Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

8 articles avec grammaire - orthographe - conjugaison

Accord du participe passé

Publié le par litteratureetfrancais

L’ACCORD DU PARTICIPE PASSE

 

Employé seul : Il réagit comme un adjectif qualificatif. Il s’accorde donc avec le nom qu’il qualifie.

Fatiguées, elles sont allées se coucher.

Employé avec être : On accorde avec le sujet du verbe.

Elles sont tombées. Il est tombé. Nous sommes tombés

Employé avec avoir :

  • Pas de COD : on n’accorde pas. J’ai mangé
  • COD après le verbe : on n’accorde pas : J’ai attrapé une pomme.
  • COD avant le verbe : on accorde avec le COD : Cette pomme, je l’ai attrapée.

Partager cet article

Le son [se]

Publié le par litteratureetfrancais

Ce / Se / Ceux / C’est/ S’est / Ces / Ses

 

Ce = pronom démonstratif, il montre. Se retrouve devant un nom commun. Ce chien, ce chat

Se = se retrouve devant un verbe. Il se lève => Je me lève

Ceux = remplacent les hommes. Ceux qui viennent seront là à l’heure

C’est = présentatif. On peut remplacer par cela est. C’est cet homme qui m’a fait mal.

S’est = forme élidée de se.  Il s’est levé => Je me suis levé

Ces = Pluriel de Ce Ces chiens, ces chats

Ses = pluriel de son. C’est les siens. Ce sont ses affaires.

Partager cet article

Les homonymes

Publié le par litteratureetfrancais

LES HOMONYMES

A ou à :

« a »  :  s'écrit sans accent lorsqu'il s'agit du verbe avoir à la 3e personne du singulier du présent de l'indicatif (ou au passé composé).
On peut alors le remplacer par avait (verbe avoir à l'imparfait).

« à » : s'écrit avec un accent lorsqu'il s'agit d'une préposition.
Il permet alors d'introduire un groupe de mots (groupe nominal ou groupe infinitif généralement).

Et ou est :

« est » : s'écrit ainsi quand il s'agit du verbe être conjugué à la 3e personne du présent de l'indicatif.
On peut le remplacer par était (3e personne du singulier de l'imparfait de l'indicatif).

« et » :  est une conjonction de coordination. Il sert à lier deux éléments qui ont une même fonction dans la phrase. On peut le remplacer par « et puis »
 

Ou / où :

« ou » : s’emploie comme « et », c’est également une conjonction de coordination.

« où » : sert à indiquer le lieu.

On ou ont :

« on » : se remplace par l’homme ou il

« ont » : se remplace par avaient

Son ou Sont :

« son » : c’est le sien = au pluriel devient « ses »

« sont » : se remplace par étaient



Partager cet article

Mots invariables à connaitre

Publié le par litteratureetfrancais

Alors, lorsque

Aussitôt, bientôt

Pendant, cependant, maintenant, avant

Devant, auparavant

Pourtant, autant

Mieux, tant mieux, tant pis

Longtemps

Moins, plus, plusieurs

Ailleurs, puis, depuis

Près, très, exprès, ainsi, aussi

Parmi

Assez, chez

Mais, jamais

Beaucoup, trop

Malgré

Autrefois, parfois, toujours

Aujourd’hui, demain, hier, d’abord, quand

Vers

Volontiers, certes

Dessus, au-dessus

Dessous, au-dessous

Sans, dans, dedans

Loin.

Partager cet article

Le présent de l'indicatif

Publié le par litteratureetfrancais

1)      Les verbes du 1er groupe.

 

Pour les verbes du 1er groupe, il n’y a aucun souci, les terminaisons sont toujours les mêmes :

-e ; -es ; -e ; -ons ; -ez ; -ent

 

2)      Les verbes du 2e groupe.

 

Pour les verbes du 2e groupe, ceux qui font –issons à la 1ère personne du pluriel comme « nous finissons », il n’y a toujours pas de difficultés :

-is ; -is ; -it ; -issons ; -issez ; -issent.

 

3)      Les verbes du 3e groupe

 

Dans la majorité des cas, les terminaisons sont : -s ; -s ; -t ; -ons ; -ez ; -ent

 

1er cas particulier : les verbes comme « cueillir, ouvrir, offrir et couvrir » ont les mêmes terminaisons que les verbes du 1er groupe.

