Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mme de Lafayette - La princesse de Clèves (17e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

La princesse de Clèves de Madame de Lafayette

 

Personnages principaux

  • Diane de Poitiers, duchesse de Valentinois
  • Henri II, le roi
  • Marie Stuart, la reine dauphine
  • Le roi de Navarre
  • Le chevalier de Guise
  • Le prince de Condé
  • Le duc de Nevers
  • Le prince de Clèves
  • Le vidame de Chartres
  • Le duc de Nemours
  • Le duc de Guise
  • Le connétable de Montmorency
  • Madame, sœur du roi
  • Lignerolles
  • Mme de Chartres
  • Mlle de Chartres = Mme de Clèves
  • Le comte de Sancerre
  • Mme de Tournon
  • Chastelart
  • Mme de Mercoeur
  • Mme de Martigues

Résumé par parties

Partie 1 : Présentation de la cour. Arrivée de Mme de Chartres et de sa fille qui va devenir Mme de Clèves après de nombreuses difficultés à trouver un époux. Arrivée de M de Nemours qui trouble Mme de Clèves. La mère de celle-ci, avant de mourir, convainc sa fille de s’éloigner de m de Nemours pour rester fidèle à son époux.

Partir 2 : Mme de Clèves revoit M de Nemours et se rend compte qu’elle tient beaucoup à lui à cause de la lettre qui est en fait au vicomte de Chartres qui cache sa liaison à la reine qui se confie à lui. Histoire de la trahison de Mme de Tournon.

Partie 3 : Mme de Clèves avoue tout à son mari qui en est affligé mais ne lui en veut pas. M de Nemours, après les avoir espionnés, raconte cela au vicomte de Chartres qui a raconté cela au reste de la cour. Mme de Clèves en est affectée. Mariage de membres de la cour. Mme de Clèves a du mal à cacher le trouble qu’elle ressent vis-à-vis de M de Nemours. Lors du tournoi, le roi est mortellement blessé. Mme de Clèves, pour éviter M de Nemours, n’est pas dans l’antichambre lors de sa mort.

Partie 4 : M de Nemours a de plus en plus de mal à contrôler sa passion. Mort de M de Clèves à cause des jalousies. Mme de Clèves avoue son amour à M de Nemours mais lui explique qu’elle ne sera jamais à lui : elle a des devoirs envers son défunt mari. Elle s’isole du monde et cet isolement, après avoir donné beaucoup de mal à M de Nemours, atténue sa passion.

Publié dans 17e siècle

Partager cet article

Repost 0

Corneille - Le Cid (17e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Le Cid de Corneille

 

Personnages principaux

  • Don Fernand, roi de Castille
  • Dona Vuaque, infante
  • Don Diègue, père de Rodrigue
  • Don Gomès, comte de Gormas et père de Chimène
  • Don Rodrigue
  • Don Arias
  • Don Alonse
  • Don Sanche
  • Chimène
  • Léonor
  • Elvire

Résumé par actes

Acte 1 : Elvire annonce à Chimène que son père ne s’opposera pas à son choix d’époux : Rodrigue. Celle-ci est heureuse mais attend la fin de l’histoire avant de se réjouir. L’infante veut presser le mariage de Rodrigue et Chimène car elle aime Rodrigue mais tient à son rang. Léonor la félicite de son comportement. Le comte et Don Diègue se disputent à cause d’une faveur que le roi a fait à l’un et que l’autre pensait mériter. Don Diègue se plaint de ne pas avoir su se défendre, que son épée n’ait pas été une arme efficace face à ce soufflet. Don Diègue demande à son fils de le venger de l’offense sans tenir compte de l’amour qu’il porte à Chimène. Rodrigue ne sait que faire : choisir son père ou Chimène ? Il finit, après de longues hésitations, par choisir l’honneur de sa famille.

