Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

55 articles avec les auteurs

Chris Simon - Auteur de la saga Lacan et la boîte de mouchoirs, Brooklyn paradis et du Baiser de la mouche

Publié le par litteratureetfrancais

Quelques questions sur vous et l’écriture


    1.    Présentez-vous en quelques mots.
Je suis une auteure franco-américaine qui vit à Paris. Ma première série Lacan et la boîte de Mouchoirs, qui se passe entièrement dans un cabinet de psy,
a été pendant trois mois dans le Top100 Amazon en 2013 et a été sélectionné pour le prix du livre numérique 2014 et satisfait mon appétit pour le format série et la psychanalyse.

2. Parlez-nous de votre dernier ouvrage.
Mon dernier ouvrage est une nouvelle série intitulée Brooklyn Paradis. Un drug Thriller, avec un rail d’humour, qui se passe entièrement à Brooklyn et
dont la première Saison sortira prochainement aux Éditions La Bourdonnaye en numérique et en papier. Je me suis vraiment amusée à l’écrire et j’espère que les lecteurs s’amuseront à le lire.
Beaucoup d’actions, du sexe et de l’humour…

3.    Depuis quand écrivez-vous ?
Depuis l’adolescence. J’ai commencé avec des poèmes comme tout le monde, j’ai enchaîné avec du théâtre, croyant que le pièces étaient pur dialogue. Heureusement, je me suis aperçue
assez vite que c’était un peu plus compliqué que ça ! Ensuite je me suis concentrée sur la nouvelle, un format que j’affectionne, et au scénario dont c’est ma formation.

4. Que vous apporte l’écriture ?
C’est ma vraie vie. Je me sens bien dans l’écriture. J’ai la sensation d’échapper aux limites et à la condition de l’être humain. L’écriture me permet d’avoir plusieurs vies.

5. Dans quelle condition écrivez-vous ?
Je n’ai pas de conditions. Je peux écrire n’importe où, n’importe quand, mais j’ai tout de même un lieu préféré. J’aime écrire dans mon lit, le matin au réveil. J’en ai même fait le sujet d’un billet sur mon blog.
Lien : http://chrisimon.com/ecrire-dans-son-lit-la-creativite-et-linconscient/

6. Quelle est votre source d’inspiration ?
Les faits divers, les articles scientifiques, les gens autour de moi. J’observe le monde depuis l’enfance, cette observation est une source inépuisable de sujets, de personnages.

7. Etes-vous écrivain à part entière ou exercez-vous une profession à coté ? si oui laquelle ? Que vous apporte-t-elle par rapport à votre travail d’écrivain ?
Je dois compléter mes revenus avec des activités que je considère comme part intégrante de l’écriture. Je donne des ateliers d’écriture, par exemple. J’écris aussi des articles, bref j’essaie de
diversifier mes activités aussi parce que ces activités m’intéressent. pendant longtemps j’ai fait divers métiers, ils ont enrichi mes connaissances. écrivain n’est pas un métier en ce sens qu’on ne le fait pas pour l’argent.
Pour gagner de l’argent, il y a des activités bien plus faciles !

8. Avez-vous d’autres projets d’écriture ?
Oui, je suis en train de finir un roman que je pense sortir en mars. Mon premier roman autoédité.

9. On dit souvent que l’auteur « fait passer un message » : est-ce le cas pour vous ? Si oui quel est ce message ?
L’idée de faire passer un message dans un roman a toutes les chances de tuer votre histoire. Il est vrai que l’auteur à un point de vue sur le monde qu’il décrit, qu’il a le choix de prendre position, mais pas
aux dépends de ses personnages. L’histoire, la façon dont mes personnages se comportent ont un sens, mais je ne dirai pas que c’est un message.

11. Comment s’est fait le choix de votre maison d’édition ?
Je n’ai pas une maison d’édition, mais plusieurs. J’ai publié mon premier roman en 2012 chez Publie.net et je rejoins bientôt la collection Pulp chez La Bourdonnaye. Les deux livres correspondent à ces maisons d’édition,
à ce qu’elles proposent dans leur ligne éditoriale. Je publie aussi en indépendante, l’auto-édition me permet de tester de nouvelles voies, d’explorer des genres moins connus ou de mélanger des genres comme dans  Le baiser de la mouche, recueil de nouvelles oniriquo-fantastiques teintées de réalisme magique et ma série Lacan et la boîte de mouchoirs dont les mini-drames se passent principalement dans le cabinet d’un psy.  J’aime innover, tenter de nouvelles formes ou approches…
 
Quelques questions sur vous et la lecture

1. Quel est votre auteur préféré en dehors de vous-même bien sûr ! ?
J’ai eu beaucoup de coups de coeur et il y a de nombreux auteurs que je relis régulièrement, mais je dirai que j’ai une grande admiration pour Toni Morrison. C’est un auteur incroyable avec une voix forte, beaucoup de créativité dans ses structures narratives et toujours des histoires puissantes et dramatiques.

2. Quel type de lecteur êtes-vous ?
Je lis lentement. J’analyse tout, la forme, le fond, le langage. Quand un livre me transporte vraiment il me faut le lire une deuxième fois (parfois plusieurs fois) pour comprendre comment il est fait. J’aime
la structure narrative et le langage dans la lecture.

3. Qu’aimez-vous lire ?
 Curieusement, je lis de moins en moins de fiction et de plus en plus de non-fiction. Je suis aussi en ce moment dans une phase retour aux romans classiques du 19e après avoir lu nombreux auteurs contemporains.  Madame Bovary ou d’autres classiques anglophones ou francophones comme les illusions perdues de Balzac  que je viens de commencer.

Quelques questions sur les blogs et tout le reste …

    1.    Que pensez-vous des blogs littéraires ?
Je les fréquente beaucoup, d’une part parce que je m’intéresse aux lectrices et lecteurs et d’autre part pour alimenter mon Mag des Indés, un magazine entièrement dédié à l’autoédition. J’anime aussi un rendez-vous
sur Twitter les #lundiblogs (compte : @Lundiblogs). Chaque lundi les participants partagent un billet avec le hashtag #lundiblogs. Ce hashtag permet une plus grande visibilité et des partages de lecture et retweets.  Toutes les infos sur ces deux activités se trouvent sur mon blog (chrisimon.com). Tout le monde peut participer.

2. Que pensez-vous de mon blog en particulier et quel est pour vous l’intérêt de répondre à ce petit questionnaire ?
Je viens de découvrir ton blog à travers le prix de l’auto-édition 2015 auquel je participe avec mon recueil de nouvelles fantastiques, Le baiser de la mouche.
J’en aime la liberté de ton, la façon simple et évidente avec laquelle tu partages tes lectures. Je suis agréablement surprise de la diversité de tes lectures et j’aime bien que tu les classes par époque : 18e, antiquité…
Je me demande combien de livres tu lis par an. Sans doute beaucoup. Ton blog me paraît comme une immense bibliothèque avec des fiches de lectures, plutôt bien quand on est à court d’idées de lecture…
J’essaie en ce moment de retracer ma bibliothèque personnelle sur Goodreads, au moins avec les auteurs et romans qui m’ont marqués jusqu’ici et dont je me souviens des lectures. Ton blog me fait penser à ça en plus détaillé, en plus complet. Un peu comme si tu partageais ta bibliothèque personnelles (sur étagères) avec nous !

3. Comment gérez-vous les critiques des lecteurs de blogs qui ne sont pas des spécialistes ? (critique positive et négative) ?
Toute critique est bonne à prendre et à partir du moment où je publie, où je sollicite des blogueurs ou pas pour mes livres, j’accepte leurs commentaires négatifs ou positifs, cela ne veut pas dire que je suis toujours d’accord, mais je les prends en considération, après tout, ils ont pris le temps de lire un de mes livres et je les en remercie. Il n’y a pas obligation d’aimer, mais quand ils aiment cela me fait chaud au coeur.
On écrit parce que l’on aime, mais aussi pour être aimé.

