Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

15 articles avec antiquite

Anonyme - Mille et une nuits : Sindbad (Antiquité)

Publié le par litteratureetfrancais

Les mille et une nuits – Sindbad le marin d’Anonyme

 

Personnages

  • narratrice : Shéhérazade
  • Hindbad
  • Sindbad le marin
  • le roi Mihrage

Résumé par nuit :

213e nuit : Hindbad, épuisé de sa tâche, s’arrête près d’une maison dont les parfums embaumaient l’air. Il est curieux de savoir qui vit à cet endroit. Il s’agit de la demeure de Sindbad le marin. Hindbad envie Sindbad qui a tout alors qu’il n’a rien, il s’en prend même au Créateur. Sindbad le fait alors convoquer.

214e nuit : Hindbad craint cette entrevue mais le valet ne lui laisse pas le choix. Sindbad semble âgé mais également très riche. Sindbad invite Hindbad à sa table. Sindbad veut faire comprendre à Hindbad et ses convives qu’il n’a pas eu ses richesses sans effort et sans recourir de graves dangers. Il va donc raconter ses 7 voyages. Après avoir gaspillé soin argent dans sa jeunesse, Sindbad se reprit en main et décida de faire fructifier son argent en prenant la mer avec d’autres marchands. Ils parcourent les mers et s’arrête sur une île. Celle-ci se met à trembler…

215e nuit : Il ne s’agissait en fait pas d’une île mais du dos d’une baleine. Lorsque celle-ci plonge, Sindbad a tout juste le temps de s’accrocher à un morceau de bois. Le capitaine a profité des vents favorables et abandonné Sindbad en mer. Presque mort, il est rejeté sur une île. Après s’être remis, il parcourt l’île et voit un cheval. Il ne sait que penser. Il rencontre un homme qui l’emmène sous terre vers d’autres personnes, au service du roi Mihrage. Ils sont là pour faire s’accoupler les cavales du roi avec un cheval marin. Sa rencontre avec le roi est positive, celui-ci prend bien soin de lui. Il se fait des relations parmi les marchands mais également dans l’entourage du roi. Il se rend sur l’île de Cassel pour en connaitre les légendes. Un jour, le capitaine qui l’avait abandonné arrive sur l’île du roi Mihrage et veut vendre le bien de Sindbad. Il est honnête et Sindbad lui révèle son identité.

216e nuit : Le capitaine ne le croit pas, Sindbad lui raconte son histoire pour le convaincre. Après avoir remercié comme il se doit le roi, Sindbad rembarque avec ses anciens camarades. Il échange avant cela ses marchandises contre celles de l’île. Grâce à cela, de retour à Bagdad, il peut s’établir sans souci et oublier les maux qu’il a subis. Sindbad donne de l’argent à Hindbad et lui dit de revenir le lendemain pour la suite de l’histoire. Hindbad retourne chez Sindbad le lendemain et ce dernier débute le récit de son second voyage. Il repart en mer par ennui. Lui et ses camarades font une pause sur une île qui semble inhabitée et pourtant couverte d’arbres fruitiers. Sindbad s’endort après un bon repas. A son réveil, le navire n’est plus là.

217e nuit : Il cherche partout et voit enfin au loin la voile de son navire. Il est désespéré. Il regrette d’être reparti en mer. Il découvrir une sorte de dôme d’une blancheur éclatante. D’un coup, le soleil semble caché, il s’agit en fait de l’ombre d’un oiseau immense. Il comprend que la « boule blanche » est un œuf. L’oiseau est un roc et Sindbad s’attache à l’une de ses pattes dans l’espoir d’être emmené ailleurs. Son plan fonctionne : il se retrouve dans une vallée entourée de hautes montagnes. Il s’agit d’une île parsemée de diamants ce qui lui fait plaisir mais la taille des serpents l’effraye tout autant. La nuit venue, il trouve refuge dans une grotte qu’il referme pour empêcher les serpents d’entrer. Le lendemain, il reprend son expédition et finit par s’endormir. Il est réveillé par des morceaux de viande qui tombent autour de lui. Il s’agit d’une stratégie des marchands pour récupérer les diamants avec l’aide d’aigles. Sindbad a alors une idée pour fuir.

218e nuit : Sindbad fait le plein de diamants et s’attache à la plus grande pièce de viande qu’il trouve. L’un des aigles l’emmènent alors dans son nid. Le marchand qui s’avance vers lui le querelle pensant qu’il cherche à le voler. Les marchands admirent sa hardiesse. Ils sont surpris par la taille des diamants ramassés par Sindbad surtout qu’il en offre un au marchand qui l’a découvert. Lui et ses nouveaux compagnons prennent la route pour rejoindre le port. Il peut donc rentrer à Bagdad où il a commencé par faire l’aumône aux pauvres. Il invite à nouveau Hindbad à revenir le lendemain pour la suite. Comme la première fois, il lui a donné de l’argent. Il dit que la douceur de sa vie lui avait fait oublier les dangers courus lors des deux premiers voyages. Il repart alors en mer pour son commerce. Une tempête leu fait perdre la route et ils sont obligés de mouiller sur une ile habitée par des sauvages.

219e nuit : Ils se font attaquer par une multitude de sauvages dont ils ne comprennent pas la langue. Ils se laissent faire sans réagir, paralysés par la peur. Ils s’attendent à mourir. Ils sont emmenés dans un palais où se trouvent des ossements humains. Ils sont effrayés par l’apparence d’un des géants qui les examinent afin de savoir lequel est le plus gras. Il tue le capitaine en l’embrochant. Malgré leur nombre, il ne leur vient as à l’esprit de tuer le monstre et ils subissent à nouveau la perte d’un compagnon. Ils décident de construire des radeaux pour échapper au monstre. Lors du sommeil, ils prennent des broches, qu’il faut chauffer et l’enfoncent dans l’œil du monstre.

220e nuit : Ils attendent que le jour se lève pour prendre la mer sur leurs radeaux. Les géants leur lancent des pierres et tous les radeaux sont coulés sauf celui de Sindbad. Après avoir été ballottés sur les flots, ils arrivent sur une nouvelle ile. Ils s’endorment sur le rivage, mais un serpent avale l’un des deux derniers compagnons de Sindbad. La nuit suivante, ils dorment dans un arbre mais cela n’empêche pas le serpent de manger le dernier compagnon. Sindbad résiste à l’envie de se suicider. Il se construit un rempart autour de l’arbre que le serpent ne peut franchir. Sa fatigue l’empêche de raisonner, il veut se jeter dans la mer.

221e nuit : Arrivé sur le rivage, il voit un navire, se met à hurler et déplie son turban pour être repéré. Il monte à bord du navire. Il mange à sa faim après avoir raconté ses aventures. Le capitaine lui confie des marchandises qu’il doit vendre afin de récolter un pécule pour la famille d’un marin mort. Il s’agit des marchandises de Sindbad le marin. Il s’agit en réalité du capitaine qui l’avait abandonné lors de son second voyage. Sindbad révèle alors son identité.

222e nuit : Le capitaine l’examine attentivement et finit par le reconnaitre. Le capitaine est heureux et paye sa dette. Il retourne à Bagdad encore plus riche que précédemment. A nouveau, Sindbad reporte la suite de son histoire au lendemain. Malgré tous les divertissements, Sindbad veut repartir. Il veut découvrir des choses nouvelles ! Après plusieurs jours de marchandage, un coup de vent détruit la voile et le navire se brise.

223e nuit : Sindbad et quelques-uns des marchands s’accrochent à du bois et se retrouvent entrainés sur une ile. Le lendemain, ils sont encerclés par des noirs qui ont l’air de se les être partagés. Sindbad se retrouve avec 5 compagnons : leurs geôliers veulent leur faire manger de l’herbe. Sindbad est le seul à ne pas en prendre et à ne pas perdre la tête. Les noirs sont anthropophages et Sindbad fait tout pour ne pas se laisser engraisser au contraire de ses camardes qui se font dévorer. Sa maigreur est une chance : on ne le surveille pas et il en profite pour fuir. Il marche pendant 7 jours, au 8e, il croise des blancs qui cueillent du poivre et les approche.

