Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Dominique Lebel - Auteur de Elle s'appelait Sonia Verjik et de Monstres

Publié le par litteratureetfrancais

 

        Présentez-vous en quelques mots.

        J’ai 62 ans (quelle horreur, déjà !), on me dit légère et optimiste. Je suis professeur de Français (comme vous, je crois). Je viens d’arrêter et j’ai adoré mon métier.

        Parlez-nous de votre dernier ouvrage.

        « Monstres » est un recueil de 7 nouvelles, mettant en scène des personnages objectivement monstrueux, mais plutôt plus attendrissants que leur entourage, pour certains. Ou réellement monstrueux, en dépit de la compassion qui les entoure.

        Depuis quand écrivez-vous ?

        Depuis très longtemps, mais je m’applique depuis quatre ans.

        Que vous apporte l’écriture ?

        Elle me tue le temps, au sens baudelairien du terme !

        Dans quelle condition écrivez-vous ?

        J’écris par fragments, quelques lignes, puis quelques autres. J’écris dans mon tout petit bureau, que mon mari appelle « mon pigeonnier ».

        Quelle est votre source d’inspiration ?

        Tous les auteurs qui ont un style « tendu », j’aime bien quand on tire sur l’élastique. Donc, Racine, Camus, Françoise Sagan, Malraux, Philippe Djan.

        Avez-vous d’autres projets d’écriture ?

        Je travaille sur un nouveau roman : l’histoire d’une veuve noire.

        On dit souvent que l’auteur « fait passer un message » : est-ce le cas pour vous ? Si oui quel est ce message ?

        Les seules personnes fréquentables sont les êtres excessifs.

        Si vous deviez changer quelque chose dans votre carrière d’écrivain, ce serait quoi ?

        J’aurais commencé plus tôt !

        Comment s’est fait le choix de votre maison d’édition ?

        Par hasard, en me promenant sur Internet. Et je ne regrette pas ce hasard-là !

 

Quelques questions sur vous et la lecture

        Qui vous a fait aimer la lecture/ l’écriture ?

        C’est une prof de français qui m’a fait lire, très tard d’ailleurs (en terminale). Après, je n’ai plus arrêté. Pour l’écriture, je pense que c’était en moi et que je n’ai eu besoin de personne.

        Quel est votre auteur préféré en dehors de vous-même bien sûr ! ?

        Je ne suis pas du tout mon auteur préféré, j’ai lu tellement de belles choses que je serais plutôt du genre complexée dans ce domaine. Mon auteur préféré, c’est Camus. C’est mon deuxième papa.

        Quel type de lecteur êtes-vous ?

        Boulimique, surtout depuis que mes filles m’ont offert une liseuse.

        Qu’aimez-vous lire ?

        Uniquement des romans. Et des biographies écrites par de vrais biographes (Emmanuel Carrère, Henry Troyat, Stefan Zweig)

 

Quelques questions sur les blogs et tout le reste …

        Que pensez-vous des blogs littéraires ?

        Désolée, je n’en connais pas beaucoup et je préférais les belles émissions littéraires à la télé (question de génération sans doute)

        Que pensez-vous de mon blog en particulier et quel est pour vous l’intérêt de répondre à ce petit questionnaire ?

        Je n’ai pas trop aimé l’intitulé de votre blog au départ (à cause de mon métier, sûrement) mais je le trouve intéressant car très varié. Et je le trouverai évidemment beaucoup plus intéressant si un jour vous faites un article sur l’un de mes livres ! je suppose que vos élèves viennent vous rendre visite, c’est une chose que j’aurais faite volontiers, si ça avait existé avant.

        Comment gérez-vous les critiques des lecteurs de blogs qui ne sont pas des spécialistes ? (critique positive et négative) ?

        Toute critique me fait plaisir, le but c’est quand même avant tout d’être lu !

        Si vous deviez remercier un professeur que vous avez eu : ce serait qui et pourquoi ?

        Ecoutez, c’est vieux et je ne sais plus son nom mais c’est cette dame que j’ai eue en terminale, elle ressemblait à Pauline Carton. Elle n’avait l’air de rien mais quand elle parlait de Nerval, elle avait le feu !

        Pensez-vous que les jeunes ne sont plus capables d’apprécier la lecture ? Quels remèdes proposeriez-vous ?

