Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tchekhov - Un homme dans un étui (19e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Un homme dans un étui de Tchekhov (in La peur)

Personnages principaux

  • Ivan Ivanitch
  • Bourkine
  • Mavra
  • Biélikov
  • Kovalienko
  • Barbara

Résumé

Ivan et Bourkine se préparent à passer la nuit. Ils discutent de Mavra, la femme du staroste. Pour Bourkine, le cas de solitude de Mavra n’est pas un cas isolé. Il raconte l’histoire d’un de ses anciens collègues qui se créait une enveloppe pour se protéger du monde qui lui faisait peur. Il protège aussi sa pensée et ce qui est interdit est ce qui est clair pour lui. Il était troublé par toutes les infractions aux règles. Malgré cela, il a un pouvoir de persuasion sur les gens. Il a du mal à parler alors il vient et reste silencieux. Tout le monde le craint, Biélikov fait peur à tout le village. Bourkine vivait en face de chez Biélikov : il est ainsi aussi dans sa vie privée. Il passait de mauvaises nuits, poursuivi par la peur. Cet homme dans un étui a failli se marier avec la sœur d’un collègue. Pourquoi seulement failli ? Biélikov est allé parler à Barbara ! C’est ses collègues qui ont voulu les marier. Ils se demandent si elle accepterait. On les invite partout ensemble. Il accepte d’épouser Barbara. Il réfléchit à tout, le mariage qui est un pas sérieux lui fait peur. Il se renferme encore plus dans son étui. Le frère de Barbare n’aime pas Biélikov. Il ne se soucie pas de qui sa sœur peut épouser. Biélikov est très touché par la méchante caricature de lui. Lors d’une sortie, il voit Barbara et son frère à vélo. Il est choqué et rentre chez lui sans assister à la sortie. Il va voir le frère de Barbara pour s’excuser de la caricature. Il lui conseille de ne plus faire de bicyclette. Kovalienko s’énerve et le chasse en disant que sa vie privée ne regarde que lui. Il se fait littéralement jeté dehors. Il a honte et peur, à cause de cette mésaventure, de devoir démissionner. Biélikov ne sort plus de son lit. Il meurt, il a une expression heureuse dans le cercueil. Les gens se sentent bien de cette mort, ils sont à nouveau libres. D’après Ivan, le fait de vivre c’est être dans un étui. Ivan voudrait raconter une autre histoire car celle-ci l’a perturbée. Bourkine dort, Ivan n’y arrive pas.

Publié dans 19e siècle

Partager cet article
Repost0

Tchekhov - Le groseillier (19e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Le groseillier de Tchekhov (in La peur)

Personnages principaux

  • Ivan Ivanitch
  • Bourkine
  • Alekhine
  • Pélagie
  • Nicolas Ivanitch

Résumé

On retrouve Ivan et Bourkine. Ils en ont assez de marcher. Bourkine demande à Ivan de lui raconter l’autre histoire. Il va commencer à raconter son histoire mais une pluie torrentielle s’abat sur eux : il leur faut un abri. Ils sont silencieux et ressentent l’inconfort de la pluie. Ils sont très bien accueillis chez Alekhine. Il est servi par Pélagie. Leur ami ne s’est pas lavé depuis longtemps. Ivan nage à l’extérieur sous la pluie. Il va enfin commencer son récit. Il a un frère. Il dit qu’ils se sentaient libres car ils vivaient à la campagne ce qu’Ivan ne comprend ni n’accepte pas. Nicolas veut un groseillier dans sa maison de campagne. Il fait de belles économies qu’il devient avare et ne mange plus à sa faim, etc… Il raconte que Nicolas s’est marié pour l’argent et que sa femme est morte à cause de son avarice. Il achète quand même une maison qui n’est pas de son gout mais tant pis. Il commande des buissons de groseillier. Ivan lui rend visite, il est méconnaissable. Retrouvailles attendrissantes et visite. Son frère a beaucoup changé, il se prend pour un grand seigneur. Ivan a vécu un changement en lui-même lors de sa visite. Nicolas mange les premières groseilles et es trouvent savoureuses ce qui n’est pas le cas d’Ivan. Réflexions sur le bonheur. On n’est heureux que parce que d’autres portent notre fardeau. Il faudrait rappeler aux heureux qu’un malheur est vite arrivé. Ivan se rebelle contre l’idée de devoir attendre pour vivre, pour être libre. Il ne supporte pas de voir une famille heureuse. Ils sont déçus de cette histoire. Alekhine est fatigué mais n’ose pas aller se coucher. Bourkine donne le signal du coucher.

Publié dans 19e siècle

Partager cet article
Repost0

Tchekhov - Le caméléon (19e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Le caméléon de Tchekhov (in La peur)

Personnages principaux

  • Le commissaire Otchoumélov
  • Le bijoutier Khrioukine
  • L’agent Eldyrine

Résumé

Tout est calme jusqu’à ce que le marchand de bois attrape un chien. Il y a un rassemblement, Otchoumélov va voir ce qui se passe. Le chien a-t’il perdu ? Le bijoutier demande une indemnité. Il veut faire tuer le chien mais il est au général… Il pense alors que le bijoutier fait du cinéma. Quelqu’un dit qu’il a cherché chicane au chien. Quand l’agent qui l’accompagne dit qu’il n’est pas du général, il veut le faire étrangler. Il y a des doutes. Ce n’est pas le chien du général mais celui de son frère donc on ne va rien lui faire. La justice est inégale.

