il a récupérées sur La Virginie. Au premier découragement, il retourne à sa vie animale mais les hallucinations lui font peur. L’arrivée de Tenn, le chien du navire, le motive à se créer un vrai foyer. Il se fait également une clepsydre et un calendrier pour pouvoir se situer dans le temps. Il rédige un journal de son voyage au jour le jour.

Chapitre 8 : Robinson écrit des lois pour l’ile de Speranza. Il a peur de perdre la parole. Un jour, il voit des Araucans débarquer sur l’ile, ce sont des indiens très dangereux. Ils sacrifient l’un d’eux. Apres cela, Robinson fortifie son ile et met des pièges. Avant de se coucher, il fait toujours une ronde avec Tenn.

Chapitre 9 : Le temps passe. Après la saison des pluies et donc des réparations, c’est celle de la récolte qui est abondante. Il doit rapidement régler le problème des rats qui mangent ses céréales.

Chapitre 10 : Robinson se regarde dans le miroir. Il se trouve sérieux. Il n’arrive plus à sourire car il n’a personne pour qui le faire. Il s’entraine avec Tenn pour retrouver un peu d’humanité.

Chapitre 11 : Robinson a des journées très chargées et bien organisées. Il a « apprivoisé » l’ile. Il se sent obligé de travailler pour ne pas devenir un animal.

Chapitre 12 : Il décide de visiter la grotte plus en profondeur. Il arrive dans un lieu doux et blanc qui lui fait penser à sa mère. Il sort vite de la grotte : nu et faible.

Chapitre 13 : Robinson a du mal quand il est  dans la grotte à se rappeler pourquoi il doit travailler : il pense à son père et s’inscrit partout des maximes pour se motiver. Il se maudit lorsque les indiens reviennent. Leur victime fuit, Robinson tue l’un des poursuivants. Le fugitif se soumet à lui.

Chapitre 14 : Robinson et l’indien passent une mauvaise nuit car ils ont peur d’une attaque mais les autres sont partis. Robinson rit  pour la première fois depuis qu’il est sur Speranza. Il espère pouvoir mettre L’Evasion à l’eau mais il tombe en poussière à cause des termites. Robinson est choqué de l’impudeur de l’indien.

Chapitre 15 : Vendredi devient un très bon serviteur. Il apprend tout ce que Robinson lui enseigne. Il est payé. Vendredi enseigne aussi ce qu’il sait à Robinson. Vendredi construit une pirogue. Robinson est d’abord jaloux mais il doit accepter le succès de son serviteur. Premier tour de l’ile.

Chapitre 16 : Il y a clairement des différences entre Robinson et Vendredi. Ils ne se comprennent pas car ils n’ont pas la même culture. Robinson a du mal à accepter que Vendredi désapprouve sa façon de vivre. Les trois compagnons s’ennuient.

Chapitre 17 : Robinson se réveille en pleine nuit et retourne dans sa grotte. Vendredi, ne voyant pas son maitre, se sent libre et ne fait que des choses qui l’amusent comme habiller les cactus avec les vêtements de Robinson. Il vide la rizière pour sauver Tenn sans penser aux conséquences.

Chapitre 18 : Quand Robinson sort de sa grotte, il voit toutes les bêtises de Vendredi, il entre dans une colère noire mêlée de culpabilité. Il retrouve Vendredi grâce à Tenn et est jaloux de voir que sans lui, son « ami » s’amuse. Il remet à nouveau en cause le travail et les règles qu’il s’impose.

Chapitre 19 : Vendredi a trouvé un nouveau jeu : il fume le tabac de Robinson. Il sait qu’il risque gros. Un jour où il va être puni pour ce qu’il a fait, il jette la pipe dans la grotte où il y a la poudre ce qui provoque une grosse explosion.

Chapitre 20 : Les deux amis n’ont rien mais toute la civilisation que Robinson avait créée a été soufflée par l’explosion. Tenn est mort. Robinson comprend que maintenant c’est Vendredi qui va prendre les choses en main. Le gros cèdre est déraciné par l’explosion.

Chapitre 21 : Robinson se laisse guider par le style de vie de son ami. Il vit nu malgré ses premières réticences. Il joue avec Vendredi et apprend l’art chilien de faire des arcs,…

Chapitre 22 : Vendredi apprend à Robinson la cuisine araucanienne. Il n’a besoin que de ce qu’il trouve dans la nature et ses repas sont tout de même succulents.