Acte 2 : Le Comte et Don Arias parlent de ce qui est arrivé. Le Comte ne craint rien même pas le roi. Don Arias lui conseille la prudence, sans succès. Rodrigue défit le Comte pour sauver l’honneur de son père. Celui-ci plaint sa jeunesse et croit avoir une victoire facile. L’infante rassure Chimène, elle est persuadée que l’offense sera vite oubliée grâce au roi et au mariage mais Chimène n’y croit pas : elle connaît les deux hommes. L’infante fait chercher Rodrigue et apprend qu’il est sorti avec le Comte. Chimène sort précipitamment. L’infante dit à Léonor qu’elle s’imagine au bras de Rodrigue si celui-ci gagne car le mariage avec Chimène sera impossible l’amour la travaille. Don Fernand veut punir le Comte pour son audace face à lui. Don Sanche tente de le défendre sans succès. Don Fernand demande de doubler les gardes, il faut se préparer à essuyer une attaque. Don Alonse annonce la mort du Comte à Don Fernand : celui-ci trouve la punition méritée même s’il vient de perdre un grand serviteur. Chimène demande justice à Don Fernand, elle veut la mort de Rodrigue pour sauver l’honneur de son père. Don Diègue défend son fils et propose sa vie en sacrifice. Don Fernand leur répond qu’il doit y réfléchir.

Acte 3 : Rodrigue se présente chez Chimène. Elvire lui ordonne de se cacher aux yeux de sa belle. Il attend, lui, la sentence de Chimène. Don Sanche propose son bras à Chimène afin de la venger. Celle-ci n’y viendra qu’en dernier recours si la justice ne la venge pas. Chimène dit à Elvire son amour pour Rodrigue et la peine qu’elle ressent à la poursuivre à cause de son devoir. Elle le fera punir et mourir et se tuera ensuite. Chimène dit à Rodrigue qu’elle doit le perdre par honneur mais qu’elle l’aime. Il veut qu’elle le tue elle-même, elle refuse. Elle li promet de le suivre dans la mort une fois la justice rendue. Don Diègue désespère, il ne trouve pas Rodrigue. Il a peur pour lui quand enfin il l’aperçoit. Discussion entre le père et son fils. L’un félicite, l’autre veut mourir. Le père envoie son fils au combat dans le but de reconquérir Chimène et Rodrigue.

Acte 4 : Elvire apprend à Chimène les succès de Rodrigue sur les Maures. Tout le peuple le loue. Chimène en est presque à oublier son devoir. L’infante vient voir Chimène pour la déconseiller de poursuivre Rodrigue maintenant qu’il est un héros mais que, pour le punir, elle doit lui enlever son amour. Chimène ne veut pas l’écouter. Don Fernand remercie Rodrigue et l’acquitte de son crime. Rodrigue raconte la bataille face aux Maures. Don Fernand demande à Rodrigue de sortir pour écouter Chimène. Il veut éprouver son amour. Chimène ne reconnaît pas son amour, elle veut sa vengeance. Le roi finit par accepter un combat : Rodrigue contre Don Sanche. Le vainqueur épousera Chimène.

Acte 5 : Rodrigue se présente à Chimène pour lui faire ses adieux. Elle ne comprend pas qu’il va mourir sans combattre pour la satisfaire. Elle lui demande de la sauver des mains de Don Sanche. Rodrigue se sent prêt à tout affronter. L’infante aime vraiment Rodrigue et regrette ses choix. Elle sait que même la mort du Comte n’a mis aucune haine entre les deux amants. Léonor apprend à l’infante les conditions du duel et explique toutes les chances de Rodrigue. Léonor sait que cela calmera le cœur de l’infante. Chimène explique à Elvire pourquoi ce duel et surtout l’issue ne lui conviennent pas : dans tous les cas, elle épousera l’assassin de quelqu’un qui lui est cher. Elle préfère quand même que Rodrigue gagne. Don Sanche apporte une épée à Chimène. Celle-ci, en colère et triste de la mort de Rodrigue, ne l’écoute pas car il est source de malheur. Chimène demande pitié au roi, elle ne veut pas de Don Sanche comme époux. Don Fernand lui apprend que Rodrigue a gagné et qu’elle ne doit pas cacher son amour, son père est vengé. Rodrigue va être son époux. Rodrigue ne veut pas forcer Chimène et lui offre sa tête. Elle refuse et demande juste du temps avant de l’épouser. Don Fernand accepte et envoie Rodrigue combattre les Maures afin d’être digne de Chimène.