224e nuit : Il raconte ses malheurs aux hommes blancs et leur raconte comment il a échappé aux noirs. Ils l’emmènent avec eux et le présente à leur roi. Il trouve ses marques dans cette nouvelle ile où tout le monde prend soin de lui. Il s’enrichit en montrant comment monter à cheval avec selles et étriers : chose inconnue dans ce pays. Le roi le marie pour éviter qu’il ne se décide à partir mais Sindbad veut retourner à Bagdad. Il découvert, lors de la mer d’une femme, l’une des coutumes du pays : l’époux vivant est enterré avec le mort ! Il parle de son étonnement au roi qui dit ne rien pouvoir faire contre cette loin. Peu de temps après, la femme de Sindbad meurt…

225e nuit : Tous veulent assister à son futur enterrement vivant. Il essaye d’échapper à son sort en se disant étranger à ce pays mais personne ne semble y prêter attention. Il se retrouve donc enterré dans le puits. Une fois au fond, il s’éloigne au plus vite de l’odeur de cadavre. Il maudit son avarice et son envie de voyage. Il mange pendant quelques jours ce qui était dans ce cercueil puis se prépare à mourir.

226e nuit : Un autre couple est descendu dans la grotte, il assomme la femme pour récupérer les vivres. Il fait cela à chaque fois qu’un couple est descendu. Un jour, il entend un souffle, qu’il suit et se retrouve à marcher vers une lumière qui le mène à une ouverture dans le rocher. Il sort et se retrouve, ivre de joie, sur le rivage. Ils volent les cercueils, récupèrent tous les biens et attend le passage d’un navire, ce qui ne tarde pas. Il prétend avoir fart naufrage et personne ne trouve rien à y redire. Après plusieurs haltes, il rentre à Bagdad avec de très grandes richesses. A nouveau, le récit du 5e voyage est reporté au lendemain. Après quelques temps, il se décide à repartir : il veut être commandant et fait construire son propre navire. Lui et les autres marchands arrivent sur une île où un œuf de roc est sur le point d’éclore.

227e nuit : Les marchands, qui ne veulent pas suivre les conseils de Sindbad, tuent le petit roc pour le manger. Ils rembarquent en hâte quand les parents reviennent au nid. Les rocs se vengent en faisant tomber une pierre sur le navire ce qui le fait se briser par le milieu. Sindbad évite de justesse la noyade en s’agrippant à un débris. Il est entrainé sur une ile qu’il décide d’explorer. La nuit il est sous le coup de désespoir et se maudit de toujours chercher l’aventure. Le lendemain, il croise un vieillard peu loquace qui lui fait comprendre qu’il a besoin d’aide pour traverser un ruisseau. Une fois de l’autre côté, Sindbad prend peur, le vieillard semble vouloir l’étrangler.

228e nuit : Le vieillard fat de Sindbad son « cheval » personnel. Il n »arrive pas à se défaire du vieillard qui reste accroché à son cou nuit et jour. Sindbad fait du vin et le donne au vieillard qui s’enivre au point de lui faire lâcher la prise qu’il avait sur Sindbad. Une fois le vieillard à terre, Sindbad le tue. Il tombe par hasard sur des marins qui venaient faire des provisions sur l’ile, ils lui apprennent qu’il a été la victime du vieillard de la mer et qu’il en est le seul rescapé. Il se fait un ami qui lui donne un tuyau pour lui faire amasser du coco. Il suit donc d’autres amasseurs de cocos dans une forêt…

229e nuit : Les marchands qui l’accompagnent jettent des pierres au singes qui pour se venger leur jettent des cocos : c’est ainsi qu’ils réussissent à remplir leurs sacs. Sindbad utilise ce procédé afin d’avoir de quoi payer son retour. Après des nombreux échanges, il arrive à Bagdad et avant de jouir de sa richesse fait comme toujours aumône aux pauvres. Le lendemain, Sindbad raconte à ses convives son sixième voyage. Au bout d’un an, malgré sa famille qui tente de le retenir, il décide de repartir. Lors de sa navigation, le capitaine perd sa route. Un jour, le capitaine perd la tête et leur annonce qu’ils sont dans l’endroit le plus dangereux en mer et qu’ils vont tous mourir. Le bateau s’échoue au pied d’une montagne. Ils ont le temps d’en sortir vivres et marchandises. Ils se disent adieu parce qu’ils savent qu’ils vont périr dans ce lieu.

230e nuit : Sindbad voit ses compagnons mourir les uns après les autres. Il décide de creuser sa propre tombe car plus personne ne pourra le faire à sa place. Il décide cependant de construire un radeau pour se laisser porter par la rivière qui part sous la terre. Il pense même à encore s’enrichir. Au bout de quelques jours dans l’obscurité, il a fini ses vivres et tombe dans un doux sommeil. Il se réveille dans une campagne entouré de noirs. Il lance une prière à Dieu et l’un des noirs comprenant l’arabe, lui répond. Il leur raconte ce qui lui est arrivé après avoir mangé. Les hommes veulent le conduire à leur roi pour que Sindbad lui raconte en personne son aventure.

231e nuit : Ils se rendent à Serendib. Le roi fait écrire l’histoire de Sindbad pour la conserver dans les archives de la ville. Sindbad offre au roi tout ce qu’il possède mais celui-ci refuse et lui fait même des présents. Il visite l’ile sans oublier de faire sa cour au roi. Après avoir tout visité, il demande l’autorisation de rentrer chez lui. Le roi lui confie une lettre pour le calife accompagnée de cadeaux. Arrivé à Bagdad, Sindbad s’acquitte de suite de sa commission.

232e nuit : Sindbad est conduit chez le calife. Sindbad affirme au calife la richesse du roi de Serendib. Le calife apprécie le récit de Sindbad. Après son 6e voyage, Sindbad affirme ne plus avoir eu envie d’en faire. Un homme du calife vient le chercher. Le calife veut répondre au roi de Serendib et veut que Sindbad fasse le voyage. Sindbad lui dit ne plus vouloir voyager et lui raconte toutes ses mésaventures. Le calife insiste et Sindbad ne peut refuser. Il arrive sans soucis à Serendib où il est reçu par le roi. Peu de temps après, Sindbad demande son congé qui lui est accordé mais son équipage et lui se font attaquer par des corsaires et ils sont faits esclaves.

233e nuit : Il est acheté par un riche marchand. Le marchand veut savoir si Sindbad sait tirer à l’arc, ce qu’il a appris plus jeune. Il lui ordonne de tuer des éléphants afin de les laisser pourrir et récupérer leurs dents. Il en tue beaucoup et un jour, les éléphants se réunissent, déracinent l’arbre dans lequel il se trouve et l’emmène. Ils le déposent dans leur cimetière. Après cette découverte, le marchand le libère et décide de faire sa fortune pour le remercier. Il ne demande qu’à rentrer chez lui.

234e nuit : Le bateau pour son dernier voyage arrive enfin et son ancien maitre le charge de richesse en son nom. Le voyage se passe bien. Arrivé à Bagdad, il se présente au calife qui s’inquiétait de la longueur de son voyage. Une fois son récit fini, Sindbad demande à Hindbad s’il a déjà connu quelqu’un qui avait autant souffert que lui et s’il ne méritait pas de jouir de sa richesse. Ils deviennent amis. 