Chapitre 23 : C’est la première fois qu’ils se disputent car ils sont maintenant égaux. Pour éviter de se faire mutuellement du mal, ils créent des statues à l’effigie de l’autre sur laquelle ils passent leurs nerfs.

Chapitre 24 : Vendredi invente un nouveau jeu : ils rejouent des épisodes d’avant l’explosion mais en inversant les rôles : c’est libérateur pour les deux amis. C’est toujours Vendredi qui donne le signal de ce jeu.

Chapitre 25 : Vendredi trouve un baril de poudre et montre à Robinson qu’elle peut servir au bien. Ils brulent des arbres morts pour pouvoir danser et s’amuser la nuit comme pour des fêtes secrètes.

Chapitre 26 : Robinson accepte ce que Vendredi lui enseigne sur le langage et le rapprochement qu’on peut faire entre deux choses pourtant éloignées. Ils aiment jouer aux devinettes. Le souvenir de Tenn rend Robinson triste.

Chapitre 27 : L’arrivée de perroquets sur l’ile les exaspère car ils répètent tout. Ils se mettent au langage des signes jusqu’au départ des perroquets, langage qu’ils utilisent encore parfois d’un commun accord.

Chapitre 28 : Vendredi joue à un jeu dangereux avec les boucs. Il soigne Anda qui ne le quitte plus jusqu’à l’arrivée d’Andoar, le roi-bouc… Vendredi veut le défier pour récupérer Anda. La bataille tourne encore à l’avantage du bouc. Ils tombent dans le vide.

Chapitre 29 : Robinson a tout vu de la chute. Il retrouve son ami en vie. Le roi-bouc est mort en amortissant la chute de Vendredi.

Chapitre 30 : Quand il est remis de ses blessures, Vendredi s’occupe de la dépouille d’Andoar. Pourquoi dit-il qu’Andoar va voler ?

Chapitre 31 : Robinson tente de vaincre son vertige en grimpant tous les jours aux arbres. Vendredi a réussi à faire voler Andoar : il a fait un cerf-volant avec la peau de celui-ci.

Chapitre 32 : Le jeu avec le cerf-volant les occupe toute la matinée. Ensuite, ils vont à la pêche grâce à celui-ci. Apres quelques jours, le vent tombe, Vendredi reprend ses siestes avant de se souvenir de la tête laissée dans la fourmilière.

Chapitre 33 : Avec le crane du roi-bouc, Vendredi fait une harpe éolienne qu’ils testeront un mois plus tard lors s’une tempête. La musique créée est triste et donne envie de pleurer.

Chapitre 34 : L’arrivée du Whitebird remet toute leur vie en question. Cela fait plus de 28 ans que Robinson est sur l’ile. Après avoir passé quelques heures sur le navire avec ces hommes « bêtes et méchants » auxquels il a fait des dons d’une grande valeur, Robinson décide de rester sur Speranza où il se sent jeune et beau malgré ses 50ans.

Chapitre 35 : A son réveil, le Whitebird a disparu ainsi que Vendredi. Robinson est désespéré, il veut mourir et veut retrouver sa grotte. Au moment où il va abandonner, il voit Jean, le jeune mousse, qui s’est enfui. Robinson reprend espoir, il aime son ile. Il baptise le jeune garçon Dimanche car c’est toujours la fête.

Publié dans 20e siècle

Partager cet article

Repost 0

Ovide - Les métamorphoses (Antiquité)

Publié le par litteratureetfrancais

Les Métamorphoses d’Ovide

Personnages principaux

  • Le poète
  • Les dieux
  • Lycaon
  • Deucalion
  • Pyrrha
  • Daphné
  • Io
  • Phaéton
  • Callisto
  • Arcas
  • Chiron
  • Europe
  • Aglauros
  • Cadmus
  • Actéon
  • Sémélé
  • Tirésias
  • Narcisse
  • Echo
  • Penthée
  • Pyrame
  • Thisbé
  • Leucothoé
  • Clythie
  • Salmacis
  • Hermaphrodite
  • Persée
  • Andromède
  • Phinée
  • Arachné
  • Niobé
  • Médée
  • Jason
  • Thésée
  • Minos
  • Dédale
  • Icare
  • Déjanire
  • Achélous
  • Hercule
  • Nessus
  • Alcmène
  • Iole
  • Byblis
  • Iphis
  • Orphée
  • Eurydice
  • Cyparissus
  • Pygmalion
  • Adonis
  • Myrrha
  • Atalante
  • Hippomène
  • Midas
  • Laomédon
  • Pélée
  • Thétis
  • Achille
  • Alcyone
  • Morphée
  • Ulysse
  • Ajax
  • Hécube
  • Enée
  • Anius
  • Polyphème
  • Glaucus
  • Circé
  • La Sibylle
  • Macarée
  • Numa
  • César
  • Auguste