 
La parole est à vous : Une dernière phrase ? pensée ? Critique ?
Je souhaite annoncer un giveway sur Goodreads, pour tes lectrices et lecteurs qui ont envie de gagner la version papier de la deuxième édition de Le baiser de la mouche, recueil de nouvelles en compétition pour le prix de l’auto-édition 2015,  c’est ici :  https://www.goodreads.com/giveaway/show/121869-le-baiser-de-la-mouche

Ma page Facebook :

 

https://www.facebook.com/ebookbychrisimon

Mon site/blog : http://chrisimon.com/blog/

 

Publié dans Les auteurs

Partager cet article

Repost0

Claire Buonavista - Auteur de Une étoile sur le sapin

Publié le par litteratureetfrancais

Quelques questions sur vous et l’écriture 

   1     Présentez-vous en quelques mots.

 

Je m’appelle Claire Buonavista, je suis née à Marseille, dans un berceau

familial méditerranéen alliant origines grecque et italienne, et j’ai toujours été

attirée par la découverte de nouvelles cultures. J’ai concrétisé ce fait par de

nombreux voyages et par plusieurs années passées à l’étranger, notamment en

Asie. Mes diverses explorations, qui sont également un temps d’introspection

par l’écriture, m’ont conduite vers la rédaction de mon premier roman « Une

étoile sur le sapin », que j’ai publié par la voie de l’auto-édition, sous format

numérique ainsi que sous format papier.

 

   2     Parlez-nous de votre dernier ouvrage.

 

Mon roman, « Une étoile sur le sapin », est né dans mon coeur alors que

j’admirais la beauté d’une étoile ornant le sommet d’un sapin. J’étais captivée

par cette dernière, mais au-delà de cela, par la beauté de la passion artisanale

qui a conduit à la création de cette étoile. Dès lors, l’histoire d’Amélia s’est

formée en moi. Cette jeune fille âgée de 12 ans vit avec ses parents dans un

studio en mansarde. Elle oublie ses conditions de vie précaires grâce aux

histoires que ses parents lui racontent. Un jour d'Automne, Amélia est arrachée

de sa famille. Parée de courage, elle s'inspire d'une des histoires de son père et

débute une quête au cours de laquelle elle découvre un monde vivant en marge

de la société. Des années plus tard, Amélia se remémore cette aventure qui lui a

révélé un secret bouleversant…

 

   3     Depuis quand écrivez-vous ?

 

L’écriture a toujours fait partie intégrante de ma vie. Ma mère m’a appris à

écrire très jeune, par le biais de la méthode syllabique. Ainsi, j’ai tenu de

nombreux carnets, que cela soit pour relater mes voyages, ou encore mes

réflexions au cours de mes explorations… Il y a deux ans de cela, je me suis

finalement impliquée dans la rédaction de mon premier roman.

 

   4     Que vous apporte l’écriture ?

 

L’écriture est, pour moi, un temps d’introspection qui me permet de prendre du

recul sur ma vie et sur le monde qui m’entoure. Je me remets en question par

rapport à ce que je découvre, afin de progresser et mieux connaître mes

aspirations profondes. Elle me permet également de laisser libre cours à mon

imagination. Ces moments au cours desquels je me plonge dans l’écriture me

procurent un bien-être indicible, ce qui me permet ensuite de revenir à la réalité

avec les idées plus claires.

 

   7     Etes-vous écrivain à part entière ou exercez-vous une profession à coté ? si oui laquelle ? Que vous apporte-t-elle par rapport à votre travail d’écrivain ?

 

Je me suis lancée dans l’aventure entrepreneuriale en créant ma marque de

prêt-à-porter féminin, graines dHorizons, qui est le fruit de nombreuses années

de réflexion au sujet de mes aspirations. L’entrepreneuriat est une aventure

humaine qui a toujours été présente, d’une manière ou d’une autre, dans ma vie.

Les entrepreneurs que j’ai la chance de rencontrer sont animés d’une énergie

vibrante avec laquelle ils affrontent et surmontent les difficultés, une énergie

que l’on peut tous retrouver tout autour de nous par ailleurs. Mon travail

d’écriture est ainsi éclairé par cette incroyable force que je vois tout autour de

moi : j’admire la manière dont elle transcende les hauts et les bas, ces derniers

formant un tout exceptionnel et unique qu’incarne la Vie elle-même.

 

   8     Avez-vous dautres projets d’écriture ?

 

Oui, je travaille sur un autre roman ainsi qu’un recueil de nouvelles. Je laisse l’écriture de ces projets s’épanouir à son rythme, sans me fixer de date de publication précise.

 

   9     On dit souvent que lauteur « fait passer un message » : est-ce le cas pour vous ? Si oui quel est ce message ?

 

Pour vous répondre, je ne peux que me baser sur les commentaires des lecteurs

qui m’ont fait l’honneur de lire les aventures d’Amélia dans « Une étoile sur le

sapin ». Visiblement, mon premier roman transcrit la beauté incarnée par la

solidarité et l’entraide, vecteurs d’espoir pour de meilleurs lendemains.

 

Quelques questions sur vous et la lecture

 

   1     Qui vous a fait aimer la lecture/ l’écriture ?

 

Indéniablement, ma mère est à l’origine de mon amour pour la lecture et

l’écriture. Je la voyais toujours un livre à la main, ce qui m’a certainement

amenée à lire dès mon plus jeune âge. Le fait qu’elle m’ait appris à écrire très

jeune m’a par ailleurs probablement conduite sur cette voie de l’écriture. Plus

tard, j’ai découvert qu’elle écrit et publie elle-même des nouvelles. Et

récemment, j’ai découvert que mon grand-père maternel a lui aussi publié à son

compte un recueil de poèmes qu’il a écrit tout au long de sa vie. L’amour que je

porte à l’écriture semble donc être mon héritage du côté maternel…

 

   4     Quaimez-vous lire ?

 

J’adore lire des romans qui me font voyager, ainsi que des contes issus des

traditions orales d’autres pays !

 

Quelques questions sur les blogs et tout le reste

   1     Que pensez-vous des blogs littéraires ?

 

Les blogs littéraires sont animés par des personnes passionnées de lecture, qui

aiment partager leurs ressentis avec leur communauté. Ces passionnés apportent

donc un éclairage sur les lectures qu’ils effectuent, et nous font ainsi découvrir

des livres dont nous n’entendons parfois pas suffisamment parler.

 

   2     Que pensez-vous de mon blog en particulier et quel est pour vous lintérêt de répondre à ce petit questionnaire ?

 

Je trouve que votre blog est rédigé avec sincérité. De plus, les interviews que

vous proposez aux auteurs accentuent sa dimension humaine. Pour ma part, y

répondre me permet de partager les origines de ma passion pour l’écriture. Cela

me rappelle grâce à qui l’écriture est, pour moi, telle un phare sans lequel la

navigation sur les eaux parfois tumultueuses de la vie serait plus difficile à

mener.

 

   3     Comment gérez-vous les critiques des lecteurs de blogs qui ne sont pas des spécialistes ? (critique positive et négative) ?

 

Je pense qu’il n’y a pas de mauvaise critique tant que celle-ci, positive ou

négative, est constructive. Le but de la vie, il me semble, est de progresser afin

d’évoluer vers un meilleur soi, chaque jour.

 

   4     Si vous deviez remercier un professeur que vous avez eu : ce serait qui et pourquoi ?

 

Il y aurait bien plus qu’un professeur que je souhaiterais remercier… que ce soit

l’un de mes professeurs de Philosophie, pour ses lumières dans ma réflexion sur

le thème du Bonheur ; ou l’un de mes professeurs d’Anglais qui, s’adressant à

l’ensemble des étudiants, nous a dit de garder les pieds sur terre et de ne jamais

oublier que l’un des plus beaux moments d’une vie est celui où, à la lumière

d’une lampe de chevet, nous lisons une histoire à notre enfant ; ou encore, mes

professeurs en école d’ingénieur qui mettaient l’accent sur l’importance pour

eux que nous trouvions notre voie afin que nous soyons épanouis. J’ai eu la

chance immense de rencontrer des professeurs animés d’une profonde et belle

humanité, tout au long de mon cursus scolaire !

 

   5     Pensez-vous que les jeunes ne sont plus capables dapprécier la lecture ? Quels remèdes proposeriez-vous ?

 

Il me semble que nous vivons dans une société où l’information est fortement

véhiculée par l’image, et par une myriade d’articles de presse et de brèves qui

ne laissent guère le temps d’approfondir chaque sujet. Cela pourrait

effectivement affecter l’attractivité de la lecture approfondie au sein des

nouvelles générations. Je pense néanmoins que le goût de la lecture peut leur

être donné par leur entourage, ou encore par des initiatives entrepreneuriales

innovantes. Par exemple, j’ai récemment découvert un magnifique concept pour

donner aux enfants le goût de la lecture et de l’écriture : les héros d’histoires

leur envoient un courrier leur demandant de l’aide. Les enfants doivent alors

leur répondre par écrit pour les orienter dans la poursuite de leur aventure !

