Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cortazar - Eclairages (20e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Eclairages de Cortázar (in Façons de perdre)

Personnages principaux

  • Lemos
  • Luciana
  • Jorge Fuentes
  • Mazza
  • Juarez Celman
  • Olive
  • Bruna
  • Tito Balcarcel

Résumé

Après une répétition, il reçoit une lettre de Luciana une fois qu’il est rentré chez lui. Elle l’apprécie et ne le confond pas avec les rôles qu’il joue. Il lui répond, c’est une réponse brève et polie. Il aime répéter, il n’aime pas être oisif. C’est un visuel, il a l’air d’apprécier Luciana sans la connaitre. Il l’imagine chez elle. Il reçoit la deuxième lettre de Luciana avant une représentation. Il s'éclipse pour la lire. Elle dit bien le connaitre. Il l’imagine vivant une vie mélancolique. Il a perdu la deuxième lettre. Rencontre entre Luciana et Tito. Elle n’est pas comme il l’avait imaginée. Il tombe amoureux d’elle. Elle s’installe chez lui. Il la façonne comme il l’avait imaginée. Elle croit d’abord à des caprices de star. Lui qui n’est pas vaniteux, il va écouter les enregistrements. Il fait tout pour que Luciana soit bien. Il a fait tout cela pour voir la femme qu’il avait imaginée en lisant ces lettres. Pour compléter l’image, il lui offre des meubles en osier. Il l’aime telle qu’il l’a imaginée. Il ne lui a jamais dit pourquoi il faisait tout ça. Un jour, il la voit au bras d’un autre homme aux cheveux frisés : c’est son image à elle.

Publié dans 20e siècle

Partager cet article
Repost0

Cortazar - Au nom de Boby (20e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Au nom de Boby de Cortázar (in Façons de perdre)

Personnages principaux

  • Boby
  • La mère de Boby
  • La tante de Boby
  • Beto
  • Juanita
  • Mario Panzani

Résumé

C’était l’anniversaire de Boby hier. Qui parle ? Sa mère ? Pourquoi ce regard lui fait-il si mal ? Boby est le fils de sa sœur. Il est très heureux de son gâteau et de ses cadeaux. Elle semble malheureuse. Que lui est-il arrivé ? Pourquoi ne doit-elle pas penser à avoir un fils ? Boby ne fait pas la différence entre réalité et cauchemar du coup il demande à deux reprises à sa mère pourquoi elle est méchante avec lui la nuit. La maman de Boby a eu une pleurésie. C’est un enfant sage qui ne fait pas de bruit. Il fait toujours des cauchemars. Il a un air triste. Il devient meilleur à l’école. Une fois sa mère rétablie, Boby ne reparle plus de ses cauchemars mais il a un drôle de regard sur sa mère. Sa tante veut savoir. Boby se remet à pleurer, il est très seul. Elle a peur car Boby a le même regard pour le grand couteau que pour sa mère. Sa mère ne se rend compte de rien. Sa tante s’inquiète. Un jour, elle lui demande le grand couteau mais il ne ramène pas le bon. Il se met à pleurer et elle pense comprendre quel était le dernier cauchemar de Boby…

Publié dans 20e siècle

Partager cet article
Repost0

Cortazar - Apocalypse de Solentiname (20e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Apocalypse de Solentiname de Cortázar (in Façons de perdre)

Personnages principaux

  • Carmen Naranjo
  • Samuel Rovinski
  • Sergio Ramirez
  • Ernesto Cardenal
  • Maria
  • José
  • Teresa
  • William
  • Claudine
  • Sara

Résumé

Qui est « je », une star ? Il découvre le polaroïd. Il est le seul à être étonné. Il voit les peintures des villageois de Solentiname. Elles sont simples et pourtant très belles. Il n’arrive pas à dormir, il ne cesse de les regarder. Les habitants vivent dans la peur. Pourquoi ? Il part mais en faisant avant tout des photos de chaque tableau. Il fait beaucoup de choses avant de récupérer les photos de ses diapositives qu’il a hâte de regarder. Il ne sait dans quel ordre montrer ses photos à Claudine. Il revoit les photos de la guerre et de cet enfant avec une balle dans la tête. Il pourrait y avoir une erreur, il n’a pas pris certaines de ces photos. Il ne voit que des scènes de mort. Il est seul et Claudine, quand elle arrive, demande si les photos sont réussies. Il est malade à cause de ce qu’il a vu. Claudine ne voit que les photos des tableaux. Il ne comprend pas, il ne dit rien.