Publié dans antiquité

Partager cet article

Repost 0

Ovide - Les métamorphoses (Antiquité)

Publié le par litteratureetfrancais

Les Métamorphoses d’Ovide

Personnages principaux

  • Le poète
  • Les dieux
  • Lycaon
  • Deucalion
  • Pyrrha
  • Daphné
  • Io
  • Phaéton
  • Callisto
  • Arcas
  • Chiron
  • Europe
  • Aglauros
  • Cadmus
  • Actéon
  • Sémélé
  • Tirésias
  • Narcisse
  • Echo
  • Penthée
  • Pyrame
  • Thisbé
  • Leucothoé
  • Clythie
  • Salmacis
  • Hermaphrodite
  • Persée
  • Andromède
  • Phinée
  • Arachné
  • Niobé
  • Médée
  • Jason
  • Thésée
  • Minos
  • Dédale
  • Icare
  • Déjanire
  • Achélous
  • Hercule
  • Nessus
  • Alcmène
  • Iole
  • Byblis
  • Iphis
  • Orphée
  • Eurydice
  • Cyparissus
  • Pygmalion
  • Adonis
  • Myrrha
  • Atalante
  • Hippomène
  • Midas
  • Laomédon
  • Pélée
  • Thétis
  • Achille
  • Alcyone
  • Morphée
  • Ulysse
  • Ajax
  • Hécube
  • Enée
  • Anius
  • Polyphème
  • Glaucus
  • Circé
  • La Sibylle
  • Macarée
  • Numa
  • César
  • Auguste

Résumé par chants

Chant 1 : Ce chant raconte la création du monde puis décrit les quatre âges de l’homme : or, argent, airain et fer. Lycaon est le premier homme à défier Jupiter, celui-ci le punit en le transformant en loup. Les dieux envoient un déluge dont seuls réchappent Deucalion et sa femme Pyrrha qui créent une nouvelle humanité. Apollon tombe amoureux de Daphné qui le fuit et finit par se transformer en laurier qui deviendra ainsi le symbole de toutes les victoires. Quant à Io, elle est transformée en génisse blanche par Jupiter pour éviter les foudres de Junon. Phaéton se rend dans le temple d’Apollon pour savoir s’il est vraiment son père.

Chant 2 : Phaéton demande à Apollon une preuve de leur filiation. Apollon accepte tout mais Phaéton est trop gourmand, il veut conduire le char du soleil. Apollon tente de le dissuader sans succès. Il amène le chaos et Jupiter doit le tuer. Toute la famille mortelle de Phaéton est métamorphosée à cause du deuil. Anecdote de l’infidélité de Jupiter avec Callisto changée en ourse par Junon qui voulait se venger. Amour de Mercure qui permet à Athéna de se venger d’Aglauros. Enlèvement d’Europe par Jupiter sous l’apparence d’un taureau.

Chant 3 : Cadmus est banni pour ne pas avoir retrouvé sa sœur, Europe. Il erre longtemps avant de trouver une terre. Il combat le dragon de Mars et enterre ses dents. Les hommes qui en naissent vont fonder Thèbes. Actéon est changé en cerf pour avoir vu Diane nue, il est tué par ses propres chasseurs. Sémélé, enceinte de Jupiter, est tuée grâce à la vengeance de Junon. Jupiter sauve Bacchus, nouveau dieu, en le mettant dans sa cuisse jusqu’à la naissance. Histoire de Tirésias qui explique comment il est devenu aveugle et oracle à cause d’une dispute entre les époux divins. Io avait prédit ce qui arriverait à Narcisse. Echo parle ainsi car elle a été punie par Junon. Penthée est tué par sa propre mère car il n’a pas voulu reconnaitre Bacchus alors qu’elle est une bacchante.

Chant 4 : Les ménéides rejettent Bacchus, elles se racontent les histoires de Pyrame et Thisbé, amants maudits, et d’Hermaphrodite ainsi que Leucothoé. Elles sont transformées en vespérides. Junon veut la chute de la maison de Cadmus et l’obtient grâce à Tisiphone. Persée sauve Andromède et raconte comment il a tué Méduse et comment il se sert de sa tête. Elle a été punie pour avoir souillé le temple de Diane.

Chant 5 : Persée est attaqué par le promis d’Andromède. C’est un véritable carnage. Calliope raconte l’histoire de Proserpine enlevée à sa mère par Pluton. Les piétrides qui avaient chanté la gloire des titans sont transformées en pie.

Chant 6 : Minerve punit Arachné de son orgueil en le changeant en araignée laide et détestée, elle continue de filer. Niobé, quant à elle, est punie pour avoir refusé de célébrer Latone, mère d’Apollon et Minerve, car elle a plus d’enfants. Cet affront va provoquer la mort de ceux-ci. Térée est amoureux des deux filles de Pandion, Progné et Philomèle, il épouse l’une et viole l’autre. La vengeance est terrible car elles lui font manger son fils. Borée prend de force une femme et conçoit avec elle des jumeaux qui vont suivre les Argonautes.

Chant 7 : Médée aime Jason et lui permet d’obtenir la toison d’or. Elle rajeunit même son père mais l’infidélité de celui-ci la rend folle, elle tue ses enfants et, après avoir épousé Egée, veut tuer Thésée mais le père l’en empêche, elle est punie. Minos veut attaquer Athènes et demande son aide à Eaque : il refuse. Céphale raconte aux athéniens ses malheurs : il a tué sa femme avec le javelot qu’elle lui avait offert.

Chant 8 : Scylla tombe amoureuse de Minos qui assiège son pays. Sa trahison va apporter la victoire à Minos mais également un grand ressentiment vis-à-vis de celle-ci. Histoire d’Ariane et Thésée, celle-ci l’a aidé à sortir du labyrinthe mais il l’a abandonnée. Histoire de Dédale et Icare. Méléagre est tué par sa mère, pour avoir tué ses oncles, qui lui refusaient l’honneur d’avoir arrêté le sanglier de Calydon envoyé par Diane comme vengeance. Achélous raconte diverses métamorphoses qui sont le résultat de punitions divines.

Chant 9 : Achélous s’est battu avec Hercule pour Déjanire. Il a été humilié par la force d’Hercule. Plus tard, Nessus a tenté d’enlever Déjanire et avant sa mort il lui confie une tunique empoisonnée, tunique qui provoquera la mort d’Hercule. Alcmène raconte les difficultés de la naissance d’Hercule à cause de la colère de Junon. Iole lui raconte les malheurs de sa sœur. Histoire de Byblis amoureuse de son frère qui la repousse, elle se change en fontaine. Histoire d’Iphis, née fille, et changée en homme pour pouvoir connaitre l’amour.

Chant 10 : Orphée aime Eurydice mais elle lui est enlevée par une morsure de serpent. Il va la chercher en Enfer mais son impatience la tue une seconde fois. Il s’isole des hommes et chante les amours des dieux et des hommes : Ganymède, Hyacinthe, Pygmalion amoureux de sa création, Myrrha amoureuse de son père, Hippomène et Atalante que Vénus transforme en bêtes pour avoir oublié de la remercier d’avoir favorisé leur amour. Il parle aussi de Vénus et Adonis, fils de Myrrha, qui meurt et rend Vénus affreusement triste.

Chant 11 : Les ménades, furieuses d’avoir été repoussées par Orphée, le tuent. Bacchus les punit en les changeant en arbre. Il donne à Midas le pouvoir de changer en or ce qu’il touche mais celui-ci rend vite son don. Histoire de la conquête de Thèbes par Pélée et de la naissance d’Achille. Laomédon commence à bâtir Troie mais son impiété le perdra. Alcyone ne veut pas laisser partir son époux mais il ne l’écoute pas. Morphée, sous les formes de son époux, annonce à Alcyone la mort de celui-ci dans le naufrage. Pour favoriser cet amour, les dieux transforment les deux amants en oiseaux fidèles.

Chant 12 : Les grecs doivent sacrifier Iphigénie pour pouvoir aller à Troie. Achille devient fou furieux car il a du mal à tuer Cycnus, Nestor lui dit avoir déjà connu cela avec Cénée. Lors d’une bataille contre les centaures. Nestor est un ennemi d’Hercule. Achille est mort sous la flèche de Pâris, guidé par Apollon sur l’ordre de Neptune. Seuls Ulysse et Ajax veulent récupérer ses armes. Il va y avoir délibération.

Chant 13 : Ajax et Ulysse font chacun un discours pour justifier leur droit aux armes d’Achille. Ulysse, dont l’éloquence est grande, gagne. Ajax ne peut supporter l’affront et se suicide. Hécube, femme de Priam, a tout perdu. Il lui restait une fille que les Thraces ont sacrifiée. Sa colère la change en chienne. Enée a fui Troie avec son père et son fils. Ils retrouvent Anius qui a beaucoup souffert de la guerre car il a perdu ses quatre filles. Galatée raconte à Scylla ses malheurs : elle aimait Acis mais Polyphème l’a tué car il était fou d’elle. Acis a été changé en fleuve. Glaucus poursuit Scylla de son amour. Pourquoi va-t’il chez Circé ?

