Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Homère - Iliade (Antiquité)

Publié le par litteratureetfrancais

Iliade d’Homère

Personnages principaux

  • Achille
  • Priam
  • Apollon
  • Poséidon
  • Héra
  • Agamemnon
  • Ajax
  • Ulysse
  • Idoménée
  • Athéna
  • Hector
  • Nestor
  • Zeus
  • Héphaïstos
  • Hélène
  • Andromaque
  • Pâris
  • Ménélas
  • Enée
  • Iris
  • Aphrodite
  • Patrocle
  • Diomède

Résumé par chants

Chant 1 : Agamemnon doit rendre Chriséis à son père pour calmer la colère d’Apollon. Lui et Achille se cherchent querelle. Pour se dédommager il prend Briséis à Achille. Celui-ci, humilié, prévient Agamemnon qu’il va le regretter. Il demande à sa mère d’intervenir auprès de Zeus pour qu’il donne l’avantage aux Troyens jusqu’à ce qu’on le supplie. Zeus accepte même si il va avoir des soucis avec Héra.

Chant 2 : Zeus envoie Songe Pernicieux à Agamemnon pour qu’il aille se battre contre Troie, il sous-entend qu’il va gagner. Les armées sont préparées. Longue description des différents chefs. Les Troyens sont prévenus de l’attaque. Achille ne va pas participer à cette bataille.

Chant 3 : Les Achéens se mettent en route. Hector est contre cette guerre et en veut à Pâris d’avoir enlevé Hélène. Pâris et Ménélas vont se battre pour Hélène. Aphrodite le sauve et l’emmène près de sa bien-aimée. Ménélas ne le trouvant pas, Agamemnon dit que les Achéens ont gagné. Les Troyens doivent rendre Hélène et payer l’indemnité.

Chant 4 : Dispute entre les dieux sur le sort de Troie. Héra gagne : Troie sera détruite. Le serment est brisé par un archer qui blesse Ménélas alors que celui-ci demandait sa récompense. La bataille commence, Achille n’en fait pas partie. Il y a beaucoup de tués des deux côtés.

Chant 5 : La bataille fait rage des deux côtés sous l’influence des dieux. Diomède en blesse d’ailleurs deux. Arès a sauvé Enée. Jusqu’à l’arrivée d’Hector, les Achéens avait l’avantage. Le combat semble plus se jouer entre les dieux qu’entre les soldats.

Chant 6 : Lorsque les dieux se retirent, les Achéens reprennent l’avantage. Hector retourne dans Troie pour dire à sa mère de prier Athéna, prière que la déesse refuse d’exaucer. Il va inciter son frère au combat et faire ses adieux à sa femme et son fils. Pâris le rejoint sur le champ de bataille.

Chant 7 : Les dieux veulent un combat en duel. Hector défie les Achéens. Ajax est désigné par le sort pour combattre. Ils sont tous deux blessés à la nuit tombée. Il y a quelques jours de trêve pour bruler les morts. Les dieux continuèrent à se mêler de cette guerre.

Chant 8 : Zeus prévient les autres dieux que s’ils s’interfèrent encore dans cette guerre ; ils subiront son courroux. Il donne le pouvoir aux Troyens qui repoussent les Achéens jusqu’à leurs vaisseaux. Il explique que les Troyens seront vaincus par Achille qui reprendra le combat une fois Patrocle mort.

Chant 9 : Les Achéens ont peur. Agamemnon veut fuir. Diomède, pour sa part, refuse. Ils envoient des émissaires à Achille pour qu’il accepte de combattre, sans succès. Il faut trouver une autre solution pour repousser les Troyens. Diomède propose d’essayer de dormir pour commencer.

Chant 10 : Les deux camps n’arrivent pas à dormir. Les Troyens envoient Dolon comme espion alors que les Achéens envoient Ulysse et Diomède qui sont guidés par Athéna. Ils tuent l’espion troyen et douze autres hommes à qui ils volent des chevaux d’une grande valeur.

Chant 11 : Le combat reprend. Il y a beaucoup de blessés chez les Achéens. Achille demande à Patrocle des nouvelles. Celui-ci se rend chez Nestor pour en avoir. Cela se présente mal pour les Achéens. Patrocle en est bouleversé. Nestor lui souffle l’idée de prendre la place d’Achille pour effrayer les Troyens. Patrocle veut faire fléchir Achille.

Chant 12 : Les Troyens sont au niveau du mur qui protège les nefs. Même s’il est difficile à franchir, Hector n’abandonne pas. Sarpédon réussit à ouvrir une brèche dans laquelle, avec l’aide des dieux, Hector s’introduit et fait fuir les Achéens.

Chant 13 : Alors que Zeus détourne son attention, Poséidon redonne du courage aux Achéens et à Idoménée en particulier qui tue beaucoup de héros troyens. Hector, suivant le conseil de Polydamas, rassemble ses troupes. Les Achéens sont prêts à se battre et à repousser leurs ennemis jusqu’à la ville. Le bruit de la guerre parvient à Zeus.

Chant 14 : Nestor veut savoir que faire. Agamemnon propose de fuir mais Ulysse ne le laisse pas terminer : la lâcheté n’est pas le fait des Achéens. Héra séduit Zeus pour laisser du temps à Poséidon. Grâce à cela Hector est blessé, les Achéens reprennent confiance et repoussent les Troyens.

Chant 15 : Zeus fait se retirer Poséidon sous peine de sanction. Il exprime clairement son plan : les Troyens auront l’avantage jusqu’à ce que Patrocle décède. Les Troyens sont au bord des nefs. Les Achéens se battent jusqu’au bout.

Chant 16 : Achille permet à Patrocle de mettre ses armes pour repousser les Troyens. Ceux-ci savent que ce n’est pas Achille. Patrocle tue et repousse les Troyens. C’est Apollon qui le désarme afin qu’Hector puisse l’achever. Avant de mourir, Patrocle prédit à Hector qu’il va être tué par les mains d’Achille.

Chant 17 : Les Achéens ne veulent pas laisser le corps de Patrocle aux Troyens. La guerre fait rage autour du cadavre. Hector, dans sa folie, a revêtit les armes d’Achille et s’en vante. Les Achéens fuient avec le corps de Patrocle. Un ambassadeur est allé prévenir Achille de la mort de son compagnon.

Chant 18 : Lorsqu’Achille apprend la mort de Patrocle, il se lamente beaucoup. Sa mère ne veut pas qu’il se batte tant qu’elle ne lui aura pas ramené de nouvelles armes. Il n’a besoin que de se montrer pour effrayer les Troyens et récupérer le corps de son ami. Description des nouvelles armes d’Achille créées par Héphaïstos.

Chant 19 : La mère d’Achille lui apporte ses armes. Elles effrayent tout le monde sauf leur destinataire. Il veut se lancer tout de suite dans le combat mais les hommes ont besoin de manger et de se reposer. Une fois cela fait,             Achille se prépare au combat malgré l’annonce de sa mort.

Chant 20 : Début du combat avec Achille. Zeus autorise les dieux à s’en mêler. Apollon envoie Enée combattre Achille. Celui-ci ne le tue pas grâce à l’intervention de Poséidon. Hector se cache parmi les Troyens sur ordre d’un dieu. Achille fait un carnage dans les lignes ennemies.

Chant 21 : Achille n’épargne personne pour venger Patrocle. Les dieux se battent entre eux. Héra a sauvé Achille du dieu Xanthe, dieu des fleuves. Apollon distrait Achille afin de permettre à l’armée troyenne de se mettre à l’abri dans la ville.

Chant 22 : Hector, malgré les supplications de ses parents, ne rentre pas dans la ville. Achille le poursuit jusqu’à ce qu’Athéna trouble Hector et le force à affronter Achille. Hector est tué et Achille traite son cadavre de façon indigne. Tous les Troyens se lamentent. Sa femme plaint son fils qui en perdant son père a tout perdu.

Chant 23 : Achille rend les honneurs au corps de Patrocle qui lui a fait ses recommandations lors d’un rêve. Achille organise les jeux funéraires en l’honneur de son compagnon : les dieux s’en mêlent aussi.

Chant 24 : Les dieux veulent qu’Hector soit brulé comme il se doit. Achille est convaincu par sa mère de laisser Priam racheter le corps de son fils. Arrivée de Priam dans le camp achéen, rencontre avec Achille et retour dans Ilion. Achille leur promet les douze jours de trêve dont ils ont besoin pour rendre les honneurs à Hector.

Publié dans antiquité

Partager cet article
Repost0

Chrétien de Troyes - Yvain ou le chevalier au lion (Moyen Age)

Publié le par litteratureetfrancais

Yvain ou le Chevalier au lion de Chrétien de Troyes

 

Personnages principaux

  • Le roi Arthur
  • Calogrenant
  • La reine Guenièvre
  • Keu le sénéchal
  • Monseigneur Gauvain
  • Monseigneur Yvain
  • Laudine de Landuc
  • Lunete
  • Le comte Alier
  • Harpin de la Montagne
  • La dame de Noroison

Résumé par chapitres

Chapitre 1 : Le roi se retire pour se reposer. Calogrenant en profite pour raconter à ses amis et à la reine sa mésaventure dans la forêt de Brocéliande. Il a été humilié par un autre chevalier. Keu, dont c’est l’habitude, se moque de tous les chevaliers. Yvain veut venger l’honneur de son cousin c’est pourquoi il est déçu que le roi décide également de se rendre à la fontaine merveilleuse. Il décide de partir avant les autres afin d’essayer de se couvrir de gloire.

Chapitre 2 : Yvain fait le long trajet jusqu’à la forêt de Brocéliande seul. Il arrive enfin à la forêt et déclenche l’orage. Le chevalier, qui a humilié Calogrenant, arrive. Yvain le blesse à mort. Le chevalier fuit, Yvain le poursuit. Arrivés au château, Yvain tombe dans un piège : son cheval est tué et lui est prisonnier.

Chapitre 3 : Yvain est sauvé de la mort par une servante de Laudine, femme du chevalier tué, grâce à une bague qui rend invisible. En voyant Laudine, Yvain est frappé par Amour. La servante fait alors tout pour mettre Amour dans le cœur de Laudine. Ils vont se marier avec l’accord des gens de la Cour car Laudine a besoin d’un mari valeureux pour défendre sa fontaine enchantée, ils craignent l’arrivée d’Arthur.

Chapitre 4 : Arrivée du roi en Brocéliande. Yvain ridiculise Keu. Gauvain devient le chevalier de Lunete. Gauvain réussit à convaincre Yvain de ne pas devenir un chevalier lâche en restant près de sa femme. Laudine accepte son congé mais lui donne un délai d’un an : après cela, il n’y  aura plus qu’haine entre eux. Elle lui confie un anneau protecteur afin que lorsqu’il pensera à elle, il sera invincible.