Publié dans 20e siècle

Partager cet article
Repost0

Confiant - La dernière java de Mama Josépha (20e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

La dernière java de Mama Josépha de Confiant

Personnages principaux

  • Mama Josépha
  • Mohammed Assedic
  • Jean – Paul
  • Sissoko
  • Ti Mano
  • L’inspecteur Dorval
  • Pham Dong
  • Chatounette
  • Minouchette, Myrna
  • Louise Lavilette
  • Djamila
  • Jo, adjoint de l’inspecteur

Résumé par chapitres

Chapitre 1 : Mama Josépha est mort. Enquête de l’inspecteur. Il interroge Ti Mano, Mohammed, Sissoko et Jean – Paul.

Chapitre 2 : Interrogatoire de Pham Dong qui a tué le chien de Mama Josépha. L’inspecteur Dorval est-il sur la bonne piste ?

Chapitre 3 : Interrogatoire de Djamila et Minouchette : elle est intelligente.

Chapitre 4 : Histoire de Mama Josépha quand elle travaillait encore dans les champs de canne à sucre. Elle a toujours su qu’elle viendrait en France. Est-ce ce qui est écrit dans le chier confié à Dorval ?

Chapitre 5 : On fouille l’appartement de Mama Josépha. On cherche une personne de groupe A+, la seule qui y correspondrait est Minouchette.

Chapitre 6 : Cela fait 4mois que Josépha est morte. Nouveaux interrogatoires durant lesquels Dorval prêche le faux pour savoir le vrai. Aucun des suspects n’a de mobile.

Chapitre 7 : Enquête dans le voisinage. Mama Josépha n’était pas aimée.

Chapitre 8 : Discussion dans la bande. Ils se souviennent de quelqu’un qui est entré mais c’est flou à cause de la drogue.

Chapitre 9 : Arrivée de Josépha à Paris. Elle met une sorte de poison dans le repas des Pleumart.

Chapitre 10 : Jo trouve la solution : les deux Pleumart ne sont pas mort. Le mari est en vie et est devenu gaga mais il a réussi à s’enfuir et à se venger de Josépha.

Publié dans 20e siècle

Partager cet article
Repost0

Claudel - La petite fille de Monsieur Linh (20e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

La petite fille de Monsieur Linh de Claudel Ph.

Personnages principaux

  • Monsieur Linh
  • Sang Diû
  • M Bark
  • La jeune interprète

Résumé par chapitres

Chapitre 1 : M Linh a fui avec sa petite fille son pays où il y a la guerre. Il est avec d’autres rescapés. Tout lui semble « étrange et étranger »

Chapitre 2 : Il ne sort presque pas. Les autres réfugiés se moquent car il agit bizarrement et qu’il ne les laisse pas approcher. Quand il sort, il a peur de se perdre. Il a la nostalgie de son village.

Chapitre 3 : Il rencontre M Bark. Il ne comprend rien mais se sent attiré par lui. Il se sent rassuré à son contact.

Chapitre 4 : Il sort toujours à la même heure. Il est hanté par ses souvenirs. La petite ne dit rien du tout lors du « choc » avec la dame sur le trottoir.

Chapitre 5 : Il se souvient de son enfance ou plutôt de sa jeunesse. Il fait tout pour sa petite-fille.

Chapitre 6 : M Linh retrouve M Bark et cela le rassure et le réconforte. Il ne comprend rien mais apprécie le ton de sa voix.

Chapitre 7 : Il rentre au dortoir. L’interprète lui dit qu’il devra partir quand on lui aura trouvé quelque chose. Il veut savoir comment dire « bonjour ». Il s’occupe avec beaucoup de soin de sa petite-fille.

Chapitre 8 : Il se promène et a hâte de retrouver son « ami ». Celui-ci ne vient pas. Il en est triste et se sent d’autant plus seul.

Chapitre 9 : Le vieil homme a eu très peur car les enfants jouaient avec sa petite-fille. Il retrouve M Bark avec qui il va dans un café. Ils passent un bon moment.

Chapitre 10 : Les rencontres avec M Bark sont des moments heureux que M Linh attend avec impatience. Ils échangent leurs photos. Ils sont amis malgré la barrière de la langue.

Chapitre 11 : M Bark emmène M Linh un peu partout. Un fois sur le port, il se met à pleurer à cause de ce qu’il a fait au pays de M Linh pendant la guerre. Celui-ci le réconforte.

Chapitre 12 : M Bark emmène M Linh au restaurant et offre une belle robe à Sand Diû. M Linh est très reconnaissant.

Chapitre 13 : M Linh loupe un rendez-vous avec M Bark car il va chez le médecin. Ils se font examiner, tout va bien. Ils déménagent le lendemain.

Chapitre 14 : M Linh est emmené dans une maison de retraite. Il n’a pas vu M Bark depuis deux jours. Il est triste.

Chapitre 15 : Il est habillé comme les autres pensionnaires. Personne ne parle lors du repas. Il est triste.

