L'interprétation d'un texte (Brevet)

Publié le par litteratureetfrancais

L’interprétation d’un texte

I)                   Les genres littéraires

Le roman est un genre littéraire très fécond. Il y a de nombreux sous-genres (aventures, policiers, amour, apprentissage, science-fiction). C’est une œuvre qui raconte une histoire fictive en prose. Il comporte un narrateur, une histoire qui se développe en péripéties et des personnages qui évoluent souvent.

La nouvelle est un récit bref qui se caractérise par des personnages peu nombreux et une intrigue simple qui se conclut sur une chute. Il y en a différents types : réalistes, fantastiques, de science-fiction,…

Le conte est proche de la nouvelle par sa brièveté mais il s’en distingue par les éléments merveilleux qui interviennent. Les contes se déroulent dans une époque non précisée.

La lettre est un genre littéraire qui se caractérise par la présence de celui qui écrit, un destinataire clairement désigné et l’indication de la date et du lieu où se trouve l’expéditeur.

L’essai est un genre non narratif qui développe des idées, explique une situation. Il ne comporte pas de personnages. Il existe des essais scientifiques, politiques, et littéraires. Les biographies sont classées dans cette catégorie.

L’autobiographie est un œuvre où l’auteur raconte sa propre vie. L’auteur est donc à la fois le narrateur et le personnage principal de son œuvre. La narration est faite à la 1ère personne, les événements racontés correspondent à ce que l’auteur a vécu et l’auteur s’engage à dire la vérité sur sa vie dans un pacte qu’il conclut avec le lecteur.

Le théâtre est un genre littéraire qui se subdivise en différentes catégories (tragédie, comédie, drame,..). Le texte est fait pour être joué sur scène. Il se compose de répliques prononcées par les personnages et de didascalies destinées aux acteurs et au metteur en scène.

La poésie est le genre le plus ancien. Elle se caractérise par une approche différente du monde du langage. La poésie classique se caractérise par une écriture en vers, des strophes, des jeux sur les sonorités (les rimes) et une grande variété de figures de style. La poésie des XIX et XXe siècle s’est libérée de ces contraintes : elle est souvent en vers libres voire en prose, non ponctuée et sans rimes.

II)                La situation d’énonciation

L’énonciation est le fait de produire un message oralement ou par écrit.

Pour analyser la situation d’énonciation, il faut savoir qui parle, à qui, où se situe celui qui parle et quand est-ce qu’il parle.

Dans la plupart des romans, elle n’est pas connue mais elle est donnée dans les lettres, les journaux intimes, dans les dialogues et les conversations, …

Publié dans Brevet

Commenter cet article