Apparemment, cela fonctionne très bien !

 

   6     Que pensez-vous du boom des éditions numériques ?

 

D’un côté, l’édition numérique permet d’éviter l’utilisation de papier et donc de préserver les forêts. D’un autre côté, les composants des dispositifs

électroniques de lecture affectent à leur manière la nature, lors de leur fabrication ou en fin de cycle de vie, s’ils ne sont pas correctement recyclés. D’un point de vue du rangement des livres, l’édition numérique supprime le problème du manque de place mais l’on perd le charme des belles bibliothèques. Enfin, la lecture par le biais de l’édition numérique devient accessible à un prix plus abordable mais l’on perd la beauté des métiers typographiques. Ainsi, comme toute chose dans la vie, il y a des aspects positifs et négatifs et il s’agit donc, il me semble, de trouver un juste milieu entre éditions papier et numérique.

 

La parole est à vous : Une dernière phrase ? pensée ? critique ?

 

Je communiquerai les mots que le père d’Amélia lui a transmis, pour qu’elle ne perde jamais espoir : « Seuls ceux qui se perdent apprennent à trouver leur chemin. »

 

Merci à vous pour cette interview, ainsi qu’à ceux qui ont pris le temps de me lire !

Publié dans Les auteurs

Partager cet article

Repost0

Paul Garcia - Auteur de Entre ombre et lumière, La Confession d'un lâche et Rapt maudit in rose

Publié le par litteratureetfrancais

Présentez-vous en quelques mots.

Paul Garcia né le 13 Mai 1952 à Oran (Algérie).

Du fait de son parcours professionnel dans le monde de l’audiovisuel et, plus particulièrement, de ses missions en tant que réalisateur Tv, il a toujours écrit que ce soit par les images ou par les mots.

Il a aussi animé des ateliers d'écriture de loisirs, ainsi que des ateliers d'écriture audiovisuelle, bases de la réalisation, et d’écriture de scénarios de long métrage

Il agit, aujourd’hui, comme:

Script doctor : analyse et évaluation d'un scénario de long métrage déjà écrit.

Coach writter : à partir d'une trame, d'une idée, il aide, par étapes successives et divers questionnements, tout scénariste à élaborer une structure cohérente avant qu’il n’écrive la première ligne de son scénario de long métrage.

Scénariste : Plusieurs projets en instance de concrétisation.

Ecrire est un besoin, transcrire les textes en images est une passion, concilier ces deux envies est toute ma vie.

 

Parlez-nous de votre dernier ouvrage.

« Entre ombre et lumière », sous le pseudo Paul G. Sergeant chez chapître.com

 

De tout temps, à tous les niveaux socioprofessionnels, l'homme ne vise qu'un seul but: celui d'être reconnu, considéré, respecté.

 

Dans le monde de l'audiovisuel, et notamment dans le monde de la télévision, ce principe a du mal à se concrétiser; car deux mondes s'affrontent, involontairement ou consciemment: le monde de ceux qui travaillent dans la lumière et celui de ceux qui travaillent dans l'ombre, le monde de ceux qui récoltent tous les avantages et privilèges et celui de ceux qui ne récupèrent que des miettes de la gloire ou pire encore mépris et déconsidération.

 

Des techniciens, faisant partie des gens de l'ombre ayant longtemps évolué dans le monde télévisuel avec plus ou moins de succès, ressentent ce phénomène. Malgré leur expérience, ils sont toujours confrontés à cette lutte interne. Ils vivent ou subissent toujours rêves, désillusions, humiliations, stress, angoisse, aux dépens de leur vie privée et de leur épanouissement personnel. Certains acceptent cela sans réagir, d'autres le vivent mal. Dans ce monde replié sur son nombril, une série de crimes inexpliqués, car apparemment sans mobile, va être perpétrée.

 

L'enquête, qui en découlera, va déterminer le lien entre tous ces crimes. Découvrirons-nous l'auteur de ces assassinats ?

 

Depuis quand écrivez-vous ?

Episodiquement depuis 1980, sérieusement depuis 1999

 

Que vous apporte l’écriture ?

Après la mort de mon amie en 1993 et la perte de mon boulot en 1998, cela m’a permis de vider toutes les émotions que j’avais contenues trop longtemps.

 

Dans quelle condition écrivez-vous ?

C'est-à-dire ? Pas clair !! Chez moi, dans la pièce qui me sert de bureau, face à mon PC, en écoutant de la musique soul, de jazz ou autres.

 

Quelle est votre source d’inspiration ?

Pour les deux premiers romans : La confession d’un lâche et Entre ombre et lumière, les expériences vécues par le passé, en tentant de « romancer » tout cela. Pour le troisième roman « Rapt maudit in rose » et les nouvelles, l’envie d’emmener mon lecteur dans une direction avec suspense et humour pour aboutir sur une fin déroutante. L’inspiration peut venir d’un mot, d’une expression, d’une scène entrevue ça et là et l’exploiter au maximum en oubliant les deux premières idées qui peuvent me venir et m’attacher plus aux suivantes, nettement plus originales.

 

Etes-vous écrivain à part entière ou exercez-vous une profession à coté ?

 

Par la force des choses, je le suis devenu, puisqu’au chômage.

 

J’effectue quelques travaux de correcteurs pour des auteurs et des scénaristes. Je propose aussi mes services en tant que script doctor, analyse d’un scénario écrit entièrement, voire un roman et enfin de coach writter pour scénario de long métrage ; afin de donner au futur scénariste les bases de son travail, les notions à avoir en tête avant d’écrire la première ligne du scénario et ainsi d’éviter de reprendre moult fois le texte à écrire.

 

Que vous apporte-t-elle par rapport à votre travail d’écrivain ?

De découvrir d’autres mondes, d’autres univers, d’autres styles, de relativiser mon travail et celui des autres. Piocher, dans ces univers différents, des bases d’idées.

 

Avez-vous d’autres projets d’écriture ?

 Deux romans : « L’immeuble » une enquête sur la mort d’une résidente de l’immeuble où tous les habitants de cet immeuble ont eu affaire avec elle, et souvent sur des sujets un peu douteux, difficiles voire scabreux. Les deux policiers, qui mènent l’enquête, sont très opposés : le vieux routier confronté au nouveau qu’on lui a affecté qui est arrogant et plus amène d’utiliser les nouvelles technologies.  Des prises de bec constantes animent cette enquête.

« Et voici le TV Show » que je souhaiterai écrire dans l’esprit des films « Y a-t-il un pilote dans l’avion » qui relate les péripéties de trois personnages qui travaillent dans le monde de la télévision. Le premier est un jeune assistant réalisateur, fraîchement sorti de l’école et qui va, par son parcours, décrire la télévision telle que je l’ai connue entre 1980 et 2000. Un réalisateur malin et arriviste qui va proposer un projet d’émission, afin de redorer l’image de la police. Par cette expérience, il décrit la télévision trash de nos jours et de ses conséquences. Et enfin un troisième personnage qui, après le vote de plusieurs corporations techniques et artistiques, devient le président d’une chaîne privée. Il incarnera par son action la télévision idéale, en tout cas, celle dont je rêve.

 

On dit souvent que l’auteur « fait passer un message » : est-ce le cas pour vous ? Si oui quel est ce message ?

Le message de faire découvrir des situations particulières, des mondes spécifiques et d’intéresser mon lecteur à cela. En dehors de cela rien de transcendantal !

 

Si vous deviez changer quelque chose dans votre carrière d’écrivain, ce serait quoi ?

 

Avoir le courage de mieux me vendre et d’entreprendre tout pour cela.

 

Comment s’est fait le choix de votre maison d’édition ?

La première via Internet. Elle avait accepté de publier un recueil de mes nouvelles « Jeux de… Jeux de vilains », tout s’était déroulé normalement : de la correction à la sortie en librairie. Elle devait publier un roman « Entre ombre et lumière » ; mais, entre la relecture de celui-ci et la publication du recueil, la maison a déposé son bilan pour mauvaise gestion. Je me suis tourné vers Chapitre.com pour une publication d’auteurs auto édités assisté, j’ai payé 198 euros pour la fabrication du numéro 0, maintenant le livre est vendu au tirage à la demande via Internet.