        Les jeunes lisent des romans énormes ! mais ce ne sont pas ceux que nous lisons nous, en général. Le remède, je ne l’ai pas trouvé. Enfin si, leur montrer notre propre passion.

        Que pensez-vous du boom des éditions numériques ?

        C’est l’avenir sûrement, mais je trouve qu’on y trouve un peu n’importe quoi, beaucoup de livres en tout cas qui sont mal écrits. Avant on différenciait la littérature et les livres de gare (j’aime bien aussi de temps en temps les livres de gare) mais maintenant il n’y a plus de distinction et c’est dommage.

        Quels conseils donneriez-vous aux jeunes écrivains ?

        Ne pensez pas à votre classement sur Amazon, à vos ventes, aux critiques qui vous attendent. Appliquez-vous à n’écrire que ce qui vous donne envie d’écrire. Et arrangez vos textes jusqu’à ce qu’ils vous plaisent vraiment, à la virgule prés –parce que d’ailleurs, le plus important c’est le rythme.

 

La parole est à vous : Une dernière phrase ? pensée ? critique ?

Vous vous appelez Emmanuelle, je crois ? C’est le prénom de mon personnage, dans le roman que je viens de finir.

Publié dans Les auteurs

Partager cet article

Repost 0

Kathy Dorl - Auteur de Ce que femme veut... et de Fifty-Fifty et toujours un grain de folie

Publié le par litteratureetfrancais

Quelques questions sur vous et l’écriture

  1. Présentez-vous en quelques mots.

Kathy Dorl, 1m70, bélier ascendant verseau 

  1. Parlez-nous de votre dernier ouvrage.

« Fifty-Fifty et toujours un grain de folie » est mon dernier roman. C’est la suite de « Ce que femme veut… ». Les aventures d’une bande d’amis face à nos vies mouvementées de nos jours.

  1. Depuis quand écrivez-vous ?

Si on ne compte pas mes cahiers d’essais de maternelle, je dirai 4 ans 

  1. Que vous apporte l’écriture ?

L’évasion !

  1. Dans quelle condition écrivez-vous ?

Assise en tailleur sur mon lit, avec toutes mes notes éparpillées. Je sais, ce n’est pas bon pour le dos 

  1. Quelle est votre source d’inspiration ?

Les gens, mes amis, toutes les situations cocasses ou amusantes. Les évènements tristes aussi.

  1. Etes-vous écrivain à part entière ou exercez-vous une profession à coté ? si oui laquelle ? Que vous apporte-t-elle par rapport à votre travail d’écrivain ?

Je viens du marketing donc la promo, après la sortie d’un livre, ne me fait pas peur.

  1. Avez-vous d’autres projets d’écriture ?

Un nouveau roman est prévu pour le tout début 2015 aux Editions Hélène Jacob et je suis en pleine écriture du 3ème et dernier volet de la saga de la bande d’amis de Ce que femme et Fifty.

  1. On dit souvent que l’auteur « fait passer un message » : est-ce le cas pour vous ? Si oui quel est ce message ?

Pas de message mais de la bonne humeur, du sourire !

  1. Si vous deviez changer quelque chose dans votre carrière d’écrivain, ce serait quoi ?

Mon stylo fétiche… Il va rendre l’âme bientôt.

  1. Comment s’est fait le choix de votre maison d’édition ?

J’ai tout de suite aimé l’accessibilité, la gentillesse et le professionnalisme de l’équipe des Editions Hélène Jacob. Je marche au feeling !

 

Quelques questions sur vous et la lecture

  1. Qui vous a fait aimer la lecture/ l’écriture ?

L’énorme collection bibliothèque rose et verte de mes grandes sœurs 

  1. Quel est votre auteur préféré en dehors de vous-même bien sûr ! ?

Stephen King mais surtout Dennis Lehane

  1. Quel type de lecteur êtes-vous ?

Compulsif !

  1. Qu’aimez-vous lire ?

Polars, thrillers, SF sont mes genres préférés

 

Quelques questions sur les blogs et tout le reste …

  1. Que pensez-vous des blogs littéraires ?

Incontournables pour découvrir de nouveaux auteurs, de nouveaux ouvrages.