Publié dans 19e siècle

Partager cet article
Repost0

Tchekhov - La peur (19e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

La peur de Tchekhov

Personnages principaux

  • Le géomètre Gleb Gavrilovitch Smirnov
  • Klim

Résumé

Gleb Gavrilovitch Smirnov cherche un moyen de transport, il part avec un moujik. Le géomètre n’est pas à l’aise, la charrette n’est pas confortable. Il part quand il fait nuit. Le géomètre a peur d’être attaqué par le cocher, Klim, ou autres. Il ment en disant qu’il a trois révolvers. Où l’emmène Klim ? Il se vante d’être fort. Il a peur du cocher ? Ils se sont mis à galoper dans un bois. En fait, c’est le cocher qui a peur, il croit que le géomètre veut le tuer pour le dépouiller. Il appelle Klim jusqu’à ce que celui-ci apparaisse, effrayé, il lui avoue son mensonge. Le géomètre et Klim repartent. Il n’a plus peur ni de la route ni de Klim.

Publié dans 19e siècle

Partager cet article
Repost0

Tchekhov - La mort d'un fonctionnaire (19e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

La mort d’un fonctionnaire de Tchekhov (in La peur)

Personnages principaux

  • Ivan Dmitritch Tcherviakov
  • Le général Brizjalov

Résumé

Tcherviakov est au théâtre, il éternue et asperge un homme devant lui. Il tente de s’excuser. Brizjalov lui dit avoir oublié mais il ne veut pas y croire et se décide à en reparler avec lui. Sa femme l’encourage à s’expliquer. Le général ne tient pas à en parler mais Tcherviakov insiste. Il finit par en avoir marre de se faire « rembarré » et veut écrire une lettre. Il n’arrive pas à l’écrire et retourne chez le général qui le chasse. Il rentre chez lui et meurt.

Publié dans 19e siècle

Partager cet article
Repost0

Tchekhov - Anne au cou (19e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Anne au cou de Tchekhov (in La peur)

Personnages principaux

  • Pierre Léontitch
  • Modeste Alexéitch
  • Anne
  • Artynov
  • Son Excellence
  • La femme de Son Excellence

Résumé

Les jeunes mariés ne font pas de fêtes et vont dans un monastère. Pour Modeste, la religion et la morale sont importantes. Le père d’Anne a du mal à la laisser partir. Les jeunes mariés sont seuls. Description du mari qui est beaucoup plus vieux qu’elle. Il va recevoir le commandement de Sainte Anne. Anne est dégoutée par son mari, cela l’effraye de devoir l’embrasser. Elle est malheureuse. Elle s’inquiète pour sa famille qui est sans le sou. Elle a eu une enfance pas facile depuis la mort de sa mère. Elle a fait cela pour sa famille. Arrêt à une gare intermédiaire. Présentation d’Artynov. Elle descend sur le quai pour attendre le train postal. Elle est finalement heureuse et veut l’être quoiqu’il arrive. Ils ne restent au monastère que deux jours. Quand Modeste est au travail, Anne s’ennuie souvent. Elle prend encore chacun de ses diners avec sa famille. Son père continue à boire et quand ils veulent l’arrêter, il se fâche en menaçant de les chasser. Il ne lui fait pas peur. Pendant que les hommes jouent, les femmes se livrent à des commérages. Parfois Modeste l’emmène au théâtre. Il est très avare. Il se sert d’elle pour saluer les femmes des grands hommes. Anne est encore plus pauvre qu’avant son mariage. Elle redoute son mari et n’ose rien lui demander. Pierre est une fois venu demander de l’argent qu’il a reçu après beaucoup d’efforts et une grande humiliation. Il offre des bijoux à Anne et en vérifie régulièrement la présence. Modeste lui donne 100 roubles pour se faire faire une robe pour le bal d’hiver. Il lui demande de se présenter à la femme de Son Excellence. Elle se sent comme une grande dame à l’arrivée au bal. Elle se laisse entrainer par les danses. Elle oublie même son mari. Son père, sobre, est venu rembourses sa dette. Elle danse avec un officier, grâce à son charme elle le dénonce. Son Excellence se dirige vers elle. Il lui dit que sa femme l’attend. Elle fait de la vente pour la charité et tous les hommes viennent lui acheter à boire. Anne est fière de son succès auprès des hommes. Elle se sent à sa place dans ce monde de lumières et de musique. Elle a peur que son père lui fasse honte. Elle est invitée au diner pour les participants au bazar de charité. Artynov et Son Excellence lui rendent visite. Elle est contente du tournant que prend sa vie. Anne vit maintenant des biens de son mari sans crainte. Modeste reçoit la commanderie de Sainte Anne. Modeste tente de se montrer spirituel devant Son Excellence sans succès réel. Anne a abandonné sa famille pauvre au profit de son monde de riches.

Publié dans 19e siècle

Partager cet article
Repost0

Stendhal- Le rouge et le noir (19e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Le rouge et le noir de Stendhal

Personnages principaux

  • M de Rênal
  • Le vieux Sorel
  • Julien Sorel
  • M Valenod
  • M le vicaire Maslon
  • L’abbé Chélan
  • Mme de Rênal
  • M Appert
  • M Noiroud
  • Fouqué
  • Stanislas-Xavier de Rênal
  • Elisa
  • Mme Derville
  • M de Moirod
  • M de la Mole
  • Falcoz
  • Mme Valenod
  • M le grand vicaire de Frilair
  • Amanda Binet
  • M Pirard
  • L’abbé Castanède
  • Chazel
  • L’abbé Chas-Bernard
  • La marquise de Rubempré
  • Géronimo
  • M le comte Norbert de la Mole
  • Mme la marquise de la Mole
  • Mlle Mathilde de la Mole
  • M Tanbeau
  • Le marquis de Croisenois
  • Le comte de Caylus
  • Le vicomte de Luz
  • La maréchale de Ferveques
  • Le comte de Thaler
  • Le comte Altamira
  • M C de Beauvoisis
  • Le comte de Chaulnes
  • Le prince Korasoff
  • Le duc de Retz
  • Don Diego Bustos