Chant 14 : Circé, blessée d’avoir été repoussée par Glaucus, fait de Scylla un monstre marin. Enée descend aux Enfers grâce à la Sibylle qui lui raconte ses malheurs. Macarée raconte toutes les horreurs auxquelles il a assisté aux côtés d’Ulysse  chez Polyphème et chez Circé. Enée devient un dieu, histoire de ses descendants et de la création de Rome.

Chant 15 : Numa veut tout savoir des hommes. Il rencontre un homme qui dit qu’il faut être végétarien, qui croit en la réincarnation et qui compare la vie de l’homme aux quatre saisons. Les romains vont en Grèce chercher le dieu Esculape pour protéger leur ville. Explication de la divinité de Jules César par l’éloge d’Auguste. Le poète est persuadé d’avoir fait une œuvre immortelle.

Publié dans antiquité

Partager cet article

Repost 0

Anonyme - Le récit de Gilgamesh (Antiquité)

Publié le par litteratureetfrancais

Le récit de Gilgamesh, Anonyme

Personnages principaux

  • Gilgamesh, le Buffle d’Ourouk
  • Anou, le père des dieux
  • Ishtar, la déesse de l’amour
  • Ninsouna, déesse et mère de Gilgamesh
  • Ea, ingénieur des dieux
  • Enkidou
  • Le monstre Houmbaba
  • Shamash, dieu du Soleil
  • Enlil, fils d’Anou
  • Outa-Naphisti
  • Sidouri
  • La femme d’Outa-Naphisti
  • Our-Shanabi

Résumé par chapitres

Chapitre 1 : Gilgamesh est un demi-dieu. Il est détesté de tout son peuple car il est violent, brutal et ne respecte rien. Les dieux demandent à leur père, Anou, de faire quelque chose avant que les hommes n’arrêtent de croire en eux car ils les abandonnent. Anou, qui aime beaucoup Gilgamesh, ne veut pas l’abimer mais va lui donner un rival pour lui montrer que ce sont les dieux qui maitrisent son destin.

Chapitre 2 : Création d’un homme par Ea et Arourou : Enkidou. Gilgamesh fait des rêves qui le dérangent et malgré les paroles rassurantes de sa mère, il doute de ce qui l’attend. Un chasseur lui parle de l’homme qui lui a fait peur. Gilgamesh s’apprête déjà à l’affronter.

Chapitre 3 : Gilgamesh envoie dans la steppe une femme pour séduire Enkidou, le plan fonctionne. Enkidou découvre l’amour et le pain, les animaux le fuient. La femme le conduit à Ourouk pour y rencontrer Gilgamesh. Il est accueilli, par le peuple, comme un sauveur qui les défendra contre la brutalité de leur roi.

Chapitre 4 : Le combat entre Enkidou et Gilgamesh a lieu. Le peuple est plein d’espoir surtout lorsqu’Enkidou prend le dessus mais celui-ci relâche Gilgamesh. Ce dernier, repensant à son rêve, annonce leur alliance au peuple qui se sent abandonné par les dieux.

Chapitre 5 : ils deviennent amis et au contact d’Enkidou, Gilgamesh devient meilleur et ne tyrannise plus les habitants. Enkidou commence à s’ennuyer, la steppe lui manque. Gilgamesh, inquiet, lui propose une extraordinaire aventure : aller vaincre le monstre Houmbaba. Enkidou hésite, il connait Houmbaba et ses pouvoirs magiques.

Chapitre 6 : Gilgamesh le rassure : Ninsouna va les protéger. Celle-ci a demandé à Shamash de veiller sur son fils. Le chemin est long pour atteindre la Forêt des Cèdres. Enkidou guide Gilgamesh dans la steppe et l’aide à déchiffrer ses rêves porteurs de bons présages.

Chapitre 7 : ils arrivent dans la Forêt des Cèdres, Enkidou est terrifié par Houmbaba mais Gilgamesh ne se laisse pas impressionner. Il se sait soutenu par Shamash. La bataille est rude mais avec l’aide des vents, Gilgamesh terrasse Houmbaba. Celui-ci tente de corrompre Gilgamesh mais l’amitié d’Enkidou est plus forte.

Chapitre 8 : Ils reviennent couverts de gloire à Ourouk. Ishtar, déesse de l’amour, déclare sa flamme à Gilgamesh et lui demande de l’épouser. Gilgamesh reste froid à ses avances et refuse d’être sa « prochaine proie ». Ishtar, en colère, jure qu’elle se vengera de cet affront.

Chapitre 9 : Ishtar est en colère à cause du refus de Gilgamesh. Elle va leur envoyer le Taureau Céleste. Celui-ci fait beaucoup de dégâts mais Gilgamesh et Enkidou s’occuper de lui et, en le tuant, défient ouvertement la déesse. Le peuple les acclame comme des héros.

Chapitre 10 : Les dieux, pour punir l’insolence de Gilgamesh, décident de tuer Enkidou. Il sait qu’il va mourir mais Gilgamesh refuse de le laisser abandonner. Ses tentatives de guérison sont vaines. Enkidou meurt et comprend que l’oubli est une seconde mort. Il envoie une dernière pensée à son ami pour qu’il cultive son souvenir.

Chapitre 11 : Gilgamesh trouve son ami mort. Il lui promet que jamais personne ne l’oubliera et tous sont endeuillés de cette perte. Il est enlevé comme il a vécu : à moitié dans la steppe, à moitié dans la ville. Gilgamesh erre et pleure son ami.

Chapitre 12 : il tente de retrouver l’image de son ami en se rendant dans la steppe. Là, une peur immense s’empare alors de lui, celle de sa propre mort. Gilgamesh veut y échapper et veut retrouver Outa-Naphisti à qui les dieux ont offert l’immortalité.

Chapitre 13 : Il se rend donc au bout du monde et commence un long et dangereux voyage. Il arrive au pied des Monts-Jumeaux gardés par deux Hommes-Scorpions qui le laissent entrer en le prévenant : « C’est une épreuve. Cent mille pas dans l’obscurité de ta vie. Et cent mille de tes plus noires pensées pour compagne ! »

Chapitre 14 : Ses peurs lui font perdre conscience. Gilgamesh se réveille dans le Jardin-des-Arbres-à-Gemmes. Shamash lui fait comprendre que ce jardin, c’est lui à sa naissance. Ce n’est qu’une étape de plus vers la vie-sans-fin.

Chapitre 15 : Sidouri lui dit que la vie-sans-fin est un piège mais il ne veut pas abandonner. Il cherche Our-Shanabi pour traverser la mer mais sa victoire contre les hommes de pierre se retourne contre lui : il ne peut plus traverser. Our-Shanabi lui demande 120 arbres. Grâce à cela, il réussit à traverser la Passe de la Mort sans toucher l’eau qui apporte la mort et arrive sur l’île d’Outa-Naphisti qui a le secret de la vie-sans-fin.

Chapitre 16 : Gilgamesh demande à Outa-Naphisti le secret de la vie-sans-fin. Celui-ci lui répond de devenir un homme bon qui réfléchit au lieu d’user de la force. Il fera partie de l’histoire du monde. Il demande pourquoi il ne peut pas vivre éternellement.

Chapitre 17 : Outa-Naphisti raconte à Gilgamesh comment il a survécu au Déluge grâce à l’aide d’Ea et de l’Arche. Enlil, pour le féliciter d’avoir survécu, lui a donné l’immortalité mais l’a exilé loin des hommes.

Chapitre 18 : Pour le tester, Outa-Naphisti lui demande de rester éveillé sept jours durant. Gilgamesh échoue, il est déçu et se préparer à rentrer à Ourouk. Outa-Naphisti lui parle de l’Herbe de Jouvence qui donne une nouvelle vie. Gilgamesh doit se laisser guider jusqu’à elle, la réponse est en lui. C’est le souvenir d’Enkidou qui lui permet de trouver l’Herbe de Jouvence, du jasmin.

Chapitre 19 : Il veut partager l’Herbe pour faire vivre l’homme à l’infini mais celle-ci est mangée par un serpent alors qu’il se baignait près d’Ourouk. Cette dernière épreuve lui fait comprendre qui il est et ce qu’il doit faire : devenir un gourmet et gouter la vie plutôt que de fuir la mort. Il doit partager cette vérité avec son peuple pour devenir immortel dans l’esprit des hommes.