Chapitre 5 : Yvain part pour participer à des tournois avec Gauvain. Il oublie son rendez-vous avec Laudine. Une de ses dames vient récupérer son anneau. Yvain en devient fou. Une autre dame le découvre nu et le soigne de sa folie grâce à un onguent. Elle n’a pas respecté les prescriptions de sa maitresse pour l’onguent. Yvain est guéri : il a retrouvé la raison.

Chapitre 6 : Yvain, totalement rétabli, venge la dame de Noroison en massacrant l’armée du comte Alier et en faisant celui-ci prisonnier. Yvain ne veut pas épouser celle-ci et n’accepte aucune récompense. Il quitte, seul, le château.

Chapitre 7 : Yvain parcourt la forêt. Il rencontre un lion attaqué par un serpent cracheur de feu. Yvain tue le serpent. Le lion, reconnaissant, reste avec Yvain afin de le servir et de le protéger.

Chapitre 8 : Yvain tombe évanoui quand il retrouve la fontaine de Laudine. Lunete a été faite prisonnière et est destinée au bucher à cause de lui, il a fait du mal à sa maitresse et elle l’a aidé. Il va, pour la sauver, affronter trois chevaliers. Elle ne devra jamais dire qui il est.

Chapitre 9 : Yvain arrive dans un château détruit. Il apprend que le seigneur de celui-ci, beau-frère de Gauvain, est humilié par Harpin de la Montagne. Il promet de l’aider si le temps le permet. Il tue le géant. Il se fait appeler le Chevalier au lion. Il part au secours de Lunete.

Chapitre 10 : Yvain arrive juste à temps pour sauver Lunete. Le combat est rude : son lion et lui sont blessés. Lunete est sauvée. Laudine ne le reconnait pas. Il refuse de rester car il ne veut pas aller contre sa volonté. Il dit à nouveau être le Chevalier au lion. Il arrive dans un château où on lui fait bel accueil et où on les soigne lui et son lion.

Chapitre 11 : Une jeune fille a été déshéritée par sa sœur. Celle-ci a choisi Gauvain pour la défendre. La pauvre déshéritée se met à la recherche d’Yvain jusqu’à être épuisée. Une de ses servantes prend alors le relai. Elle retrouve Yvain et celui-ci accepte la mission sans hésiter une seconde.

Chapitre 12 : Yvain arrive au château de Pire Aventure. Tout le monde lui déconseille de s’y attarder mais il n’a pas le choix. Il combat deux nétuns pour sauver des jeunes filles et pouvoir quitter le château. Il n’aurait pas pu gagner sans son lion. Il quitte le château sans avoir épousé la fille du seigneur qui en est vexée. Il n’oublie pas qu’il a une cause à défendre.

Chapitre 13 : Yvain va combattre pour la cadette. L’ainée a tort et tout le monde le sait mais elle ne se laisse rien dire. Gauvain et Yvain combattent toute la journée, rudement, sans se reconnaitre. A la fin de la journée, aucun ne s’est imposé, ils se reconnaissent alors et se disent tous deux vaincus par l’autre. Le roi tranche alors en faveur de la cadette. Yvain retrouve son lion et Gauvain et lui sont soignés par les meilleurs médecins.

Chapitre 14 : Yvain ne peut pas être heureux sans Laudine. Il veut la reconquérir. Lunete fait jurer à sa dame de tout faire pour réconcilier le Chevalier au Lion avec sa dame sans savoir qu’il s’agit d’Yvain. Elle finit par lui pardonner et ils vivent alors dans un parfait amour.

Publié dans moyen age

Partager cet article
Repost0

Teulé - Le Montespan (21e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Le Montespan de Teulé

Personnages principaux

  • Le marquis de Noirmoutier, Louis-Henri de Montespan
  • Françoise de Montemart, Athénaïs de Montespan
  • M Joseph Abraham
  • Mme Constance Abraham
  • Mme Larivière Cartet
  • Dorothée
  • Marie-Christine de Montespan
  • La duchesse de Montausier
  • Cartet
  • Henri Gondrin, oncle de Louis-Henri
  • Le roi Louis XIV
  • Lauzun
  • Louis-Antoine de Montespan, marquis d’Antin
  • Chrestienne de Zamet, mère de Louis-Henri

Résumé par chapitres

Chapitre 1 : Un duel oppose huit jeunes. Tous sont morts sauf un : Noirmoutier. Il est censé être exilé mais il va tout de même épouser Mlle de Montemart. Il a changé de nom et est maintenant le marquis de Montespan.

Chapitre 2 : Les époux rentrent tard, au petit matin. Ils ont joué toute la nuit et ont tout perdu. Ils se lancent dans un jeu du chat et de la souris pour finir tous deux au lit. Ils sont avides de plaisirs.

Chapitre 3 : Ils assistent à une fête de leur carrosse car ils ne sont pas encore rétablis à la Cour. Ils font sans cesse l’amour. Lors du repas, Louis-Henri dit à Françoise qu’ils ont beaucoup de dettes : il s’est engagé dans l’armée pour remédier aux finances et pour revenir dans les bonnes grâces du roi. Elle a peur qu’il meure sur le champ de bataille.

Chapitre 4 : Louis-Henri s’est encore endetté pour faire la guerre à Marsal. Rien ne se passe comme prévu. Le roi s’est présenté avec son armée et Marsal s’est rendu. On chante les louanges du roi. Louis-Henri rentre, désespéré. Françoise lui annonce qu’elle est enceinte, elle a vu une devineresse qui lui promet un garçon.

Chapitre 5 : Ils ont eu une petite-fille, Marie-Christine. Ils sont sur la paille et se cachent des créanciers. Il veut suivre le frère de Françoise dans la guerre contre les Barbaresques ce qu’il lui explique en lien avec les préliminaires. Elle l’arrête car elle est indisposée.

Chapitre 6 : La guerre contre les Turcs est un échec cuisant. Montespan n’a toujours pas réussi à s’illustrer. Le seul qui aurait pu raconter ses exploits est mort. Il rentre chez lui, honteux et toujours endetté, et il voit sa femme avec le ventre rond.

Chapitre 7 : leur deuxième enfant est un garçon. Françoise fait une dépression suite à la naissance de son fils. Les Abraham proposent de garder les enfants pendant que Louis-Henri s’occupe de sa femme et tente de la divertir.

Chapitre 8 : Louis-Henri rejoint sa femme. Elle ne supporte plus d’être pauvre. Lui se dit riche car il la possède. Ils vont diner dehors alors qu’ils sont ruinés. Tout est bon pour faire plaisir à Athénaïs.

Chapitre 9 : Dans le Marais où elle évolue pour la soirée, Athénaïs fait fureur. Elle fait rire et est la plus belle. Elle a beaucoup d’esprit. La duchesse Montausier propose à Athénaïs d’appuyer sa demande pour être demoiselle d’honneur de la reine. Les époux Montespan en sont heureux. Athénaïs dit que le roi a un charme exotique.

Chapitre 10 : Athénaïs va beaucoup mieux d’autant plus qu’elle a une audience avec le roi. Louis-Henri veut se lancer dans la guerre contre l’Espagne pour exister aux yeux du roi mais il n’a pas de financement. Sa femme lui donne sa parure d’émeraude. Elle part pour le château de la duchesse Montausier.

Chapitre 11 : Retour d’Attenais au domicile. Elle est dame d’honneur et revient avec de nombreux avantages pour elle comme pour lui. Comment cela se fait-il ? Elle a tapé dans l’œil du roi. Son mari ne se doute de rien et célèbre le roi.

Chapitre 12 : Athénaïs revient de plus en plus souvent. Elle lui demande de tout quitter et d’aller vivre en Guyenne chez sa mère. Il refuse. Elle lui dit qu’elle a peur car le roi est amoureux d’elle. Louis-Henri ne voit pas où est le problème.

Chapitre 13 : Athénaïs réveille Louis-Henri pour savoir s’il pense qu’elle est un démon. Il la voit comme un ange, il ne voit d’ailleurs qu’elle.

Chapitre 14 : Louis-Henri est sur le chemin pour la guerre d’Espagne. Il pense beaucoup à sa femme. Il va déposer sa fille à sa mère en Guyenne.

Chapitre 15 : La guerre que mène Louis-Henri dans les Pyrénées est affreuse contrairement à celle de Flandres. Le marquis est blessé et délire, il voit sa femme partout. Une lettre du roi dit qu’il peut se permettre d’arrêter sa guerre. Cartet l’a sauvé.

Chapitre 16 : Retour du marquis qui boite. Sa femme arrive, elle est enceinte. Il calcule vite qu’il n’est pas le père. Elle lui explique qu’on ne peut rien refuser au roi. Lorsqu’elle se met à critiquer la cuisinière et à lui dire qu’elle ne peut plus lui appartenir, il la gifle.

Chapitre 17 : Louis-Henri n’accepte pas son statut, du coup tout le monde l’évite par peur du scandale. Même le père de Françoise approuve cette liaison car c’est pour le bien de la famille. Personne ne comprend que Louis-Henri aime sa femme et la réclame donc au roi. On dit que Molière écrit une pièce sur Louis-Henri.

Chapitre 18 : Louis-Henri assiste à sa première pièce de théâtre. Il est ridiculisé sur scène et dans la salle. Il reçoit l’ordre implicite de se taire. Son oncle, après avoir injurié le roi, gifle Fran9oise devant tout le monde.

Chapitre 19 : Louis-Henri est retourné chez la Montausier pour réclamer sa femme mais celle-ci n’est pas là. Lauzun tente de consoler Louis-Henri ? Le roi se lasse vite de ses maitresses. Connaitre les pratiques sexuelles de la Cour rend Louis-Henri fou. Il répète que sa femme, superstitieuse, n’est pas faite pour ce monde.

Chapitre 20 : Montespan, qui ne s’est même pas changé, flâne dans les bas quartiers de Paris. Il veut faire l’amour avec une prostituée afin d’avoir des maladies, de les donner à sa femme pour qu’elle rende le roi malade.

Chapitre 21 : Il passe 29 jours et 29 nuits dans ce cloaque à faire l’amour et à caresser toutes les filles. Il veut les plus malades. Il veut acheter la robe de l’une d’elle.

Chapitre 22 : Montespan se travestit et se rend auprès de sa femme à Saint-Germain-en-Laye. Il explique son plan à sa femme mais elle le fuit. Il veut alors se faire la duchesse de Montausier. Il est obligé de fuir car les gardes le recherchent.