Résumé par livres

Livre 1 : Description de Verrières et de tout ce qui appartient à M de Rênal, le maire. Anecdote du terrain acheté au prix fort au père Sorel. Histoire du maire et de sa vie à Verrières où le mot d’ordre est « Rapporter du revenu ». Le maire en veut au curé d’avoir laissé un parisien entrer dans leurs affaires. Dispute avec le curé. Va-t’il être remplacé par le jeune Sorel ? Description de Mme de Rênal : belle mais naïve ? Répétition du fait que M de Rênal est apprécié. M de Rênal propose de prendre Julien à sa charge. Sorel, qui n’apprécie pas son fils, retarde l’échéance afin de parler à celui-ci. Julien est le plus faible de la famille mais aussi le plus instruit. Le vieux Sorel discute encore de l’arrangement. Il envoie Julien qui a caché ses précieux livres. Il veut être riche et après avoir laissé tomber Bonaparte, il envisage d’être prêtre pour avoir le pouvoir. Il se rend chez M de Rênal. Sa femme a une mauvaise image du futur précepteur. Première rencontre entre Mme de Rênal et Julien. Ils se trouvent mutuellement beaux. Elle est rassurée pour ses enfants. Julien se fait respecter par tout le monde très rapidement. Julien est détesté de tous sauf de Mme de Rênal qui ne pas qu’elle éprouve de l’amour pour lui. Il n’aime personne et cache son adoration pour Bonaparte car c’est mal vu. Mme de Rênal prend soin de lui et lui offre indirectement des livres. Elisa veut épouser Julien mais il la refuse. Mme de Rênal en est heureuse. Est-elle amoureuse de Julien ? Ils passent l’été à Vergy. Julien s’y sent bien, il lit sans se cacher. Il veut convaincre Mme de Rênal de ne pas retirer sa main s’il la frôle. Il réussit à prendre la main de Mme de Rênal qui rayonne de bonheur. Il ne semble pas sûr de ses sentiments ni de ce qu’il  veut. M de Rênal le sermonne. Mme de Rênal sauve sa réputation en récupérant la boite où se trouve le portrait de Bonaparte, elle est jalouse, elle croit qu’il s’agit du portrait de la femme qu’il aime. Julien est en colère contre M de Rênal et le lui fait savoir. Celui-ci, par peur de le perdre, l’augmente de 50francs par mois. Julien veut voir le curé. Il sait avoir gagné deux batailles même s’il ne comprend pas la deuxième. Il veut la même destinée que Napoléon. Retour de Julien qui veut se venger secrètement de M de Rênal en baisant la main de sa femme sous son nez. Mme de Rênal est jalouse de la femme qu’aime, d’après elle, Julien. Elle décide malgré tout son amour d’être froide avec lui. Julien comprend qu’il aime Mme de Rênal. Il veut être un grand homme. Il part en voyage. Il retourne voir Fouqué qui lui propose un bon travail mais Julien rêve d’aventure. Il est en colère contre lui-même car il se sent faible. Il connaît un peu mieux Fouqué. Il veut être l’amant de Mme de Rênal. Il a hésité à choisir Mme Derville. Mme de Rênal décide que Julien ne sera qu’un ami. Julien tente de séduire Mme de Rênal mais il est très gauche et cela ne joue pas en sa faveur surtout le baiser volé qui a choqué la dame. Il n’a ni refusé ni accepté l’offre de Fouqué. Episode de la chambre. Il y est quand même allé même si sa proposition avait été mal reçue. Il ne profite pas de son bonheur car il veut trop jouer son rôle de Don Juan. Mme de Rênal se croit damnée. La relation de Julien et Mme de Rênal est en bonne voie. Mme Derville qui a tout compris finit par partir, cela laisse le champ libre aux deux amants. Julien a envie d’être sincère avec Mme de Rênal mais quelque chose l’en empêche. Depuis qu’il côtoie Mme de Rênal, Julien comprend mieux ce qui l’entoure. Il laisse un peu de côté ses rêves de grandeur même si elle pense qu’il sera un grand homme. Visite du roi. Grace à Mme de Rênal, Julien est sur tous les fronts. Il en arrive à vouloir se battre pour le roi. Le fils des Rênal est très malade. Sa mère est persuadée qu’elle subit une punition divine. Il finit par guérir. Les deux amants sont de plus en plus proches. Elisa avoue tout à M Valenod qui s’empresse d’écrire une lettre anonyme à M de Rênal pour tout lui raconter. Mme de Rênal commence à devenir folle. Julien ferait tout pour elle. Julien a deviné la lettre anonyme. Mme de Rênal ne sait pas s’il l’aime encore mais elle met au point un plan pour se séparer de Julien sans pour autant trop s’en éloigner. Ce plan utilise aussi une lettre anonyme que Julien aura faite lui-même. M de Rênal ne sait que faire. Le plan de sa femme marche à merveille. Elle en est fière. Elle veut voir Julien le soir mais il ne trouve pas cela prudent : c’est, pour elle, de l’indifférence. Julien réussit à se faire inviter partout comme prévu. M de Rênal apprécie moyennement l’attrait que provoque Julien. On propose à Julien de quitter les Rênal pour gagner plus. Julien déteste M Valenod. Julien est envoyé au séminaire de Besançon pour faire taire les ragots. Mme de Rênal sait qu’il s’agit d’une séparation définitive. M de Rênal apprécie la conduite de Julien qui refuse de l’argent. Les deux amants souffrent beaucoup du départ de Julien. Arrivée à Besançon, il est impressionné par tout. Il rentre dans un café et rencontre Amanda qu’il trouve à son gout. Il a déjà des remords de ne pas avoir provoqué en duel l’homme qui l’a regardé. Il se fait une amie dans un hôtel et se rend au séminaire. Arrivée de Julien au séminaire. Il rencontre son supérieur qui semble effrayant. Julien ne semble pas à l’aise. Il a sa propre chambre. Vie au séminaire. Julien fait tout de travers : il est là avec ses habitudes bourgeoises et il pense. Il veut se fondre dans la masse. On le surveille de près. Chapitre adressé au lecteur de façon explicite. Julien n’arrive pas trouver sa place au séminaire, tout ce qu’il fait est vu comme un crime. Il travaille pour l’abbé Chas-Bernard qui, lui, est le seul à trouver que Julien est un bon travailleur. Julien revoit Mme de Rênal et son amie. A cette vue, Mme de Rênal s’évanouit. Julien s’enfuit. Il est comme mort. Démission de l’abbé Pirard après de nombreuses manœuvres de l’abbé Frilair. Julien se fait bien voir de l’abbé de Besançon. Il est maintenant respecté de tous et est dégouté par la bassesse humaine. Le marquis de la Mole va prendre Julien comme secrétaire sur Paris. De retour à Verrières, Julien réussit, après de nombreuses manipulations, à passer la nuit et la journée caché chez les de Rênal. Ils ont failli se faire prendre. Il prend la route de Genève... afin de rejoindre Paris ?