Publié dans 17e siècle

Partager cet article

Repost 0

Corneille - L'illusion comique (17e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

L’illusion comique de Corneille

 

Personnages principaux

  • Alcandre
  • Pridamant
  • Dorante
  • Matamore
  • Clindor
  • Adraste
  • Géronte
  • Isabelle
  • Lyse
  • Le geôlier
  • Rosine
  • Eraste

Résumé par actes

Acte 1 : Dorante prévient Pridamant qu’Alcandre n’est pas tendre mais qu’il est meilleur dans son domaine. Pridamant  recherche son fils que, par une trop grande sévérité, il a banni. Alcandre accepte d’aider Pridamant, il lui dit que son fils est richement vêtu mais il doit quitter Dorante pour connaître la vérité. Alcandre prévient Pridamant que son fils a fait des choses pas forcément admirables pour en arriver là. Ils vont aller dans la grotte afin de voir l’histoire de Clindor plus en détail.

Acte 2 : Alcandre prévient Pridamant qu’en aucun cas il ne doit sortir de la grotte avant lui sous peine de mort. Matamore se vante d’être terrible et pourtant charmant. Clindor semble le flatter. Il a un rival et fait preuve de prudence. Adraste dit une nouvelle fois son amour à Isabelle qui la repousse toujours. Il lui parle de soins, elle de peines. Veut-il l’avoir de force ? Isabelle aime Matamore ? Celui-ci affirme avoir laissé des femmes pour elle. Elle a un peu de mal à y croire. Clindor est le témoin des exploits de Matamore. Une fois Matamore parti, Clindor fait sa cour à Isabelle qui répond à ses avances. Ils ne jouent donc qu’un mauvais tour à Matamore ? Adraste soupçonne Clindor. Il la trouve fourbe et lui demande de s’en aller avant qu’il ne décide de s’occuper de lui. Lyse dit à Adraste qu’Isabelle lui préfère Clindor. Il serait riche. Adraste veut utiliser le père d’Isabelle pour arriver à ses fins. Lyse va l’aider. Lyse fait cela par vengeance et jalousie car Clindor l’a repoussée. Pridamant craint la vengeance de Lyse mais Alcandre le rassure.

Acte 3 : Géronte et Isabelle se disputent car elle ne veut pas épouser Alcandre. Même s’il écoute ce qu’elle a à dire, il campe sur ses positions. Géronte se plaint des femmes qui ne font que contredire. Il veut chasser Matamore et Clindor ? Géronte demande à Matamore d’aller traîner sa gloire ailleurs, il n’aura pas Isabelle. Matamore n’apprécie pas mais Géronte le prévient qu’il se défendra. Matamore ne veut pas s’en prendre à Géronte car il a peur des effets sur son amour. Il envoie Clindor en messager. Clindor fait sa cour à Lyse. Il lui explique qu’il l’aime mais que pour femme, il lui faut la fortune mais il la prendrait volontiers comme maîtresse. Elle le repousse. Lyse cache sa colère mais en même temps elle trouve des excuses à Clindor. Elle laisse pourtant se refermer le piège afin d’assouvir sa haine. Matamore a peur de croiser des valets. Il aperçoit Clindor et Isabelle et va écouter ce qu’ils se disent. Isabelle et Clindor se croient à l’abri et parlent de leur amour. Celle-ci est prête à tout pour s’offrir à lui. Matamore les surprend. Cela n’inquiète pas Clindor. Matamore veut le punir mais Clindor fait preuve de courage ce qui impressionne Matamore. Il finit par lui laisser Isabelle. Matamore les prend sous sa protection ce qu’il pense infaillible. Adraste les surprend, Clindor le blesse mais il est fait prisonnier. Pridamant croit son fils mort et en est alarmé mais Alcandre le rassure encore.

