Pétrone - Le satiricon (Antiquité)

Publié le par litteratureetfrancais

Le Satiricon de Pétrone

Personnages principaux

  • Agamemnon
  • Encolpe
  • Ascylte
  • Giton
  • Quartilla
  • Psyché
  • Pannychis
  • Trimalchion
  • Fortunata
  • Scintilla
  • Habinnas
  • Eumolpe
  • Lichas
  • Tryphène
  • Circé
  • Chrysis
  • Une prêtresse

Résumé par paragraphes

Paragraphe 1 : Encolpe critique les écoles qui sont inutiles à la vie quotidienne. Il critique aussi les jeunes orateurs qui n’y connaissent rien.

Paragraphe 2 : Il reproche aux orateurs de vouloir tellement embellir leur discours que celui-ci sera futile. L’idéal est corrompu.

Paragraphe 3 : Agamemnon lui rétorque que les professeurs n’ont pas le choix s’ils veulent avoir des élèves.

Paragraphe 4 : Il affirme que c’est la faute des parents si l’éloquence n’est plus quelque chose de majestueux.

Paragraphe 5 : Agamemnon fait l’éloge de la vraie éloquence, il y donne des conseils à suivre et ce qu’il ne faut pas faire.

Paragraphe 6 : Encolpe part à la recherche d’Ascylte.

Paragraphe 7 : Une vieille l’entraine au bordel, il tient à partir sans se faire remarquer. Il y retrouve Ascylte et lui demande ce qu’il fait là.

Paragraphe 8 : Il a été conduit au bordel par un bourgeois.

Paragraphe 9 : Giton accuse Ascylte d’avoir tenté de le violer ? Ou est-ce d’Encolpe qu’il parle ? Ils sont tous deux prêts à se battre.

Paragraphe 10 : Les deux amis décident de se séparer. Encolpe peut reprendre sa relation avec Giton. De quelle nature est-elle ?

Paragraphe 11 : Encolpe et Giton sont en plein ébat quand Ascylte les surprend. Ascylte fouette Encolpe. Ils finissent par se réconcilier.

Paragraphe 12 : Ils tentent de vendre un manteau volé. Qui est ce paysan ? Il vend la tunique volée d’Encolpe ?

Paragraphe 13 : Ils veulent la récupérer de façon légale. Ils y avaient caché toutes leurs pièces d’or.

Paragraphe 14 : Ascylte ne fait pas confiance aux lois, il préfère racheter la tunique.

Paragraphe 15 : Ils réussissent à récupérer la tunique en évitant la présentation de l’affaire devant un juge. Ils rendent le manteau.

Paragraphe 16 : De quel sacrifice parle cette servante qui a effrayé ses amis pendant leur diner ? Pourquoi Quartilla vient-elle les voir ?

Paragraphe 17 : Quartilla a subi une injure de leur part qu’elle veut réparer mais elle les supplie de ne pas révéler les pratiques qu’ils l’ont vue faire.

Paragraphe 18 : Encolpe lui promet de faire ce qu’elle demande. Ils vont éviter le procès. C’est une femme orgueilleuse qui aime avoir le pouvoir sur les autres.

Paragraphe 19 : Encolpe, Ascylte et Giton sont effrayés. Ils sont seuls dans l’auberge et les trois femmes font des trucs mystérieux. Ils craignent pour leur vie.

Paragraphe 20 : Les trois femmes ont l’air de vouloir profiter des hommes. Elles les emmènent chez elles.

Paragraphe 21 : Les deux hommes sont forcés de participer à l’orgie malgré la peur et la fatigue.

Paragraphe 22 : Tous dorment, deux Syriens tentent de voler une bouteille de vin. L’orgie recommence. Les voleurs, avec leur bruit, ont réveillé les ardeurs. Ils n’ont pas été pris.

Paragraphe 23 : Un inverti tente de faire plaisir à Encolpe sans succès.

Paragraphe 24 : Le mignon se dirige sur Ascylte. Quartilla joue avec Giton. Elle se le réserve pour le lendemain.

Paragraphe 25 : Quartilla décide d’utiliser Giton pour dépuceler Pannychis, fillette de 7ans. Encolpe va y assister pour protéger Giton.

Paragraphe 26 : Nuit des « deux mariés ». Encolpe et Ascylte sont invités chez Trimalchion pour le diner. Ils vont aux bains avec Giton.

Paragraphe 27 : Ils assistent à une scène étrange de jeu avec l’homme chez lequel ils sont invités.

Paragraphe 28 : Le maitre a l’air riche. Encolpe et Ascylte sont très étonnés.

Paragraphe 29 : Description des décors du lieu, beaucoup de peintures avec Trimalchion et de scènes connues.

Paragraphe 30 : Suite de la description, ils sauvent un esclave des mains du trésorier de Trimalchion.