Livre 2 : Rencontre avec Falcoz et Saint-Giraud qui parlent politique. Le premier regrette Napoléon. Longue discussion avec l’abbé Pirard qui met en garde Julien contre Paris et ses futurs employeurs. Présentation au marquis. Julien est impressionné mais semble l’apprécier. Il fait quelques erreurs qui font douter le marquis. Grace à son instruction, il brille lors du repas. La marquise l’accepte car il amuse son mari. Sortie de Julien avec Norbert de la Mole. Il chute à cheval. Tout le monde en rit gentiment. L’abbé Pirard est parti. Julien va devoir se débrouiller seul. Julien assiste au salon et constate que Mlle de la Mole et son frère se moquent beaucoup du monde. Il comprend que l’argent ne sert à rien. L’envie est sur le point d’être guérie. Julien est très apprécié pour son travail aussi bien chez M de la Mole qu’au séminaire. Il continue à monter à cheval mais ne côtoie plus Norbert. Mme de la Mole ne l’aime pas forcément. Julien a un duel avec le chevalier de Beauvoisis à cause de l’insulte d’un de ses cochers. Julien se fait connaître ce que semble appuyer le marquis. Julien doit perdre ses habitudes provincialistes. Julien se rapproche du marquis. Il a deux habits et il est traité différemment suivant celui qu’il porte. Il commence à faire des choses injustes pour mériter la croix qu’il a eue. Il a été en Angleterre. Julien va au bal avec les enfants du marquis. Il observe Mathilde qui s’ennuie dans la société alors qu’elle a tout ce dont on peut rêver. Elle veut parler à Julien qui ne reparait pas. Julien est fasciné par le comte Altamira. Mathilde voit dans son regard une étincelle et un mépris profond. Elle comprend qu’elle ne l’intéresse pas. Julien et sa fougue font peur à Mathilde qui s’enfuit de la bibliothèque. Mathilde et Julien deviennent proches. Il découvre un coté différent de celui qu’elle montre en société. Il pense qu’elle lui fait la cour. Il se fixe un objectif : obtenir Mathilde. Mathilde a beaucoup d’influence dans sa famille. Elle pense à Julien comme un mari qui ne l’ennuierait pas mais il n’a ni nom ni fortune. Elle ne veut pas d’un bonheur « conventionnel ». Mathilde s’avoue son amour pour Julien. Elle le défend et prend son parti face à son frère qui le voit d’un mauvais œil. Julien ne comprend pas tout. L’aime-t-elle juste parce qu’il n’est pas comme les autres hommes qu’elle côtoie ? Julien ne reconnaît pas l’amour car il est différent de celui de Mme de Rênal. Julien pense que Mathilde se moque de lui avec ses amis : il s’éloigne donc et prévoit un voyage pour affaires. Mathilde lui déclare son amour dans une lettre. Julien est heureux car il se sent mieux que Croisenois. Il va envoyer la lettre à Fouqué. Mathilde continue cet amour par lettre. Julien est impressionné par sa vitesse d’écriture. Il a toujours quelques doutes mais elle lui écrit qu’elle veut le voir le soir même dans sa chambre après minuit. Julien hésite beaucoup à se rendre à ce rendez-vous : il a peur que ce soit un piège. La peur est supplantée par le fait d’être vu comme un lâche. Il va s’y rendre à moins de perdre son courage au dernier moment. Julien se rend au rendez-vous où il ne trouve aucun piège. Le rendez-vous est froid. Mathilde regrette son comportement. Julien n’éprouve pas d’amour pour elle. Elle se remet en question et doute de ses sentiments à l’égard de Julien. Julien et Mathilde s’ignorent. Elle s’en veut terriblement. Quand ils se disputent, ils se rendent compte de leurs sentiments. Julien veut partir mais M de la Mole le retient : il a besoin de lui à Paris. Julien n’a personne à qui se confier pour avoir des conseils. Mathilde se rend compte de son amour pour Julien après qu’il ait voulu le tuer. Pendant huit jours, elle lui parle de ses anciennes amours et à cause d’une gaucherie, elle le méprise à nouveau. Julien se dit malade pour excuser son incapacité à travailler. Mathilde se voit très bien à son bras malgré les différences sociales. Mathilde laisse sa passion pour Julien la guider surtout après l’audace qu’il a eu de venir dans sa chambre. Du jour au lendemain, il retrouve du mépris dans les yeux de Mathilde. Il ne veut plus vivre. Julien est mis en disgrâce par Mathilde et les autres grands. Mathilde lui fait une scène dans laquelle elle lui dit ne plus l’aimer. Il est malheureux et casse un vase et il comprend que son cœur est comme le vase : en 1000morceaux. Le marquis lui confie une mission singulière : il doit prendre des notes à une réunion, les apprendre et les réciter à un grand personnage. La « mission » semble dangereuse car le marquis pense à la mort de Julien. Julien ne sait comment se comporter à la réunion. La réunion est politique. Il s’agit de monter des armées pour protéger le France ? Julien est très