  1. Que pensez-vous de mon blog en particulier et quel est pour vous l’intérêt de répondre à ce petit questionnaire ?

Un blog très agréable à parcourir. J’aime l’exercice de ce questionnaire, et pour me présenter bien sûr.

  1. Comment gérez-vous les critiques des lecteurs de blogs qui ne sont pas des spécialistes ? (critique positive et négative) ?

Les bonnes j’envoie des bisous baveux. Les mauvaises, j’en ai pas eu tant que cela à ce jour (je touche du bois !)

  1. Si vous deviez remercier un professeur que vous avez eu : ce serait qui et pourquoi ?

Mon prof de maths en Terminale, 14 au Bac alors que je détestais cette matière. Y’a de quoi lui apporter des offrandes 

Publié dans Les auteurs

Partager cet article

Repost 0

Pascale Madeleine - Auteur de Petits accidents de la vie

Publié le par litteratureetfrancais


  1. Présentez-vous en quelques mots.

Je suis auteure. J’ai aussi été enseignante auprès de jeunes en difficulté. Mais c’était avant. Maintenant ? Je m’occupe d’une association qui vient en aide aux sans-abri…

2.      Parlez-nous de votre dernier ouvrage.

C’est un roman, qui n’est pas encore terminé qui évoque une rébellion de sans-abris… Mais chuuuut !  

3.      Que vous apporte l’écriture ?

Une fenêtre sur l’ailleurs, l’opportunité de sublimer la réalité

4.      Dans quelle condition écrivez-vous ?

Le matin, idéalement dans le silence le plus absolu…

5.      Quelle est votre source d’inspiration ?

Je puise son inspiration dans les souffrances, dans les accidents de la vie, ceux des autres, surtout. Je suis une éponge. En quelque sorte.

6.      Etes-vous écrivain à part entière ou exercez-vous une profession à coté ? si oui laquelle ? Que vous apporte-t-elle par rapport à votre travail d’écrivain ?

         Hormis mes tâches qui incombent à l’association que j’ai créée, j’écris, et je lis… Beaucoup !

7.      Avez-vous d’autres projets d’écriture ?

         Oui, j’en ai toujours plusieurs.

8.      On dit souvent que l’auteur « fait passer un message » : est-ce le cas pour vous ? Si oui quel est ce message ?

J’ai envie en tout cas, que mes livres suscite un intérêt et un questionnement.

Quelques questions sur vous et la lecture

        

1.      Quel est votre auteur préféré en dehors de vous-même bien sûr ! ?

         Rires. Je ne peux pas en choisir un seul. Je citerai Harrisson, Vian, Yves Bichet, Sylvain Tesson…

2.      Quel type de lecteur êtes-vous ?

Boulimique

5. Que pensez-vous des blogs littéraires ?

     J’aime bien les visiter de temps à autres (même si j’avoue avoir peu de temps pour cela) on y fait parfois de très jolies découvertes.

6. Que pensez-vous de mon blog en particulier et quel est pour vous l’intérêt de répondre à ce petit questionnaire ?

     Je le trouve accueillant et dynamique.  

8. Si vous deviez remercier un professeur que vous avez eu : ce serait qui et pourquoi ?

     Une prof de français que j’ai eue au collège,  et qui, pourtant était très controversée, car elle sortait des sentiers battus… De la norme quoi !

10. Que pensez-vous du boom des éditions numériques ?

Je crois que c’est un formidable outil pour les auteurs de se faire connaître, et pour les lecteurs de découvrir des auteurs qu’ils n’auraient pas découverts. 

 

Publié dans Les auteurs

Partager cet article

Repost 0

Natacha et Audrey Ajasse - Auteurs de Croc-Odile

Publié le par litteratureetfrancais

  1. Présentez-vous en quelques mots.

Nous sommes deux sœurs jumelles (Audrey et Natacha Ajasse) qui écrivons ensemble des romans jeunesse.

  1. Parlez-nous de votre dernier ouvrage.

Nous n’avons publié qu’un seul roman pour le moment, il s’agit de Croc-Odile, aux éditions Hélène Jacob. Ce roman parle d’une classe de lycéens qui part en voyage scolaire et du harcèlement de l’une des adolescentes, Marie-Odile, par ses camarades. Nous avons écrit ce roman en donnant la parole aux différents personnages.