Résumé par chants

Chant 1 : Ce chant raconte la création du monde puis décrit les quatre âges de l’homme : or, argent, airain et fer. Lycaon est le premier homme à défier Jupiter, celui-ci le punit en le transformant en loup. Les dieux envoient un déluge dont seuls réchappent Deucalion et sa femme Pyrrha qui créent une nouvelle humanité. Apollon tombe amoureux de Daphné qui le fuit et finit par se transformer en laurier qui deviendra ainsi le symbole de toutes les victoires. Quant à Io, elle est transformée en génisse blanche par Jupiter pour éviter les foudres de Junon. Phaéton se rend dans le temple d’Apollon pour savoir s’il est vraiment son père.

Chant 2 : Phaéton demande à Apollon une preuve de leur filiation. Apollon accepte tout mais Phaéton est trop gourmand, il veut conduire le char du soleil. Apollon tente de le dissuader sans succès. Il amène le chaos et Jupiter doit le tuer. Toute la famille mortelle de Phaéton est métamorphosée à cause du deuil. Anecdote de l’infidélité de Jupiter avec Callisto changée en ourse par Junon qui voulait se venger. Amour de Mercure qui permet à Athéna de se venger d’Aglauros. Enlèvement d’Europe par Jupiter sous l’apparence d’un taureau.

Chant 3 : Cadmus est banni pour ne pas avoir retrouvé sa sœur, Europe. Il erre longtemps avant de trouver une terre. Il combat le dragon de Mars et enterre ses dents. Les hommes qui en naissent vont fonder Thèbes. Actéon est changé en cerf pour avoir vu Diane nue, il est tué par ses propres chasseurs. Sémélé, enceinte de Jupiter, est tuée grâce à la vengeance de Junon. Jupiter sauve Bacchus, nouveau dieu, en le mettant dans sa cuisse jusqu’à la naissance. Histoire de Tirésias qui explique comment il est devenu aveugle et oracle à cause d’une dispute entre les époux divins. Io avait prédit ce qui arriverait à Narcisse. Echo parle ainsi car elle a été punie par Junon. Penthée est tué par sa propre mère car il n’a pas voulu reconnaitre Bacchus alors qu’elle est une bacchante.

Chant 4 : Les ménéides rejettent Bacchus, elles se racontent les histoires de Pyrame et Thisbé, amants maudits, et d’Hermaphrodite ainsi que Leucothoé. Elles sont transformées en vespérides. Junon veut la chute de la maison de Cadmus et l’obtient grâce à Tisiphone. Persée sauve Andromède et raconte comment il a tué Méduse et comment il se sert de sa tête. Elle a été punie pour avoir souillé le temple de Diane.

Chant 5 : Persée est attaqué par le promis d’Andromède. C’est un véritable carnage. Calliope raconte l’histoire de Proserpine enlevée à sa mère par Pluton. Les piétrides qui avaient chanté la gloire des titans sont transformées en pie.

Chant 6 : Minerve punit Arachné de son orgueil en le changeant en araignée laide et détestée, elle continue de filer. Niobé, quant à elle, est punie pour avoir refusé de célébrer Latone, mère d’Apollon et Minerve, car elle a plus d’enfants. Cet affront va provoquer la mort de ceux-ci. Térée est amoureux des deux filles de Pandion, Progné et Philomèle, il épouse l’une et viole l’autre. La vengeance est terrible car elles lui font manger son fils. Borée prend de force une femme et conçoit avec elle des jumeaux qui vont suivre les Argonautes.

Chant 7 : Médée aime Jason et lui permet d’obtenir la toison d’or. Elle rajeunit même son père mais l’infidélité de celui-ci la rend folle, elle tue ses enfants et, après avoir épousé Egée, veut tuer Thésée mais le père l’en empêche, elle est punie. Minos veut attaquer Athènes et demande son aide à Eaque : il refuse. Céphale raconte aux athéniens ses malheurs : il a tué sa femme avec le javelot qu’elle lui avait offert.