impressionné par le discours de M de la Mole. Julien part pour sa mission. Il se rend compte qu’on a voulu l’empoisonner : il s’agit de l’abbé Castanède. Il a délivré son message. Il est admiratif de la façon dont on traite les affaires. Julien retrouve le prince Korasoff à Strasbourg. Celui-ci lui donne des conseils pour séduire Mathilde. Il lui propose la main d’une de ses cousines mais Julien ne veut pas s’éloigner de Mathilde et de Paris. Julien décide de séduire la maréchale. Il rencontre un de ses anciens prétendants grâce au comte Altamira. L’indifférence, dont il fait preuve face à Mathilde, le sert bien car elle lui trouve un certain intérêt. Julien continue à rendre Mathilde « jalouse » en faisant la cour à la maréchale. Mathilde s’éloigne de sa société habituelle pour se rapprocher de lui, il est sur la bonne voie. Il suit toujours de près les instructions du prince Korasoff. Julien continue cette même routine jusqu’à être invité à diner chez la maréchale. Il est au centre de toutes les jalousies. Julien tombe dans le désespoir. Il sait que Mathilde va bientôt se marier. Il pense même à se tuer mais il oublie tout quand il voit Mathilde. Il y a enfin un échange de lettres. Mathilde le surprend et ne le supporte pas. Elle se jette aux pieds de Julien en lui disant son amour avant de s’évanouir. Il réussit à ne pas craquer et à se tenir loin de Mathilde et à continuer son manège avec la maréchale. Mathilde l’aime et ne voit que son amour tout en haïssant son orgueil. Mathilde se dévoue totalement à Julien. Julien reste sévère vis-à-vis d’elle. Elle est prête à être déshonorée pour lui. Il continue d’envoyer des lettres à la maréchale. Mathilde annonce à Julien qu’elle est enceinte. Elle écrit une lettre à son père pour lui annoncer son choix. Il a peur des conséquences. Le marquis fait venir Julien. Son valet lui dit qu’il est « hors de lui ». Le marquis est furieux. Julien lui offre la possibilité de le tuer malgré son envie de vivre. Il se confie à l’abbé Pirard. Julien obéit à Mathilde qui gère cette « affaire ». Longue discussion entre Mathilde et son père. Elle veut que son mariage soit reconnu. Il leur offre des terres ainsi qu’une place de choix comme lieutenant et un nouveau nom : de La Vernaye. Julien est fier et part pour son commandement. Mathilde le fait revenir en hâte. Mme de Rênal l’a trahi. Il se rend à Verrières et la tue pendant la messe. Il n’a pas écrit à Mathilde depuis son départ. Julien est emprisonné mais « bien » servi. Il écrit à Mathilde ce qu’il a fait et lui dit de l’oublier. Il est content que Mme de Rênal ne soit pas morte. Il est  prêt à affronter la mort. Il l’attend comme l’a fait Napoléon. Julien a de bons amis : l’abbé Chélan et Fouqué qui veulent tout faire pour lui éviter la mort mais Julien l’a acceptée et refuse leur aide. Il ne veut pas voir son père si celui-ci se présente. Mathilde arrive à Besançon pour voir Julien dans sa prison. Elle est là sous un faux-nom : Mme Michelet. Elle rencontre l’abbé Frilair pour qu’il libère Julien. Celui-ci retourne cette visite contre elle en parlant de la passion qui a, dans le passé, uni Mme de Rênal et Julien. Mathilde fait tout dans l’excès pour Julien. Sa passion est forte alors que celle de Julien est morte. Il aime Mme de Rênal, il demande même à Mathilde de mettre leur fils en nourrice chez celle-ci en lui disant qu’ainsi elle pourra refaire sa vie sans déshonneur. Julien est toujours aussi bien préparé à la mort et regrette juste de ne pas avoir profité de la vie. L’abbé de Frilair va sauver Julien de la mort. Mme de Rênal supplie dans une lettre les jurés de ne pas condamner Julien. Lors du jugement, beaucoup de femmes sont présentes. Tous sont pour la libération de Julien. L’abbé de Frilair est sur de Valenod mais celui-ci fait condamner Julien. Il est mis dans un cachot. Mathilde veut qu’il fasse appel. Julien refuse. Elle lui fait une scène. Il pense à Mme de Rênal et à sa réaction à l’annonce de sa mort. Il n’aime plus du tout Mathilde. Mme de Rênal est venue le voir. Elle le convainc de faire appel. Julien l’aime éperdument. Mme de Rênal ne peut pas venir le voir tous les jours. Il est obligé d’accepter la présence d’un prêtre qui ne veut que se faire une réputation. Le départ de Mme de Rênal le plonge dans un profond désespoir. Il recherche la solitude ce qui rend Mathilde encore plus jalouse. Son père ne veut que son argent. Julien aimerait la vérité des gens. Il veut Mme de Rênal. Julien ne veut pas que Mme de Rênal aille voir le roi et les expose encore plus aux yeux du public. Il meurt digne. Mme de Rênal, quelques jours après la mort de Julien, meurt en embrassant ses enfants. Mathilde enterra la tête de Julien dans la grotte qu’il aimait tant.