  1. Depuis quand écrivez-vous ?

Nous écrivons depuis l’enfance, c’est notre mère qui nous a donné le goût de la lecture puis de l’écriture. Mais ce n’est qu’à l’adolescence que nous avons commencé à vouloir écrire ensemble. Au départ, ça a été assez houleux, mais avec de la patience et du temps, nous avons fini par y arriver.

  1. Que vous apporte l’écriture ?

L’écriture nous permet de raconter des histoires, ce qui nous apporte une sorte d’apaisement. Cela nous apporte aussi un grand plaisir, nous adorons jouer avec les personnages, les situations et les points de vue. 

  1. Dans quelle condition écrivez-vous ?

Jamais en musique. Nous préférons nous isoler au calme et taper le texte directement sur l’ordinateur. Nous avons besoin d’un environnement calme pour écrire.

  1. Quelle est votre source d’inspiration ?

Nous en avons plusieurs. Pour Croc-Odile, l’inspiration vient de souvenirs, de choses qu’on a vues, de lectures aussi.

  1. Etes-vous écrivain à part entière ou exercez-vous une profession à coté ? si oui laquelle ? Que vous apporte-t-elle par rapport à votre travail d’écrivain ?

Je (Natacha) suis professeur de français, et je (Audrey) suis adjoint d’animation. Nos professions nous apportent surtout un salaire stable mais aussi une insertion dans la vie active qui nous permet de renouveler notre inspiration. 

  1. Avez-vous d’autres projets d’écriture ?

Oui, plusieurs ! Nous allons bientôt (cet automne) publier une nouvelle : « Un beau jour l’avenir s’appelle le passé » dans un recueil aux Editions Hélène Jacob. Ce recueil qui regroupe une vingtaine d’auteurs, s’articule autour du thème passionnant du voisinage.

Nous avons également commencé à écrire notre deuxième roman, Mascarade, qui est la suite de Croc-Odile. Un troisième volet est prévu pour clore cette trilogie.

  1. On dit souvent que l’auteur « fait passer un message » : est-ce le cas pour vous ? Si oui quel est ce message ?

Oui et non. Dans Croc-Odile, plusieurs messages s’imbriquent. Nous dénonçons le harcèlement, sous quelque forme que ce soit, mais nous voulons aussi montrer qu’il n’y a pas UNE vérité mais différents points de vue, et c’est ensuite au lecteur de faire le tri dans ce qui est recevable et dans ce qui ne l’est pas. Notre but est avant tout de montrer une situation dans son ensemble, sous tous les angles. Le message est sans doute aussi que face à une situation donnée, chacun est responsable de ses actes.

  1. Si vous deviez changer quelque chose dans votre carrière d’écrivain, ce serait quoi ?

Si c’était à refaire, nous referions la même chose, notre carrière n’est pas étendue, mais nous sommes vraiment ravies d’avoir parcouru ce chemin ensemble.

  1. Comment s’est fait le choix de votre maison d’édition ?

Je (Audrey) connais Mélissa Restous, l’auteur de Dix Avril, qui nous a parlé des Editions Hélène Jacob lorsque son roman a été publié chez eux. J’ai lu et beaucoup aimé ce roman, c’est pourquoi nous leur avons envoyé notre manuscrit.

 

Quelques questions sur vous et la lecture

  1. Qui vous a fait aimer la lecture/ l’écriture ?

Notre mère. Elle nous lisait des histoires et nous avons toujours eu beaucoup de livres à la maison.

  1. Quel est votre auteur préféré en dehors de vous-même bien sûr ! ?

Audrey: Stephen King, Joe Hill, Jane Austen, J.K. Rowling

Natacha: Jean Giono

  1. Quel type de lecteur êtes-vous ?

Dévoreur compulsif !

  1. Qu’aimez-vous lire ?

De tout, du classique, des contes, des romans jeunesse, des thriller,  …

 

Quelques questions sur les blogs et tout le reste …

  1. Que pensez-vous des blogs littéraires ?

Les blogs sont des outils de communication qui permettent de découvrir pas mal de choses et donner des pistes pour des lectures qu’on n’aurait pas envisagées.