Publié dans antiquité

Partager cet article

Repost 0

Homère - Iliade (Antiquité)

Publié le par litteratureetfrancais

Iliade d’Homère

Personnages principaux

  • Achille
  • Priam
  • Apollon
  • Poséidon
  • Héra
  • Agamemnon
  • Ajax
  • Ulysse
  • Idoménée
  • Athéna
  • Hector
  • Nestor
  • Zeus
  • Héphaïstos
  • Hélène
  • Andromaque
  • Pâris
  • Ménélas
  • Enée
  • Iris
  • Aphrodite
  • Patrocle
  • Diomède

Résumé par chants

Chant 1 : Agamemnon doit rendre Chriséis à son père pour calmer la colère d’Apollon. Lui et Achille se cherchent querelle. Pour se dédommager il prend Briséis à Achille. Celui-ci, humilié, prévient Agamemnon qu’il va le regretter. Il demande à sa mère d’intervenir auprès de Zeus pour qu’il donne l’avantage aux Troyens jusqu’à ce qu’on le supplie. Zeus accepte même si il va avoir des soucis avec Héra.

Chant 2 : Zeus envoie Songe Pernicieux à Agamemnon pour qu’il aille se battre contre Troie, il sous-entend qu’il va gagner. Les armées sont préparées. Longue description des différents chefs. Les Troyens sont prévenus de l’attaque. Achille ne va pas participer à cette bataille.

Chant 3 : Les Achéens se mettent en route. Hector est contre cette guerre et en veut à Pâris d’avoir enlevé Hélène. Pâris et Ménélas vont se battre pour Hélène. Aphrodite le sauve et l’emmène près de sa bien-aimée. Ménélas ne le trouvant pas, Agamemnon dit que les Achéens ont gagné. Les Troyens doivent rendre Hélène et payer l’indemnité.

Chant 4 : Dispute entre les dieux sur le sort de Troie. Héra gagne : Troie sera détruite. Le serment est brisé par un archer qui blesse Ménélas alors que celui-ci demandait sa récompense. La bataille commence, Achille n’en fait pas partie. Il y a beaucoup de tués des deux côtés.

Chant 5 : La bataille fait rage des deux côtés sous l’influence des dieux. Diomède en blesse d’ailleurs deux. Arès a sauvé Enée. Jusqu’à l’arrivée d’Hector, les Achéens avait l’avantage. Le combat semble plus se jouer entre les dieux qu’entre les soldats.

Chant 6 : Lorsque les dieux se retirent, les Achéens reprennent l’avantage. Hector retourne dans Troie pour dire à sa mère de prier Athéna, prière que la déesse refuse d’exaucer. Il va inciter son frère au combat et faire ses adieux à sa femme et son fils. Pâris le rejoint sur le champ de bataille.

Chant 7 : Les dieux veulent un combat en duel. Hector défie les Achéens. Ajax est désigné par le sort pour combattre. Ils sont tous deux blessés à la nuit tombée. Il y a quelques jours de trêve pour bruler les morts. Les dieux continuèrent à se mêler de cette guerre.

Chant 8 : Zeus prévient les autres dieux que s’ils s’interfèrent encore dans cette guerre ; ils subiront son courroux. Il donne le pouvoir aux Troyens qui repoussent les Achéens jusqu’à leurs vaisseaux. Il explique que les Troyens seront vaincus par Achille qui reprendra le combat une fois Patrocle mort.

Chant 9 : Les Achéens ont peur. Agamemnon veut fuir. Diomède, pour sa part, refuse. Ils envoient des émissaires à Achille pour qu’il accepte de combattre, sans succès. Il faut trouver une autre solution pour repousser les Troyens. Diomède propose d’essayer de dormir pour commencer.

Chant 10 : Les deux camps n’arrivent pas à dormir. Les Troyens envoient Dolon comme espion alors que les Achéens envoient Ulysse et Diomède qui sont guidés par Athéna. Ils tuent l’espion troyen et douze autres hommes à qui ils volent des chevaux d’une grande valeur.

Chant 11 : Le combat reprend. Il y a beaucoup de blessés chez les Achéens. Achille demande à Patrocle des nouvelles. Celui-ci se rend chez Nestor pour en avoir. Cela se présente mal pour les Achéens. Patrocle en est bouleversé. Nestor lui souffle l’idée de prendre la place d’Achille pour effrayer les Troyens. Patrocle veut faire fléchir Achille.

Chant 12 : Les Troyens sont au niveau du mur qui protège les nefs. Même s’il est difficile à franchir, Hector n’abandonne pas. Sarpédon réussit à ouvrir une brèche dans laquelle, avec l’aide des dieux, Hector s’introduit et fait fuir les Achéens.

Chant 13 : Alors que Zeus détourne son attention, Poséidon redonne du courage aux Achéens et à Idoménée en particulier qui tue beaucoup de héros troyens. Hector, suivant le conseil de Polydamas, rassemble ses troupes. Les Achéens sont prêts à se battre et à repousser leurs ennemis jusqu’à la ville. Le bruit de la guerre parvient à Zeus.

Chant 14 : Nestor veut savoir que faire. Agamemnon propose de fuir mais Ulysse ne le laisse pas terminer : la lâcheté n’est pas le fait des Achéens. Héra séduit Zeus pour laisser du temps à Poséidon. Grâce à cela Hector est blessé, les Achéens reprennent confiance et repoussent les Troyens.

Chant 15 : Zeus fait se retirer Poséidon sous peine de sanction. Il exprime clairement son plan : les Troyens auront l’avantage jusqu’à ce que Patrocle décède. Les Troyens sont au bord des nefs. Les Achéens se battent jusqu’au bout.

Chant 16 : Achille permet à Patrocle de mettre ses armes pour repousser les Troyens. Ceux-ci savent que ce n’est pas Achille. Patrocle tue et repousse les Troyens. C’est Apollon qui le désarme afin qu’Hector puisse l’achever. Avant de mourir, Patrocle prédit à Hector qu’il va être tué par les mains d’Achille.

Chant 17 : Les Achéens ne veulent pas laisser le corps de Patrocle aux Troyens. La guerre fait rage autour du cadavre. Hector, dans sa folie, a revêtit les armes d’Achille et s’en vante. Les Achéens fuient avec le corps de Patrocle. Un ambassadeur est allé prévenir Achille de la mort de son compagnon.

Chant 18 : Lorsqu’Achille apprend la mort de Patrocle, il se lamente beaucoup. Sa mère ne veut pas qu’il se batte tant qu’elle ne lui aura pas ramené de nouvelles armes. Il n’a besoin que de se montrer pour effrayer les Troyens et récupérer le corps de son ami. Description des nouvelles armes d’Achille créées par Héphaïstos.

Chant 19 : La mère d’Achille lui apporte ses armes. Elles effrayent tout le monde sauf leur destinataire. Il veut se lancer tout de suite dans le combat mais les hommes ont besoin de manger et de se reposer. Une fois cela fait,             Achille se prépare au combat malgré l’annonce de sa mort.

Chant 20 : Début du combat avec Achille. Zeus autorise les dieux à s’en mêler. Apollon envoie Enée combattre Achille. Celui-ci ne le tue pas grâce à l’intervention de Poséidon. Hector se cache parmi les Troyens sur ordre d’un dieu. Achille fait un carnage dans les lignes ennemies.

Chant 21 : Achille n’épargne personne pour venger Patrocle. Les dieux se battent entre eux. Héra a sauvé Achille du dieu Xanthe, dieu des fleuves. Apollon distrait Achille afin de permettre à l’armée troyenne de se mettre à l’abri dans la ville.

Chant 22 : Hector, malgré les supplications de ses parents, ne rentre pas dans la ville. Achille le poursuit jusqu’à ce qu’Athéna trouble Hector et le force à affronter Achille. Hector est tué et Achille traite son cadavre de façon indigne. Tous les Troyens se lamentent. Sa femme plaint son fils qui en perdant son père a tout perdu.

Chant 23 : Achille rend les honneurs au corps de Patrocle qui lui a fait ses recommandations lors d’un rêve. Achille organise les jeux funéraires en l’honneur de son compagnon : les dieux s’en mêlent aussi.