Publié dans 19e siècle

Partager cet article
Repost0

Walter Scott - Ivanhoé (19e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Ivanhoé de Scott

Personnages principaux

  • Richard Cœur de Lion, Le chevalier Noir-Fainéant
  • Gurth
  • Cédric de Rotherwood
  • Wamba
  • Reginald Front de Bœuf
  • Philippe de Malvoisin
  • Le prieur Aymer
  • Brian de Bois-Guilbert
  • Lady Rowena
  • Isaac d’York
  • Wilfrid Ivanhoé, le chevalier Déshérité
  • Prince Jean
  • Rebecca
  • Athelstane de Coringsburg
  • Waldemmar Fitzurse
  • Locksley, Robin Hood
  • L’ermite de Copmanhurst
  • Dame Ulrique
  • Lucas de Beaumanoir
  • Albert de Malvoisin
  • Higg

Résumé par chapitres

Chapitre 1 : Wamba et Gurth sont dans la forêt. Ils rencontrent une cavalcade composée d’ecclésiastiques qui demandent le chemin pour aller chez Cédric. L’un des deux veut épouser lady Rowena ? Cédric est connu comme quelqu’un de fier et de susceptible. Wamba a donné le mauvais chemin exprès mais un homme au hasard les guide jusqu’à la demeure de Cédric.

Chapitre 2 : Présentation de Cédric et de Lady Rowena. Arrivée des visiteurs, il y a aussi un juif qui demande l’hospitalité. On parle de la Palestine : c’est la première fois qu’est évoqué Ivanhoé et il a déjà un défi s’il rentre. Est-ce le fils de Cédric ?

Chapitre 3 : Le pèlerin est appelé par Lady Rowena qui veut des nouvelles de la santé d’Ivanhoé. Il ne sait que des ou¨-dires. Il sauve le juif qui pour le remercier lui offre un cheval et une armure pour le tournoi. Qui est-il ?

Chapitre 4 : C’est l’heure du tournoi. Le prince Jean craque sur Rebecca, la fille d’Isaac mais Isaac est humilié par Wamba ce qui fait rire tout le monde. Il est habillé plus richement qu’auparavant. C’est un chevalier inconnu : le Déshérité qui gagne le tournoi. Est-ce le pèlerin qui a aidé Isaac ?

Chapitre 5 : Le chevalier refuse de dire son nom. Prince Jean craint qu’il ne s’agisse de Richard, son frère, dont il a volé le royaume. Il choisit Lady Rowena comme reine pour le lendemain. Il refuse tous les honneurs et le festin du aux vainqueurs.

Chapitre 6 : Les vaincus apportent armures et chevaux au chevalier Déshérité mais celui-ci offre de tout racheter ce qu’ils font. Il refuse ceux de Brian car il a un défi contre lui. Il envoie Gurth, son palefrenier, payer Isaac. Rebecca rembourse tout en cachette. Gurth est heureux, il a bien gagné sa journée.

Chapitre 7 : la deuxième partie du tournoi a lieu. Le Déshérité gagne grâce au chevalier Noir – Fainéant. Prince Jean n’apprécie pas du tout. Il découvre qu’il s’agit d’Ivanhoé. Il reçoit une lettre de menace de France. Locksley gagne le concours de tir à l’arc, le cor et jure fidélité au roi Richard.

Chapitre 8 : Banquet où tous essayent de faire bonne figure. Cédric lève son verre à la gloire de Richard Cœur de Lion ce qui rend prince Jean malade. Waldemar se hâte de fidéliser les hommes et de faire couronner Prince Jean au plus vite. De Bracy veut enlever Lady Rowena avec l’aide de Bois-Guilbert. Waldemar lui dit de se méfier de ce dernier.

Chapitre 9 : Le chevalier Noir est sur la route. Il force l’hospitalité d’un ermite. Ils mangent ensemble et l’ermite lui met tout ce qu’il a sur la table. Il a une armoire remplie d’armes.

Chapitre 10 : Isaac qui conduit un blessé chrétien demande protection à Cédric. Gurth a été arrêté mais Wamba le libère. Cédric et ses hommes se font attaquer Gurth, Wamba et Locksley vont-ils les libérer ?

Chapitre 11 : Locksley va chez l’ermite et lui dit de se préparer à combattre. Le chevalier Noir accepte de l’aider. Cédric en voyant le château de front de Bœuf sait ce qui va lui arriver. Lady Rowena est séparée de sa suite. Rebecca est enlevée à Isaac.

Chapitre 12 : Isaac est enfermé dans une prison où de nombreux hommes sont morts. Front de Bœuf veut 1000 livres d’argent ou alors il le fera rôtir. Isaac est prêt à payer quand il apprend que sa fille a été donnée à Bois – Guilbert, Isaac est alors prêt à défier le chrétien plutôt que payer à moins que sa fille soit libérée.

Chapitre 13 : De Bracy dit à Lady Rowena qu’il va lui faire l’honneur de l’épouser. Elle refuse. Il lui apprend que le sort d’Ivanhoé et de Cédric dépendent d’elle. Elle en est éplorée, il est presque ému de son état. L’alarme l’interrompt.