Chant 8 : Scylla tombe amoureuse de Minos qui assiège son pays. Sa trahison va apporter la victoire à Minos mais également un grand ressentiment vis-à-vis de celle-ci. Histoire d’Ariane et Thésée, celle-ci l’a aidé à sortir du labyrinthe mais il l’a abandonnée. Histoire de Dédale et Icare. Méléagre est tué par sa mère, pour avoir tué ses oncles, qui lui refusaient l’honneur d’avoir arrêté le sanglier de Calydon envoyé par Diane comme vengeance. Achélous raconte diverses métamorphoses qui sont le résultat de punitions divines.

Chant 9 : Achélous s’est battu avec Hercule pour Déjanire. Il a été humilié par la force d’Hercule. Plus tard, Nessus a tenté d’enlever Déjanire et avant sa mort il lui confie une tunique empoisonnée, tunique qui provoquera la mort d’Hercule. Alcmène raconte les difficultés de la naissance d’Hercule à cause de la colère de Junon. Iole lui raconte les malheurs de sa sœur. Histoire de Byblis amoureuse de son frère qui la repousse, elle se change en fontaine. Histoire d’Iphis, née fille, et changée en homme pour pouvoir connaitre l’amour.

Chant 10 : Orphée aime Eurydice mais elle lui est enlevée par une morsure de serpent. Il va la chercher en Enfer mais son impatience la tue une seconde fois. Il s’isole des hommes et chante les amours des dieux et des hommes : Ganymède, Hyacinthe, Pygmalion amoureux de sa création, Myrrha amoureuse de son père, Hippomène et Atalante que Vénus transforme en bêtes pour avoir oublié de la remercier d’avoir favorisé leur amour. Il parle aussi de Vénus et Adonis, fils de Myrrha, qui meurt et rend Vénus affreusement triste.

Chant 11 : Les ménades, furieuses d’avoir été repoussées par Orphée, le tuent. Bacchus les punit en les changeant en arbre. Il donne à Midas le pouvoir de changer en or ce qu’il touche mais celui-ci rend vite son don. Histoire de la conquête de Thèbes par Pélée et de la naissance d’Achille. Laomédon commence à bâtir Troie mais son impiété le perdra. Alcyone ne veut pas laisser partir son époux mais il ne l’écoute pas. Morphée, sous les formes de son époux, annonce à Alcyone la mort de celui-ci dans le naufrage. Pour favoriser cet amour, les dieux transforment les deux amants en oiseaux fidèles.

Chant 12 : Les grecs doivent sacrifier Iphigénie pour pouvoir aller à Troie. Achille devient fou furieux car il a du mal à tuer Cycnus, Nestor lui dit avoir déjà connu cela avec Cénée. Lors d’une bataille contre les centaures. Nestor est un ennemi d’Hercule. Achille est mort sous la flèche de Pâris, guidé par Apollon sur l’ordre de Neptune. Seuls Ulysse et Ajax veulent récupérer ses armes. Il va y avoir délibération.

Chant 13 : Ajax et Ulysse font chacun un discours pour justifier leur droit aux armes d’Achille. Ulysse, dont l’éloquence est grande, gagne. Ajax ne peut supporter l’affront et se suicide. Hécube, femme de Priam, a tout perdu. Il lui restait une fille que les Thraces ont sacrifiée. Sa colère la change en chienne. Enée a fui Troie avec son père et son fils. Ils retrouvent Anius qui a beaucoup souffert de la guerre car il a perdu ses quatre filles. Galatée raconte à Scylla ses malheurs : elle aimait Acis mais Polyphème l’a tué car il était fou d’elle. Acis a été changé en fleuve. Glaucus poursuit Scylla de son amour. Pourquoi va-t’il chez Circé ?

Chant 14 : Circé, blessée d’avoir été repoussée par Glaucus, fait de Scylla un monstre marin. Enée descend aux Enfers grâce à la Sibylle qui lui raconte ses malheurs. Macarée raconte toutes les horreurs auxquelles il a assisté aux côtés d’Ulysse  chez Polyphème et chez Circé. Enée devient un dieu, histoire de ses descendants et de la création de Rome.

Chant 15 : Numa veut tout savoir des hommes. Il rencontre un homme qui dit qu’il faut être végétarien, qui croit en la réincarnation et qui compare la vie de l’homme aux quatre saisons. Les romains vont en Grèce chercher le dieu Esculape pour protéger leur ville. Explication de la divinité de Jules César par l’éloge d’Auguste. Le poète est persuadé d’avoir fait une œuvre immortelle.