Chant 24 : Les dieux veulent qu’Hector soit brulé comme il se doit. Achille est convaincu par sa mère de laisser Priam racheter le corps de son fils. Arrivée de Priam dans le camp achéen, rencontre avec Achille et retour dans Ilion. Achille leur promet les douze jours de trêve dont ils ont besoin pour rendre les honneurs à Hector.

Publié dans antiquité

Partager cet article

Repost 0

Homère - Odyssée (Antiquité)

Publié le par litteratureetfrancais

Odyssée d’Homère

Personnages principaux

  • Ulysse
  • Calypso
  • Zeus
  • Athéna
  • Le cyclope Polyphème
  • Télémaque
  • Pénélope
  • Laërte
  • Antinoos
  • Eupithès
  • Eurymaque
  • Mentor
  • Nestor
  • Pisistrate
  • Ménélas
  • Hélène
  • Le héraut Médon
  • Alkinoos
  • Nausicaa
  • Eole
  • Antiphatès le Lestrygon
  • Circé
  • Charybde
  • Scylla
  • Eumée
  • Le devin Théoclymène
  • Amphinomos
  • La nourrice Euryclée

Résumé par chants

Chant 1 : Invocation à la muse pour parler d’un homme qui a voyagé. Réunion entre les dieux. Poséidon est absent. Ils veulent aider Ulysse à rentrer à Ithaque. Athéna est heureuse et va rendre visite à Télémaque parmi les prétendants. Télémaque plaint le destin de son père et le sien car les prétendants vont le ruiner. Athéna, sous les traits d’un hôte, le rassure et lui donne du courage pour retrouver son père et chasser tous les prétendants. Télémaque renvoie sa mère dans sa chambre en lui disant de ne pas oublier la gloire de son père. Il demande ensuite aux prétendants d’arrêter de voler ses biens. Ils sont tous étonnés de son audace.

Chant 2 : Discours de Télémaque à l’agora. Il n’est soutenu que par deux vieux amis de son père. Il a tout de même prévenu les prétendants du sort qui les attendait. Ceux-ci se moquent de lui. Il leur demande l’autorisation de partir, ils refusent mais Athéna va l’aider. Personne n’est au courant de son départ sauf Euryclée, la nourrice.

Chant 3 : Arrivée à Pylos. Ils sont très bien accueillis par Nestor. Ils font des offrandes à Poséidon. Nestor n’apprend pas grand-chose à Télémaque sur son père mais il lui raconte mes aventures de Ménélas et l’envoie là-bas. Le lendemain, Nestor fait l’offrande promise à Athéna. Départ de Télémaque avec Pisistrate. Ils arrivent très vite car les chevaux prêtés par Nestor sont rapides et forts.

Chant 4 : Arrivée chez Ménélas. Celui-ci reconnait Télémaque comme étant le fils d’Ulysse. Ils pleurent cet ami disparu. Hélène parle aussi de son admiration pour ce héros. Après ce bon accueil, tous vont se coucher. Télémaque demande à Ménélas de lui parler de son retour et de son père. Ménélas lui parle de l’aventure avec Protée le devin qui lui a dit qu’Ulysse était le captif de Calypso : il est peut-être vivant. Ménélas veut lui faire beaucoup de présents. Il reconnait en Télémaque la grandeur d’Ulysse. Les prétendants qui apprennent que Télémaque est allé à Pylos décident de s’embusquer afin de tuer Télémaque avant son retour à Ithaque. Pénélope est inquiète pour son fils mais Athéna lui envoie un fantôme en rêve pour la rassurer : Télémaque est sous la protection des Dieux. Elle ne peut rien dire sur le destin d’Ulysse qu’elle ignore.

Chant 5 : Athéna va protéger Télémaque. Hermès est allé chez Calypso pour la de libérer Ulysse. Il va d’abord devoir naviguer seul sur un radeau. Zeus dit qu’il doit encore souffrir vingt jours. Ulysse est prêt à tout endurer pour retrouver sa famille. Construction du radeau : Ulysse est maitre en la matière. Les premiers jours se passent bien mais lorsque la terre est en vue, Poséidon déchaine les flots contre le pauvre Ulysse. Grâce à Ino et Athéna, il atteint le bord. Il dort à la lisière du bois avec une couverture de feuilles.

Chant 6 : Athéna prépare Nausicaa à accueillir Ulysse. Celle-ci est très belle. Elle aide ce dernier et le conseille pour arriver à son père et obtenir sa bienveillance. Athéna continue à veiller sur lui.

Chant 7 : Ulysse traverse toute la ville jusqu’à Alkinoos sans être vu grâce à un voile jeté par Athéna. Celui-ci est très bien accueilli. Alkinoos, après avoir écouté son histoire lui promet le retour pour le lendemain même s’il aurait aimé le marier à Nausicaa et donc en faire son gendre.

Chant 8 : Laodamas défie Ulysse aux jeux. Celui-ci fait ses preuves au lancer de poids. Il accepte tous les défis. Alkinoos ne veut pas de bataille, il veut montrer les capacités des Phéaciens afin qu’Ulysse puisse en parler. Tous font de splendides cadeaux à Ulysse pour son retour. Ils font une fête en son honneur. Il sanglote lors du récit de la prise de Troie par l’aède. Alkinoos lui demande enfin qui il est, d’où il vient et quelle est son histoire.

Chant 9 : Ulysse dévoile son identité. Il raconte son aventure chez les Kikones, chez les Lotophages et parle de leur arrivée sur une petite ile à côté de la terre des Yeux Ronds (les Cyclopes). Il raconte l’épisode du Cyclope, Polyphème qu’il a berné grâce à une ruse en disant s’appeler « Personne ». Ulysse raconte leur fuite de l’ile du Cyclope. Il a provoqué Polyphème qui a souhaité sa perte en priant Poséidon. Ils sont heureux de partir mais pleurent tout de même leurs amis.

Chant 10 : Son voyage continue. Eole le renvoie chez lui en emprisonnant les vents mais son mauvais équipage les libère en croyant qu’il s’agit d’or. Ils sont à nouveau partis pour des jours d’errance. Ils arrivent chez les Lestrygons où il perd beaucoup d’hommes puis ils débarquent sur l’ile de Circé où il tue un énorme cerf pour le repas. Une partie de son équipage est changée en pourceaux par Circé. Grâce à Hermès, Ulysse va réussir à les sauver. Pourquoi Circé veut-elle voir tout l’équipage ? Ils vont repartir mais Circé lui dit d’aller voir Tirésias le devin au pays d’Hadès et de Perséphone afin d’apprendre comment rentrer à Ithaque.

Chant 11 : Il va à l’Hadès, parle à Tirésias mais aussi à sa mère, aux reines et héros morts avant lui. Tirésias lui a dit qu’il rentrerait après de nombreuses souffrances.

Chant 12 : Ils repartent sur l’océan. Ils abordent en Aiaié où ils dorment longtemps. Circé prépare Ulysse à son voyage. Celui-ci suit ses conseils face aux sirènes et à Scylla. Ils accostent sur la terre des moutons et des bœufs. Il leur fait jurer serment de ne pas les toucher. Euryloque force les hommes affamés à tuer des vaches. Zeus se déchaine contre eux. Seul Ulysse s’en sort. Il est renvoyé dans la grotte de Charybde et Scylla par les vents mais il s’en sort vivant. Il arrive alors chez Calypso.

Chant 13 : Les hommes d’Ulysse le ramène chez lui. Poséidon se plaint à Zeus de cette aide. Zeus l’autorise à punir le peuple d’Alkinoos : celui-ci n’aidera plus personne à passer. Ulysse est sur ses terres avec beaucoup de présents. Ulysse se réveille et ne reconnait d’abord pas Ithaque à cause d’un voile jeté par Athéna. Elle lui explique son plan afin qu’il se venge des prétendants. Il doit aller chez Eumée. Athéna, pendant ce temps, va aider Télémaque à rentrer.

Chant 14 : Ulysse rejoint Eumée, il a l’apparence d’un très vieil homme. Eumée est fidèle à son maitre même s’il le croit mort et que rien ne peut le faire changer d’avis. Eumée l’accueille bien, il lui parle des prétendants. Ulysse invente une histoire pleine de maux pour expliquer sa présence. Eumée fait un festin sur l’honneur de son hôte. Il n’a rien à lui offrir mais lui conseille d’aller, le lendemain, voir Télémaque. Ulysse apprécie le soin d’Eumée pour ses bêtes.