Chapitre 14 : Rebecca est emmenée dans une cellule à l’écart du château. Bois – Guibert lui offre ses honneurs. Il retrouve de Bracy et front de Bœuf après l’alarme. Les outlaws, avec Gurth et Wamba, veulent récupérer Cédric et les autres sous peine d’attaque. Les trois chevaliers se moquent de cette lettre et leur parle de décapitation des prisonniers. Wamba est envoyé comme prêtre pour avoir des nouvelles de Cédric.

Chapitre 15 : Wamba échange sa place avec Cédric. Celui-ci en fuyant tombe sur Ulrique qui lui raconte ses malheurs et lui promet la victoire s’il suit le drapeau rouge. Front de Bœuf lui confie une mission. Il comprend qu’il a été berné quand il voit Wamba. Les outlaws sont bien dirigés par le chevalier Noir-Fainéant.

Chapitre 16 : Ivanhoé est soigné par Rebecca. Il sait qu’il est enfermé chez Front de Bœuf. Elle lui raconte l’attaque qu’il déplore car il ne peut pas y participer. Front de Bœuf est tombé, il y a peu de chances maintenant que les Normands gagnent. Ulrique achève Reginald par le feu et va le suivre dans la mort.

Chapitre 17 : Le chevalier Noir force de Bracy à se rendre. Il sauve Ivanhoé. Athelstane est blessé ou mort pour sauver Rebecca qu’il croyait être Lady Rowena. Tous sont sauvés ? Qu’en est-il d’Isaac ? Bois – Guilbert s’est enfui. Le château est tombé sous les flammes avec Ulrique qui chantait des chants de guerres saxons.

Chapitre 18 : Locksley fait la distribution du butin. L’ermite revient, sain et sauf, du château. Il a trouvé Isaac. Isaac doit fixer la rançon du prieur Aymer et vice-versa. Locksley fait office de médiateur dans le marché entre Isaac et Aymer pour récupérer Rebecca des mains de Bois – Guilbert.

Chapitre 19 : Jean est inquiet, ses hommes ne sont pas là. De Bracy revient, il leur apprend ce qui est arrivé. Il annonce le retour de richard (est-ce le chevalier Noir ?) Waldemar est prêt à l’arrêter. Jean se défie de tous, tout comme de Bracy ne lui fait pas confiance. Jean fait suivre de Bracy.

Chapitre 20 : Isaac prend le chemin de Templestowe pour sauver Rebecca. Il s’arrête chez son cousin. Lucas de Beaumanoir veut restaurer l’honneur du Temple en supprimant toute richesse. Il veut brûler Rebecca car elle a appris à soigner avec Miriam qui était considérée comme une sorcière. Isaac a beau supplié, il est mis à la porte.

Chapitre 21 : Jugement de Rebecca. Elle est condamnée pour sorcellerie mais la plupart des témoignages sont faux. Bois – Guilbert lui donne trois jours de sursis en proposant un combat. Higg, un homme qu’elle a guéri, se présente comme son messager, il trouve Isaac qui se met à la recherche de Wilfrid Ivanhoé comme Rebecca l’a demandé dans sa lettre.

Chapitre 22 : Bois – Guilbert vient voir Rebecca, il est prêt à tout abandonner si elle devient sa femme. Elle refuse. Elle compte sur Ivanhoé ou Richard. Malvoisin, grâce à « félon » et « déloyal » convainc Bois – Guilbert de paraître dans la lice.

Chapitre 23 : Richard prend la route avec Wamba. Ils se font attaquer par Waldemar. Locksley les défend. Richard dévoile son identité à tous.

Chapitre 24 : Richard dine avec Robin Hood. Il fait la morale à Ivanhoé qui ne l’a pas écouté. Ils arrivent à Coringsburg et au lieu d’y trouver la tristesse, ils y trouvent la débauche.

Chapitre 25 : Richard vient offrir ses condoléances à Cédric. Celui-ci pardonne son fils. Athelstane est vivant, il a été emprisonné par les moines qui voulaient hériter de lui. Il veut donner la main de Lady Rowena à Ivanhoé mais il a disparu après avoir parlé à un juif.

Chapitre 26 : Bois – Guilbert est une fois encore prêt à sauver Rebecca plutôt que son honneur. Elle refuse. Arrivée de Wilfrid Ivanhoé qui malgré son état combat Bois – Guilbert tombe avec lui et meurt sous l’intervention d’Ivanhoé.

Chapitre 27 : Richard s’oppose au grand maître des Temples. Il est à la fois clément et juste. Ivanhoé finit, avec l’accord de son père, par épouser Lady Rowena ce qui symbolise la paix entre Normands et Saxons. Rebecca vient voir Lady Rowena pour les remerciements et lui offrir de beaux présents. Ivanhoé meurt prématurément tout en étant un héros.

Publié dans 19e siècle

Partager cet article
Repost0

Pouchkine - La fille du capitaine (19e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

La fille du capitaine de Pouchkine

Personnages principaux

  • André Pétrovitch Griniov
  • Avdotia Vassilievna Iou
  • M Beaupré
  • Saviélitch
  • Le narrateur, Pierrot, Piotr Andréitch
  • Palachka
  • Akoulka
  • Ivanovitch Zourine
  • Pougatchov
  • André Karlovitch
  • Maximytch
  • Vassilissa Yègorovna
  • Ivan Polèjaïev
  • Simon Kouzov
  • Chvabrine, Alexis Ivanytch
  • Macha, Maria Ivanovna
  • Ivan Kouzmitch
  • Le père Guérassime
  • Akoulina Pamphilouna
  • Timofiéitch
  • Bièloborodov
  • Athanase Sokolov
  • Khlopoucha

Résumé par chapitres

Chapitre 1 : Autobiographie de Piotr Andréitch. Il parle de ses précepteurs, de son départ pour l’armée, de son « apprentissage militaire » à l’auberge et de son besoin d’émancipation face à son vieux précepteur. Il n’a pas encore de caractère fixe.