Publié dans antiquité

Partager cet article

Repost 0

Anonyme - Le récit de Gilgamesh (Antiquité)

Publié le par litteratureetfrancais

Le récit de Gilgamesh, Anonyme

Personnages principaux

  • Gilgamesh, le Buffle d’Ourouk
  • Anou, le père des dieux
  • Ishtar, la déesse de l’amour
  • Ninsouna, déesse et mère de Gilgamesh
  • Ea, ingénieur des dieux
  • Enkidou
  • Le monstre Houmbaba
  • Shamash, dieu du Soleil
  • Enlil, fils d’Anou
  • Outa-Naphisti
  • Sidouri
  • La femme d’Outa-Naphisti
  • Our-Shanabi

Résumé par chapitres

Chapitre 1 : Gilgamesh est un demi-dieu. Il est détesté de tout son peuple car il est violent, brutal et ne respecte rien. Les dieux demandent à leur père, Anou, de faire quelque chose avant que les hommes n’arrêtent de croire en eux car ils les abandonnent. Anou, qui aime beaucoup Gilgamesh, ne veut pas l’abimer mais va lui donner un rival pour lui montrer que ce sont les dieux qui maitrisent son destin.

Chapitre 2 : Création d’un homme par Ea et Arourou : Enkidou. Gilgamesh fait des rêves qui le dérangent et malgré les paroles rassurantes de sa mère, il doute de ce qui l’attend. Un chasseur lui parle de l’homme qui lui a fait peur. Gilgamesh s’apprête déjà à l’affronter.

Chapitre 3 : Gilgamesh envoie dans la steppe une femme pour séduire Enkidou, le plan fonctionne. Enkidou découvre l’amour et le pain, les animaux le fuient. La femme le conduit à Ourouk pour y rencontrer Gilgamesh. Il est accueilli, par le peuple, comme un sauveur qui les défendra contre la brutalité de leur roi.

Chapitre 4 : Le combat entre Enkidou et Gilgamesh a lieu. Le peuple est plein d’espoir surtout lorsqu’Enkidou prend le dessus mais celui-ci relâche Gilgamesh. Ce dernier, repensant à son rêve, annonce leur alliance au peuple qui se sent abandonné par les dieux.

Chapitre 5 : ils deviennent amis et au contact d’Enkidou, Gilgamesh devient meilleur et ne tyrannise plus les habitants. Enkidou commence à s’ennuyer, la steppe lui manque. Gilgamesh, inquiet, lui propose une extraordinaire aventure : aller vaincre le monstre Houmbaba. Enkidou hésite, il connait Houmbaba et ses pouvoirs magiques.

Chapitre 6 : Gilgamesh le rassure : Ninsouna va les protéger. Celle-ci a demandé à Shamash de veiller sur son fils. Le chemin est long pour atteindre la Forêt des Cèdres. Enkidou guide Gilgamesh dans la steppe et l’aide à déchiffrer ses rêves porteurs de bons présages.

Chapitre 7 : ils arrivent dans la Forêt des Cèdres, Enkidou est terrifié par Houmbaba mais Gilgamesh ne se laisse pas impressionner. Il se sait soutenu par Shamash. La bataille est rude mais avec l’aide des vents, Gilgamesh terrasse Houmbaba. Celui-ci tente de corrompre Gilgamesh mais l’amitié d’Enkidou est plus forte.

Chapitre 8 : Ils reviennent couverts de gloire à Ourouk. Ishtar, déesse de l’amour, déclare sa flamme à Gilgamesh et lui demande de l’épouser. Gilgamesh reste froid à ses avances et refuse d’être sa « prochaine proie ». Ishtar, en colère, jure qu’elle se vengera de cet affront.

Chapitre 9 : Ishtar est en colère à cause du refus de Gilgamesh. Elle va leur envoyer le Taureau Céleste. Celui-ci fait beaucoup de dégâts mais Gilgamesh et Enkidou s’occuper de lui et, en le tuant, défient ouvertement la déesse. Le peuple les acclame comme des héros.

Chapitre 10 : Les dieux, pour punir l’insolence de Gilgamesh, décident de tuer Enkidou. Il sait qu’il va mourir mais Gilgamesh refuse de le laisser abandonner. Ses tentatives de guérison sont vaines. Enkidou meurt et comprend que l’oubli est une seconde mort. Il envoie une dernière pensée à son ami pour qu’il cultive son souvenir.