  1. Que pensez-vous de mon blog en particulier et quel est pour vous l’intérêt de répondre à ce petit questionnaire ?

C’est un blog très agréable qui donne envie de lire !! Nous avons répondu à ce questionnaire pour nous faire connaître et aussi parce que l’exercice est intéressant, même pour nous, nous poser des questions sur pourquoi on fait les choses de cette façon, ça permet d’avancer un peu.

  1. Comment gérez-vous les critiques des lecteurs de blogs qui ne sont pas des spécialistes ? (critique positive et négative) ?

Nous prenons les choses comme elles viennent, bien sûr, il est plus agréable de recevoir des compliments, mais nous lisons chaque avis avec intérêt, même si nous ne sommes pas d’accord ou si la critique est mauvaise. Nous partons du principe que tout avis (non insultant) est un barreau d’échelle pour progresser.

  1. Si vous deviez remercier un professeur que vous avez eu : ce serait qui et pourquoi ?

Audrey : ce serait une institutrice que j’ai eue à l’école élémentaire, en CM1, Mme Poinloup (j’espère que je n’écorche pas trop l’orthographe de son nom) parce qu’elle a su nous faire découvrir des romans de jeunesse originaux et parce qu’elle avait compris qu’un enfant qui lit sera un adulte qui pense.

Natacha : ce serait mon professeur d’allemand de terminale, parce que c’était une excellente prof d’allemand et un être humain formidable.

 

  1. Pensez-vous que les jeunes ne sont plus capables d’apprécier la lecture ? Quels remèdes proposeriez-vous ?

Les jeunes lisent, je pense juste qu’ils ne lisent plus de la même manière, ce qui n’est d’ailleurs pas un reproche du tout. Nous pensons que les cartes de bibliothèque devraient être gratuites pour les mineurs et que les fonds jeunesse devraient être plus développés dans les bibliothèques municipales.

 

  1. Que pensez-vous du boom des éditions numériques ?

C’est une grande chance pour de petits auteurs comme nous car cela nous permet d’être lues à plus petit prix. Je (Audrey) possède d’ailleurs une liseuse qui ne me quitte jamais.

 

  1. Quels conseils donneriez-vous aux jeunes écrivains ?

Surtout, nous ne donnerions aucun conseil car nous pensons qu’il n’y a pas qu’une seule clef d’entrée dans l’écriture et que chacun trouve les siennes en écrivant. Cependant, le livre Ecriture, mémoires d’un métier de Stephen King, donne des pistes intéressantes.

 

Publié dans Les auteurs

Partager cet article

Repost 0

Questionnaire modèle pour les auteurs qui souhaitent y répondre !

Publié le par litteratureetfrancais

Le questionnaire des auteurs

 

Pour tous les auteurs qui passent sur ce blog, ceux qui veulent être connus, reconnus ou tout simplement répondre à ces questions… N’hésitez pas ! Choisissez-en au moins 15 et renvoyez moi un mail à l’adresse suivante : manu050287@hotmail.com.

 

Quelques questions sur vous et l’écriture

  1. Présentez-vous en quelques mots.
  2. Parlez-nous de votre dernier ouvrage.
  3. Depuis quand écrivez-vous ?
  4. Que vous apporte l’écriture ?
  5. Dans quelle condition écrivez-vous ?
  6. Quelle est votre source d’inspiration ?
  7. Etes-vous écrivain à part entière ou exercez-vous une profession à coté ? si oui laquelle ? Que vous apporte-t-elle par rapport à votre travail d’écrivain ?
  8. Avez-vous d’autres projets d’écriture ?
  9. On dit souvent que l’auteur « fait passer un message » : est-ce le cas pour vous ? Si oui quel est ce message ?
  10. Si vous deviez changer quelque chose dans votre carrière d’écrivain, ce serait quoi ?
  11. Comment s’est fait le choix de votre maison d’édition ?

 

Quelques questions sur vous et la lecture

  1. Qui vous a fait aimer la lecture/ l’écriture ?
  2. Quel est votre auteur préféré en dehors de vous-même bien sûr ! ?
  3. Quel type de lecteur êtes-vous ?
  4. Qu’aimez-vous lire ?