 

Quelques questions sur vous et la lecture

C’est par période, des fois je lis trois livres par mois, des fois pendant des mois je ne lis pas une ligne.

Qui vous a fait aimer la lecture/ l’écriture ?

La découverte de deux auteurs : Fredrik Forsyth via son roman « L’alternative du diable ». Fredrik Brown pour l’ensemble de ses nouvelles. J’ai voulu imiter le second et tenter de me rapprocher de la clarté et des constructions des romans du premier.

 

Quel est votre auteur préféré en dehors de vous-même bien sûr ! ?

Je n’en ai pas qu’un. Les deux sus cités et Ken follet, Robert Ludlum et Brigitte Aubert.

 

Quel type de lecteur êtes-vous ?

Comme dit plus haut, épisodique, irrégulier.

 

Qu’aimez-vous lire ?

Des romans policiers, des thrillers, du fantastique se référant au quotidien, des histoires bien ficelées ne se terminant pas par une fin peu plausible.

 Quelques questions sur les blogs et tout le reste …

Que pensez-vous des blogs littéraires ?

 

Un point de repère utile pour les auteurs et leurs lecteurs potentiels.

 

Que pensez-vous de mon blog en particulier et quel est pour vous l’intérêt de répondre à ce petit questionnaire ?

 

Je ne l’ai pas étudié de façon approfondie, je le ferai une autre fois. Une façon de cerner les « pseudos auteurs » comme moi et leurs problèmes.

 

Comment gérez-vous les critiques des lecteurs de blogs qui ne sont pas des spécialistes ? (critique positive et négative) ?

 

Je les prends de façon très sérieuse car ce sont celles de mes vrais lecteurs, ceux qui achètent et achèteront « mes œuvres ».

 

Si vous deviez remercier un professeur que vous avez eu : ce serait qui et pourquoi ?

Aucun

 

Pensez-vous que les jeunes ne sont plus capables d’apprécier la lecture ?

Une partie seulement pris par l’image et leurs jeux vidéo, les autres l’ont montré avec les récits de Harry Potter et autres livres qui leur sont destinés.

 

Quels remèdes proposeriez-vous ?

 

Faire venir dans les classes des auteurs pour lire des extraits de leurs écrits, pour expliquer ce qui les motive, pour apprendre aux jeunes qu’à travers les livres on s’ouvre à d’autres mondes, d’autres pensées et que l’on chasse ainsi les idées préconçues et une forme d’obscurantisme.

 

Que pensez-vous du boom des éditions numériques ?

Que du bien, même si les retombées financières pour les nouveaux auteurs sont faibles pour l’instant. Ces éditions permettent à des auteurs d’être découverts, car ils sont ignorés par les maisons d’éditions dites classiques qui n’éditent que leurs poulains, les personnalités déjà médiatisées et des coups traitant de l’actualité futile du moment, sans rechercher les nouveaux talents.

 

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes écrivains ?

Lire. Lire de tout pour mieux déterminer ce qui leur plaît, s’inspirer d’auteurs qu’ils ont appréciés et forger leur propre style.

 

La parole est à vous : Une dernière phrase ? pensée ? critique ?

L’écriture est le dernier moyen d’expression qui n’a pas besoin d’outils couteux et sophistiqués, défendons le ! Même si des barbares, ces derniers temps, tentent de la museler.

Mon blog : http://audiovisueletcritures.blog4ever.com/

Mes écrits: http://audiovisueletcritures.blog4ever.com/articles/oeuvres-publiees

 

Publié dans Les auteurs

Partager cet article

Repost0

Elena Guimard - Auteur de La Bastide aux loups

Publié le par litteratureetfrancais

Quelques questions sur vous et l’écriture

2.Présentez-vous en quelques mots.

Mon nom de plume est Elena Guimard, je vis en Provence en campagne  avec mon mari et mes enfants ainsi que 3 chiens et quatre chats,

  1. Depuis quand écrivez-vous ?  Depuis environ trois ans, enfin un écrit cohérent et achevé.

4.Parlez-nous de votre dernier ouvrage.

La Bastide aux loups,  est  de la Fantasy ( bit lit ou urban fantasy, je n'ai jamais réussi à faire la différence) L'histoire d'un accident subi par une jeune femme dans un coin reculé des Alpes de Hautes Provence, celui qui la sauve est issu d'une longue lignée de loups-garous qui vit  dans ces vallées. Suite à l'accident elle se retrouve amnésique, mais une alchimie étrange la lie à son sauveur.       

5.Depuis quand écrivez-vous ?

Réellement ?  A produire un écrit cohérent et achevé ? Trois ans. Auparavant j'avais commencé plein d'histoires que je n'ai jamais achevé, peut-être me manquait t-il de la maturité.

6.Dans quelle condition écrivez-vous ?

N'importe quand, mon ordi est au milieu de la maison dans une pièce qui sert de couloir, donc dès que j'ai une idée, un moment ou que je passe devant, je m'assoie et j'écris. Mon logiciel est toujours ouvert, ce qui m'a amener à râler quelquefois contre EDF pour coupure intempestive.

7.Quelle est votre source d’inspiration ?

Ma famille, ma région, J'ai toujours eu une imagination débordante dès mon plus jeune âge. Montant des scénarios incroyable pour justifier mes bêtises et dieu sait que j'en ai fait ? Un vrai garçon manqué ! J'ai été élevé avec mes cousins et mes frères, très peu d'amies. Ce qui me permet d'écrire sur des personnages masculins, mieux que sur les filles( rires)

8.Etes-vous écrivain à part entière ou exercez-vous une profession à coté ? si oui laquelle ?

J'aimerai devenir écrivain à part entière, sauf que mon activité ne me le permettra pas,on ne peut pas laisser  les oliviers sans soins.

9.Avez-vous d’autres projets d’écriture ?

 Pas pour l'instant, d'abord finir la série sur la Bastide aux loups. Ensuite je verrai , je me laisse porter par mon imagination, alors je pense que je peux répondre par l'affirmative.

10.On dit souvent que l’auteur « fait passer un message » : est-ce le cas pour vous ? Si oui quel est ce message ?

 Message ? D'amour, de compréhension de la différence, d'unité.

11.Si vous deviez changer quelque chose dans votre carrière d’écrivain, ce serait quoi ?

 Rien d'autre que d'avoir écouté un peu mieux mes profs de français à l'école . (Un comble, j'avais horreur de ça.)

  1. Comment s’est fait le choix de votre maison d’édition ? Pas de maison d'édition, je suis impatiente de nature et j'aime gérer tous les aspect de ce que j'entreprends donc le choix s'est opéré de lui même, je suis auto-édité. Beaucoup plus de travail, je dirais que je multiplie celui d'écrivain par deux, mais aussi beaucoup de satisfaction de suivre mes ventes et de voir que mon travail porte ses fruits.

 

 

 

 

Quelques questions sur vous et la lecture

  1. Quel type de lecteur êtes-vous ?  Boulimique, lorsque je lis il faut que je finisse l'histoire ce qui m'emmene souvent aux petites heures du jour.
  2. Qu’aimez-vous lire ?  Tout, je passe indifféremment de la bit lit, à la littérature sentimentale, la science fiction a été une grande passion il y a une vingtaine d'années, ensuite Troyat, Konsalik qui fut mon premier amour et qui m'a donné goût à la médecine. Ensuite, il y en a beaucoup trop pour tous les citer. J'aime trop lire pour faire un choix sur un seul auteur.

 

Quelques questions sur les blogs et tout le reste …

1.Que pensez-vous des blogs littéraires ?

C'est une bonne chose, cela donne un avis, bien qu'il soit souvent subjectif par rapport au ressenti de celui qui lit et de sa préférence en matière de lecture.

  1. Pensez-vous que les jeunes ne sont plus capables d’apprécier la lecture ? Quels remèdes proposeriez-vous ? Laisser les jeunes choisir leurs lectures, qu'importe ce qu'il lisent l'essentiel est qu'ils le fassent, BD, essais et même jeux vidéos, à la condition que ce soit du français sans fautes.