Chapitre 16 : Il évite une folle qui est attirée par Sang Diû. Il veut rejoindre M Bark mais on l’en empêche.

Chapitre 17 : M Linh rêve qu’il montre son village et ses coutumes à M Bark, son ami.

Chapitre 18 : M Linh se demande où il est : hôpital ? Prison ? Il ne veut pas rester dans ce lieu. Il veut voir sa petite-fille grandir et être auprès de son ami.

Chapitre 19 : Il réussit à s’enfuir mais se perd dans la ville. Il est vu et devient un errant, sale et affamé. La petite ne dit rien.

Chapitre 20 : Il est perdu, déprimé, triste puis soudain il se rend compte qu’il est devant le parc. Il retrouve son banc et voit son ami : il revit.

Chapitre 21 : M Bark était triste sans M Linh. Celui-ci, lors des retrouvailles, oublie la rue et se fait renverser.

Chapitre 22 : Sang Diû est une poupée. M Bark tient beaucoup à M Linh et quand celui-ci se réveille, il est heureux. M Linh n’est pas mort de l’accident.

Publié dans 20e siècle

Partager cet article
Repost0

Chedid - Mort au ralenti (20e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Mort au ralenti de Chedid (in L’artiste)

Personnages principaux

  • M
  • Un couple
  • Le jeune homme

Résumé

M est touchée par une balle perdue. Elle va malgré sa blessure tenter d’aller à son rendez-vous. Elle est déterminée. Ses mouvements se font lents. On sent la mort la toucher. Tous les morts gémissent en M. Elle décide d’abandonner et de confier son message au premier passant. Elle écrit deux mots sur une photo. On sent que la mort la prend de plus en plus. Les vieux ne voient pas M. C’était un rendez-vous amoureux. Les vieux finissent par voir M. La vieille court là où M l’a envoyée. La vieille reconnait de loin le gars de la photo mais il monte dans le bus, elle a beau crier, il n’entend pas. C’était un ancien amour et cette rencontre devait le lui prouver. La vieille ment à M pour qu’elle ait un dernier sentiment de bonheur, que sa mort soit douce. Le couple est partagé entre la joie que M soit morte dans le bonheur et la douleur de ce monde absurde.

Publié dans 20e siècle

Partager cet article
Repost0

Chedid - Mon père, mon enfant (20e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Mon père, mon enfant de Chedid (in L’artiste)

Personnages principaux

  • Le narrateur
  • Le père

Résumé

Le narrateur voit son père, mort ?, comme un frère ou un fils. Un père dont la silhouette est furtive. Il était fidèle à tous. Le narrateur s’adresse à un « tu », son père. Loin de lui, le narrateur n’a pas ressenti de tel manque. Le narrateur est une fille. Description du père, de sa vie, de son comportement. On sent l’amour qu’elle lui portait. Elle s’est mariée en accord avec son père. Ils sont très différents. Son père a fait un premier infarctus puis est mort à 50ans. Le caractère de son père se reflète en son fils et chez ses petits-enfants.

Publié dans 20e siècle

Partager cet article
Repost0

Chedid - L'homme-tronc et son voyageur (20e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

L’homme-tronc et son voyageur de Chedid (in L’artiste)

Personnages principaux

  • L’homme-tronc
  • Le narrateur, le voyageur

Résumé

Le narrateur rentre de voyage et avant de saluer sa famille, il va voir l’homme-tronc. Deux être différents, qui ne savent rien l’un de l’autre, se sentent unis étroitement. L’homme-tronc est intriguant. Exposé de nombreuses différences entre les deux hommes : « Tout nous opposait ». L’homme-tronc est toujours là. Un déboulé d’images suite à des noms de villes. L’homme-tronc a beaucoup de visites, des touristes surtout. De temps en temps, le narrateur est excédé par la patience de l’homme-tronc. Il se fait réconforter. Il sent que sans l’homme-tronc quelque chose en lui ne serait plus. Il ne veut plus partir et cherche l’accord de l’homme-tronc. Que s’est-il passé ? Ont-ils disparu ?