Chapitre 11 : Gilgamesh trouve son ami mort. Il lui promet que jamais personne ne l’oubliera et tous sont endeuillés de cette perte. Il est enlevé comme il a vécu : à moitié dans la steppe, à moitié dans la ville. Gilgamesh erre et pleure son ami.

Chapitre 12 : il tente de retrouver l’image de son ami en se rendant dans la steppe. Là, une peur immense s’empare alors de lui, celle de sa propre mort. Gilgamesh veut y échapper et veut retrouver Outa-Naphisti à qui les dieux ont offert l’immortalité.

Chapitre 13 : Il se rend donc au bout du monde et commence un long et dangereux voyage. Il arrive au pied des Monts-Jumeaux gardés par deux Hommes-Scorpions qui le laissent entrer en le prévenant : « C’est une épreuve. Cent mille pas dans l’obscurité de ta vie. Et cent mille de tes plus noires pensées pour compagne ! »

Chapitre 14 : Ses peurs lui font perdre conscience. Gilgamesh se réveille dans le Jardin-des-Arbres-à-Gemmes. Shamash lui fait comprendre que ce jardin, c’est lui à sa naissance. Ce n’est qu’une étape de plus vers la vie-sans-fin.

Chapitre 15 : Sidouri lui dit que la vie-sans-fin est un piège mais il ne veut pas abandonner. Il cherche Our-Shanabi pour traverser la mer mais sa victoire contre les hommes de pierre se retourne contre lui : il ne peut plus traverser. Our-Shanabi lui demande 120 arbres. Grâce à cela, il réussit à traverser la Passe de la Mort sans toucher l’eau qui apporte la mort et arrive sur l’île d’Outa-Naphisti qui a le secret de la vie-sans-fin.

Chapitre 16 : Gilgamesh demande à Outa-Naphisti le secret de la vie-sans-fin. Celui-ci lui répond de devenir un homme bon qui réfléchit au lieu d’user de la force. Il fera partie de l’histoire du monde. Il demande pourquoi il ne peut pas vivre éternellement.

Chapitre 17 : Outa-Naphisti raconte à Gilgamesh comment il a survécu au Déluge grâce à l’aide d’Ea et de l’Arche. Enlil, pour le féliciter d’avoir survécu, lui a donné l’immortalité mais l’a exilé loin des hommes.

Chapitre 18 : Pour le tester, Outa-Naphisti lui demande de rester éveillé sept jours durant. Gilgamesh échoue, il est déçu et se préparer à rentrer à Ourouk. Outa-Naphisti lui parle de l’Herbe de Jouvence qui donne une nouvelle vie. Gilgamesh doit se laisser guider jusqu’à elle, la réponse est en lui. C’est le souvenir d’Enkidou qui lui permet de trouver l’Herbe de Jouvence, du jasmin.

Chapitre 19 : Il veut partager l’Herbe pour faire vivre l’homme à l’infini mais celle-ci est mangée par un serpent alors qu’il se baignait près d’Ourouk. Cette dernière épreuve lui fait comprendre qui il est et ce qu’il doit faire : devenir un gourmet et gouter la vie plutôt que de fuir la mort. Il doit partager cette vérité avec son peuple pour devenir immortel dans l’esprit des hommes.

Publié dans antiquité

Partager cet article

Repost 0

Perrault - Riquet à la houppe (17e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Riquet à la houppe de Perrault