 

  1. Quels conseils donneriez-vous aux jeunes écrivains ? Persévérez, demandez de l'aide pour la correction, le ressentit de votre histoire non pas sur vos proches qui vont encenseront nécessairement, mais il existe à présent plein de structures,  je pense incidemment à Lettres Mutuelles qui peut vous aider et surtout vous dire si vous serez un écrivain ou s'il faut continuer à travailler en vue d'y parvenir

 

La parole est à vous : Une dernière phrase ? pensée ? Critique ? Je ne citerai qu'une phrase que j'ai d'ailleurs mis sur mon site « Il faut toujours viser la lune,
car même en cas d'échec, on atterrit dans les étoiles. » Oscar Wilde

 

 

Quelques liens :

Page auteur Amazon http://www.amazon.fr/Elena-Guimard/e/B00FJ4TJM2/ref=sr_ntt_srch_lnk_1?qid=1420797984&sr=1-1

Mon site  http://www.elena3g.com  

 

Publié dans Les auteurs

Partager cet article

Repost0

Dominique Guenin - Auteur de Gohrmicia et la Prophétie des deux lunes de Belten et de Gohrmicia et la Cité Ephémère

Publié le par litteratureetfrancais

 

Quelques questions sur vous et l’écriture
1.      Présentez-vous en quelques mots.
Je suis secrétaire médicale dans la vie de tous les jours et auteure autoéditée en dehors de cela. Hors du temps ou des temps peut-être, lorsqu’il s’agit de ma passion de l’écriture.
2.      Parlez-nous de votre dernier ouvrage.
« Gohrmicia et la Cité Ephémère » est le tome II des aventures de mes héros Gohrmicia et Duist. Le tome I (« Gohrmicia et la Prophétie des deux lunes de Belten ») est inscrit pour le Prix de l’Autoédition 2015. Il s’agit d’une histoire totalement imaginaire que je qualifie d’aventures-fantasy… où les ingrédients habituels sont présents : le bien contre le mal, l’amour, l’amitié, l’espoir, le doute, l’honneur, la détermination…tout ce qui fait que l’on peut écrire, chaque auteur avec ses propres recettes pour que chacun de ces ingrédients soient employés avec sa touche personnelle.
3.      Depuis quand écrivez-vous ?
Depuis l’orée de l’adolescence. Beaucoup de poèmes d’abord (environ 4 ou 5 cahiers) puis quelques nouvelles et des romans inachevés. Jusqu’à ce que mes personnages Gohrmicia et Duist tapent à la porte de mon âme, il y a une dizaine d’années et leurs aventures ont « coulé de source ». Depuis, je n’ai plus arrêté d’écrire.
4.      Que vous apporte l’écriture ?
Le Bonheur de la création. Le plaisir de parvenir à faire vivre des personnages créés par moi et les voir évoluer comme s’ils vivaient par eux-mêmes, comme s’ils avaient leur propre chemin à suivre et que j’étais leur seul moyen de communication.
5.      Quelle est votre source d’inspiration ?
J’écris principalement des histoires totalement imaginaires, les plus éloignées des sujets d’actualité terriens. Mais j’avoue que les mythes et légendes, telles l’Atlantide bien entendu et les mythologies de tous les pays m’aident beaucoup.
6.      Avez-vous d’autres projets d’écriture ?
Oui plusieurs autres, dont une trilogie basée sur une vision de l’Atlantide et les mythes celtiques. Je l’ai mise de côté pour l’instant car, actuellement – et je dévie de ma réponse n°5 – je travaille à l’écriture de la biographie d’une personne que j’aime particulièrement (mais c’est un secret…)
7.      On dit souvent que l’auteur « fait passer un message » : est-ce le cas pour vous ? Si oui quel est ce message ?
Non,  je ne cherche pas à faire passer de message, sauf peut-être celui du bonheur que je ressens en écrivant, et l’espoir de pouvoir apporter du bonheur avec mes mots…
 
Quelques questions sur vous et la lecture
1.      Quel est votre auteur préféré en dehors de vous-même bien sûr ! ?
J’ai un gros défaut : je ne lis pas beaucoup (plutôt, je ne lis plus beaucoup) et je sais que c’est très vilain. Mais mon auteur préféré contemporain, c’est Bernard Werber. Mon auteur préféré dans la littérature des siècles passés est Victor Hugo.
2.      Qu’aimez-vous lire ?
Essentiellement des romans où l’imaginaire est prépondérant (évidemment). Mais j’aime énormément lire des écrits sur des périodes historiques antérieures à notre siècle. Egalement des ouvrages-reportages sur la Nature, les animaux, les pays etc… Et reprendre de temps à autres la poésie de Baudelaire.
 
Quelques questions sur les blogs et tout le reste …
1.      Que pensez-vous des blogs littéraires ?
J’avoue ne pas être très assidue à ce genre de sites.
2.      Que pensez-vous de mon blog en particulier et quel est pour vous l’intérêt de répondre à ce petit questionnaire ?
J’ai découvert votre blog grâce au Prix de l’Autoédition 2015 et je suis surprise par ce que je vois sur votre blog. Il est très bien réalisé et donne vraiment envie de le parcourir. Permettre à des lecteurs comme vous de partager leur passion et d’être vus par d’autres est très enrichissant et motivant. Merci d’ailleurs pour votre invitation à discuter.
3.      Si vous deviez remercier un professeur que vous avez eu : ce serait qui et pourquoi ? Mon prof de français-latin en classe de 4e. Il avait 26 ans à l’époque, passionné d’histoire et de mythologie. Il venait d’écrire un livre : « Ulysse au Triangle des Bermudes », où il tentait de prouver point par point, en utilisant les récits d’Homère, la place des voyages d’Ulysse dans le triangle des Bermudes. Et c’était surtout un prof qui donnait envie d’apprendre, on se languissait d’avoir cours de français ou de latin avec lui, car ses cours étaient toujours l’occasion de nous parler d’anecdotes historiques, il nous faisait partager ses passions pour tout cela. Il m’a donné envie d’écrire et c’est une discussion que nous avons eu en classe, il y a plus de 35 ans, qui a donné mon point de départ à ma trilogie, en cours d’écriture, sur l’Atlantide et les mystères celtes.
4.      Pensez-vous que les jeunes ne sont plus capables d’apprécier la lecture ? Quels remèdes proposeriez-vous ?
Je pense que les jeunes ont un énorme potentiel, ils sont capables de beaucoup de choses, y compris d’apprécier la lecture, mais je pense aussi que les jeunes n’étudient plus de la même façon que nous avons étudié à l’école, parce que l’éducation a malheureusement beaucoup changé par rapport à une certaine époque... Il faut leur donner le gout d’apprendre, mais pour cela, il faut aussi des professeurs qui ont envie de donner le gout d’apprendre. Je sais aussi que ce n’est pas toujours facile.
5.      Que pensez-vous du boom des éditions numériques ?
C’est une avancée incontournable c’est vrai et peut-être que, justement, cela donne la possibilité (comme la facilité) à beaucoup de monde de lire plus. Mais, je reste personnellement attachée à l’objet « livre » que l’on tient dans ses mains et que l’on peut « respirer », ouvrir et refermer, garder près de soi ou sur une étagère, visible à tout moment.
6.      Quels conseils donneriez-vous aux jeunes écrivains ?
Je ne suis pas une auteure avec assez d’expérience pour pouvoir prétendre donner des conseils. Je dirais seulement : avoir confiance en vous et écrire, écrire quoiqu’il arrive, surtout si l’écriture est votre oxygène et votre besoin vital.
 
La parole est à vous : Une dernière phrase ? pensée ? critique ?
 
Aimer ce qu’on écrit et écrire ce qu’on aime…

Publié dans Les auteurs

Partager cet article

Repost0

Michelle Pannetier-Alabert - Auteur de Maria, Entre Tlemcem et entre Rios

Publié le par litteratureetfrancais

 

  1. Présentez-vous en quelques mots.

Michelle Pannetier-Alabert, née au Maroc en 1949, mariée, vit en Provence.

  1. Parlez-nous de votre dernier ouvrage.

Roman historique sur l’immigration espagnole en Algérie et en Argentine à la fin du XIXe siècle. Ce livre raconte la vie d’une femme dont le mari a émigré en Argentine en 1881 et qui éleva seule ses cinq enfants. C’est seulement en 1894 qu’elle entreprendra avec sa famille un voyage à la recherche de son mari dont elle n’a plus de nouvelles depuis plus de dix ans. Ce livre est aussi un prétexte pour explorer l’histoire de la conquête de l’Algérie et du Tonkin  ainsi que celle de l’immigration en Argentine. Enfin le voyage permet aussi de visiter Marseille et Bordeaux.