Chapitre 23 : Louis-Henri se cache. Lauzun l’a sorti de Saint-Germain-en-Laye. Il vient lui dire qu’il est perdu car la duchesse est décédée suite à l’outrage subi. Il va rejoindre la Guyenne mais avant il veut encore faire quelque chose. Il a conscience qu’il doit laisser sa femme.

Chapitre 24 : Le marquis se rend à Saint-Germain-en-Laye avec son carrosse auquel il a mis des cornes. Il a attendu le roi et l’a injurié droit dans les yeux puis est retourné à son carrosse. Lauzun le rattrape et lui dit de se diriger vers la prison : il a une lettre de cachet à son nom.

Chapitre 25 : Montespan chante dans sa prison. Il remarque qu’il n’est pas seul. Il est avec l’accoucheur Clément qui ne sait pas pourquoi il est là. Il a juste accouché une femme en secret. Il s’agissait de Françoise. Louis-Henri est content car peu importe qui est le géniteur, le mari reste le père.

Chapitre 26 : Louis-Henri est libéré un jour après l’accoucheur. Tout de suite après il apprend qu’il doit quitter Paris. Il ne devra pas sortir de ses terres de Guyenne sous peine de mort. Il va y retrouver ses enfants.

Chapitre 27 : Louis-Henri fait fuir tous les clients d’Abraham avec sa folie. Il demande à tous de préparer ses affaires, il va juste encore faire quelque chose. Les apprentis n’ont plus gout à leur travail.  Abraham lui prête une nouvelle perruque le temps d’arranger l’ancienne.

Chapitre 28 : Il se rend dans la petite maison où le fils du roi est entretenu. Il veut l’enlever mais celui-ci est très laid et il préfère le laisser. L’enfant n’avait pas de nom, il écrit, à la suie, « Hercule » sur le front de celui-ci en référence avec la pièce de Molière.

Chapitre 29 : Les apprentis ont coiffé Montespan avec une perruque qui aurait servi à sa femme. Il a dû partir comme ça. Il n’a pas changé de carrosse et traverse la France avec son carrosse de cocu. Il aime toujours sa femme. Lui et son fils, qui est marquis, passent la nuit dans une auberge qui n’en a que le nom.

Chapitre 30 : Le voyage est long et pénible. Le carrosse a besoin de nombreuses réparations et avance difficilement.

Chapitre 31 : Ils passent dans un bourg où il y a une exécution pour lèse-majesté. Le fils de Louis-Henri a toutes les habitudes et les attitudes de la Cour ce qui agace un peu son père. Il lui demande également de le vouvoyer car il est tout de même marquis.

Chapitre 32 : Louis-Henri rencontre, sur la route, Charuel et le duc de Gadagne qui conduisent les prisonniers aux galères. Gadagne et Charuel sont persuadés qu’un jour ils emmèneront Louis-Henri également. L’enfant bâtard du roi est mort. Le marquis d’Antin dit qu’il obéira toujours au roi.

Chapitre 33 : Arrivée à Bonnefont. Il y retrouve Mme Larivi7re et Dorothée qui sont entrées au service de sa mère. Sa fille est triste car sa mère n’est pas là pour son anniversaire. Ils mangent tous ensemble et Louis-Antoine ne peut s’empêcher de critiquer. L’absence de Françoise est dure à supporter pour sa fille et son mari.

Chapitre 34 : Ils assistent à un enterrement. L’église est pleine. Louis-Antoine ne sait pas qui est mort, le cercueil est vide ! Louis-Henri a mis en scène l’enterrement de son amour. Les enfants dorment mal.

Chapitre 35 : Louis-Henri désespère. Il boit trop. Il demande à Cartet d’enfiler la robe de mariée de Françoise et de faire comme si il était elle. Embué par l’alcool, Louis-Henri tente de lui faire l’amour. Mme Larivière assiste à la scène. Cartet se débat et court, nu, après la cuisinière pour lui expliquer.

Chapitre 36 : Un émissaire vient voir Louis-Henri. L’oncle de celui-ci fait tout pour forcer le pape à blâmer le roi à cause de son comportement. L’émissaire propose beaucoup à Louis-Henri pour qu’il arrête d’en vouloir ouvertement au roi. Françoise est à nouveau enceinte. Louis-Henri refuse toutes les propositions faites.

Chapitre 37 : Il fait faire son portrait et écrit à sa femme. Il lui dit toute sa peine d’être séparé d’elle ainsi que l’état de sa fille qui est inquiétant. Il sait qu’elle n’aura pas sa lettre mais il l’envoie tout de même en ajoutant une insulte.

Chapitre 38 : L’intendant Macqueron est là pour arrêter Montespan. Il a dû, sur ordre du roi, inventer une histoire qui mérite la condamnation à vie mais il a des remords alors il veut vérifier l’honnêteté de celui-ci. Montespan tombe des nues quand Mme Larivière parle de ce qu’elle a vu avec Cartet et de ses escapades chez les prostituées. Louis-Henri va être arrêté, il fuit pendant la nuit avec Louis-Antoine. Ils se dirigent vers Madrid.

Chapitre 39 : Louis-Henri a passé un an en Espagne. Il a bien calculé son coup car le roi de France l’a gracié de par sa présence là-bas. Il a rencontré le futur Charles II qu’il trouve con.

Chapitre 40 : Retour à Bonnefont. Il va y avoir un repas en leur honneur. La mère de Louis-Henri est mal en point ainsi que sa fille qui attend toujours sa mère. Louis-Antoine ne comprend pas pourquoi il va encore manger avec des paysans.

Chapitre 41 : Louis-Henri veut enseigner la chasse à son fils. Celui-ci est plus enclin à apprendre la philosophie ou le latin. Il a tout d’un parfait courtisan du roi ce qui désespère son père. Mme Larivière les rejoint en courant. Il y a un problème avec la mère de Louis-Henri.

Chapitre 42 : Un an après la mort de sa mère, Louis-Henri se rend au chevet de sa fille qui agonise. Elle est dans un couvent. Françoise n’est pas venue mais elle a rendu une courte visite à Louis-Antoine. Que veut dire le médecin par « vous verrez à quoi cette mère exemplaire est occupée » ? Décès de Marie-Christine pour qui Louis-Henri a imité sa femme dans les moments de bonheur.

Chapitre 43 : Montespan se rend chez le médecin pour comprendre les occupations de sa femme. Elle use de nombreuses pratiques sexuelles pour satisfaire le roi. Elle a grossi, elle a eu neuf enfants.

Chapitre 44 : Un chancelier vient annoncer à Louis-Henri que le roi le fait duc. En effet, Françoise est devenue très exigeante et fait de folles dépenses. Son mari en conclut qu’elle est malheureuse. Il refuse le titre. Le roi a tous les pouvoirs, qu’il se débrouille sans lui pour satisfaire sa femme qu’il a volée et corrompue. L’oncle de Louis-Henri est mort.

Chapitre 45 : Pour se venger de son refus, Françoise fait tout pour ruiner Montespan. Les huissiers du roi font l’inventaire de ses biens, il ne va pas se laisser faire. Le roi a peur de lui, il demande qu’on le surveille pour ne pas qu’il enlève Françoise.

Chapitre 46 : Louis-Henri se rend à Versailles pour enlever Françoise mais c’est mission impossible. Il joue avec les enfants de celle-ci qui sont tous laids malgré les représentations magnifiques qu’on fait d’eux. Il veut faire l’amour à la reine pour se venger mais même ivre il ne peut pas tellement celle-ci est insignifiante et laide. Il se sauve juste avant l’arrivée du roi.

Chapitre 47 : Louis-Antoine a dit à son père qu’il lui faisait honte. Il veut sa place à la Cour. Louis-Henri dit à Cartet qu’il ne comprend pas alors que Françoise encourage son fils. Des hommes du roi tentent de tuer Louis6Henri mais celui-ci se défend et avec l’aide de Cartet en tue trois sur quatre, le dernier a fui dans l’immense forêt.

Chapitre 48 : Lauzun arrive, il est à la tête des dragons et demande à Montespan s’il n’en aurait pas croisé quatre. Celui-ci nie tout. Sous l’emprise de l’alcool, Lauzun lui fait rédiger son testament. Celui-ci pense à tout.

Chapitre 49 : Mariage de Mme Larivière et de Cartet. Dorothée est enceinte de Lauzun. Françoise tombe dans l’estime du roi et de ses courtisans. Louis-Henri a envie de tuer tous ceux qui font du mal à sa femme. Son testament a bien fait rire à Versailles.

Chapitre 50 : Louis-Henri a fait tout refaire dans son château depuis un an qu’il a appris la disgrâce de Françoise pour bien l’accueillir. Un peintre lui parle de l’affaire des Poisons et dit que Françoise en est l’instigatrice. Louis-Henri ne veut pas le croire.

Chapitre 51 : Louis-Henri assiste à un sacrifice déguisé en moine. Il n’en croit pas ses yeux quand il voit que Françoise a tué un bébé pour boire son sang afin de garder l’estime du roi.

Chapitre 52 : le marquis va mourir, il est gravement malade. Il reçoit une lettre de Françoise, chassée de Versailles, qui lui demande l’autorisation de revenir. Malgré tout le mal que ça lui fait, il refuse. Il n’a pas espéré si longtemps son retour pour qu’elle le voie ainsi.

Chapitre 53 : Le marquis agonise. Son testament rend Louis-Antoine, qui est devenu un vrai petit courtisan, complètement fou. Les Cartet sont à l’abri du besoin. Il aime toujours Françoise c’est pourquoi il fait d’elle son exécutrice testamentaire.

Chapitre 54 : Seize ans plus tard, c’est au tour de Françoise de mourir. Son fils prend les devants en volant le testament. Il a fait disparaitre toutes traces de son père et sera récompensé par le roi. Françoise meurt seule.

Chapitre 55 : Personne n’a payé l’enterrement de l’ancienne favorite du roi, ni ses enfants ni même les courtisanes qui se  disent ses amies. Ses entrailles et son cour sont donnés aux chiens qui se sauvent avec et donne l’illusion d’une résurrection de celle-ci.