Personnages principaux

  • Une Reine
  • Une Fée
  • Riquet
  • Une autre Reine
  • Une Princesse

Résumé

La Reine est affligée car elle a accouché d’un enfant laid. Une Fée la rassure, il aura beaucoup d’esprit. Il est surnommé Riquet à la houppe. La reine d’un autre voisin accouche d’une fille magnifique qui n’aura pas d’esprit. La fée qui avait déjà fait un don à Riquet promet qu’elle donnera sa beauté à celui qu’elle aimera comme Riquet donnera son esprit à celle qu’il aimera. La Princesse est plus bête de jour en jour et toutes les compagnies la délaisse au profit de l’esprit de sa sœur ce qui la rend triste. La Princesse rencontre Riquet. Il est amoureux d’elle. Il lui dit pouvoir résoudre son problème d’esprit. Il est prêt à la laisser réfléchir un an mais elle accepte de suite. Dès qu’elle promet à Riquet de l’épouser, elle devient très spirituelle : cela surprend toute la Cour. Tous les princes veulent alors l’épouser. Elle demande à son père le temps de la réflexion. La Princesse arrive à la veille des noces avec Riquet. Elle lui explique que sa laideur la retient. Il lui dit qu’il ne tient qu’à elle d’en faire quelqu’un de beau. Riquet devient un prince magnifique. Certains disent que c’est l’amour qui l’a transformé et non le don de la Fée. Le père de la Princesse accepte volontiers Riquet comme gendre. La première moralité confirme que lorsqu’on aime tout devient beau alors que la seconde dit que la beauté extérieure n’est pas suffisante.

Publié dans 17e siècle

Partager cet article

Repost 0

Perrault - Peau-d'Ane (17e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Peau-d’Ane de Perrault

Personnages principaux

  • Un Roi
  • Une Reine
  • Une Princesse, Peau-d ‘Ane
  • Un Prince
  • La marraine Fée

Résumé

Le poète nous annonce qu’il va nous conter l’histoire de Peau-d ‘Ane afin de contenter notre esprit. Le Roi et ka Reine sont heureux et bons. Ils ont une fille pleine de vertus. Le Roi a beaucoup de richesses. Au milieu de son écurie, il y a un âne, celui-ci est magique. Il donne des louis d’or. Le Ciel ne laisse pas un bonheur sans fin. La Reine tombe malade et personne ne peut rien pour elle. La Reine sur son lit de mort demande son parole au Roi de ne se remarier que si la nouvelle est plus belle et a plus d’esprit qu’elle. Le Roi jure de ne jamais se remarier mais cela ne dure que quelques mois. Il doit trouver une femme qui est mieux que feu la Reine. La seule femme qu’il trouve est sa fille mais celle-ci pleure sans arrêt de ce choix. La Princesse va voir sa marraine la Fée pour trouver une solution. Celle-ci lui dit de demander à son père une robe de la couleur du Temps. Le père fait faire cette robe à ses tailleurs. La Princesse est désespérée. La marraine lui fait demander une robe de la couleur de la Lune. Ensuite, toujours sur les conseils de sa marraine, elle demande une robe de la couleur du Soleil comme preuve d’amour à son père. La marraine lui dit de demander la peau de l’âne : elle ne connait rien à l’amour violent qui consume le père. Il lui donne la peau. Sa marraine lui dit alors qu’elle doit fuir, cachée dans la peau de l’âne. Grace à la baguette magique, toutes les affaires de la Princesse la suivront, cachées sous terre. Le lendemain, tout le pays est désespéré par la disparition de la Princesse et par l’annulation du mariage. Personne n’aide la Princesse à cause de son apparence. Elle devient une souillon chez une fermière en plus d’être le souffre-douleur des valets. Tous les dimanches, elle s’isole et passe ses trois magnifiques robes. Ce petit moment lui permet de tenir la semaine. La Prince de ces terres fait souvent escale dans la Ferme où elle travaille. Elle en tombe amoureux de loin. Le Prince passe près de la chambre de Peau-d ‘Ane et la voit dans sa robe aux couleurs du Soleil. Il est charmé mais ne lui fait pas savoir sa présence. Il se retire dans son palmais où plus rien ne l’amuse ni ne l’attire. Il demande l’identité de la femme qu’il dit être une Nymphe. On lui répond qu’il s’agit de Peau-d ‘Ane et qu’elle n’a pour elle que sa laideur. La Reine s’inquiète de son état et accepte de demander à Peau-d ‘Ane de lui faire un gâteau si cela peut le rendre heureux. Elle lui fait une bonne galette dans laquelle il y a l’une de ses bagues. Le narrateur hésite entre deux versions : est-ce un hasard ou a-t-elle vu le Prince l’observer et a alors mis la bague comme gage d’amour ? Le Prince trouve la bague, la cache mais n’est pas plus heureux. Les médecins décèlent la maladie d’amour. Le Prince accepte d’être marié à la femme à qui l’anneau ira parfaitement. Toutes les dames de la Cour tentent de rendre leur doigt menu. On essaye la bague à toutes les femmes de la Cour en commençant par les princesses jusqu’aux servantes. Arrive le tour de Peau-d ‘Ane, tout le monde se moque. L’anneau lui va à ravir et la Cour est surprise. Peau-d ‘Ane demande à pouvoir changer de tenue avant d’être présentée au Roi. Le Prince est comblé en la voyant. On prépare le mariage. Le père de Peau-d ‘Ane arrive, sa folie est terminée. Il ne ressent plus pour elle qu’un amour paternel. La Princesse est couverte de gloire. La moralité de ce conte est que la vertu est toujours récompensée même si elle est pénible.