  1. Depuis quand écrivez-vous ?

Depuis fin 2012, après ma mise en retraite professionnelle.

  1. Que vous apporte l’écriture ?

L’écriture m’apporte l’évasion, le rêve et la connaissance (histoire et vie sociale).

  1. Dans quelle condition écrivez-vous ?

J’ai peu de temps disponible dans la mesure où je m’occupe de ma famille et de ma mère, mais j’essaie de consacrer trois heures par jour aux recherches, à l’écriture et aux réseaux sociaux.

  1. Quelle est votre source d’inspiration ?

Mon premier roman est l’histoire de mon arrière-arrière grand-mère mais j’ai dû imaginer les caractères des personnages et leurs motivations.

  1. Etes-vous écrivain à part entière ou exercez-vous une profession à coté ? si oui laquelle ? Que vous apporte-t-elle par rapport à votre travail d’écrivain ?

Je suis à la retraite mais dans mon métier de conseiller de chambre régionale des comptes j’ai appris à prendre connaissance d’un sujet en faisant des recherches puis à m’immerger dans son univers pour écrire.

  1. Avez-vous d’autres projets d’écriture ?

J’écris actuellement un second roman sur le Maroc, on y retrouve certains membres de la famille de Maria mais aussi d’autres personnages qui ont émigré dans ce pays en 1907.

  1. On dit souvent que l’auteur « fait passer un message » : est-ce le cas pour vous ? Si oui quel est ce message ?

Mon message, s’il en a un, est relatif à la colonisation. Je cherche à comprendre les motivations et les conditions de vie des personnages qui sont inspirés soit de ma famille soit de personnes que j’ai pu rencontrer dans ma jeunesse.

  1. Si vous deviez changer quelque chose dans votre carrière d’écrivain, ce serait quoi ?

Je n’ai pas suffisamment d’expérience pour répondre.

  1. Comment s’est fait le choix de votre maison d’édition ?

J’ai autoédité mon livre sur Amazon, en numérique, et sur Createspace en livre broché.

 

Quelques questions sur vous et la lecture

  1. Qui vous a fait aimer la lecture/ l’écriture ?

Mes études, ma profession, mes amis et ma famille.

  1. Quel est votre auteur préféré en dehors de vous-même bien sûr ! ?

Il y en a beaucoup et c’est par période. Lorsque je découvre un auteur, je lis en boucle presque tous ses livres. Je pourrais citer : Isaac Bashevis Singer, André Brink, Stephan Zweig, Maupassant, Balzac etc.

  1. Quel type de lecteur êtes-vous ?

Donc je suis une lectrice par tocade.

  1. Qu’aimez-vous lire ?

Des fictions et de l’Histoire.

 

Quelques questions sur les blogs et tout le reste …

  1. Que pensez-vous des blogs littéraires ?

J’aime bien lire des critiques mais seulement après avoir lu le livre.

  1. Que pensez-vous de mon blog en particulier et quel est pour vous l’intérêt de répondre à ce petit questionnaire ?

Votre blog est très complet et bien structuré, il est facile d’y trouver son chemin. Je réponds à ce questionnaire pour échanger et rencontrer des lecteurs.

 

  1. Comment gérez-vous les critiques des lecteurs de blogs qui ne sont pas des spécialistes ? (critique positive et négative) ?

En matière littéraire il n’y a pas de spécialistes seulement des lecteurs qui se sont intéressés à votre livre et qui ont donné un avis en toute liberté.

  1. Si vous deviez remercier un professeur que vous avez eu : ce serait qui et pourquoi ?

Bien sûr mon professeur de Français avec le Lagarde et Michard et mon prof d’Histoire Géographie.

  1. Pensez-vous que les jeunes ne sont plus capables d’apprécier la lecture ? Quels remèdes proposeriez-vous ?

Il y a beaucoup de jeunes qui lisent mais les livres coûtent cher alors développons la lecture en numérique.

  1. Que pensez-vous du boom des éditions numériques ?

Je ne pense pas qu’en France on puisse parler d’un boom.

  1. Quels conseils donneriez-vous aux jeunes écrivains ?

Je suis trop veille en âge et trop jeune en écriture de fiction pour donnez des conseils.

 

La parole est à vous : Une dernière phrase ? pensée ? critique ?

 Merci d’avoir pris le temps de lire mes réponses.

 

 

Bas du formulaire

    

Publié dans Les auteurs

Partager cet article

Repost0

Jean-Pierre Villeneuve - Auteur de Les pouvoirs secrets de la respiration consciente

Publié le par litteratureetfrancais

Pour me présenter, je dirais que je suis un autodidacte passionné d'écritures, d'idées, de lectures,J'ai 58 ans, et je travaille dans un service logistique qui est devenu une routine ennuyeuse, avec des chefs qui suivent à la lettre leur cruel code d'agents de maitrise. 
Je suis originaire d'Agen, et j'ai 2 enfants qui vivent avec leur maman.
Mon dernier ouvrage, qui est aussi le premier, a pour titre "Les pouvoirs secrets de la respiration consciente". 
Il s'agit d'un opus qui résume les pratiques, les rituels auxquels je me suis adonné pendant des années pour passer des caps physiques et mentaux, plus ou moins durs à assumer. Mes sources sont lointaines et dates du début du 20 émé siècle en ce qui concerne la partie concernant la respiration consciente, ou profonde. 
Cette pratique n'est qu'une étape pour communier plus efficacement avec notre subconscient, et amener le pratiquant à un état qui lui permet de contourner habilement les derniers obstacles pour arriver à des objectifs physiques et mentaux, immédiats ou en projets, en regard des possibilités actuelles du développement personnel. Des petits maux de santé peuvent ainsi être résolus, une baisse de tonus peut être inversée, des objets égarés, retrouvés. 
Ce sont des situations vécues. La pratique m'a permis de constater l'efficacité  des mots contacts, ou mots pivots, ou mots "gâchettes".
J'ai fini d'écrire ce ebook en juillet 2013. Auparavant, j'écrivais des nouvelles, j'ai parfois commencé des romans sans les terminer. J'ai réellement commencé à écrire dans les années 2000. Auparavant, j'y songeais, c'était un rêve, un objectif. Je procrastinais et je n'avais réellement pas le temps.
L'écriture m'apporte une sorte d’apaisement, un sentiment de plénitude, d'être dans un monde qui me convient parfaitement. La préparation peut être parfois  lente, mais les lectures que j'ai font partie de l'écriture.
Lorsque j'ai une idée , je les écris à la main dans le désordre, sur un carnet ou une feuille lorsque je n'ai pas mon carnet. Je les conserve. 
Ensuite , à partir du plan, je me lance avec Word.
Mes sources d'inspiration sont la lecture, mais aussi la nature, les contacts humains. Je suis d'une nature un peu fermée, mais je ne refuse pas le contact, du fait, je les trouve enrichissants. 
Mais j'ai un imaginaire que j'entretiens. Je fait des recherches sur internet, ou dans mes livres.
Je travaille à coté de tout ça en qualité de gestionnaire de stocks, un travail que je considère depuis des années comme étant alimentaire. Cela dit, il m'a procuré beaucoup de satisfactions. Mais je regarde désormais vers une sortie honorable du monde du travail pour me consacrer exclusivement à l'écriture.
J'ai désormais un objectif de roman, avec un pseudo, ce qui me permettrait de revenir vers des textes en rapport avec la santé. Je suis plutôt attiré par un thriller psychologique.
A la fin de mon roman, j'aimerai faire passer l'idée que l'Homme moderne est entrain de faire passer un sale quart de millénaire à l'environnement, à la nature. Sur un autre, j'aimerai dire que le libéralisme est un état d'esprit qui permet de s'ouvrir des portes de sortie dans les  moments durs de la vie. Malgré tout, il faut que ce libéralisme soit solidaire, humain, souple et écoutant.  J'ai quelques idées à faire passer dans mes romans. Toujours un peu en rapport avec la société et les systèmes.
En ce qui concerne cette carrière d'écrivain vers laquelle je souhaiterais m'orienter, je voudrais arriver rapidement à proposer mes écrits non plus à un site, mais à une maison d'édition. Car, je n'ai publié qu'un Ebook, sur Amazon.
MOI et LA Lecture :
Petit, mon frêre lisait des BD format poche, que je relisais. Puis , vers l'age de 8 ans, les employeurs de ma mère m'offraient 1 fois par an, des Jules Vernes que je dévorais rapidement. La télé à fait une apparition tardive dans notre foyer. 
J'ai plusieurs écrivains "préférés" , entr'autres Umberto Ecco, Stephen King...
Si le récit m'interpelle rapidement, je peux lire le livre dès que j'ai un peu de temps. Je garde longtemps le récit en tête, ce qui peut aussi poser des problèmes par ailleurs. Mais rien de bien grave. Par contre, si le récit m'ennuie, j'ai des ouvrages commencés jamais terminés...Je préfère les livres papiers.
J'aime lire des romans, des articles sur la santé, la psychologie, l'économie... Les romans que je lis ont un coté enquête, personnage décalés, fantastiques, aussi.
Les blogs littéraires sont une très bonne idée. Je n'ai pas encore parcouru le votre, mais il semble à votre image : actif, des bonnes idées...Ce questionnaire me permet en même temps de faire un petit point sur moi, le présent, mes projets.
Sur Amazon, les lecteurs ont droit à s'exprimer. J'ai eu du mal avec un lecteur qui argumentait sur un point. C'est un peu la forme qui m'a fait réagir à cette formulation négative qui pouvait impacter les ventes. J'ai en fait laissé ce lecteur dire après l'avoir un peu "contré" gentiment. 
Je suis pour la critique constructive, et de bonne foi.
Je ne saurais jamais trop remercier feu Christian Godefroy, que j'ai connu il y a plus de 30 ans...
Je pense que , dans la vie, il faut rapidement apprendre à se connaitre. Il faut aussi rester dans des domaines constructifs. Les étapes, les erreurs sont bien sur à assumer, mais on perd quand même parfois un temps qu'on ne peux rattraper...
Merci pour ce beau questionnaire. Qu'il soit un trait d'union entre nous pour s'enrichir mutuellement au fil du temps...