Publié dans 21e siècle

Partager cet article
Repost0

Schmitt - La nuit de Valognes (21e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

La nuit de Valognes de Schmitt

Personnages principaux

  • Don Juan
  • La duchesse de Vaubricourt
  • Angélique de Chiffreville
  • Le chevalier de Chiffreville
  • La comtesse de la Roche-Piquet
  • Mlle de La Tringle
  • Hortense de Hauteclaire dite la religieuse
  • Mme Cassin
  • Sganarelle
  • Marion

Résumé par actes

Acte 1 : Marion amène la comtesse dans une pièce défraichie. Celle-ci se demande pourquoi la duchesse l’a faite venir, toute affaire cessante, dans ce lieu. Qui est représenté sur le portrait qui semble la rendre mauvaise ? Arrivée de la religieuse. Elle parle beaucoup et la comtesse, libertine, ne semble pas l’apprécier. Lorsqu’elle voit le portrait, la religieuse perd ses moyens. L’homme représenté la faite souffrir. Elle veut retourner au couvent. Arrivée de Mlle de La Tringle. Elle écrit des romans d’amour vertueux. La comtesse ne l’aime pas. Elles se demandent pourquoi elles sont là même si la comtesse semble deviner un lien avec le portrait qui semble ne pas perturber Mlle de La Tringle. Arrivée de Mme Cassin qui s’évanouit à la vue du portrait. La comtesse se sent supérieure aux autres femmes présentes. Elle et Mlle de La Tringle se lancent sans arrêt des piques tandis que la religieuse tente de les « réconcilier ». La duchesse leur annonce son plan : elles vont juger et condamner Don Juan à épouser l’un de ses victimes. Mlle de La Tringle prétend ne pas le connaitre. Arrivée de celui-ci, toutes veulent encore inconsciemment lui plaire. Les femmes dévoilent le stratagème employé par Don Juan pour les séduire. Il ne les reconnait pas. Il fait tout pour les faire souffrir. Elles lui expliquent pourquoi il est là. Il accepte de suite le mariage ce qui étonne les cinq femmes. Qu’a écrit Don Juan sur le mot donné à Marion ? La duchesse interroge Marion pour savoir si Don Juan a tenté de la séduire. Une fois seule, Marion lit le billet et court chez Angélique, dernière victime de Don Juan et qui doit être sa future femme.

Acte 2 : la comtesse met Don Juan dans une autre pièce car les femmes ne sont pas objectives à son contact. Les autres aimeraient entendre ce qu’il a à dire. Discussion entre Sganarelle et Don Juan. Sganarelle s’aime. Don Juan lui dit qu’il en a fait plus pour sa réputation que lui-même. Sganarelle a remarqué le changement. Don Juan n’a pas séduit une femme depuis des mois même s’il a voulu donner le change. Angélique pensait que Don Juan l’épousait par amour. Il nie tout. Elle veut lui faire croire qu’elle a tout manigancé mais il la déstabilise très vite. Est-il vraiment amoureux d’elle comme il le laisse sous-entendre ? La duchesse était cachée dans un passage secret. Elle n’a plus peur des araignées car elles sont, comme le peuple, nécessaires. Les autres femmes rejoignent la duchesse. Celle-ci leur annonce qu’elles ont fait une énorme erreur.

Acte 3 : On apprend qu’il y a un corps : on pense à Don Juan mais il s’agit en fait du paon de la duchesse. La duchesse se vante de pouvoir dire ce qu’elle veut car tout est mis sur le compte de l’âge. Angélique est impatiente de voir Don Juan. Le procès va avoir lieu d’autant plus qu’elle accuse Don Juan de ne pas être lui-même. Angélique veut s’interposer sans succès. Sganarelle est appelé comme témoin. Il doit parler de ce qui s’est passé cinq mois plus tôt – date de la rencontre avec Angélique ? Sganarelle est persuadé de voir une statue bouger (il s’agit d’un souvenir qu’il évoque) : Don Juan s’approche sans aucune crainte. Il s’agit en fait du frère d’Angélique qui s’amuse. Il se fuit et se réfugie dans l’alcool. Les femmes sont étonnées que Sganarelle s’attache seulement à la rencontre du frère d’Angélique. Il poursuit son histoire. Don Juan avait rejoint le frère d’Angélique à la taverne. Pourquoi celui-ci est-il l’exception de Don Juan ? Ils se sont revus le lendemain. Don Juan semble apprécier le jeune homme. Ils se revoient encore à la taverne le jour suivant. Don Juan a hâte d’y être et de partager sa journée avec son ami. Le jour d’après, Don Juan est contrarié car il a attendu le jeune homme qui avait été retenu. Don Juan se dit à la diète, il se prive des femmes et cela lui manque ? Le lendemain, le jeune homme n’est pas venu et Don Juan s’est mis à boire pour la première fois. C’est à ce moment-là que Don Juan s’est rendu chez Angélique. Il se rend chez Angélique. Celle-ci lui parle du libertinage de son frère. Il en est touché ? Il semble que Don Juan fait l’amour à Angélique pour se convaincre qu’il peut encore séduire une femme. Le chevalier et Don Juan ont un duel. Ils n’ont pas envie de se battre mais il le faut. Le jeune homme se jette sur l’épée de Don Juan pour se tuer. Ils s’aimaient et le jeune homme ne pouvait supporter de ne pas pouvoir aimer ouvertement Don Juan. Don Juan a découvert l’amour grâce au frère d’Angélique, c’est pourquoi il accepte de l’épouser mais celle-ci ne veut pas de ce mariage généreux. Elle aime l’ancien Don Juan. La religieuse blasphème, elle divorce de Dieu, persuadée qu’il se joue d’elle. Mlle de La Tringle le gifle quand il lui dit qu’il veut aimer comme dans ses livres. La comtesse veut le mener à nouveau au libertinage mais il se dit guéri. Les deux femmes quittent la pièce. Les femmes qui restent souhaitent bon courage à Don Juan pour sa naissance. Sganarelle pleure de joie car avant de partir Don Juan lui a donné ses gages.

Publié dans 21e siècle

Partager cet article
Repost0

Mérimée - Carmen (19e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Carmen de Mérimée

Personnages principaux

  • Le narrateur
  • Le guide Antonio
  • José Navarro
  • Carmen

Résumé par chapitres

Chapitre 1 : Le narrateur voyage à travers l’Espagne pour retrouver le site de Munda. Il rencontre José Navarro sur sa route et partage pain et cigare. Son guide part pour le dénoncer car il s’agit d’un grand bandit mais le narrateur le prévient et José peut alors fuir.

Chapitre 2 : Le narrateur a rencontré Carmen, une grande sorcière bohémienne associée à José Navarro. Celui-ci lui a laissé la vie sauve. Elle lui a volé sa montre. Il quitte la ville. A son retour, José a été arrêté, il va être garrotté. Il demande au narrateur de faire une commission pour lui. José va lui raconter de « tristes aventures ».

Chapitre 3 : José raconte sa vie au narrateur. C’était un bon soldat jusqu’à sa rencontre avec Carmen, il est tombé fou amoureux d’elle et est devenu brigand à cause et pour elle. Il a fini par la tuer parce qu’elle ne voulait plus ni l’aimer ni vivre avec lui. Après l’avoir enterrée, il est allé à Cordoue où il s’est rendu à la police.

Chapitre 4 : Le narrateur finit son histoire en livrant aux lecteurs toutes ses connaissances sur les Bohémiens : différences suivant les contrées, histoire et origine et même quelques éléments sur leur langue, le romani.

Publié dans 19e siècle

Partager cet article
Repost0

Hugo - Notre Dame de Paris (19e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Notre-Dame de Paris d’Hugo

Personnages principaux

  • Jean du Moulin, frère de Claude Frollo
  • Pierre Gringoire
  • Clopin Trouillefou
  • Quasimodo
  • Esmeralda
  • Dom Claude Frollo, archidiacre
  • Le capitaine Phoebus de Châteaupers
  • Paquette la Chantefleurie, la recluse
  • Fleur-de-Lys de Gondelaurier
  • La Falourdel

Résumé par livres

Livre 1 : Description de la salle où doit se dérouler un mystère. Le narrateur s’excuse, si le Palais où se trouve la salle n’avait pas été brûlé en 1618, il n’en infligerait pas la description au lecteur. Le peuple s’impatiente mais l’un des acteurs lui dit qu’il faut attendre l’arrivée du cardinal. L’acteur a peur car le peuple ne veut pas attendre. Son metteur en scène, Pierre Gringoire, lui dit de commencer. La pièce est interrompue par un mendiant ce qui met Gringoire de très mauvaise humeur surtout qu’une fille lui dit de ne pas avoir compris le début. Arrivée du cardinal qui interrompt à nouveau la pièce. Gringoire est gêné par l’arrivée du cardinal non pas à cause de celui-ci mais parce que sa pièce est encore interrompue. Description du cardinal qui semble être un homme bon. Celui-ci est un peu préoccupé. Le peuple s’étonne de son comportement prévenant vis-à-vis de Guillaume Rym. La présentation de la Cour continue. Gringoire en est atterré car la pièce n’est pas suivie. Quand, enfin, sa pièce peut reprendre calmement, maître Coppenole la dit ennuyante et propose de faire une fête des fous à la mode flamande en élisant un pape suivant la plus belle grimace. Election du pape des fous. Gringoire est désespéré. Quasimodo, le sonneur de cloches, est élu pape mais sa laideur est son visage. Les gens le craignent. Il est sourd, borgne, bossu. Il est fait roi de la fête. La salle se vide pour suivre la procession des fous alors Gringoire espère finir son mystère devant les quelques badauds restant mais l’arrivée de « La Esmeralda » finit de lui voler son public. Il abandonne sa pièce sans savoir ce qu’est « La Esmeralda ».

Livre 2 : Gringoire quitte le Palais à la nuit tombée. Il espère panser sa blessure d’autant plus qu’il n’a plus nulle part où loger car il n’a pas été payé. Peu importe où il va, tout le monde fait la fête, il décide alors d’y prendre part afin de se réchauffer et de manger. Description de la place de la Grève au XVe siècle et des différences avec celle que connait le narrateur, c’est-à-dire celle du XIXe siècle. Gringoire assiste à une danse et un spectacle envoutants d’une bohémienne. Elle n’est pas nommée mais il s’agit d’Esmeralda. La procession arrive. Quasimodo semble heureux même si « son peuple » le craint. La fête est arrêtée par l’archidiacre Frollo qui avait déjà menacé la bohémienne. Quasimodo, qui aurait eu la force de blesser Frollo, le suit, soumis, et le défend même contre la foule insatisfaite. Gringoire suit la bohémienne dans les ruelles de Paris jusqu’au moment où Quasimodo tente de l’enlever. Gringoire s’interpose sans succès. C’est l’arrivée du capitaine Phoebus avec son escouade qui va la sauver, celle-ci le remercie, et s’enfuit. Gringoire est resté sonné sur le pavé pendant « l’enlèvement ». Il est à moitié dans un ruisseau et a donc très froid. Il se lève pour ne pas finir brûlé par des enfants. Gringoire est conduit à la Cour des Miracles. Le roi, Clopin Trouillefou, veut le pendre. Il essaye de devenir truand sans succès. Il va être pendu lorsqu’Esmeralda accepte de le prendre pour époux pendant 4ans. Il a du mal à sortir de son rêve. Il veut embrasser Esmeralda mais elle le menace, elle voulait juste lui éviter la potence. Il a du mal à la faire parler. Il lui raconte sa vie mais elle ne s’y intéresse pas. Elle disparait après avoir parlé de Phoebus.