Publié dans 17e siècle

Partager cet article

Repost 0

Perrault - Les souhaits ridicules (17e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Les Souhaits ridicules de Perrault

Personnages principaux

  • Un bucheron, Blaise
  • Jupiter
  • La femme du bucheron, Fanchon

Résumé

Le poète explique que son conte est peut-être d’origine basse mais il est persuadé qu’il plaira. Un bucheron se plaint de la difficulté de sa vie. Jupiter se montre à lui et lui promet de réaliser ses trois premiers souhaits pour montrer que la plainte du bucheron lui fait du tort. Le bucheron rentre prendre conseil auprès de sa femme. Les deux premiers souhaits sont faits par hasard. Il reçoit un Boudin qui finit par pendre au nez de sa femme. Il aimerait se faire roi mais avoir une reine avec un nez comme celui de sa femme ne l’amuse pas. Il respecte le choix de sa femme qui veut retrouver son nez. Les trois souhaits ne lui auront servi à rien. Il est impossible aux hommes misérables d’user à bon escient des dons du Ciel.

Publié dans 17e siècle

Partager cet article

Repost 0

Perrault - Les Fées (17e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Les Fées de Perrault

Personnages principaux

  • La mère
  • L’ainée
  • La cadette
  • Une Fée
  • Le Prince

Résumé

L’ainée est aimée de sa mère contrairement à la cadette car la première lui ressemble : elle est orgueilleuse et désagréable. Lors d’une sortie, la cadette aide une vieille dame qui est en réalité une Fée et qui pour la remercier fera sortir de sa bouche Fleurs et Pierres précieuses. La mère veut absolument que cela arrive aussi à son ainée mais celle-ci est trop malhonnête et en est punie. Elle crachera crapauds et serpents, la mère en punit la cadette qui s’enfuit. Le Prince la voit, en tombe amoureux et l’épouse. Sa sœur, chassée de chez elle, meurt seule dans la forêt. La première moralité dit que la gentillesse a plus de prix que la richesse ce que complète la seconde qui dit que l’honnêteté obtient toujours une récompense.

Publié dans 17e siècle

Partager cet article

Repost 0

Perrault - Le Petit Poucet (17e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Le Petit Poucet de Perrault

Personnages principaux

  • Un bucheron, Guillaume
  • Une bucheronne
  • Le Petit Poucet
  • Un Ogre
  • La femme de l’Ogre

Résumé

Une famille de bucheron pauvre a sept enfants dont l’un est le Petit Poucet. Le mari ne peut se résoudre à voir mourir ses enfants, il veut alors les perdre dans la forêt. La mère a du mal à se résoudre à laisser ses enfants. Le Petit Poucet, qui a tout entendu, a semé des cailloux pour retrouver le chemin. Il n’a pas peur. Les enfants retournent chez leur parent qui ont eu un peu d’argent. Mais quand l’argent vient à nouveau à manquer, ils décident de perdre à nouveau les petits. Le Petit Poucet sème alors du pain mais les oiseaux le mangent. Ils arrivent chez l’Ogre. Sa femme désespère et ruse un peu sans succès. Il veut manger les enfants avec ses amis. Grace à la ruse du Petit Poucet d’échanger les bonnets de ses frères avec les couronnes des sept petites ogresses, l’Ogre a tué ses filles et les garçons ont pu fuir. L’Ogre se jette à leurs trousses avec ses bottes de sept lieues. Quand il s’endort, le Petit Poucet les met, va chercher tout l’or de l’Ogre chez la femme de celui-ci et ramène le tout à son père où il est joyeusement accueilli. L’autre version de la fin du conte dit que le Petit Poucet n’a pas volé l’Ogre. Grace aux bottes, il s’est fait courrier à la Cour, a été grassement récompensé et est revenu chez lui pour faire la fortune de sa famille. La moralité rappelle qu’on doit aimer tous ses enfants même celui qui semble faible et inutile car il peut être la source du bonheur familial.

Publié dans 17e siècle

Partager cet article

Repost 0