Paragraphe 31 : Tous les serviteurs chantent. Trimalchion n’a pas encore fait l’honneur de sa présence. Description de la profusion de nourriture : ce n’est que l’entrée.

Paragraphe 32 : arrivée ridicule de Trimalchion. Il montre tellement ses richesses que ça en devient ridicule.

Paragraphe 33 : La mise en scène pour la nourriture est impressionnante.

Paragraphe 34 : Trimalchion offre son meilleur vin. A –t’il peur de la mort ? Pourquoi tout faire dans l’excès ?

Paragraphe 35 : Arrivée du plat principal sur un surtout où les 12 signes du zodiaque représentent chacun un met. Encolpe ne semble pas attiré par ces « misérables nourritures ».

Paragraphe 36 : Cela cachait des mets excellents. Jeu de mot avec le nom et l’ordre « Découpe ».

Paragraphe 37 : Description de la femme de Trimalchion et petit aperçu de sa fortune.

Paragraphe 38 : Trimalchion possède tout. Description superflue des personnes qui l’entourent, de leur richesse ou de leur ruine.

Paragraphe 39 : Trimalchion explique son plat et explique sous quel signe astrologique sont nés les différents hommes.

Paragraphe 40 : Arrivée de la suite du repas. Tout est dans le spectacle. Le sanglier porte un bonnet d’affranchi.

Paragraphe 41 : Explication pour le bonnet d’affranchi. Les convives ne se sentent libres qu’une fois Trimalchion parti.

Paragraphe 42 : On parle de l’enterrement d’un homme de bien.

Paragraphe 43 : On parle maintenant du frère du mort. Les conversations sont menées par une personne.

Paragraphe 44 : L’un d’eux se plaint de la famine et du manque de piété de sa société.

Paragraphe 45 : Il faut assumer ses actes. Les hommes aiment les jeux et les gladiateurs.

Paragraphe 46 : Eloge de l’instruction à condition que celle-ci serve à avoir un métier. La littérature n’est pas utile.

Paragraphe 47 : Trimalchion a des problèmes d’estomac. Il autorise ses convives à se « vider » si nécessaire. Il choisit le porc qui sera servi au diner.

Paragraphe 48 : Trimalchion demande à Agamemnon quel a été le sujet de sa déclamation. Il apprécie la littérature.

Paragraphe 49 : Arrivée du porc. Ce fut très rapide. On est de nouveau dans le spectacle. Encolpe est naïf.

Paragraphe 50 : Trimalchion raconte l’histoire du bronze de Corinthe. Il donne ses préférences en vaisselle.

Paragraphe 51 : Il raconte l’histoire du verre incassable et de la mort de son auteur.

Paragraphe 52 : Il décrit quelques scènes qui sont peintes sur son argenterie.

Paragraphe 53 : On fait à Trimalchion le résumé de sa fortune sous forme d’inventaire. Il dit son gout en ce qui concerne les spectateurs.

Paragraphe 54 : Il est blessé par un de ses esclaves qu’il affranchit par peur d’être ridiculisé.

Paragraphe 55 : Discussion sur les poètes et la beauté de certains propos.

Paragraphe 56 : D’après Trimalchion, le métier le plus difficile après les lettres est celui de docteur. Loterie et exemple de quelques lots.

Paragraphe 57 : Ascylte se moque de tout jusqu’à ce qu’un invité le remette à sa place. Il ne répond rien à celui-ci.

Paragraphe 58 : Giton se met lui aussi à rire ce qui rend l’invité fou de rage. Il jure de perdre Giton et Ascylte qui n’ont aucun respect.

Paragraphe 59 : Trimalchion calme le jeu qu’il a trouvé amusant. Le veau est amené par une nouvelle mise en scène.

Paragraphe 60 : Arrivée du dessert, tout est fait à l’honneur de Trimalchion.

Paragraphe 61 : Trimalchion demande à un de ses amis de lui raconter son histoire : c’était un esclave, amant de sa maitresse.

Paragraphe 62 : Il continue son histoire en disant qu’il a rencontré un loup-garou et qu’il a failli mourir de peur.

Paragraphe 63 : Trimalchion reprend la parole et raconte l’histoire de sorcières venues voler le corps d’un enfant mort.

Paragraphe 64 : Trimalchion est d’humeur badine. Scylax, son chien, a fait des dégâts.

Paragraphe 65 : Arrivée d’un nouvel invité d’honneur. Il était à l’enterrement d’un affranchi.

Paragraphe 66 : Détail du repas auquel le nouvel invité a assisté. Tout est dans la profusion.

Paragraphe 67 : Fortunata arrive, elle monte ses bijoux à la femme d’Habinnas, Scintilla. Trimalchion leur dit que les femmes les ruine.