Livre 3 : Description de Notre-Dame de Paris et critique des changements que l’on a faits au XIXe siècle. Elle est représentative de plusieurs arts car il a fallu 600ans pour la bâtir. Description très précise du Paris du XVe siècle vue du haut de Notre-Dame. Paris est très homogène. Comparaison avec le Paris qu’il connait. Dans cette description, il y a une touche ironique.

Livre 4 : Un enfant a été abandonné et est exposé pour être adopté. Il semble être effrayant et tout le monde pense qu’il vaut mieux le tuer pour le bien de tous mais un prêtre, Claude Frollo, décide de l’adopter. Description de la vie de Frollo qui était ardu aux études. Il a perdu ses parents et a adopté son jeune frère Jean qu’il a vraiment aimé ce qui explique le fait qu’il a adopté Quasimodo, il a eu pitié de ce pauvre enfant comme c’était le cas pour son frère. Quasimodo a grandi à Notre-Dame duquel il est devenu le sonneur de cloches. Il n’a aucun lien avec le monde, il est méchant car les hommes le sont avec lui. Le narrateur nous dit que maintenant qu’il n’est plus là, il manque quelque chose à Notre-Dame. Il n’y a qu’une personne que Quasimodo aime : Claude Frollo. Il y a une relation étonnante entre eux. Quasimodo l’aime surement plus qu’il n’aime Notre-Dame. Il est le plus fidèle ami et serviteur de Frollo. Le frère de Claude n’est pas devenu ce qu’il espérait. Il en devient encore plus austère. Il est vu comme un sorcier à cause de son comportement et de son amour pour les sciences. Il déteste les femmes et fait tout pour interdire le sol de Paris aux bohémiennes. Claude et Quasimodo ne sont pas aimés du peuple. Dès qu’ils sortent, ils essuient des insultes mais elles ne les touchent pas : le premier est rêveur, le second sourd.

Livre 5 : Frollo reçoit la visite de deux savants. Il passe pour un fou car il renie la médecine et l’astrologie. Il prône l’alchimie. Malgré sa « folie », il va avoir de nombreux entretiens avec le roi et les savants de son époque. L’auteur explique pourquoi Frollo a dit que « ceci tuera cela ». En effet, l’architecture était l’expression des idées avant l’imprimerie, comme c’est trop couteux, cela va disparaitre et tous les arts vont se libérer de l’architecture.

Livre 6 : Présentation d’un juge sourd et pas toujours de bonne humeur. Jugement de Quasimodo. Tout le monde rit de ce procès car Quasimodo ne répond pas au bon moment. Il reçoit une peine assez lourde. Description de l’espace de pénitence dédié à sainte Rolande à la place de la Grève et de l’intérêt qu’il y a pour l’église d’avoir ces lieux. Mahiette en visite à Paris a peur des égyptiens. Elle en raconte la raison à ses deux amies. L’histoire de Paquette est triste. La recluse du bréviaire, aussi appelée sœur Gudule est en fait Paquette qui maudit sans arrêt l’égyptienne car elle lui a volé sa fille. Quasimodo est sur le pilori. La place de la Grève est bondée de monde. Il tente de se défaire de ses liens sans succès et devient alors impassible. Frollo ne l’aide pas quand il passe à côté de lui. Malgré le fait qu’il a tenté de l’enlever, Esmeralda monte sur le pilori et donne à boire au bossu. Quasimodo est libéré. La recluse maudit Esmeralda, tout le monde la craint. Le fils de Mahiette a mangé la galette réservée à la recluse.

Livre 7 : Scène chez Fleur-de-Lys avec ses amies. Phoebus doit l’épouser mais il n’est plus attiré par elle. Elles font venir Esmeralda qui attire beaucoup le capitaine. Elles en sont jalouses. Esmeralda a un secret : Djali, se chèvre, sait écrire Phoebus en lettres d’or. Lorsqu’elle est chassée pour avoir fait se sentir mal Fleur-de-Lys, c’est elle que suit Phoebus. Frollo semble séduit par Esmeralda. Il convoque Gringoire qu’il a vu avec elle et lui pose 1000 questions. Il insiste pour être sûr qu’elle est vierge. Gringoire répond, honteux de son nouvel état, et demande pourquoi toutes ces questions. Frollo lui répond qu’il veut du bien à son âme. Quasimodo ne sonne plus autant les cloches de Notre-Dame. Quelque chose semble avoir changé en lui : dès qu’il voit Esmeralda, il oublie son amour pour les cloches. Jean va voir son frère pour obtenir de l’argent. Il le surprend dans un état second qu’il ne comprend pas. Frollo refuse de lui donner de l’argent malgré les différentes tentatives de Jean. Arrivée de maître Jacques, Frollo cache Jean et lui donne de l’argent pour le faire taire. Frollo reçoit son disciple, maître Jacques. Ils parlent alchimie. Frollo se sent comme la mouche prisonnière d’une araignée qui représente Esmeralda. Son comportement fait peur à son disciple qui ne comprend rien. Jean retrouve son ami Phoebus. Quand il entend ce nom, Frollo se met à les suivre. Ils vont dans une taverne. Frollo perd pied quand il entend que Phoebus connait Esmeralda. Frollo suit toujours Jean et Phoebus. Il traite celui-ci de menteur lorsqu’il dit avoir rendez-vous avec Esmeralda. Il évite le duel en payant la chambre pour le rendez-vous à condition de pouvoir y assister tout en restant caché. Le rendez-vous rend Frollo fou. Esmeralda, malgré son amour pour Phoebus, ne se laisse pas faire. Il joue avec son amour pour obtenir ce qu’il veut. Frollo poignarde Phoebus, embrasse Esmeralda, évanouie, et fuit. Celle-ci est arrêtée pour avoir poignardé Phoebus.

Livre 8 : Procès d’Esmeralda et de sa chèvre. Gringoire est désespéré. Elle est accusée de sorcellerie et de meurtre. Elle s’inquiète plus pour Phoebus que pour elle. Elle va être torturée pour répondre aux questions du tribunal. Charmolue lui demande à plusieurs reprises de tout avouer mais Esmeralda refuse. Elle est alors torturée et cède dès le début. Charmolue lui fait avouer tout ce qui concerne la sorcellerie et l’assassinat de Phoebus. Esmeralda et Djali sont condamnées à la peine de mort. L’avocat d’Esmeralda n’a rien pu faire suite à l’aveu de  celle-ci. Description de la prison d’Esmeralda. Celle-ci attend la mort. Arrivée de Frollo qui lui propose de fuir si elle accepte de l’aimer. Il lui dit que Phoebus est mort. Elle le repousse sans ménagement et retombe dans les ténèbres de sa prison. Paquette pleure sa fille disparue. Elle apprend qu’Esmeralda va être pendue. Cela la rend folle de joie. Ce pourrait-il qu’Esmeralda soit en fait sa fille ? Phoebus n’est pas mort, il a juste voulu éviter que son nom soit mêlé à cette affaire. Il retourne auprès de Fleur-de-Lys le jour où Esmeralda doit être pendue. Quand Frollo le voit au loin, il ne veut plus la sauver. Quand elle le voit, elle reprend vie mais il l’ignore et retourne à l’intérieur avec Fleur-de-Lys. Au moment où elle va être emmenée place de la Grève, Quasimodo l’enlève et la mène dans Notre-Dame où il demande l’asile. Plus personne ne peut alors atteindre Esmeralda ce qui rend le peuple fou de joie.

Livre 9 : Frollo a fui paris avant l’exécution. Il devient fou, il s’imagine son amour pendu. Tout ce qui l’entoure lui semble touché par le malin. De retour à Notre-Dame, il voit Esmeralda et croit à un spectre. Il en est presque mort de terreur. L’asile est sacré. Esmeralda est libre tant qu’elle ne quitte pas Notre-Dame. Quasimodo lui donne tout ce qu’il a et l’excuse d’avoir peur car il se sait laid. Djali rejoint sa maitresse ce qui la réconforte. Quasimodo explique à Esmeralda pourquoi il l’a sauvée. Il ne veut pas lui imposer sa présence. Elle ressent de la compassion pour lui. Il lui donne un sifflet pour qu’elle puisse l’appeler quand elle le désire. Esmeralda aime toujours Phoebus. Elle se pense coupable de tout. Quasimodo tente de le lui ramener mais celui-ci ne veut rien savoir : il pense Esmeralda morte et va épouser Fleur-de-Lys. Comme il a échoué, Esmeralda repousse Quasimodo et ne veut plus le voir ce qui ne l’empêche pas de prendre soin d’elle. Frollo a appris qu’Esmeralda était sauve. Son esprit recommence à le torturer et il devient jaloux de Quasimodo qui la côtoie tous les jours. Un soir, il se dirige vers la logette de celle-ci. Frollo veut forcer Esmeralda à l’aimer, il devient violent. Elle siffle et Quasimodo la sauve, il est prêt à tuer l’intrus quand il s’aperçoit qu’il s’agit de son maître. Esmeralda a de nouveau peur. Frollo jure que personne ne la touchera.

Livre 10 : Gringoire ne se préoccupe plus de sa femme. Frollo le retrouve et lui dit que l’asile a été brisé par le parlement. Il faut sauver Esmeralda. Il aimerait que Gringoire prenne sa place mais il ne veut pas être pendu. Il propose un autre plan qui semble satisfaire Frollo. A son retour, Frollo est attendu par son frère Jean qui lui demande encore de l’argent. Frollo lui dit de se faire truand mais lui donne tout de même une bourse. Il y a beaucoup d’agitation à la Cour des Miracles. Les truands ont décidé de prendre Notre-Dame pour sauver Esmeralda. Jean est parmi eux. Attaque de Notre-Dame. Quasimodo, pensant que les truands veulent du mal à Esmeralda, les tient longtemps en échec. Lorsqu’il tue Jean, les truands sont pris d’une fureur vengeresse que rien ne peut arrêter. Quasimodo espère alors un miracle. Louis XI tient ses comptes à la Bastille. Il laisse faire l’émeute car il croit que c’est contre le bailli, quand il apprend qu’on s’attaque à Notre-Dame, il prend les armes. Il a gracié Gringoire. Gringoire rejoint Frollo et lui donne le mot de passe des truands afin d’arriver jusqu’à Notre-Dame. Il a tout prévu pour fuir. Quasimodo reprend espoir lorsque les troupes du roi s’en prennent aux truands. IL court à la logette d’Esmeralda mais celle-ci est vide.

