Pierre Boulle - La planète des singes (20e siècle)

Publié le par litteratureetfrancais

La planète des singes de Pierre Boulle

Personnages principaux

  • Jinn
  • Phyllis
  • Ulysse Mérou
  • Le professeur Antelle
  • Hector, chimpanzé du professeur
  • Arthur Levain
  • Nova
  • Zira, une chimpanzé
  • Zaïus, un orang-outan
  • Zoram, un gorille
  • Zanam, un gorille
  • Cornélius, un chimpanzé, fiancé de Zira
  • Sirius

Résumé par parties

Partie 1 : Jinn et Phyllis sont dans leur « bateau » à voile, ils parcourent l’espace pour le plaisir. Un jour, ils trouvent une bouteille avec un message qui erre dans l’espace. Phyllis presse Jinn de lire le manuscrit écrit dans le langage de la Terre. Ulysse Mérou, journaliste, raconte son trajet aller de la Terre vers l’étoile Bételgeuse avec le professeur Antelle. Ils mettent deux ans à l’atteindre, pendant ce temps sur Terre 300 ans sont passés. Ils sont partis en l’an 2500. Ils arrivent sur Bételgeuse et décident d’observer les planètes environnantes. L’une d’elle est sensiblement ressemblante à la Terre : elle est même habitée. Ils décident de baptiser la planète Soror et de l’explorer avec prudence. Ils ont un choc lorsqu’ils découvrent des empreintes de pas. L’empreinte est celle d’une gemme. Alors qu’ils se baignent, ils aperçoivent une femme nue qui les observe. Elle est magnifique. Elle ne s’exprime pas mais finit par les rejoindre. Elle est sur la défensive. Une fois sortie à cause d’une approche trop frontale, elle prend peur en voyant Hector et le tue sans qu’aucun homme ne puisse intervenir. Ils souhaitent rester pour observer un peu plus la civilisation. Ils voient plusieurs « indigènes ». Ceux-ci semblent effrayés par les vêtements. Ils ne communiquent pas. Ils prennent peur lorsque le trio se met à rire. Ils courent vers la chaloupe, silencieux et inquiets. Ils se font attaquer et les « sauvages » détruisent toutes leurs affaires et vêtements. Ils ne peuvent pas communiquer. Sans qu’ils ne comprennent pourquoi, Nova les aide et ils lui sont reconnaissants. Ulysse commence à apprivoiser Nova, elle se laisse même « lécher » la joue. Tout à coup, le camp est attaqué par des « humains », il y a des coups de feu. Tout le monde fuit : Ulysse et Levain en oublie le professeur Antelle. Ulysse est surpris. Ils sont attaqués par des singes qui les tuent sans hésitation. Ceux-ci sont habillés et doués de raison. Il pense avoir réussi à fuir mais tombe dans un piège qui le laisse à la merci des singes. Les captifs sont placés dans des convois. Les singes sont classés hiérarchiquement. Ulysse et les autres sont les résultats d’une chasse. Nova est, comme lui, mise dans u nouveau convoi. Elle a oublié toute l’intimité installée précédemment. Ulysse est en pleine réflexion. Le comportement des singes ne choquent pas son instinct tant cela semble routinier aux singes de son comporter en humains. Il espère toujours qu’il y a des humains à la tête des singes pour avoir une chance de communiquer. Ils arrivent dans une cité habitée exclusivement par des singes. Ils sont enfermés dans des cages et nourris par des singes en blanc. Nova est dans la cage en face de la sienne. Il tente d’attirer l’attention des singes en parlant et souriant. Cela les fait rire mais ils prennent tout de même des notes. Une guenon vient voir les prisonniers. Elle s’attarde avec Ulysse qui fait tout pour lui montrer sa différence. Il est déçu quand elle lui donne un sucre. Nova semble jalouse de Zira. Ulysse et ses comparses sont les cobayes de tests. Les singes semblent vouloir les dresser. Ulysse est plus intelligent que les autres et voit tout de suite où les singes veulent en venir. Zira arrive avec un orang-outan – Zaïus – qui est un grand pontife. Ulysse fait preuve d’intelligence mais le grand singe reste perplexe. Zira tend la main à Ulysse, il le voit comme un geste amical. Zaïus revient avec un autre scientifique orang-outan mais ils sont toujours sceptiques. Les tests sur l’instinct continuent. Ils vont observer les instincts sexuels. Ulysse est apparié à Nova. Il observe la parade amoureuse des hommes autour de lui. Il ne veut pas y prendre part mais lorsque Zaïus lui enlève Nova et l’offre à un autre homme, il devient fou et capitule. Malgré son intelligence, il fera la parade amoureuse. Zaïus en est très fier.