Acte 4 : Isabelle plaint Clindor dont l’amour va lui apporter la mort. Elle se dit la seule coupable. Lyse se moque d’Isabelle qui se plaint car elle a sauvé Clindor en séduisant le geôlier. Isabelle, Clindor, Lyse et le geôlier vont s’enfuir. Lyse est heureuse de sauver l’être aimé et espère en tirer de la reconnaissance. Isabelle croise Matamore dans les couloirs. Celui-ci se cache depuis quatre jours et ne sert que pour voler à manger. Il n’a aucun courage ? Lyse reproche à Isabelle de ne toujours pas être prête. Elle s’excuse en disant avoir craint un scandale de Matamore. Le geôlier annonce que tout va bien. Il ne veut que Lyse comme récompense. Clindor se plaint de souffrir de son rival alors qu’il est mort. Il n’y a que son amour pour Isabelle qui l’empêche d’avoir peur. Il ne comprend pas pourquoi on lui ouvre sa prison. Le geôlier dit à Clindor qu’on lui fait une faveur : il va mourir de nuit et éviter la honte publique. Clindor retrouve Isabelle. Ils sont heureux. Le geôlier les presse à partir, ils ne sont pas en sécurité. Alcandre a donc rassuré Pridamant et lui dit qu’il va maintenant les montrer dans leur haute fortune.

Acte 5 : Pridamant trouve Isabelle jolie. Alcandre lui répète de ne pas sortir avant lui. Isabelle se plaint que Clindor lui soit infidèle avec une princesse voisine. Elle veut le surprendre. Lyse tente de l’en dissuader. Isabelle reproche son infidélité à Clindor qui ne nie pas mais se justifie en parlant d’une simple passion. Elle est prête à mourir pour lui mais ce courage le ramène près d’elle. Clindor quitte Rosine car il a trop d’amitié pour son époux. Elle refuse car elle est prête à tout supporter pour lui. Il campe sur ses positions. Eraste surprend Rosine et Clindor et les tue au nom du Prince Floriname. Isabelle va être conduite à lui. Pridamant veut se tuer mais Alcandre lui dévoile la vérité. Clindor est comédien. Pridamant en est d’abord choqué mais Alcandre lui fait accepter l’idée que le théâtre est maintenant acceptable voire reconnu et célébré.

Publié dans 17e siècle

Partager cet article

Repost 0

Calderon - La vie est un songe (17e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

La vie est un songe de Calderon

 

Personnages principaux

  • Basilio
  • Sigismond
  • Astolfo
  • Clotaldo
  • Clairon
  • Estrella
  • Rosaura

Résumé par journées

Journée 1 : Rosaura et Clairon se plaignent. Ils rencontrent Sigismond qui est encore plus malheureux qu’eux. Ils se font arrêter. Clotaldo est le père de Rosaura mais va quand même la livrer au roi : ils risquent la mort. Discussion entre le cousin et la cousine qui veulent chacun le trône. Le roi leur avoue que Sigismond est son fils et qu’il l’a enfermé parce qu’il avait peur des oracles mais il va quand même le mettre sur le trône. Elle amène les « prisonniers » qui sont libérés. Rosaura avoue qu’elle veut tuer Astolfo. Clotaldo tente de le dissuader.

Journée 2 : Sigismond est un tyran, le ciel avait raison. Astolfo reconnaît Rosaura. Dispute entre Estrella et Astolfo. Pourquoi dit-il que Rosaura va les perdre ? Sigismond est retourné à sa prison. Il parle en dormant et ses paroles font très mal au roi. Clotaldo fait croire à Sigismond que tout ce qu’il a vécu n’était qu’un rire. Clairon est emprisonné à cause de ce qu’il sait.

Journée 3 : Clairon se plaint. Le peuple vient libérer Sigismond pour l’avoir comme roi. C’est le seul vrai héritier. Il va essayer de faire le bien. Basilio va affronter son fils. Discussion entre Clotaldo et Rosaura. Elle demande de lui qu’il tue Astolfo pour venger son honneur. Celui hésite puis accepte de se perdre avec elle. Sigismond se met en route contre le roi. Rosaura raconte son histoire. Clotaldo est le père de Rosaura, elle va épouser Astolfo. Tout se finit bien : Sigismond est un bon prince.