Livre 11 : Esmeralda a fui Notre-Dame avec Gringoire et Frollo. Gringoire les laisse seuls. Comme elle refuse de l’aimer, il la livre à la recluse Paquette, le temps de prévenir les soldats. Mère et fille se retrouvent enfin. Les soldats, malgré l’émotion, enlève la fille pour la mener au gibet. La mère est morte pour avoir défendu sa fille. Quasimodo a cherché Esmeralda partout. Il comprend que c’est Frollo qui l’a enlevée. IL assiste de loin, impuissant, à la mort d’Esmeralda et pousse Frollo dans le vide par vengeance. L’agonie de celui-ci va être longue. Quasimodo a perdu tout ce qu’il aimait. Quasimodo a disparu. Gringoire est revenu à la tragédie et Phoebus s’est marié. Description du cimetière Montfaucon. Deux ans plus tard, on a découvert deux cadavres enlacés. La description laisse supposer qu’il s’agit de Quasimodo et Esmeralda.

Publié dans 19e siècle

Partager cet article
Repost0

Zola - Thérèse Raquin (19e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Thérèse Raquin de Zola

Personnages principaux

  • Madame Raquin
  • Camille Raquin
  • Thérèse Raquin
  • Le commissaire Michaud
  • Olivier Michaud
  • Suzanne Michaud
  • Grivet
  • Laurent

Résumé par chapitres

Chapitre 1 : Description du passage du Pont-Neuf où personne ne s’attarde. Description de la boutique de mercerie de Thérèse Raquin et des trois personnes qui y vivent : Mme Raquin, Thérèse et Camille.

Chapitre 2 : Mme Raquin a quitté Vernon. Son fils, Camille, est un grand malade qui essaye de se détacher de sa mère. Il a été élevé avec Thérèse, sa cousine, qui est douce et calme. Ils sont mariés mais agissent comme auparavant. Rien n’a changé. Thérèse a enfoui son côté sauvage au fond d’elle.

Chapitre 3 : Installation à Paris. Mme Raquin et Camille n’ont pas consulté Thérèse. La vie est vide d’intérêt pour elle. Camille travaille dans l’administration, ce qui exauce son rêve, et lit des livres qu’il ne comprend pas.

Chapitre 4 : Le jeudi soir, les Raquin reçoivent pour une partie de domino et du thé. Il y a le capitaine Michaud, Olivier et Suzanne Michaud ainsi que Grivet. Thérèse n’apprécie pas ces soirées ce que Camille ne comprend pas. Elle est rêveuse et semble hors du monde.

Chapitre 5 : Camille retrouve Laurent, un ami d’enfance. Il le ramène à la boutique et l’invite à diner. Celui-ci est un paresseux qui ne travaille que pour continuer à bien vivre ! Il trouble Thérèse qui n’avait jamais vu un vrai homme.

Chapitre 6 : Laurent fait le portrait de Camille. Thérèse semble attirée par lui mais est toujours calme et immobile. Après de nombreuses réflexions, Laurent décide de devenir l’amant de Thérèse, il est persuadé qu’elle lui tombera dans les bras à la première occasion : ce qui arrive, elle ne résiste que très peu.

Chapitre 7 : La passion de Thérèse fait peur à Laurent mais elle est belle ainsi et il prend beaucoup de plaisir alors il revient. Ils se voient dans la chambre de Camille. Elle ne prend aucune précaution car les Raquin ne voient rien, lui reste toujours prudent malgré tout.

Chapitre 8 : Laurent a réussi à s’intégrer dans la famille. Thérèse garde un masque lorsque Laurent rend visite à la famille, elle ne connait pas de difficulté à cette situation. Ils vivent ainsi pendant huit mois.

Chapitre 9 : Laurent ne peut plus s’absenter du travail pour rejoindre Thérèse. Celle-ci réussit à le rejoindre chez lui une fois mais ils ne pourront plus se voir. Laurent se rend compte qu’elle lui est indispensable. Ils parlent de tuer Camille pour vivre heureux ensemble.

Chapitre 10 : Lors d’une réunion du jeudi, le capitaine Michaud admet que certains criminels s’en sortent. Sans en donner l’impression, Thérèse et Laurent écoutent attentivement.

Chapitre 11 : Promenade à St-Ouen. Laurent réfléchit à comment tuer Camille. Il le fait tomber de la barque puis fait chavirer celle-ci pour faire croire à un accident. Thérèse fait une crise de nerf. Il remonte seul à Paris annoncer la nouvelle à Mme Raquin, il a peur que les nerfs de Thérèse ne gâchent tout.

Chapitre 12 : Laurent se rend chez le capitaine Michaud et lui apprend la nouvelle. Celui-ci l’apprend à Mme Raquin qui devient folle. Ils vont chercher Thérèse et règlent e procès-verbal. Laurent ne sera pas inquiété. Il est calme vis-à-vis de son acte. Thérèse est plus bouleversée mais lui promet de rester forte.

Chapitre 13 : Laurent continue sa vie comme à l’accoutumée. Il passe tous les jours à la Morgue car il ne sera bien qu’une fois l’affaire terminée. Le corps de Camille est retrouvé, il est affreux : Laurent peut maintenant tout oublier.

Chapitre 14 : La boutique reste fermée pendant trois jours puis Thérèse décide de sortir du lit, reprend les choses en mains et rouvre la boutique avec sa tante que le choc a vieillie.

Chapitre 15 : Laurent continue à venir mais moins fréquemment. Les soirées du jeudi reprennent. La mère a du mal à supporter l’absence du fils. Laurent voit dans le regard de Thérèse qu’elle lui appartient toujours.

Chapitre 16 : La relation entre Thérèse et Laurent prend une nouvelle tournure : il y a un malaise entre eux. Thérèse se met à lire ce qui développe chez elle une nouvelle sensibilité. Laurent prend une maitresse qui le quitte, il ne supporte pas la solitude. Après quinze mois, le désir renait entre Thérèse et Laurent, elle promet d’être à lui quand ils seront mariés.

Chapitre 17 : Laurent a peur de rentrer et de dormir seul. L’image de Camille décédé le poursuit dans ses rêves. Il apprend que Thérèse a également fait des cauchemars. Ils veulent hâter le mariage pour se sentir en sécurité.

Chapitre 18 : Ils veulent que l’idée de leur mariage vienne des autres pour ne pas attirer les soupçons. Ils ont tous deux de bonnes raisons de vouloir ce mariage mais la passion ne semble plus en être la principale.

Chapitre 19 : Mme Raquin, sous l’influence du capitaine Michaud, accepte l’idée que Thérèse serait plus heureuse si mariée à Laurent. Tout le monde presse ce mariage. Laurent et Thérèse semblent accepter le mariage par dévouement pour la mère de Camille.

Chapitre 20 : Jour du mariage. Thérèse et Laurent sont heureux car ils vont enfin dormir mais le mariage n’est pas si heureux. Les époux semblent presque effrayés.

Chapitre 21 : La nuit de noces est affreuse. Thérèse voit la morsure sur le cou de Laurent. Ils ressentent la présence de Camille ce qui les effraye. De plus, le portrait et le chat semblent connaitre leur crime. Laurent dit qu’ils devront bien dormir un jour. Le meurtre de Camille a tué leur amour.

Chapitre 22 : Les nuits ne finissent pas. Ils évitent au maximum de dormir. Ils sentent la présence de Camille entre eux.  Laurent reproche à Thérèse d’avoir peur de Camille mais son caractère, qui est devenu nerveux, le contraint à avoir aussi peur.

Chapitre 23 : Après trois semaines de mariage sans oser se toucher par peur de l’image du noyé, ils s’étreignent. Cela les brûle. Ils sont vaincus par leurs nerfs et sanglotent de cet échec. Que vont-ils devenir ?

Chapitre 24 : Les deux amants vivent une double vie : en journée, tout va bien mais dès qu’ils sont seuls tous les deux la terreur les reprend. Ils apprécient tout particulièrement les soirées du jeudi et prennent grand soin de Mme Raquin de peur de se retrouver que tous les deux.

Chapitre 25 : Laurent réalise un souhait, il arrête de travailler et se consacre à la peinture dans son nouvel atelier. Un ami voit ses toiles et est étonné de leur beauté. Le changement de nature de Laurent en a fait un artiste. Toutes les figures se ressemblent, il y a toujours un peu de Camille en elle. Il décide de ne plus jamais peindre.

Chapitre 26 : Mme Raquin est paralytique. Il n’y a plus que ses yeux qui bougent. Elle n’est pas malheureuse de son état jusqu’au jour où, l’argent, oubliée, Thérèse et Laurent révèlent devant eux ce qu’ils ont fait à Camille. Celle-ci désespère de ne pouvoir crier et d’être aux mains des assassins de son fils.

Chapitre 27 : Thérèse a peur de laisser Mme Raquin lors de la soirée du jeudi. Celle-ci, avec le peu de force qui lui reste, écrit : « Thérèse et Laurent ont » mais elle ne peut finir. Les époux sont soulagés d’autant plus que la compagnie est persuadée qu’elle voulait les remercier Mme Raquin, désespérée, attend la mort.

Chapitre 28 : Les époux en viennent à se haïr. Ils jettent la faute de leur malheur sur l’autre. Laurent veut que Thérèse avoue sa responsabilité dans l’assassinat. Elle répète qu’elle est innocente.

Chapitre 29 : Thérèse, pour en finir avec sa peur, se lance dans la comédie du remords qu’elle impose à Mme Raquin, qui voudrait mourir, et à Laurent. Elle pleure Camille comme étant un ange qu’ils ont tué. Laurent s’est mis à battre Thérèse. Laurent est passé au délire par les multiples comparaisons avec Camille.

Chapitre 30 : Mme Raquin a voulu se laisser mourir de faim mais s’est reprise car elle veut sa vengeance. Laurent a beau être oisif, cela le rend dingue. Il tue François, le chat, en le jetant par la fenêtre. Thérèse a changé, elle devient muette et sort plusieurs fois par semaine. Laurent a peur qu’elle se confie et prévoit de la faire taire ? Thérèse a fait une fausse couche.

Chapitre 31 : Après avoir tenté de se lancer dans le vice pour oublier, ce qui ne fonctionne pas, ils se méfient l’un de l’autre ayant toujours peur que l’autre fasse des aveux. Ils en viennent à décider de se tuer : lui veut l’empoisonner, elle veut le poignarder.

