Morgane Pinon - Auteur de Né de poussière d'étoiles

Publié le par litteratureetfrancais

Quelques questions sur vous et l’écriture

  1. Présentez-vous en quelques mots.

Je m’appelle Morgane Pinon, j’ai 29 ans et je suis maintenant un auteur indépendant !

  1. Parlez-nous de votre dernier ouvrage.

Mon dernier livre (qui est aussi mon premier !) est un recueil de nouvelles s’intitulant : Né de poussière d’étoiles.

Ce recueil se compose de nouvelles sur des petites histoires de la vie de tous les jours. Il vaut mieux préciser, car certains en voyant la couverture s’étaient attendus à un livre de science-fiction.

  1. Depuis quand écrivez-vous ?

J’ai commencé à poser quelques idées sur le papier en 2003. J’étais encore lycéenne et je n’avais pas vraiment l’idée de faire publier un livre un jour.

  1. Que vous apporte l’écriture ?

C’est pour moi une aide précieuse. Cela peut être un véritable exutoire que d’écrire. On peut se défouler sur certains personnages ! Mais la priorité est de se faire plaisir soi-même.

  1. Dans quelle condition écrivez-vous ?

En grande partie le soir sur mon ordinateur. Après il m’arrive aussi de profiter du temps dans les transports en commun pour écrire sur ma tablette. Et lorsque la technologie me manque, j’utilise mon petit carnet que je possède toujours dans mon sac à main.

Dans tous les cas, je le fais toujours en musique. Les musiques de film étant mes plus grandes sources d’inspiration…

  1. Êtes-vous écrivain à part entière ou exercez-vous une profession à coté ? si oui laquelle ? Que vous apporte-t-elle par rapport à votre travail d’écrivain ?

Je suis une scientifique. Je travaille dans la recherche sur la chimie du ciment à Saint-Gobain. Ce métier je l’ai choisi, car j’ai toujours aimé les sciences. L’écriture est venue après. C’était pour moi une sorte de loisir. Mes textes ont donc dormi sur mon ordinateur pendant de longues années.

  1. Avez-vous d’autres projets d’écriture ?

Je travaille actuellement sur l’écriture d’une trilogie dans l’univers fantaisie avec de la magie… Un registre très éloigné de mes nouvelles, mais qui me tient à cœur depuis plus de 10 ans.

Le premier tome devrait paraitre courant 2015. Je suis en pleine phase de relecture et je souhaite prendre mon temps pour proposer un livre de qualité. Voici le titre en attendant d’en savoir plus : Les Orakles - l’Orakle de Lumière, tome I.

  1. Si vous deviez changer quelque chose dans votre carrière d’écrivain, ce serait quoi ?

Il n’y a rien à changer. Si ce n’est un peu plus de lecteurs ! Je suis tout à fait satisfaite de cette aventure qu’est l’auto-publication. J’aime tout faire par moi-même. Cela me prend de nombreuses heures, mais le résultat en vaut la peine, lorsque l’on tient son propre livre entre ses mains…

Le plus beau cadeau reste le contact avec les lecteurs. Je n’ai personne pour me faire ma publicité. C’est donc à moi d’aller chercher les gens en parlant de ce que je fais. Beaucoup m’ont fait des retours très encourageants. Et certains se sont même amusés à me partager les photos de mon livre ! J’imagine qu’une telle proximité serait difficile à obtenir si une maison d’édition s’occupait de tout…

  1. Comment s’est fait le choix de votre maison d’édition ?

La maison d’édition c’est moi !

C’est en mai 2014 que j’ai découvert qu’il était possible de se publier soi-même gratuitement avec Amazon. En rassemblant mes nouvelles, je me suis dit qu’il était sûrement possible que j’en fasse un petit recueil. J’ai donc pris le temps de me renseigner et de tout concevoir par moi-même : la couverture, le résumé, la relecture, la mise en page…

Après quelques semaines, j’avais déjà des commentaires élogieux sur Amazon. Des encouragements qui m’ont poussée à continuer pour enfin écrire toute cette histoire fantaisie, trainant dans ma tête depuis plus de 10 ans.

 

Quelques questions sur vous et la lecture

  1. Qui vous a fait aimer la lecture/ l’écriture ?

Je fais partie de la génération Harry Potter comme on dit. Cela fait donc peut-être un peu cliché de dire que c’est J.K. Rowling qui a été mon élément déclencheur. Et pourtant c’est le cas ! En découvrant Harry Potter, je me suis mise à lire, en français et en anglais (car trop impatiente pour attendre une version traduite) et je me suis mise aussi à écrire.

En imaginant ma propre histoire, écrivant des nouvelles, mais aussi des fanfictions avec les personnages de J.K. Rowling…

  1. Quel est votre auteur préféré en dehors de vous-même bien sûr ! ?

Il y en a beaucoup dont J.K. Rowling que j’ai déjà citée. Il y a aussi Stephenie Meyer (Twilight), Eoin Colfer (Artémis Fowl), Philippe Pullman (À la Croisée des Mondes)… Que des registres fantaisie.

Mais j’aimerai aujourd’hui nommer un auteur indépendant dont j’apprécie grandement le style. Bastien Pantalé qui m’a éblouie avec ces deux premiers livres publiés en 2014 : L’Éveil et Le Baptême du Soleil.

  1. Qu’aimez-vous lire ?

Je suis restée dans le domaine fantaisie pendant longtemps, mais j’ai aussi su apprécier d’autres genres :

Plus science-fiction avec René Barjavel – La nuit des temps

Plus sombre avec Stephen King – Les yeux du Dragon

Plus théâtral avec Jean Anouilh - Antigone

 

Quelques questions sur les blogs et tout le reste …

  1. Que pensez-vous des blogs littéraires ?

Que du bien étant donné que j’en ai créé un ! C’est un blog qui parle de ce que j’aime, mes écrits, de ce qui m’inspire et surtout un lieu de partage.

http://nedepoussieredetoiles.wordpress.com/

  1. Pensez-vous que les jeunes ne sont plus capables d’apprécier la lecture ? Quels remèdes proposeriez-vous ?

Si les gros livres vous font peur, essayez les nouvelles ! Ce sont de petites histoires (de parfois seulement 2 pages) qui se lisent vite et sans trop d’effort. Le principe de la nouvelle, pour contrecarrer la brevetée du texte, consiste en sa chute ! J’ai tenté de créer la surprise à la fin de chacune d’entre elles.

  1. Que pensez-vous du boom des éditions numériques ?

L’avenir, c’est le numérique. Il n’y a plus aucun doute là-dessus. Par contre, je fais partie des gens qui préfèrent avoir un livre papier à tenir entre ses mains. Mais au bout d’un moment, quand on a sa bibliothèque qui est pleine, il faut bien faire autrement. Aujourd’hui, j’ai l’impression de lire davantage depuis que je me suis mise au numérique…

  1. Quels conseils donneriez-vous aux jeunes écrivains ?

Lancez-vous ! Vous n’avez rien à perdre. Il y aura toujours un lecteur pour apprécier ce que l’on fait. Il est maintenant possible de se publier soi-même, alors il n’y a plus de limites !

 

Publié dans Les auteurs

Commenter cet article