Chapitre 2 : Rencontre lors d’une tempête avec un guide. Il le remercie en lui donnant une touloupe de lièvre. Arrivée à Orenbourg puis départ pour une garnison où il va apprendre la discipline et la fermeté. Que veut dire « le tenir avec des gants de hérisson » ?

Chapitre 3 : Rencontre avec les habitants du « fort » et de Macha. Tous sont courageux sauf elle.

Chapitre 4 : Un duel est provoqué entre Chvabrine et le narrateur à cause d’un poème. Chvabrine veut se venger car maria aime bien le narrateur. A cause de Saviélitch, le narrateur reçoit un coup de pointe dans la poitrine côté droit.

Chapitre 5 : Après sa guérison, il avoue à Maria son amour et la demande en mariage. Celle-ci accepte mais la bénédiction tant attendue du père de Pietro ne vient pas. Il tombe dans la déprime et s’éloigne de la famille du commandant.

Chapitre 6 : Attaque de Pougatchov aux alentours. Préparation au combat. Macha va être envoyée à Orenbourg. Adieux des amoureux.

Chapitre 7 : L’assaut du fort est très vite gagné par Pougatchov. Celui-ci se fait passer pour l’Empereur. Le commandant est pendu. Le narrateur survit on ne sait vraiment pas pourquoi. La femme du commandant est assassinée. Macha n’est pas partie.

Chapitre 8 : Pietro s’inquiète pour Macha mais elle va bien. On sait pourquoi il a été sauvé : Pougatchov est le vagabond qui l’a aidé pendant la tempête. Après un entretien avec celui-ci, le narrateur est libre de partir.

Chapitre 9 : Macha est gravement malade. Saviélitch demande à Pougatchov le remboursement du pillage mais celui-ci refuse mais envoie tout de même un cheval et une pelisse. Pietro veut vite arriver à Orenbourg pour sortir Macha des griffes de Chvabrine devenu gouverneur du fort.

Chapitre 10 : Le siège d’Orenbourg est un supplice. Pierre reçoit une lettre de Macha le suppliant de l’aider. Chvabrine va la marier dans trois jours. Le commandant refuse de l’aider.

Chapitre 11 : Sortis du camp, ils se font arrêter par les rebelles. Pougatchov veut faire pendre Chvabrine. Il veut marier Pietro à Macha.

Chapitre 12 : Pougatchov sauve Macha et ne punit pas Chvabrine. Il donne un laisser-passer à Pietro pour tout le domaine. Départ définitif du fort. Pietro veut retourner dans son village.

Chapitre 13 : Arrivée au camp de Zourine à qui il raconte tout. Il reste pour servir avec lui alors qu’il a envoyé Macha et Saviélitch chez ses parents. Quand il peut enfin rentrer, il apprend qu’il est arrêté pour être jugé dans l’affaire Pougatchov.

Chapitre 14 : Macha sauve Pietro en allant tout avouer à l’Impératrice elle-même. Fin surprenant écrite par « l’éditeur »

Publié dans 19e siècle

Partager cet article
Repost0

Musset - On ne badine pas avec l'amour (19e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

On ne badine pas avec l’amour de Musset (in Les caprices de Marianne)

Personnages principaux

  • Le baron
  • Perdican
  • Maître Blazius
  • Maître Bridaine
  • Camille
  • Rosette
  • Dame Pluche

Résumé par actes

Acte 1 : Dame Pluche et maître Blazius annoncent tout deux le retour des jeunes gens au château. Une histoire d’amour dans l’air ? Le baron veut marier son fils et sa nièce. La première rencontre n’est pas un franc succès. Camille et Perdican ne s’entendent pas et cela désespère le baron. Perdican retrouve ses terres avec joie. Il rencontre Rosette, sœur de lait de Camille. Tout va de travers : les deux maîtres se font la guerre. Le baron voit son fils, avec une paysanne au bras, faire des ricochets.

Acte 2 : Perdican apprend qu’il devait se marier avec Camille mais celle-ci ne le veut pas. Elle demande à sa dame de donner un mot à son « fiancé ». Camille doit absolument partir le lendemain. Le curé est jaloux de gouverner et préfère quitter la table. Perdican fait la cour à Rosette qui sait ne pas être une grande dame. Maître Blazius annonce au baron qu’il a vu Camille engueuler Dame Pluche car elle n’avait pas donné une lettre. Il pense qu’elle entretient une correspondance secrète avec un paysan. Camille explique à Perdican pourquoi elle retourne au couvent. Deux points de vue sur l’amour s’affrontent alors.

Acte 3 : Perdican se demande si oui ou non il aime Camille. Perdican intercepte une lettre et se met en colère. Il va faire la cour à Rosette devant Camille pour la détromper. Scène de cour de Perdican à Rosette. Camille ne veut plus partir et elle a juré. Maître Bridaine annonce au baron que son fils veut épouser une paysanne. Camille fait faire des vœux à Perdican. Rosette s’est évanouie. Le Baron est choqué de ce mariage. Camille croit à une comédie mais Perdican est décidé. Cela la fait chavirer. Perdican et Camille s’avouent leur amour seulement Rosette l’entend et en meurt. Camille quitte Perdican.

Publié dans 19e siècle

Partager cet article
Repost0