 

2e cas particulier : les verbes en « dre » comme « répondre, perdre ou prendre » : ont comme terminaisons au singulier : -ds ; -ds ; -d.

 

3e cas particulier : les verbes en « indre » font –gnons ; -gnez ; -gnent au pluriel et les verbes en « soudre » font –olvons ; -olvez ; -olvent

 

4e cas particulier : les verbes en « tre » comme « mettre, battre, paraître ou croître » font –ts ; -ts ; -t au singulier

 

5e cas particulier : les verbes « pouvoir, vouloir et valoir » font : -x ; -x ; -t au singulier

 

4)      Les verbes particuliers à connaître par cœur

 

ETRE : je suis, tu es, il est, nous sommes, vous êtes, ils sont

AVOIR : j’ai, tu as, il a, nous avons, vous avez, ils ont

ALLER ; je vais, tu vas, il va, nous allons, vous allez, ils vont

Partager cet article

L'imparfait de l'indicatif

Publié le par litteratureetfrancais

L’imparfait de l’indicatif est un des temps les plus simples en français. Les terminaisons sont les mêmes pour les 3 groupes :

  • Ais
  • Ais
  • Ait
  • Ions
  • Iez
  • Aient

 

Ce qu’il faut surtout retenir c’est que dans les verbes en « yer » comme « employer » la 1ere et la 2e personne du pluriel font : -YIons et – Yiez tout comme les verbes en « ier » comme « crier » font – IIons et – IIez

 

Les verbes à connaître par cœur sont :

ETRE : j’étais, tu étais, il était, nous étions, vous étiez, ils étaient

AVOIR : j’avais, tu avais, il avait, nous avions, vous aviez, ils avaient

ALLER : j’allais, tu allais, il allait, nous allions, vous alliez, ils allaient

Partager cet article

Passé composé et Plus-que parfait

Publié le par litteratureetfrancais

1/ Le passé composé

 

Ce n’est pas un temps très difficile, il suffit de connaître le présent des auxiliaires être et avoir et le participe passé des verbes.

            Ainsi, il ne s’agit que de cuisine, et d’un peu de bon sens…

Ex : le verbe « jouer » tu ne dirais pas « je suis joué » mais « j’ai joué ».

 

Il faut surtout connaître les participes passés et savoir comment les écrire à la fin (surtout verbes du 2e ou 3e groupe) pour cela il faut faire une phrase ou le participe passé sera accordé :

Ex : La table que j’ai mise = le participe passé de mettre s’écrit donc mis …

(Pour ce qui est de la règle des accords du participe passé voir la prochaine fiche)

 

Verbes à connaître par cœur :

Avoir : j’ai eu, tu as eu, il a eu, nous avons eu, vous avez eu, ils ont eu

Etre : j’ai été, tu as été, il a été, nous avons été, vous avez été, ils ont été.

 

2/ Le plus que parfait

 

            C’est exactement le même principe que pour le passé composé seulement à la place de mettre les auxiliaires au présent, il faut les mettre à l’imparfait.

Partager cet article

Le participe passé en -é ou l'infinitif en -er

Publié le par litteratureetfrancais

Pour savoir si l’on met le participe passé en é ou l’infinitif, il suffit de remplacer le verbe du 1er groupe (qui pose problème) par « prendre »

 

Si l’on entend « prendre » alors on mettra l’infinitif

Exemple : J’ai fait à manger = j’ai fait à prendre et pas j’ai fait à pris

 

Si l’on entend « pris » ou « prise » on mettra le participe passé

Exemple : je suis fatigué = je suis pris et pas je suis prendre

 

Quelques autres règles permettent de différencier le participe passé de l’infinitif :

  • Quand 2 verbes se suivent, le 2e est toujours à l’infinitif. Exemple : j’aime manger. Aime est le verbe numéro 1 il est donc conjugué. Manger est le verbe numéro 2 il est donc à l’infinitif
  • Lorsqu’un verbe est précédé par une préposition il sera alors à l’infinitif. Les prépositions les plus courantes étant à, de, pour. Exemple : la machine à laver, tu rentres pour jouer, Tu n’as pas le droit de jouer dans la boue, …
  • Finalement, ce qui est moins évident : le participe passé est employé avec le passé composé et le plus-que-parfait. (voir la fiche sur les temps)

Partager cet article