Publié dans Les auteurs

Partager cet article

Repost0

Morgane Pinon - Auteur de Né de poussière d'étoiles

Publié le par litteratureetfrancais

Quelques questions sur vous et l’écriture

  1. Présentez-vous en quelques mots.

Je m’appelle Morgane Pinon, j’ai 29 ans et je suis maintenant un auteur indépendant !

  1. Parlez-nous de votre dernier ouvrage.

Mon dernier livre (qui est aussi mon premier !) est un recueil de nouvelles s’intitulant : Né de poussière d’étoiles.

Ce recueil se compose de nouvelles sur des petites histoires de la vie de tous les jours. Il vaut mieux préciser, car certains en voyant la couverture s’étaient attendus à un livre de science-fiction.

  1. Depuis quand écrivez-vous ?

J’ai commencé à poser quelques idées sur le papier en 2003. J’étais encore lycéenne et je n’avais pas vraiment l’idée de faire publier un livre un jour.

  1. Que vous apporte l’écriture ?

C’est pour moi une aide précieuse. Cela peut être un véritable exutoire que d’écrire. On peut se défouler sur certains personnages ! Mais la priorité est de se faire plaisir soi-même.

  1. Dans quelle condition écrivez-vous ?

En grande partie le soir sur mon ordinateur. Après il m’arrive aussi de profiter du temps dans les transports en commun pour écrire sur ma tablette. Et lorsque la technologie me manque, j’utilise mon petit carnet que je possède toujours dans mon sac à main.

Dans tous les cas, je le fais toujours en musique. Les musiques de film étant mes plus grandes sources d’inspiration…

  1. Êtes-vous écrivain à part entière ou exercez-vous une profession à coté ? si oui laquelle ? Que vous apporte-t-elle par rapport à votre travail d’écrivain ?

Je suis une scientifique. Je travaille dans la recherche sur la chimie du ciment à Saint-Gobain. Ce métier je l’ai choisi, car j’ai toujours aimé les sciences. L’écriture est venue après. C’était pour moi une sorte de loisir. Mes textes ont donc dormi sur mon ordinateur pendant de longues années.

  1. Avez-vous d’autres projets d’écriture ?

Je travaille actuellement sur l’écriture d’une trilogie dans l’univers fantaisie avec de la magie… Un registre très éloigné de mes nouvelles, mais qui me tient à cœur depuis plus de 10 ans.

Le premier tome devrait paraitre courant 2015. Je suis en pleine phase de relecture et je souhaite prendre mon temps pour proposer un livre de qualité. Voici le titre en attendant d’en savoir plus : Les Orakles - l’Orakle de Lumière, tome I.

  1. Si vous deviez changer quelque chose dans votre carrière d’écrivain, ce serait quoi ?

Il n’y a rien à changer. Si ce n’est un peu plus de lecteurs ! Je suis tout à fait satisfaite de cette aventure qu’est l’auto-publication. J’aime tout faire par moi-même. Cela me prend de nombreuses heures, mais le résultat en vaut la peine, lorsque l’on tient son propre livre entre ses mains…

Le plus beau cadeau reste le contact avec les lecteurs. Je n’ai personne pour me faire ma publicité. C’est donc à moi d’aller chercher les gens en parlant de ce que je fais. Beaucoup m’ont fait des retours très encourageants. Et certains se sont même amusés à me partager les photos de mon livre ! J’imagine qu’une telle proximité serait difficile à obtenir si une maison d’édition s’occupait de tout…

  1. Comment s’est fait le choix de votre maison d’édition ?

La maison d’édition c’est moi !

C’est en mai 2014 que j’ai découvert qu’il était possible de se publier soi-même gratuitement avec Amazon. En rassemblant mes nouvelles, je me suis dit qu’il était sûrement possible que j’en fasse un petit recueil. J’ai donc pris le temps de me renseigner et de tout concevoir par moi-même : la couverture, le résumé, la relecture, la mise en page…

Après quelques semaines, j’avais déjà des commentaires élogieux sur Amazon. Des encouragements qui m’ont poussée à continuer pour enfin écrire toute cette histoire fantaisie, trainant dans ma tête depuis plus de 10 ans.

 

Quelques questions sur vous et la lecture

  1. Qui vous a fait aimer la lecture/ l’écriture ?

Je fais partie de la génération Harry Potter comme on dit. Cela fait donc peut-être un peu cliché de dire que c’est J.K. Rowling qui a été mon élément déclencheur. Et pourtant c’est le cas ! En découvrant Harry Potter, je me suis mise à lire, en français et en anglais (car trop impatiente pour attendre une version traduite) et je me suis mise aussi à écrire.

En imaginant ma propre histoire, écrivant des nouvelles, mais aussi des fanfictions avec les personnages de J.K. Rowling…

  1. Quel est votre auteur préféré en dehors de vous-même bien sûr ! ?

Il y en a beaucoup dont J.K. Rowling que j’ai déjà citée. Il y a aussi Stephenie Meyer (Twilight), Eoin Colfer (Artémis Fowl), Philippe Pullman (À la Croisée des Mondes)… Que des registres fantaisie.

Mais j’aimerai aujourd’hui nommer un auteur indépendant dont j’apprécie grandement le style. Bastien Pantalé qui m’a éblouie avec ces deux premiers livres publiés en 2014 : L’Éveil et Le Baptême du Soleil.

  1. Qu’aimez-vous lire ?

Je suis restée dans le domaine fantaisie pendant longtemps, mais j’ai aussi su apprécier d’autres genres :

Plus science-fiction avec René Barjavel – La nuit des temps

Plus sombre avec Stephen King – Les yeux du Dragon

Plus théâtral avec Jean Anouilh - Antigone

 

Quelques questions sur les blogs et tout le reste …

  1. Que pensez-vous des blogs littéraires ?

Que du bien étant donné que j’en ai créé un ! C’est un blog qui parle de ce que j’aime, mes écrits, de ce qui m’inspire et surtout un lieu de partage.

http://nedepoussieredetoiles.wordpress.com/

  1. Pensez-vous que les jeunes ne sont plus capables d’apprécier la lecture ? Quels remèdes proposeriez-vous ?

Si les gros livres vous font peur, essayez les nouvelles ! Ce sont de petites histoires (de parfois seulement 2 pages) qui se lisent vite et sans trop d’effort. Le principe de la nouvelle, pour contrecarrer la brevetée du texte, consiste en sa chute ! J’ai tenté de créer la surprise à la fin de chacune d’entre elles.