 

Quelques questions sur les blogs et tout le reste …

  1. Que pensez-vous des blogs littéraires ?
  2. Que pensez-vous de mon blog en particulier et quel est pour vous l’intérêt de répondre à ce petit questionnaire ?
  3. Comment gérez-vous les critiques des lecteurs de blogs qui ne sont pas des spécialistes ? (critique positive et négative) ?
  4. Si vous deviez remercier un professeur que vous avez eu : ce serait qui et pourquoi ?
  5. Pensez-vous que les jeunes ne sont plus capables d’apprécier la lecture ? Quels remèdes proposeriez-vous ?
  6. Que pensez-vous du boom des éditions numériques ?
  7. Quels conseils donneriez-vous aux jeunes écrivains ?

 

La parole est à vous : Une dernière phrase ? pensée ? critique ?

 

 

Publié dans Les auteurs

Partager cet article

Repost 0

Anonyme - Les Pépites du bac (Avis)

Publié le par litteratureetfrancais

Les pépites du bac - Anonyme

 

Beaucoup d'entre nous sommes passés par là : le stress, les lapsus, les erreurs mais celles présentées dans ce petit ouvrage sont de réelles pépites...

Tout le monde connait les perles du bac et bien on garde le même système et on les réunit dans un livre !!

Vous souhaitez passer un bon moment? Rire à gorge déployée? Vous moquer gentiment ? Ouvrez, lisez, riez et refermez !!

Quelques exemples qui m'ont marquée : 

- "L'Odyssée est l'histoire du long voyage qu'a fait Ulysse qui ne supportait plus de voir sa femme Pénélope tricoter."

- "Un cercle est une droite en forme de rond."

- "On a une relation platonique avce une personne de l'autre sexe ou du même sexe quand on ne fait que des trucs classiques au lit."

-" Je terminerai ma copie par une note optimiste : comme dit mon père s'il n'y a plus d'eau on boira du vin"

 

Bonne lecture ! 

Publié dans Humour

Partager cet article

Repost 0

Dumas/Moissard - Conte à rebours (21e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Conte à rebours de P. Dumas et B. Moissard

In Contes à l’envers

Personnages principaux

  • François Luné
  • Le roi Livarot IX
  • La reine aubergine
  • Le professeur du Tirand, médecin
  • La princesse Chouette
  • Le prince Vociféro

Résumé

            François Luné a un énorme problème : il marche à reculons et personne ne peut rien pour lui. Il ne peut même pas envisager de se marier. L’avenir de François est très sombre. Présentation du roi et de la reine de Boursoulavie occidentale. Le roi et la reine ont une petite fille. Celle-ci se met à marcher à reculons ce qui fait souffler un vent de panique sur le pays. Le médecin qui avait diagnostiqué une maladie incurable à François fait de même avec Chouette. Ses parents sont désespérés. Le roi fait tout pour aider sa fille, sans succès et on commence à craindre pour la santé de la famille royale. Un an plus tard, pour aider sa fille, il fait passer une loi : tout le monde marchera à reculons sous peine d’être pendu. Il y a beaucoup de contrevenants et cela paralyse le pays. L’ambiance au château est exécrable. Voyant François marcher, le roi s’emballe, il fait pendre son premier ministre et offre le poste à François ainsi que la main de sa fille. François épouse la petite Chouette âgée de 2ans. Après le mariage, on fait à nouveau la fête au château. 15 ans plus tard, à la mort du roi, François monte sur le trône. Tout le monde l’aime. Chouette donne naisse à un fils : Vociféro. Tout le monde attend de savoir dans quel sens il va marcher. Le petit Vociféro défie toute attente, il a marché sur les mains ! Prenant exemple sur son prédécesseur, le roi fait passer une nouvelle loi : les habitantes doivent marcher sur les mains.

Publié dans 21e siècle

Partager cet article

Repost 0

Dumas/Moissard - Le Don de la fée Mirobola (21e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