Publié dans 17e siècle

Partager cet article

Repost 0

Rabelais - Gargantua (16e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Gargantua de Rabelais 

Personnages principaux

  • Grandgousier
  • Gargamelle
  • Gargantua
  • Le seigneur de Painensac
  • Le duc de Francrepas
  • Le comte de Mouillevent
  • Maître Thubal Holoferne
  • Maître Jobelin Bridé
  • Eudemon
  • Ponocrates
  • Maître Janotus de Bragmardo
  • Gymnaste
  • Frogier
  • Marquet
  • Picrochole
  • Toucquedillon
  • Frère Jean des Entommeures
  • Ulrich Gallet
  • Le capitaine Tripet
  • Tyravant

Résumé par chapitres

Chapitre 1 : De la généalogie et antiquité de Gargantua

Chapitre 2 : Les Franfreluches antidotées trouvées en un monument antique.

Chapitre 3 : Comment Gargantua fut onze mois porté au ventre de sa mère

Chapitre 4 : Comment Gargamelle, étant grosse de Gargantua, mangea grande quantité de tripes

Chapitre 5 : Les propos des bienheureux. Fameux proverbe : « L’appétit vient en mangeant, la soif s’en va en buvant. »

Chapitre 6 : Comment Gargantua naquit de façon bien étrange. Elle accouche car elle a trop mangé.

Chapitre 7 : Comment le nom fut imposé à Gargantua et comment il humait le piot. Première parole de Grandgousier : « Que grand tu as »

Chapitre 8 : Comment on vêtit Gargantua : blanc et bleu. Habillement et bijoux d’une très grande valeur

Chapitre 9 : Les couleurs et livrée de Gargantua. Sens des couleurs. Il donne un sens et s’indigne contre ceux qui n’auraient pas donner le même sens.

Chapitre 10 : De ce qu’est signifié par les couleurs blanc et bleu. Signification plus poussée du bleu (choses célestes) et du blanc (joie et plaisir)

Chapitre 11 : De l’adolescence de Gargantua. Education de Gargantua est bien partie. Les gouvernantes le caressent.

Chapitre 12 : Des chevaux factices de Gargantua

Chapitre 13 : Comment Grandgousier connut l’esprit merveilleux de Gargantua à l’invention d’un torchecul. Comment et avec quoi se torcher le cul ? Début de la poésie

Chapitre 14 : Comment Gargantua fut institué par un sophiste en lettres latines

Chapitre 15 : Comment Gargantua fut mis sous autres pédagogues. Départ pour Paris avec Ponocrates et Eudemon

Chapitre 16 : Comment Gargantua fut envoyé à Paris, et de l’énorme jument qui le porta et comment elle défit les mouches bovines de la Beauce. Origine du nom Beau « Je trouve beauce » (dixit Gargantua)

Chapitre 17 : Comment Gargantua paya sa bienvenue es Parisiens et comment il prit les grosses cloches de l’église Notre-Dame. Gargantua prend les cloches et un maître de l’université est désigné pour aller les chercher

Chapitre 18 : Comment Janotus de Bragmardo fut envoyé pour recouvrer de Gargantua les grosses cloches

Chapitre 19 : La harangue de maître Janotus de Bragmardo faite à Gargantua pour recouvrer les cloches. Beaucoup de formules latines

Chapitre 20 : Comment le sophiste emporta son drap et comment il eut procès contre les autres maîtres

Chapitre 21 : L’étude de Gargantua, selon la discipline de ses précepteurs sophistes. Journées et repas de Gargantua

Chapitre 22 : Les jeux de Gargantua. Longue liste d’activités faites par Gargantua

Chapitre 23 : Comment Gargantua fut institué par Ponocrates en telle discipline qu’il ne perdait heure du jour. Nouvelle journée plus savante.

Chapitre 24 : Comment Gargantua employait le temps quand l’air était pluvieux

Chapitre 25 : Comment fut mu entre les fouaciers de Lerné et ceux du pays de Gargantua le grand débat dont furent faite grosses guerres. Bagarre entre Marquet et Fragier qui semble close mais va provoquer la guerre.