Paragraphe 68 : On apporte le dessert. Hannibas présente un de ses esclaves, qualités et défauts.

Paragraphe 69 : L’esclave d’Hannibas n’est pas apprécié par sa femme. Le dessert a l’air dégoutant.

Paragraphe 70 : Ce diner tourne au grand n’importe quoi. Les domestiques viennent à table et se comportent comme des convives.

Paragraphe 71 : Lecture du testament de Trimalchion qui lègue beaucoup à ses esclaves et les affranchit. Il parle de son tombeau. Veut-il un musée ?

Paragraphe 72 : Trimalchion les fait aller au bain. Ascylte et Encolpe espèrent s’enfuir sans succès. Ils sont tombés dans un bassin à cause de leur ivresse.

Paragraphe 73 : Ils se baignent. Trimalchion est un vantard. Il les invite  diner jusqu’à l’aube.

Paragraphe 74 : Dispute entre Trimalchion et Fortunata car Trimalchion s’est jeté sur un de ses esclaves.

Paragraphe 75 : Tout le monde tente de calmer Trimalchion qui se justifie en disant que cet esclave est vertueux.

Paragraphe 76 : Il raconte comment il a fait fortune et comment un astrologue l’a convaincu de ne pas laisser tomber les affaires.

Paragraphe 77 : Il décrit sa maison comme un temple. Il ramène tout ce qu’il veut qu’on utilise pour cet enterrement.

Paragraphe 78 : Il va jusqu’à faire jouer sa danse funèbre. Les voisins croient à un incendie. Ascylte et Encolpe en profitent pour s’enfuir.

Paragraphe 79 : Ascylte a trahi Encolpe en prenant Giton. Ils partagent leur bien pour le départ d’Ascylte. Il veut partager l’enfant.

Paragraphe 80 : Giton les supplie de ne pas se battre. Il doit choisir celui qu’il préfère Ascylte. Encolpe n’a plus ni ami, ni mignon.

Paragraphe 81 : Encolpe change de chambre. Il jure qu’il se vengera de cet outrage en tuant Ascylte et Giton.

Paragraphe 82 : Il se fait arrêter de désarmer lors de sa tentative de vengeance.

Paragraphe 83 : Il se met à visiter la ville et entre dans une galerie d’art. Il y rencontre un poète.

Paragraphe 84 : Le poète lui dit que les hommes de lettres sont tous méprisés.

Paragraphe 85 : Le vieillard lui raconte comment il a essayé de séduire le fils de son maitre.

Paragraphe 86 : A chaque caresse qu’il fait, il offre un cadeau à l’éphèbe sauf la fois où ayant été à la jouissance extrême, il ne ramène pas le trotteur « promis ».

Paragraphe 87 : Il réussit à faire la paix avec l’éphèbe. Celui-ci ne veut plus arrêter et Eumolpe finit par le menacer de prévenir son père.

Paragraphe 88 : Encolpe demande à Eumolpe quelle est la cause de la décadence de l’art, celui-ci répond que c’est l’argent.

Paragraphe 89 : Eumolpe décrit en vers à Encolpe un tableau représentant la guerre de Troie.

Paragraphe 90 : Eumolpe est chassé par le peuple. Encolpe le suit. Il retrouve Giton.

Paragraphe 91 : Giton revient avec lui. Il s’excuse. Encolpe le pardonne.

Paragraphe 92 : Eumolpe arrive. Il semble intéressé par Giton. Il raconte ce qui est arrivé aux bains à lui et à Ascylte.

Paragraphe 93 : Encolpe demande à Eumolpe d’arrêter ses vers. Giton le « dispute » car son rôle d’hôte ne l’autorise pas à dire de telles paroles.

Paragraphe 94 : Encolpe veut virer Eumolpe. Il tente de se suicider mais Giton l’en empêche.

Paragraphe 95 : L’aubergiste les menace. Bagarre générale à laquelle Encolpe et Giton échappent : ils vont pouvoir profiter de la chambre.

Paragraphe 96 : Encolpe encourage Eumolpe sans pour autant lui porter secours.

Paragraphe 97 : Ascylte fait rechercher Giton. En fait comme s’il ne savait rien pendant que Giton est caché sous le lit.

Paragraphe 98 : Eumolpe veut les trahir mais Giton réussit à le convaincre de ne pas le faire. Eumolpe quitte la ville avec eux.

Paragraphe 99 : Encolpe supplie Eumolpe de lui apprendre à ne pas être jaloux.

Paragraphe 100 : Encolpe réfléchit sur leur trio. Il sait qu’il ne se maitrisera jamais. Ils sont sur un bateau.

Paragraphe 101 : Eumolpe les a embarqués sur le navire de celui qu’Encolpe et Giton fuient : Lichas de Tarente.