  1. Que pensez-vous du boom des éditions numériques ?

L’avenir, c’est le numérique. Il n’y a plus aucun doute là-dessus. Par contre, je fais partie des gens qui préfèrent avoir un livre papier à tenir entre ses mains. Mais au bout d’un moment, quand on a sa bibliothèque qui est pleine, il faut bien faire autrement. Aujourd’hui, j’ai l’impression de lire davantage depuis que je me suis mise au numérique…

  1. Quels conseils donneriez-vous aux jeunes écrivains ?

Lancez-vous ! Vous n’avez rien à perdre. Il y aura toujours un lecteur pour apprécier ce que l’on fait. Il est maintenant possible de se publier soi-même, alors il n’y a plus de limites !

 

Publié dans Les auteurs

Partager cet article

Repost0

Lou Mercier - Auteur de Sept et de Quatre-Quatre

Publié le par litteratureetfrancais

  • Depuis quand écrivez-vous ? J’écris depuis que j’ai su écrire, c’est-à-dire il y a longtemps!^^
  • Parlez-nous de votre dernier ouvrage. Pourquoi Pas ? Une version compacte de deux nouvelles: Sept: une nouvelle qui nous promène dans une quête existentielle au côté de Lauren, l’héroïne et de Gatsby, héros de Fitzgerald qu’elle va rencontrer sur son chemin. C'est d'ailleurs avec cette nouvelle que je concours; L’autre nouvelle est plus policière et s’intitule Quatre-Quatre, en référence au terme de Jazz.
  • Que vous apporte l’écriture ? Il m’apporte du bien-être, toujours un bonheur de faire un usage personnel des mots.
  • Dans quelle condition écrivez-vous ? Je n’ai rien d’établi, j’écris quand cela me prend. Oui je sais ce n’est pas très académique...
  • Quelle est votre source d’inspiration ? Le quotidien, la musique qui est mon alliée et la langue anglophone.
  • Avez-vous d’autres projets d’écriture ? Oui ! Mais top secret ! ;)
  • On dit souvent que l’auteur « fait passer un message » : est-ce le cas pour vous ? Si oui quel est ce message ? Je trouve cela assez prétentieux de se dire que l’on fait passer un message. C’est plus l’interprétation du lecteur qui me semble intéressante.
  • Qui vous a fait aimer la lecture/ l’écriture ? J’ai grandi dans les livres, peut-être est-ce cela ?
  • Quel est votre auteur préféré en dehors de vous-même bien sûr ! ? Alors, en dehors de moi-même cela va être dur ! Non, je plaisante. Zola ! Direct !
  • Que pensez-vous de mon blog en particulier et quel est pour vous l’intérêt de répondre à ce petit questionnaire ? Votre blog répond aux questions que l’on n’ose pas toujours poser ouvertement. Votre petit questionnaire permet de nous donner l’illusion que l’on existe, en tant qu’auteur j’entends.
  • Comment gérez-vous les critiques des lecteurs de blogs qui ne sont pas des spécialistes ? (critique positive et négative) ? J’avoue m’être par deux fois agacée envers des amis qui avaient lu ma nouvelle et qui en avaient fait une interprétation totalement erronée. Rassurez-vous on est toujours amis ! Mise à part cette petite anecdote, la critique est toujours bonne à prendre du moment qu’elle est constructive.
  • Si vous deviez remercier un professeur que vous avez eu : ce serait qui et pourquoi ? Mon prof de français de 5e, Mme Caparosse pour la rigueur qu’elle nous a enseignés dans le travail.
  • Pensez-vous que les jeunes ne sont plus capables d’apprécier la lecture ? Quels remèdes proposeriez-vous ? C’est évident. Le remède ? Je n’en n’ai pas mais peut-être que les parents et les enseignants leur fassent moins avoir recours aux outils numériques.
  • Quels conseils donneriez-vous aux jeunes écrivains ? Restez humbles et soyez patients. Et surtout, prenez l’écriture comme un plaisir !
  • La parole est à vous : Une dernière phrase ? pensée ? critique ?: Merci à vous pour votre blog.

Publié dans Les auteurs

Partager cet article

Repost0

Lydie Lefèvre - Auteur de 13 jours dans la vie d'Elisa, Mon père m'a blessé...Mon beau-père m'a tué, Le paradis blanc et Lou

Publié le par litteratureetfrancais

Questions sur vous et l'écriture
1- Née en Basse-Normandie, dans le calvados, Lydie Lefèvre se découvre une passion pour l'écriture. Après la création d'un guide touristique, " le guide Toutouristique de Basse-Normandie, aux Editions Charles Corlet", elle franchit le pas vers l'auto-édition.
A travers ses romans, elle souhaite transmettre des messages d'amour, d'espoir, à ses lecteurs.
Son premier roman, "13 jours dans la vie d'Elisa", un témoignage face à la maladie. Ce roman a obtenu le Label Qualité en février 2014.Ce Label Qualité assure au lecteur un ouvrage corrigé, sans coquilles, une syntaxe correcte et un respect des règles de typographie, ainsi qu'une mise en page correcte. Lydie l'a obtenu en confiant son ouvrage à des contrôleurs qui ont lu et corrigé les erreurs commises. Grâce à ce travail, elle peut se prévaloir aujourd'hui du Label de Qualité pour son premier roman.
Le second roman, "Mon père m'a blessé... Mon beau-père m'a tué..." relate la souffrance d'un adolescent au sein d'une famille recomposée.
Le troisième roman, "Le Paradis Blanc" évoque la difficulté du deuil lors de la perte d'un proche.
Vient ensuite une nouvelle fantastique, "LOU", nous rappelant que chaque chose dite ou faite peut un jour avoir des conséquences.
Ayant envie de partager les bonnes choses de sa région, elle répertorie dans "Délicieuse Normandie", les recettes traditionnelles, de l'entrée au dessert, un voyage gustatif au cœur de la Normandie.
2- Mon dernier ouvrage est une nouvelle intitulée "LOU". Au début, j'avais une histoire bien précise dans ma tête, quelque chose qui aurait du faire une centaine de pages. Pour finir, cet ouvrage ne fait que 19 pages ! Pourquoi, comment ? Tout simplement qu'au fil de mes écrits, la trame a prit une autre tournure dans mon esprit. C'est ainsi que d'un futur roman est né une nouvelle.
3- J'écris depuis deux ans.
4- Ecrire me relaxe, me déconnecte de la réalité. C'est une sorte d'addiction. Si je ne peux écrire pendant plusieurs jours, je suis contrariée.
5- Le moment le plus propice pour écrire, le soir.
6- Je m'inspire du vécu autour de moi, du mien. Je laisse une part à mon imaginaire pour peaufiner le tout.
7- Je suis secrétaire médicale. Ce métier où la relation humaine est importante, m'apporte beaucoup pour l'écriture sur un plan émotionnel.
8- Je travaille actuellement sur un roman dont le personnage principal s'appelle Emilie Rose. Il devrait paraître à la fin du mois de juin.
9- Je reconnais que mes livres sont porteurs de messages. Que ce soit d'amour, d'amitié ou autre, j'aime que mes lecteurs retiennent ces messages.
 
Vous et la lecture
1- J'ai toujours aimé lire depuis mon enfance. J'adorais écouter mon professeur de français, faire des dissertations, éplucher les textes.
2- Stephen King et dans un genre complètement différent et français, Emile Zola. Je ne sais plus combien de fois j'ai lu "Au bonheur des Dames" !
3- Je suis une lectrice mais pas une addict à la lecture. Mon truc, s'est faire naître de rien une histoire qui va chambouler mes lecteurs.
 
Les blogs
1- Les blogs littéraires sont utiles aussi bien pour les lecteurs que les auteurs.
2- Votre blog est clair, bien construit. L'intérêt pour moi de répondre à ce questionnaire ? Approfondir la relation entre lecteurs et auteur à travers mes réponses.
3- Si j'avais un conseil à donner aux jeunes écrivains, c'est de ne jamais baisser les bras, de continuer à écrire et de faire fi des commentaires négatifs en retenant qu'une seule chose : ON NE PEUT PAS PLAIRE A TOUT LE MONDE.
 
La parole est à vous
Juste une pensée : mes remerciements pour cet interview.

Publié dans Les auteurs

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>