Partie 2 : Il oublie pendant un temps qu’il est prisonnier et se satisfait de sa vie. Puis il revient à la conscience et par la voie du dessin et de la géométrie fait comprendre à Zira d’où il vient. Il passe beaucoup de temps à parler avec Zira qui a vite maitrisé sa langue. L’évolution du monde de Soror est en parfaite contradiction avec celle de la Terre. Les singes ont évolué mais pas les hommes. Zira l’amène à l’extérieur. Elle lui fait maintenant confiance. Elle le promène en laisse. Sa nudité ne choque personne. Zira lui explique pourquoi il ne peut pas se révéler à n’importe qui. Elle lui expose son plan : il se fera connaitre lors d’un congrès scientifique. Elle présente Ulysse à son fiancé, Cornélius, qui est un grand savant. Celui-ci est étonné mais va les soutenir. A leur retour, Ulysse repousse Nova. Zira lui fournit de la lecture et de quoi se documenter sur ce nouveau monde : il maitrise mieux l’aspect hiérarchique de la société. Il devient de plus en plus brutal avec Nova. Lors d’une balade avec Zira juste avant le congrès, Ulysse visite un zoo et assiste à un spectacle humiliant pour lui : la cage des hommes qui se donnent en spectacle pour un peu de nourriture. Il est désespéré quand il reconnait le professeur Antelle dans celle-ci. Zira lui promet d’essayer de le libérer. Le jour du congrès arrive. Il est très impressionné par le nombre de singes mais respecte son rôle à la lettre : il a droit à la parole. Il explique alors d’où il vient, ce qu’il espère, etc… Il y a un tonnerre d’applaudissements. Il s’évanouit, sous le coup de l’émotion ? Ulysse a gagné : il est reçu dans un appartement et est habillé. Il est reçu par tous les grands du monde, donne des interviews et signe des autographes. Il prend conscience qu’il a oublié Antelle et culpabilise. Il veut le libérer mais a un choc quand il comprend qu’Antelle est devenu un humain de Soror à part entière.

Partie 3 : Cornélius a remplacé Zaïus à la tête de l’Institut. Ulysse est un vrai collaborateur. Il ne fait aucun progrès avec les hommes sauf avec Nova qui semble vouloir progresser pour lui. Il va partir en mission avec Cornélius de l’autre côté de Soror. Cornélius semble anxieux. Depuis sa rencontre avec Ulysse, de nombreuses questions sur ses propres origines le tourmentent. Il attend beaucoup des fouilles dans la cité enfouie. Sa civilisation ne fonctionne-t-elle que par mimétisme ? Au bout d’un mois de recherches infructueuses, Cornélius découvre une poupée humaine qui parle dans les ruines. Cela le bouleverse. Il se repend d’avoir emmené Ulysse et le renvoie à l’Institut surement inquiet de ce qu’il peut encore découvrir. Ulysse se pose la question de savoir s’il y a pu à l’origine de cette civilisation simienne y avoir une civilisation humaine. A l’aide de souvenirs, il se rend compte qu’elles sont interchangeables. A-t-il des sentiments pour Zira ? Durant un mois, ses réflexions le rendent malade. Il retourne voir les hommes captifs : il se prend pour le Sauveur de l’humanité déchue. Nova n’est plus dans sa cage : elle est enceinte. Cornélius a beaucoup de preuves concernant des ancêtres humains. Ulysse comprend qu’il a beaucoup d’ennemis sur Soror. La grossesse de Nova doit rester secrète. Il réussit à la voir avec l’aide de Zira. La visite du laboratoire encéphalique retourne complètement Ulysse. Cornélius le mène dans une section top secrète. Il assiste à une expérience sur deux humains : ils parlent grâce à une stimulation du cerveau. La femme raconte tout ce qui est arrivé avant le règne simien, elle semble dotée d’un souvenir commun. Les temps sont électriques. Ulysse est au centre des tensions. Son fils est né, personne ne s’y trompe, il a l’intelligence de son père. Cornélius et Zira apprennent à Ulysse les risques encourus par sa famille. Ils vont l’aider à fuir. Zira et lui ont failli s’embrasser mais elle l’a repoussé à cause de sa laideur. Tout s’est bien passé, ils sont à nouveau dans le vaisseau et reprennent le chemin de la Terre. Sirius et Nova évoluent en même temps. Arrivés sur le sol français, ce sont des gorilles qui les accueillent. Phyllis et Jinn ne croient pas à l’histoire racontée, ce sont des chimpanzés qui ne peuvent imaginer des hommes doués de raison.

 

 

Publié dans 20e siècle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article