Paragraphe 102 : Eumolpe et Encolpe échangent des stratégies d’évasion sans en trouver une potable.

Paragraphe 103 : Eumolpe a enfin une bonne idée, ils seront des esclaves fugitifs grâce à son barbier.

Paragraphe 104 : Tryphène et Lichas ont eu des présages dans leurs rêves : Giton et Encolpe sont sur leur bateau. Un homme les trahit car il les a vus se faire raser ce qui est de mauvais augure sur un bateau.

Paragraphe 105 : Tryphène et Lichas les reconnaissent, la stratégie d’Eumolpe n’a rien donné. Ils se comparent à Ulysse.

Paragraphe 106 : Lichas dit à Tryphène que le châtiment doit être respecté.

Paragraphe 107 : Eumolpe tente de convaincre Lichas de ne pas châtier ses amis mais Lichas ne semble pas être très enclin à cette faiblesse. Que leur ont fait Encolpe et Giton ?

Paragraphe 108 : Un vrai combat s’engage entre les deux parties. Beaucoup de blessés. Giton menace de se couper le sexe. Tryphène demande la paix.

Paragraphe 109 : Eumolpe fait signer un traité à Lichas et Tryphène, ils ne doivent rien exiger de leurs amis. La paix est de retour sur le bateau.

Paragraphe 110 : Une servante rend leur beauté à Encolpe et Giton en leur donnant une perruque et des faux sourcils. Eumolpe va raconter une histoire.

Paragraphe 111 : Histoire de la veuve qui veille son mari défunt sans manger. Un soldat réussit à la convaincre (cf. traduction)

Paragraphe 112 : Le soldat fait mal son boulot et veut se suicider mais la dame lui donne le corps de son mari pour sauver son honneur.

Paragraphe 113 : Encolpe est jaloux que Giton soit retourné avec Tryphène.

Paragraphe 114 : Une tempête fait chavirer le navire. Encolpe et Giton sont ensemble, le sauvetage commence. On recherche Eumolpe.

Paragraphe 115 : Le corps de Lichas est trouvé. Encolpe en est bouleversé. Ils lui rendent les derniers devoirs.

Paragraphe 116 : Ils arrivent à une ville qui a une très mauvaise réputation. Seuls le mensonge et la traitrise y sont à l’honneur.

Paragraphe 117 : Eumolpe veut faire fortune sans cette ville. Ils acceptent de jouer les esclaves pour que cette entreprise marche.

Paragraphe 118 : Théorie de l’art  poétique d’Eumolpe.

Paragraphe 119 : Exemple de cette théorie à propos des guerres civiles.

Paragraphe 120 à 124: Suite et fin du poème. Ils entrent dans la ville. La stratégie semble fonctionner.

Paragraphe 125 : Encolpe jouit de cette situation mais a quand même peur d’être découvert. Il a les faveurs de Circé.

Paragraphe 126 : Circé envoie sa servante pour avoir l’avis de Polyaenos (Encolpe). C’est une très belle femme.

Paragraphe 127 : Encolpe et Circé sont attirés l’un par l’autre. Il est incapable de la satisfaire. Elle se sent repoussée. Il ne satisfait même pas Giton.

Pas de paragraphe 128 !

Paragraphe 129 : Il reçoit un mot de Circé où elle lui dit qu’elle a une solution à son problème « de paralysie ». Il doit éviter Giton.

Paragraphe 130 : Il répond à Circé qu’il la satisfera et qu’il accepte toute punition qu’elle souhaitera lui infliger. Il s’occupe de son corps et évite Giton.

Paragraphe 131 : Il rejoint Circé qui lui a amené une « sorcière » qui le guérit.

Paragraphe 132 : Encolpe est humilié par Circé. Il cache cela à Eumolpe et Giton. Il cache sa colère.

Paragraphe 133 : Il demande à Giton ce qu’Ascylte lui a fait. Il prie une prêtresse de le guérir. Il s’agit de la sorcière qu’il a déjà vue.

Paragraphe 134 : Elle emmène Encolpe dans sa chambre et lui promet de lui rendre sa vigueur.

Paragraphe 135 : La prêtresse fait un sacrifice en règle pour aider Encolpe.

Paragraphe 136 : Suite du sacrifice. Il a tué une oie ce qui semble déplaire à la prêtresse.

Paragraphe 137 : Cette oie était la préférée de la prêtresse : c’est un mauvais présage.

Paragraphe 138 : Il ne supporte plus les tortures. Il veut retrouver Circé. Chrysis lui fait des avances.

Paragraphe 139 : Chrysis s’attache à Encolpe qui ne pense qu’à Circé. Eumolpe le fait appeler.

Paragraphe 140 : Encolpe retrouve sa force. Leur plan va être découvert. Pourquoi Eumolpe veut-il être mangé ?

Publié dans antiquité

Commenter cet article