Chapitre 32 : Les invités du jeudi n’ont jamais rien remarqué. Thérèse et Laurent comprennent qu’ils ont eu la même idée, après avoir pleuré, ils boivent tous deux le poison, fatigués de cette vie. Ils meurent instantanément sous les yeux heureux de Mme Raquin dont la mort du fils est enfin vengée.

Publié dans 19e siècle

Partager cet article
Repost0

Modiano - Dora Bruder (20e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Dora Bruder de Modiano

Personnages principaux

  • Le narrateur Modiano
  • Dora Bruder
  • M Ernest Bruder
  • Mme Cécile Bruder

Résumé par chapitres

Chapitre 1 : Le narrateur lit une annonce dans laquelle est décrite une adolescente disparue : Dora Bruder. L’adresse des parents le fait plonger dans ses souvenirs sur la rue. Il n’avait jamais fait attention à leur immeuble. Le journal est ancien : il date du 31 décembre 1941.

Chapitre 2 : Il pense avoir toujours cherché Dora quand il était dans ce quartier. Il nous donne l’histoire de leur immeuble qui était un hôtel avant la guerre.

Chapitre 3 : Il fait beaucoup de recherche sur Dora. Il finit, avec beaucoup de patience, par obtenir son acte de naissance. Un jour, il se rendra dans la rue qu’ils ont habitée : avenue Liégeard à Sevran.

Chapitre 4 : il s’intéresse au père de Dora : Ernest. Il venait d’Autriche. Il a été dans la légion étrangère française. Le narrateur tente d’imaginer quel a été son périple mais il n’a aucune preuve. Il sait juste qu’il a été blessé assez gravement pour être « mutilé de guerre 100% »

Chapitre 5 : Il fait des hypothèses sur les origines de la mère de Dora : Cécile. Dora et ses parents ont toujours vécu dans des hôtels. Il a retrouvé une cousine de Dora qui n’a que de vagues souvenirs. Il continue à chercher quelles écoles elle a fréquentée.

Chapitre 6 : Il décrit quelques photos de la famille Bruder. Comment les a-t’ils obtenues ?

Chapitre 7 : Il essaye d’imaginer ce que Dora faisait l’été quand elle vivait dans le quartier Clignancourt. La cousine de Dora la trouvait rebelle.

Chapitre 8 : Il a découvert que Dora avait été envoyée à l’internat religieux Saint-Cœur-de-Marie. Il fait des suppositions sur les raisons de ce choix. Elle a fait une fugue. Il n’en sait pas plus sauf que les conditions y étaient dures d’après une ancienne pensionnaire.

Chapitre 9 : Il se demande si elle rentrait chez elle le dimanche et il essaye d’imaginer son trajet en métro en cherchant au plus court.

Chapitre 10 : Il sait qu’elle n’a pas de numéro de dossier « juif » mais il se demande si elle n’a pas été raflée après sa fugue. Il compare son histoire à celle de Jean Valjean et dit ne pas croire aux coïncidences : le couvent où il se réfugie est à la même adresse que celui de Dora. Il a écrit un roman pour se rapprocher d’elle.

Chapitre 11 : Dora a fugué une dimanche. C’était une période très dure pour les juifs. Le 14 décembre était le premier jour où le couvre-feu était annulé. Qui a signalé sa disparition ? Quand ?

Chapitre 12 : Il a appris que Dora avait été internée au camp des Tourelles puis transférée à celui de Drancy en aout 1942. Il parle de son père qui a échappé aux camps. Il se demande comment Dora a évité la police si longtemps. Il parle des fouilles violentes et humiliantes subies dans les camps.

Chapitre 13 : Après la séparation de ses parents qui vivent toujours dans le même immeuble, il est envoyé par sa mère pour demander la pension alimentaire. Celui-ci le fait emmener au poste de police comme « voyou ». Ce trajet lui fait penser à celui de son père en 1942 par les nazis mais il ne dit rien à son père qu’il ne reverra presque plus après cet épisode.

Chapitre 14 : Il se demande ce qu’a fait Dora juste après sa fugue. Est-elle restée à Paris ? Est-elle passée en zone libre ?

Chapitre 15 : Il pense à Ernest qui a dû déclarer la disparition de sa fille alors qu’il ne l’avait pas déclarée, elle. Il dit que lors de sa fugue il avait ressenti un sentiment d’éternité mais lui était en sécurité dans son monde. Il parle du film Premier rendez-vous, sorti en 1941, et des impressions qu’il a ressenties lorsqu’il l’a vu.

Chapitre 16 : Ernest a été arrêté en mars 1942 et envoyé au camp de Drancy. Il est écrit sur sa fiche qu’il était recherché. A-t’il attiré l’attention sur lui quand il a déclaré la disparition de Dora ?

Chapitre 17 : Il se demande si Dora savait pour son père. On a plus de preuves des procès-verbaux mais il reste des traces des diverses requêtes adressées aux autorités pour avoir des nouvelles ou faire libérer les proches enlevés et internés.

Chapitre 18 : Il ne sait toujours pas ce qui est arrivé à Dora pendant ses 4mois de fugue. Il sait juste qu’elle est retournée au « domicile maternel ». Description d’une photo de Dora, plus tardive que les précédentes, sur laquelle elle pose avec sa mère et sa grand-mère. Il évoque des écrivains qui sont morts pendant la guerre, juif ou non, français ou non.

Chapitre 19 : Un ami lui a trouvé une missive parlant de Dora. Elle a encore fugué après son retour mais on en sait pas plus. C’était l’époque des étoiles jaunes. Il retranscrit certains rapports d’adolescents arrêtés sans l’étoile. Il parle de l’UGIF qui aidait les juifs sous surveillance allemande et des assistantes sociales de la police.

Chapitre 20 : Il se demande ce qui est arrivé entre le 15 et le 17juin. Est-elle rentrée chez elle ? Est-elle restée au poste ? Il imagine quels services elle a visités. Il rappelle son côté rebelle. Le 19juin, elle a été transférée au camp d’internement des Tourelles.

Chapitre 21 : Il retranscrit le registre d’arrivée aux Tourelles du 19juin et précise que le 13aout, elles ont toutes été envoyées à Drancy.

Chapitre 22 : Il raconte que 66 femmes des Tourelles ont été envoyées en Allemagne : c’était l’un des premiers trains de femmes. Il a retrouvé une survivante : Claudette Bloch. Il parle de quelques autres femmes dont Annette Zelman qui voulait épouser un allemand : Jean Jausion. Ils ont été dénoncés par le père de celui-ci, Annette a été internée et Jean a fini par faire un attentat suicide sur une colonne allemande.

Chapitre 23 : Il retranscrit la lettre d’un juif sur le point d’être déporté en Allemagne. On constate qu’il ne se doute pas de ce qui l’attend ou alors il veut seulement ne pas inquiéter ses proches libres. Cette lettre était à vendre.

Chapitre 24 : Le pensionnat Saint-Cœur-de-Marie n’existe plus en 1996. Tous les bâtiments de cette rue ont été refaits. Il se promène dans les rues mais il a l’impression que le passé a été oublié.

Chapitre 25 : Il comprend le vide qu’il ressent : tout a été refait comme si les rues avaient été neutres. On a voulu effacé le passé. Souvenir de rencontre avec un brocanteur juif de l’âge de Dora qui a échappé à une rafle.

Chapitre 26 : Dora avait dû retrouver son père à Drancy et ils ont été tous les deux envoyés à Auschwitz le 18 septembre 1942. Sa mère les a rejoints en 1943, le 11 février. La seule chose que Dora avait, c’était le secret de ce qu’elle avait fait pendant ses fugues.

Publié dans 20e siècle

Partager cet article
Repost0

Maupassant - Pierre et Jean (19e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Pierre et Jean de Maupassant

Personnages principaux

  • M Gérôme Roland
  • Mme Louise Roland
  • Mme Rosémilly
  • Pierre Roland
  • Jean Roland
  • Le capitaine Beausire
  • Le matelot Papagris, Jean-Bart
  • Joséphine
  • Me Lecanu
  • M Maréchal
  • Le père Marowsko

Résumé par chapitres

Chapitre 1 : Présentation de la famille Roland et surtout des deux fils qui sont toujours en compétition l’un avec l’autre. Ils veulent tous deux séduire Mme Rosémilly. Le notaire apprend à Jean, le cadet, qu’il a hérité d’une grosse somme d’argent. Seule Mme Roland s’inquiète des effets de cet héritage sur Pierre.

Chapitre 2 : Pierre réalise qu’il est jaloux de son frère. S’il était riche, il voyageait mais il pense Jean trop niais pour le faire. Lors de sa visite au vieux Marowsko, celui-ci lui dit que cela va faire mauvais effet de n’avoir donné qu’à un frère qui plus est le cadet.

Chapitre 3 : Pierre veut demander à son frère de l’aider à s’installer. Il comprend que cet héritage est une mauvaise chose pour l’honneur de leur mère, il veut en parler à Jean mais quand ils se retrouvent, ils fêtent la chance de Jean avec tous leurs amis. Pierre est très jaloux et son humeur le fait remarquer.

Chapitre 4 : Pierre devient fou quand il apprend que sa mère a loué pour Jean l’appartement qu’il voulait. Il passe son temps à douter de la relation entre Maréchal et sa mère. Il ne comprend pas l’héritage et en même temps il ne veut pas imaginer sa mère infidèle même si il n’aurait pas douté de cela si ça avait été une autre femme.

Chapitre 5 : Pierre demande le portrait de Maréchal à sa mère. Cela la trouble. Il sait qu’il est dans le vrai mais il ne veut pas que quelqu’un le découvre. Il considère qu’il n’a plus de famille à part son père car sa mère l’a trahi. Il quitte rapidement le repas ce que Jean n’apprécie pas.

Chapitre 6 : Louise sait que son fils sait et elle a des crises de nerf que Pierre prend un malin plaisir à provoquer. Lors d’une partie de campagne, Jean demande Mme Rosémilly en mariage. Elle rompt tout élan romantique. Pierre se moque devant sa mère de ce mariage et cela fait très mal à celle-ci car il dit que tous les maris sont cocus.

Chapitre 7 : Pierre et Jean ont une violente dispute durant laquelle Pierre révèle tout alors qu’il sait que sa mère est dans la pièce à côté. Une fois le choc passé, Jean va voir sa mère, elle veut partir. Il la convainc de rester malgré son aveu. Elle aimait sincèrement Maréchal. Elle ne veut plus vivre auprès de Pierre.