Publié dans 20e siècle

Partager cet article
Repost0

Chedid - Les métamorphoses de Batine (20e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Les métamorphoses de Batine de Chedid (in L’artiste)

Personnages principaux

  • Wadiha
  • Le vieil homme, Batine
  • Steve Farrell
  • Les habitants de la ville

Résumé

De quoi faut-il convaincre l’artiste ? Batine est mal soigné, il se laisse aller car il a atteint 80ans. Wadiha ne comprend pas l’art de Batine : celui-ci vend ou brule ses tableaux, c’est très étrange pour un artiste. Il a « échappé » au mariage. Ils sont toujours à contre-courant. Wadiha a aimé Batine ? Il est tellement surpris par la vue de tous ses voisins réunis là qu’il sursaute et manque de faire céder le fauteuil. Ils parlent d’une grande nouvelle : quelle est-elle ? Quelqu’un vient demain à 19h voir Batine, ils veulent préparer cela convenablement. Le directeur d’un musée vient voir Batine. Wadiha gère le ménage (qui dure toute la nuit) et l’achat de nourriture et de boissons. Les femmes mettent Batine nu et le forcent à prendre un bain, elles le lavent à fond et vident trois fois la baignoire. Le barbier lui donne une nouvelle figure. Ils attendent l’arrivée de « l’éminent visiteur ». Arrivée du directeur qui veut voir Batine de façon imprévue. L’endroit déplait au visiteur : il y a une odeur de propre. Il s’attend à trouver « une sorte de vieux Noé hirsute ». Il se sent trompé, il fuit ce lieu si bien  préparé. Batine comprend tout, ça le fait rire.

Publié dans 20e siècle

Partager cet article
Repost0

Chedid - Le sixième jour (20e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Le sixième jour de Chedid

Personnages principaux

  • Om Hassan, Saddika
  • Hassan
  • L’étudiant
  • Le montreur Okkasionne
  • Le batelier Abou Nawass
  • Saïd
  • Le maitre Selim

Résumé par parties

Partie 1 : Om Hassan retourne à son village. Ils ne sont plus nombreux, le choléra a fait beaucoup de dégâts : sa famille veut enterrer sa mère avant que les ambulanciers ne la trouvent, ils ne respectent ni les malades ni les morts. Om Hassan est revenue, elle tient beaucoup à son petit-fils. Le maitre est malade. Il dit qu’il reviendra le sixième jour, il ne revient pas. Om Hassan et Hassan perdent espoir. Om Hassan est inquiète, Hassan n’est toujours pas rentré. Les ambulanciers viennent, ils croient que Saïd est atteint du choléra. Elle attend Hassan, il est malade ? Hassan a le choléra, elle le cache, elle veut le soigner et le guérir. Elle a peur que les ambulanciers le trouvent. Om Hassan décide de partir pour protéger Hassan des ambulanciers. Elle va au centre-ville pour se cacher. Elle est en ville. Grace à un étudiant qu’elle connait, elle obtient une chambre de laveuse. Il y a de l’eau. Elle dit qu’ils sont sauvés pourtant Hassan semble très mal.

Partie 2 : Okkasionne est montreur de singe, il a dénoncé un « foyer » de choléra et a eu de l’argent. Il a l’intention de continuer. C’est une bonne soirée, il a bien gagné. Hassan a –t’il renoncé à vivre ? Il est sûr de mourir. Om Hassan ne veut pas renoncer mais elle a besoin de quelqu’un à qui parler. Il reste 4jours. L’état d’Hassan s’est empiré. Om Hassan sort, elle voit la mort partout. Cela l’effraye. Elle dit à l’étudiant que dans deux jours, elle libère la chambre. Au moment où elle allait monter, elle est interpelée par Okkasionne qui lui dit qu’il dénonce les cholériques. Elle est entrainée malgré elle en ville. Elle a du mal à s’échapper. Elle a peur qu’il sache tout. Elle trouve un moyen de partir le lendemain par la mer. Elle quitte l’appartement et prend une carriole pour se rendre au voilier. Elle essaie de ne pas attirer l’attention. Elle a un grand espoir de guérison pour l’enfant sur l’eau.

Partie 3 : Elle arrive en avance pour embarquer. L’enfant a parlé. Elle pense qu’il est sur la voie de la guérison. Okkasionne est bloqué sur le bateau avec eux, elle espère qu’il ne verra pas Hassan. Le montreur laisse son singe en liberté. Celui-ci trouve Hassan. Le montreur crie « au choléra » mais le batelier s’en fuit. Om Hassan menace le montreur de le jeter à l’eau s’il ne se tait pas. C’est le cinquième jour, l’état de l’enfant est inquiétant. Om Hassan craque, elle pleure et évoque les deux seules autre fois où elle a pleuré. Elle retrouve l’espoir, elle sait que le petit va vaincre le choléra. L’enfant va de plus en plus mal. Le montreur a peur à cause du choléra, il aimerait s’enfuir. La vieille se sent seule. Le montreur et la femme parlent ensemble. Il ne croit pas que l’enfant peut guérir mais il admire le courage et la force d’Om Hassan. L’enfant vit mais c’est comme s’il avait ressuscité. Ils sont tous heureux. Om Hassan est morte ? L’enfant verra la mer car elle lui a donné son dernier souffle.

Publié dans 20e siècle

Partager cet article
Repost0