Chapitre 26 : Comment les habitants de Lerné, par le commandement de Picrochole, leur roi, assaillirent au dépourvu les bergers de Gargantua

Chapitre 27 : Comment un moine de Seuillé sauve le clos de l’abbaye du sac des ennemis

Chapitre 28 : Comment Picrochole prit d’assaut la Roche Clermauld et le regret et difficulté que fit Grandgousier d’entreprendre la guerre. Grandgousier veut garder la paix mais il est lucide. Il écrit à Gargantua.

Chapitre 29 : La teneur des lettres que Grandgousier écrivait à Gargantua. Il veut gagner sans faire couler trop de sang

Chapitre 30 : Comment Ulrich Gallet fut envoyé aux devants de Picrochole

Chapitre 31 : La harangue faite par Gallet par Picrochole

Chapitre 32 : Comment Grandgousier, pour acheter la paix, fit rendre les fouaces. Picrochole accepte mais se prépare tout de même à la guerre ce que les conseillers ont compris.

Chapitre 33 : Comment certains gouvernements de Picrochole, par conseil précipité, le mirent au dernier péril.  Plan de conquête mondiale. Seul un général est lucide mais Picrochole ne l’écoute pas.

Chapitre 34 : Comment Gargantua laissa la ville de Paris pour secourir son pays et comment Gymnaste rencontra les ennemis 

Chapitre 35 : Comment Gymnaste souplement tua le capitaine Tripet et autres gens de Picrochole

Chapitre 36 : Comment Gargantua démolit le château du Gué de Vedel, et comment ils passèrent le gué.

Chapitre 37 : Comment Gargantua, se peignant, fit tomber de ses cheveux les boulets d’artillerie.

Chapitre 38 : Comment Gargantua mangea en salade six pèlerins

Chapitre 39 : Comment le moine fut festoyé par Gargantua et des beaux propos qu’il tient en soupant.

Chapitre 40 : Pourquoi les moines sont refuyz du monde, et pourquoi les uns ont le nez plus grand que les autres

Chapitre 41 : Comment le moine fit dormir Gargantua et de ses heures et bréviaire

Chapitre 42 : Comment le moine donne courage à ses compagnons et comment il pendit à un arbre. C’est Gymnaste qui décroche Jean de l’arbre où il est pendu.

Chapitre 43 : Comment l’escarmouche de Picrochole fut rencontrée par Gargantua, et comment le moine tua le capitaine Tyravant, et puis fut prisonnier entre les ennemis

Chapitre 44 : Comment le moine se défit de ses gardes et comment l’escarmouche de Picrochole fut défaite

Chapitre 45 : Comment le moine amena les pèlerins et les bonnes paroles que leur dit Grandgousier. Gargantua et les pèlerins parlent de leurs familles. Il leur offre ce qu’il faut pour le retour.

Chapitre 46 : Comment Gargantua traite humainement Toucquedillon prisonnier

Chapitre 47 : Comment Grandgousier manda quérir ses légions, et comment Toucquedillon tua Hastiveau, puis fut tué par le commandement de Picrochole. Gigantisme très présent dans ce chapitre.

Chapitre 48 : Comment Gargantua assaillit Picrochole dedans la Roche Clernaud et défit l’armée dudit Picrochole.

Chapitre 49 : Comment Picrochole fuyant fut surpris de mauvaises fortunes et ce que fit Gargantua après la bataille

Chapitre 50 : La harangue que fit Gargantua es vaincus. Conditions de Gargantua. Il pardonne à tous sauf aux mauvais conseillers qu’il veut qu’on lui livre.

Chapitre 51 : Comment les vainqueurs Gargantuistes furent récompensés après la table

Chapitre 52 : Comment Gargantua fit bâtir pour le moine l’abbaye de Thélème

Chapitre 53 : Comment fut bâtie et dotée l’abbaye des Thélémites

Chapitre 54 : Inscription mise sur la grande porte de Thélème

Chapitre 55 : Comment était le manoir des Thélémites

Chapitre 56 : Comment étaient vêtus les religieux et religieuses de Thélème.

Chapitre 57 : Comment étaient réglés les Thélémites à leur manière de vivre

Chapitre 58 : Enigme en prophétie

 

Publié dans 16e siècle

Partager cet article

Repost 0

<< < 100 110 120 121 122 123