Chapitre 8 : Jean, une fois calmé, prend des décisions : il va garder l’héritage de Maréchal mais en touchera pas à celui de Roland. En ce qui concerne Pierre, il lui fait comprendre qu’être médecin sur un transatlantique est une bonne situation ce qu’accepte son frère. Jean et sa mère vont conclure l’accord pour le mariage avec Mme Rosémilly.

Chapitre 9 : Lorsque Pierre reçoit sa nomination, il est partagé entre soulagement et chagrin. Lors de son départ tout le monde vient le voir. Sa mère est désespérée de le voir partir même si elle sait qu’il n’y avait pas d’autres solutions. Roland apprend le futur mariage de Jean qu’il approuve totalement.

Publié dans 19e siècle

Partager cet article
Repost0

Musset - La confession d'un enfant du siècle (19e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

La confession d’un enfant du siècle de Musset

Personnages principaux

  • Octave de T***
  • Desgenais
  • Madame Levasseur
  • Marco
  • Larive
  • Madame Brigitte Pierson, Brigitte-la-Rose
  • Mercanson
  • M de Dalens
  • Smith

Résumé par parties

Partie 1 : Il dit écrire pour guérir d’une maladie morale qui touche beaucoup de monde. Il montre tous les exemples de mal-être qu’ont connus les hommes durant l’histoire. Il tente d’expliquer pourquoi ses contemporains sont tous dans cet état. La première fois qu’Octave a connu le désespoir, il venait de découvrir que sa maitresse le trompait avec l’un de ses amis intimes. Il est blessé lors du duel. Desgenais ne comprend pas son attitude, il faut, d’après lui, profiter des femmes sans se casser la tête. Octave écrit à sa maitresse que leur relation est définitivement finie. Il n’avait pas d’autre occupation que sa maitresse, il a beaucoup étudié mais n’a jamais rien fait et n’a pas l’intention de faire quelque chose. Desgenais lui reproche de ne pas avoir déjà trouvé une autre femme mais Octave a été blessé et, même s’il sait qu’il a bien fait, a du mal à guérir. Desgenais est inquiet pour Octave, l’état de désespoir de celui-ci semble sérieux. Il expose sa théorie sur l’amour : les hommes et les femmes sont différents face à ce sentiment alors il ne faut pas hésiter à tout essayer même si on est trompé,… tant qu’on est aimé. Il se promène lorsqu’il rencontre Mme Levasseur, amie de sa maitresse. Ils vont diner ensemble. Ils partagent leurs souffrances et se rapprochent. Il va jusqu’à l’embrasser mais lorsqu’il comprend que la douleur n’était qu’une arme de séduction, il s’en va, dégouté. Il reçoit des livres en héritage : ceux-ci mettent le libertinage sur un piédestal. Il ne sait plus que penser et se tourne vers la Bible qui ne lui apporte aucune réponse. Il espère, dans sa douleur, avoir une preuve de l’existence de Dieu. Il passe de nombreuses nuits sur le banc devant chez sa maitresse. Dans un accès de désespoir, il entre dans un cabaret et boit beaucoup en peu de temps. Une femme l’aborde et le console. Dans son ivresse, il lui trouve une ressemblance avec sa maitresse. Cette femme incarne la maladie du siècle. Quand il réalise la ressemblance entre sa maitresse et la courtisane, sa maitresse descend de son piédestal et il tombe dans la débauche. Il prévient les hommes des conséquences de cet acte.

Partie 2 : Au réveil, il se dégoute et pense même à se suicider mais Desgenais arrive et lui annonce une nouvelle qui va le transformer : sa maitresse avait de nombreux amants et l’un d’eux lui a fait une scène publique. Le ridicule d’Octave est à son apogée tout comme son désespoir. Il décide de présenter sa conquête et de ne plus faire que se divertir aux côtés de Desgenais. Il décrit ce qu’il voit de la débauche : personne n’est heureux, tout a vieilli, le plaisir n’est plus au rendez-vous, les jeunes cherchent seulement des raisons de se battre. Il va chez Desgenais pour oublier sa maitresse. Il assiste à la débauche sans vraiment y prendre part. Il essaye de comprendre les différences qu’il y a entre lui et Desgenais surtout par rapport à l’amour. Ces journées de débauche ne lui enlèvent pas son chagrin. Comme il participe à tout, sa réputation de libertin est faite, il en est fier. Il parle de deux femmes : la lingère et la belle Marco qui par son attitude l’attire et en même temps la déstabilise. Rien ne semble la toucher, sa mère est morte. Octave demande à Desgenais ce qu’ils vont faire, ce à quoi Desgenais répond : « la même chose que l’an dernier. » Après son monologue, Desgenais et lui sont pris d’un profond désespoir. Un domestique apprend à Octave que son père se meurt.

Partie 3 : Octave arrive trop tard chez son père, celui-ci est mort. Il supporte difficilement la douleur. Son père lui a laissé un seul mot lui disant qu’il l’aimait. Il s’installe chez son père où il vit dans une grande solitude. Il ne voit personne sauf Larive, le domestique de son père, pour qui il a beaucoup d’affection. Il va calquer sa vie sur celle de son père et ainsi connaitre bonheur et vertu. Rencontre avec Mme Pierson dans une prairie puis chez des pauvres dont la femme est malade. Elle s’occupe de celle-ci avec humilité. Sa seule récompense est que la malade va mieux. Il lui propose de la raccompagner. Lors du trajet pour raccompagner Mme Pierson, il est très calme. Celle-ci le défie de prouver une quelconque expérience à son âge. Il rend visite à Mme Pierson qui même si elle est dévote vit dans le « monde actuel ». Arrivée du prêtre Mercanson qui ne semble pas apprécier Octave et qui chasse toute gaieté du lieu où il se trouve. Octave sent à nouveau son cœur prêt à aimer. Il l’aime de plus en plus et ne pas avouer cet amour le torture. Un soir qu’il se rend chez elle, elle lui dit qu’il n’aura pas plus que son amitié et que s’il ne peut s’en contenter, il doit partir. Mme Pierson le quitte sans un mot de plus. De retour à la maison, il décide de partir mais il ignore où. Il reçoit une lettre de celle-ci lui disant qu’elle regrette ses sentiments car ils vont devoir ne plus jamais se revoir. Elle lui demande de quitter le pays. Au lieu de partir, Octave se rend chez le parent où séjourne Mme Pierson. Elle accepte de le recevoir. Il lui demande de lui faire confiance. Elle veut l’envoyer faire une commission pour elle afin de l’éloigner un peu et de pouvoir ainsi réfléchir. Leur relation est maintenant empreinte de gêne. Elle lui fait souffrir de grands maux en espaçant leurs visites… Lors d’une promenade à cheval, il déclare son amour et comprend à son comportement qu’elle l’aime et il se sent heureux. Une fois leur amour mutuel avoué, ils vivent tous deux dans le bonheur. Mme Pierson est encore plus belle aux yeux d’Octave. Il montre que le bonheur n’est pas accessible à tous mais que celui qui aime le connait et n’a donc pas le droit de se plaindre.

Partie 4 : Après deux jours de relation, Octave doute de Brigitte à cause d’un certain M de Dalens. Il a créé une scène mais à la réaction de Brigitte, il comprend qu’il a été empoisonné par la philosophie libertine de Desgenais. Elle lui pardonne et lui fait juste promettre de lui parler de ses soupçons s’il en a encore. Il ne supporte pas le bonheur calme. Il va faire semblant de séduire l’amie de Brigitte, Mme Daniel. Cela va mener à une grosse dispute. Quels sont les papiers d’Octave aperçoit avant la réconciliation ? Lors d’une promenade nocturne, Brigitte prouve à Octave qu’il n’est pas le seul à avoir un passé douloureux. Elle aussi a été trahie. Cet aveu renouvelle l’amour d’Octave pour elle. La tante de Brigitte décède. Cela la trouble totalement, elle veut quitter Octave et le pays à cause de ce qui se dit sur eux. Après diverses réflexions, il réussit à la convaincre de rester. Il prend cela pour un éclair de raison alors que ce n’est qu’un caprice. Il la trouve dans un oratoire en train de briser la rosière avec laquelle elle a été baptisée. Elle dit que cette femme n’existe plus. Ils vivent ensemble. Ils ne parlent pas de ce qu’ils ont dans le cœur. Les rumeurs commencent à exaspérer Octave qui redevient cruel vis-à-vis de Brigitte. Il tombe sur le testament de celle-ci où il est écrit qu’elle se tuera le jour où il ne l’aimera plus. Après cette lecture, Octave décide de la quitter en emportant le poison pour la préserver.

Partie 5 : Ils préparent leur départ. Ils ne savent pas où aller puis se décident pour Genève. Elle ne semble pas heureuse. Lorsqu’il lui donne les billets, elle « tombe sans connaissance. » Brigitte est très malade ce qui retarde leur départ. Les lettres que lui a transmises Smith lui annoncent que sa famille va la renier si elle part avec Octave. Celui-ci ne sait que faire car il ne veut pas que Brigitte le suive si cela la rend triste. Il rend visite à Smith qui est mal en point. Il l’admire car il a beaucoup plus vécu alors qu’ils ont le même âge. Le départ est encore retardé à cause d’Octave. Il crée des liens avec Smith mais il se pose aussi des questions car Smith et Brigitte souffrent en même temps et Smith semble parfois oublier qu’il n’est pas seul. Le secret qui unit Brigitte et Smith le rend malade. Il sait que partir effacerait tout mais il n’arrive pas à se décider. Plusieurs voix se disputent en lui : l’une est jalouse, une autre est compréhensive et la dernière regrette l’innocence de la jeunesse. Il tente de la piéger pour qu’elle dévoile son secret en programmant le départ. Cela ne fonctionne pas. Il se maudit de croire qu’on peut obtenir la vérité de sa maitresse. Elle finit par lui dire que son malheur vient de ce qu’elle l’aime et qu’il doute sans arrêt d’elle. Ils se réconcilient et dorment ensemble comme au premier jour de leur amour. Il veut la quitter pour lui éviter la souffrance puis il veut mourir pour elle mais il a peur qu’elle ne le pleure pas alors il veut la tuer avant de se suicider. Au moment d’agir, il voit le crucifix et se livre totalement à Dieu. Que signifie la lettre de Brigitte à Smith ? Ont-ils une relation ? Scène de rupture entre Octave et Brigitte. Il accepte de partir pour qu’elle soit heureuse avec Smith quitte à être malheureux. Ils ne se reverront jamais car il ne pourra jamais oublier à quel point il l’aime.

Publié dans 19e siècle

Partager cet article
Repost0