Chant 15 : Athéna dit à Télémaque de rentrer au plus vite : Ulysse est sur le retour. Télémaque accueille Théoclymène sur son vaisseau et le traite en ami. De son côté, Ulysse demande à Eumée d’où il vient, … Télémaque arrive à Ithaque sain et sauf et se rend chez Eumée, suivant les conseils de la déesse.

Chant 16 : Ulysse se montre à son fils. Ils sont heureux ensemble et pleurent de joie. Ils mettent un plan en place. Les prétendants veulent tuer Télémaque mais Amphinomos dit qu’il faut d’abord consulter les dieux avant de s’en prendre à lui.

Chant 17 : Les prétendants complotent toujours contre la vie de Télémaque. Celui-ci rentre chez lui où Pénélope lui reproche sa courte absence. Elle espère toujours revoir Ulysse. Lui et Eumée arrive à la belle demeure. Ulysse, déguisé en mendiant, est très mal traité par Antinoos. Pénélope veut parler à son hôte, celui-ci préfère attendre le soir.

Chant 18 : Pénélope se présente aux prétendants sous l’action d’Athéna, pour récupérer des biens en faisant croire qu’elle choisira un mari. Ulysse a compris la ruse. Les prétendants s’en prennent à Ulysse, toujours sous les traits d’un mendiant. Télémaque tente de le défendre.

Chant 19 : Ulysse médite sa vengeance. Il dit à Télémaque de ranger ses armes et il lui dit ce qu’il devra dire aux prétendants s’ils se rendent compte de cette absence. Ulysse observe les servantes. Certaines sont très indisciplinées. La nourrice reconnait Ulysse à sa cicatrice. Histoire de celle-ci. Elle promet de ne rien dire. Pénélope parle longuement avec le mendiant et lui annonce son projet de faire le concours pour choisir son futur époux ce qu’approuve Ulysse.

Chant 20 : Nuit agitée pour Ulysse comme pour Pénélope. Ulysse reçoit un signe d’Athéna et de Zeus : c’est la fin des prétendants. Pénélope préfère mourir plutôt que d’épouser un autre homme qu’Ulysse. Nouveau repas, les prétendants ne se gênent de rien. Télémaque les prévient de ne pas s’en prendre à son hôte. Théoclymène, le devin, leur prédit une mort certaine.

Chant 21 : Aucun des prétendants n’arrive à bander l’arc. Ulysse se découvre à Eumée qui le servira jusqu’à la mort. Les prétendants refusent de donner l’arc au mendiant qu’est toujours Ulysse. Télémaque rappelle, sagement, à sa mère et aux prétendants que c’est lui qui décide. Eumée donne alors l’arc à Ulysse sur ordre de son fils. Celui-ci réussit l’épreuve. Il fait alors signe à son fils, la vengeance va commencer.

Chant 22 : Ulysse, Télémaque, Eumée et le bouvier tuent tous les prétendants. Ils n’épargnent que le héraut et l’aède qui n’étaient pour rien dans ce crime. Une fois qu’il a vérifié que tous les prétendants  sont morts, il fait venir Euryclée. Il fait tuer les servantes corrompues, il fait nettoyer les lieux puis appelle les autres femmes, qui le célèbrent, et envoie Euryclée chercher Pénélope.

Chant 23 : Pénélope a du mal à croire Euryclée. Elle met Ulysse « au défi », il réussit à prouver son identité. Avant d’aller se coucher, il lui parle des dernières épreuves que lui a prédites Tirésias afin qu’ils meurent heureux. Athéna retient l’aube. Ulysse et Pénélope se racontent leurs histoires respectives. Ulysse, accompagné de Télémaque, Eumée et le bouvier vont se rendre chez Laërte. Pénélope ne doit parler à personne et rester dans sa chambre.

Chant 24 : Descente aux enfers des prétendants. Ulysse se rend chez son père : il se fait d’abord passer pour quelqu’un d’autre avant de révéler son identité. Eupithès veut lever une armée pour venger les prétendants mais, grâce à l’intervention d’Athéna, Laërte le tue et la paix est scellée.

Publié dans antiquité

Partager cet article

Repost 0

Hésiode - Théogonie (Antiquité)

Publié le par litteratureetfrancais

Théogonie d’Hésiode

Résumé

Prélude : Le poète fait l’éloge des Muses. Il raconte leur naissance et parle de leurs charmes. Il leur demande comment le monde a commencé.

Les premiers dieux. Terre et Ciel. Les Titans : Il y a eu d’abord Terre et Ciel. Ils ont engendré de nombreux enfants dont Cronos. Celui-ci avec l’aide de Terre a coupé les bourses de Ciel, de là est née Aphrodite.

Les enfants de la Nuit : Nuit n’a enfanté que des malheurs. Elle n’a eu besoin de personne pour les concevoir.

Flot et descendance : Dans la descendance indirecte de Flot, il y a de nombreux monstres qu’Héraclès a vaincu tels le lion de Némée où l’hydre mais aussi le Cerbère par exemple.

La descendance des Titans. Océan et Téthys : Naissance des fleuves grâce à Téthys et Océan. Ils sont très nombreux, aucun mortel ne peut tous les citer.

Hypérion et Théia : Naissance de Soleil, Lune et Aurore, enfants de Théia et Hypérion.

Crios et sa descendance. Styx : Naissance des Vents. Styx a enfanté Zèle et Victoire qui accompagnent toujours Zeus pour la remercier de sa fidélité face aux Titans.

Coios et Phoibé. Hécate : Naissance d’Hécate, nourricière de la terre, respectée de tous même des Dieux et description de tous ses « pouvoirs ».

Rhéia et Cronos. Naissance de Zeus : Rhéia demande l’aide à ses parents pour sauver Zeus de son père Cronos qui a mangé tous ses autres enfants. Zeus les venge et est reconnu par tous comme le chef des Immortels.

Japet et ses fils. Prométhée : Histoire de Prométhée qui a défié Zeus a plusieurs reprises comme avec le vol du feu. Personne n’échappe au courroux de Zeus.

Les Cent-Bras : Guerre entre les dieux et les Titans. Grâce aux Cent-Bras, les dieux gagnent la guerre. Zeus a vaincu Typhée. Importance du respect du serment fait sur le Styx et description des conséquences désastreuses même pour un dieu. Zeus devient le dieu des dieux.

La descendance des Olympiens : Histoire de Zeus et de toutes ses femmes : de Prudence, qu’il a dévorée, à Héra. Explication de la naissance de nombreux héros.

Publié dans antiquité

Partager cet article

Repost 0

Hésiode - Les travaux et les jours (Antiquité)

Publié le par litteratureetfrancais

Les travaux et les jours d’Hésiode

Personnages principaux

  • Persès
  • Le narrateur ?
  • Les dieux

Résumé par parties

Invocation : Eloge de Zeus si puissant. Le narrateur veut faire entendre des vérités à Persès.

Les deux luttes : Il y en a une néfaste qui « fait grandir la guerre et les discordes funestes. » L’autre est à louer : envie du voisin qui travaille à faire fortune.

Mythe de Pandore : Zeus a caché ce qui fait vivre les hommes. Vol du feu par le fils de Japet : Prométhée. Zeus veut se venger en créant Pandore. Elle dispersa de tristes soucis pour les hommes en gardant l’Espoir. Il n’existe aucun moyen d’échapper à Zeus.

Mythes des races : La première race fut d’or, à l’abri des malheurs, elle possédait tout. La race d’argent inférieure, elle souffrait mille peines à l’adolescence, ils furent ensevelis. La race de bronze, adepte d’Arès, effrayante. La race des héros qui périrent dans la dure guerre. La race de fer qui souffrira toujours fatigues et misère : « le seul élément sera la force, la conscience n’existera plus ».

La justice : Histoire aux rois : épervier et rossignol. Ecouter la justice, ne pas laisser de place à la démesure. La justice revient toujours. Il faut bien user de la justice : ville prospère, pas de guerre. Celui qui emploie mal celle-ci voit sa cité dépérir.