Le Don de la fée Mirobola de P. Dumas et B. Moissard

In Contes à l’envers

Personnages principaux

  • La fée Mirobola
  • M Crocheux : l’oncle
  • Jean-François : le neveu

Résumé

            On nous explique que les fées existent encore mais qu’elles se font discrètes car plus personne ne s’intéresse à elle. Présentation de la fée Mirobola. Son voisin, M Crocheux, est un tortionnaire surtout pour son neveu qu’il maltraite. Jean-François est envoyé par son oncle au tabac. A son retour, il croise Mme Mirobola. Jean-François finit par se laisser persuader de raconter ses soucis. Mme Mirobola, choquée, lui offre un Don : quand il pleurera, il recevra des bonbons. Elle change d’avis : chaque larme sera une pièce de 50 centimes. M Crocheux punit son neveu pour avoir tardé et oublié les cigarettes. Il le frappe. Dès les premières larmes, les pièces volent. M Crocheux ramasse et garde tout l’argent et il part se coucher, songeur. L’oncle de Jean-François le bat afin de le faire pleurer et de récupérer l’argent. Au petit matin, Jean-François se rend chez la fée Mirobola. Celle-ci modifie à nouveau le Don qu’elle ne peut pas retirer. M Crocheux, lorsqu’il bat à nouveau son oncle, est déçu de voir des cigarettes au lieu de la monnaie à laquelle il s’attendait. A force de fumer, M Crocheux est tombé malade. En voyant son oncle tombé, Jean-François ne peut s’empêcher de rire et un billet de 100 francs sort de sa bouche. M Crocheux change du tout au tout et devient joyeux en même temps que riche. M Crocheux a demandé Mme Mirobola en mariage, elle a accepté t le petit Jean-François est toujours heureux.

Publié dans 21e siècle

Partager cet article

Repost 0

Dumas/Moissard - La belle au bois bruyant (21e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

La Belle au doigt bruyant de P. Dumas et B. Moissard

In Contes à l’envers

Personnages principaux

  • Clément, un prince charmant
  • Louise
  • Les parents de Louise

Résumé

            Clément est un jeune prince qui cherche un palais abandonné. Il cherche désespérément château et princesse sans succès. Non loin, on célèbre le baptême d’une petite-fille, Louise. La tante Elisabeth, qui n’était pas invitée, lance un sort sur la petite. Pour rassurer les parents, l’un des cousins jettent un contre sort. Louise grandit dans le bonheur et devient un modèle pour tous ceux qui l’entourent. Le malheur finit par arriver : elle se pique à une aiguille mais c’est le sort de son cousin qui prend le dessus. Elle se met à danser sans arrêt. Son père décide de ne pas aller travailler quand il voit que tout le monde danse dans la rue. La rue est mise en quarantaine. Clément veut faire preuve de sa bravoure surtout qu’il est prévu de détruire la rue. Il réussit à s’infiltrer jusqu’à Louise et lors d’une valse qu’il entreprend avec elle, il l’embrasse. C’est la fin du cauchemar.

Publié dans 21e siècle

Partager cet article

Repost 0

Dumas/Moissard - La belle histoire de Blanche-Neige (21e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

La Belle histoire de Blanche-Neige de P. Dumas et B. Moissard

In Contes à l’envers

 

Personnages principaux

  • Blanche-Neige
  • La présidente de la République
  • M Catherine Lecoeur, le « bon à tout faire »

Résumé

            L’histoire se passe dans un pays dirigé par les femmes. La présidente de la République souhaite être la plus intelligente ce qui est le cas jusqu’à l’arrivée de Blanche-Neige. Elle demande à un homme à tout faire, M Catherine Lecoeur, de tuer Blanche-Neige. M Lecoeur se laisse attendrir par celle-ci et lui conseille de fuir. Il est content de sa décision surtout qu’il ne reçoit pas la récompense espérée. Blanche-Neige trouve refuge dans une chaumière qui semble abandonnée. Les habitants de la chaumière, des hors-la-loi, craignent d’abord Blanche-Neige puis tombent sous son charme. Elle devient le chef des brigands de la forêt. La présidente apprend la vérité et, après avoir tué M Lecoeur, se rend déguisée en bucheronne près de la chaumière et offre une pomme à Blanche-Neige. Celle-ci est empoisonnée, Blanche-neige tombe dans un profond sommeil. La tristesse des rebelles déclenchent une guerre civile. Tous les hommes les rejoignent. Ceux-ci gagnent la guerre, la présidente s’est enfuie. Un homme a embrassé Blanche-Neige et celle-ci s’est réveillé « comme on pouvait s’y attendre ». Ils se marient et partent en voyage de noces à Venise. La présidente est redevenue présidente quelque part en Amérique du Sud et l’anniversaire de l’exécution de M Lecoeur est jour férié.

Publié dans 21e siècle

Partager cet article

Repost 0