Le travail : « Grand sot de Persès ». Le mérite est difficile à obtenir. Un conseil est donné : « travaille ! » et « fais des sacrifices aux dieux ! » et demande leur faveur. Avoir un bon voisin et en prendre soin est une chance. « C’est une calamité de désirer tout bas ce qu’on n’a pas ». Il faut se méfier des femmes. La richesse arrive si l’on fait succéder travail à travail.

Les travaux des champs : Il donne la loi des champs. « A cultiver les mots, tu perdras ton temps ! » Il faut une femme achetée et non épousée. Ne rien remettre au lendemain ni au surlendemain. « Travail bien ordonné est pour les mortels le premier des biens, travail mal ordonné est le pire des maux ».

La navigation : Il l’engage à plutôt travailler la terre. Il donne des conseils pour conserver le navire. Il faut faire chaque chose en son temps. Le destin est aux mains de Poséidon et de Zeus. « L’à-propos en tout est la qualité suprême. »

Conseils divers : Conseils pour bien choisir sa femme. Une bonne épouse est une aubaine. Le plus grand trésor est une langue économe. Conseils pour ne pas s’attirer les foudres des dieux. Eviter la mauvaise réputation. La réputation est aussi une déesse.

Les jours : Le 30 est le meilleur jour du mois. Le 1er, le 4e, le 7e, le 11e et le 12e jour sont sacrés. Le 6e jour est pénible et néfaste. Heureux et fortuné est celui qui consulte les avis célestes et évite toute faute.

Publié dans antiquité

Partager cet article

Repost 0

Hésiode - Le bouclier (Antiquité)

Publié le par litteratureetfrancais

Le bouclier d’Hésiode

Personnages principaux

  • Amphitryon
  • Alcmène
  • Zeus
  • Kycnos
  • Athéna

Résumé

La naissance d’Héraclès : Zeus a piégé Alcmène pour lui faire l’amour juste devant Amphitryon. Elle va accoucher de jumeaux totalement différents dont l’un est Héraclès.

Rencontre d’Héraclès et de Kycnos : Rencontre d’Héraclès avec Kycnos, fils d’Arès. Il va l’affronter. On sait déjà qu’il va le tuer.

Héraclès revêt ses armes : Héraclès se prépare au combat en s’armant. Longue description du bouclier sur lequel il y a de nombreuses scènes, toutes plus effrayantes les unes que les autres.

Le combat : Athéna dit à Héraclès qu’il va tuer Kycnos mais qu’il doit ensuite s’apprêter à affronter Arès et qu’il ne doit pas prendre les armes du défunt. Héraclès tente de convaincre Kycnos de ne pas engager le combat. Mort de Kycnos.

Héraclès et Arès : Héraclès attend l’attaque d’Arès qui ne tarde pas. Athéna le protège, elle a prévenu Arès, il n’est pas autorisé à tuer le fils de Zeus.

Publié dans antiquité

Partager cet article

Repost 0

Sophocle - Les Trachiniennes (Antiquité)

Publié le par litteratureetfrancais

Les Trachiniennes de Sophocle

Personnages principaux

  • Déjanire
  • La nourrice
  • Hyllos
  • Un messager
  • Lichas
  • Héraclès
  • Le Coryphée
  • Un vieillard

Résumé

Déjanire se plaint de son malheur. Son mari, Héraclès, a disparu depuis des mois. La nourrice conseille d’envoyer un de ses fils à sa recherche. Déjanire envoie Hyllos rejoindre Héraclès qui est à un point décisif de sa vie. Déjanire est inquiète mais le Coryphée lui annonce une bonne nouvelle. Arrivée du héraut d’Héraclès. Elle plaint Io qui est une captive, elle reste muette. Le messager apprend à Déjanire que Lichas a menti. Lichas finit par dire la vérité. Io est la cause de la guerre. Héraclès est fou d’elle. Déjanire a empoisonné une tunique pour Héraclès afin qu’il n’aime qu’elle et qu’il oublie Io. Déjanire donne la tunique à Lichas et lui donne des ordres bien précis qu’Héraclès doit suivre. Déjanire craint d’avoir tué Héraclès en empoisonnant la tunique. Hyllos annonce à Déjanire qu’elle a tué Héraclès dont il raconte le supplice. Déjanire s’en va sans répondre à l’accusation. Cris entendus par le Coryphée. La nourrice apprend aux autres le suicide de Déjanire qu’Hyllos se reproche d’avoir provoqué. Hyllos apprend que son père n’est pas encore mort. Héraclès se réveille et replonge dans la folie. Hyllos avoue à Héraclès la vérité sur l’acte de Déjanire. Héraclès veut lui confier une tache digne pour celui qui se dit son fils. Héraclès veut qu’Hyllos le tue sur le mont Oeta. Héraclès veut aussi qu’Hyllos fasse d’Io sa femme ce qu’il refuse alors Héraclès le maudit. Hyllos finit par accepter en se disant non coupable d’obéir à son père.

Publié dans antiquité

Partager cet article

Repost 0

Sophocle - Oedipe roi (Antiquité)

Publié le par litteratureetfrancais

Œdipe roi de Sophocle

Personnages principaux

  • Œdipe
  • Le prêtre de Zeus
  • Créon
  • Chœur de vieillards thébains
  • Tirésias
  • Jocaste
  • Un corinthien
  • Un serviteur de Laïos
  • Un messager

Résumé

Le prêtre demande l’aide d’Œdipe afin de sauver Thèbes. Celui-ci lui annonce qu’il a déjà envoyé Créon en messager afin de savoir quoi faire. Créon lui explique que l’oracle veut la mort de l’assassin de Laïos. Œdipe promet de tout faire pour cela. Il va reprendre l’enquête. Le chœur fait appel aux Dieux pour sauver Thèbes. Œdipe donne la sentence qui attend le coupable de ce meurtre. Discussion entre le chœur et Œdipe qui veut tout savoir. Le chœur lui conseille d’avoir recours à Tirésias qui a déjà été mandé. Discussion entre Œdipe et Tirésias. Affront. Tirésias dit que l’assassin est Œdipe mais il ne veut pas le croire. Il lui dit qu’il n’est qu’un sot. Le chœur expose ses doutes. Créon demande au chœur si Œdipe a effectivement dit qu’il était un traitre. Celui-ci dit que oui mais ne sait pas dans quel état Œdipe était. Dispute entre Créon et Œdipe. Ce dernier est persuadé que Créon est un félon. Il veut sa mort mais Créon prétend qu’il est un mauvais roi car il ne l’écoute pas. Jocaste intervient dans la dispute. Le chœur réussit à convaincre Œdipe de laisser la vie à Créon. Celui-ci le fait à contrecœur. Œdipe raconte à Jocaste qu’il pense être l’assassin de Laïos. Elle ne veut pas y croire. Ils vont faire venir le dernier témoin. Le chœur plaint le fait que Jocaste ne croit pas aux oracles et que c’est un manque de foi pour les dieux. Jocaste va voir les dieux pour rendre la raison à Œdipe. Un étranger arrive pour annoncer qu’Œdipe doit succéder à Polybe. Il veut connaitre ses ancêtres. Jocaste tente vainement de l’en dissuader. Elle le dit « malheureux ». Le chœur s’inquiète pour Jocaste. Œdipe lui est égoïste. Le chœur même se demande qui est Œdipe et surtout qui l’a enfanté. Le serviteur d’abord réticent car apeuré finit par tout dévoiler à Œdipe qui se révèle fils de Laïos et de Jocaste. Le chœur plaint Œdipe et se plaint aussi. Il dit qu’après avoir ramené Thèbes à la vie et finalement la tue. Un messager raconte au chœur ce qui est arrivé à Jocaste, pendue, et à Œdipe qui s’est mutilé les yeux et s’apprête à s’exiler. Spectacle apitoyant. Il regrette de vivre. Il fait une longue plainte. Le Coryphée, tout comme Œdipe, regrette qu’il ait été sauvé. Créon pardonne à Œdipe et veut le sauver du destin funeste auquel il se prépare. Œdipe refuse, il veut voir ses filles. Œdipe plaint ses filles de l’opprobre qu’il a mis sur elles. Il demande à Créon de l’aider à partir. Le chœur est moralisateur. Il ne faut juger d’un homme qu’à la fin de sa vie.

Publié dans antiquité

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>