Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rose Darcy - Dans tes rêves (Avis)

Publié le par litteratureetfrancais

Dans tes rêves de Rose Darcy

 

Je vais commencer par mes traditionnels remerciements aux éditions Sharon Kena et leur événement Pick and Read.

Je me suis donc lancée dans l'intégrale "Dans tes rêves" de Rose Darcy qui raconte l'histoire de Mira qui fantasme sur un homme qu'elle ne connaît pas et qui lui donne disons beaucoup de plaisir... Mais voilà cet homme existe en chair et en os et va l'entraîner dans un monde surnaturel.

Alors je suis un peu mitigée dans cette affaire : j'ai adoré le côté surnaturel de l'aventure, le personnage de Mira comme celui de Bardem et même certaines scènes un peu plus "hot". Seulement voilà je trouve qu'elles sont trop nombreuses et desservent parfois un peu l'histoire sur le long terme, il y a plus de pages érotiques que d'histoires....

Surtout que pour une intégrale, la fin est inquiétante : va-t'on savoir ce qui va arriver ? Les aventures recommencent et on nous coupe en plein milieu...

Dernier détail plus "terre à terre" : les notes en fin d'ouvrage sur une liseuse c'est compliqué à gérer et de même les changements de mises en page d'un épisode à l'autre sont un peu perturbantes.

Bonne lecture ! 

Lien amazon

Dans tes rêves

Partager cet article

Repost 0

Véronique Prévot - Auteur de la bouseuse embourgeoisée

Publié le par litteratureetfrancais

 Quelques questions sur vous et l’écriture

2.     Parlez-nous de votre dernier ouvrage.

 

Il est difficile de parler de mon dernier mais aussi premier ouvrage, c’est un roman  dans lequel j’ai mis toutes mes tripes, il traite des relations mère-fille, sur plusieurs générations, des relations souvent compliquées, il est question d’amour, d’argent, de honte, de pudeur.

 

Mère et fille nous livrent tour à tour leur vision de la vie, pour Elisabeth, le luxe c'est d'avoir une nounou alors qu'elle ne travaille pas lui laissant ainsi du temps pour acheter sans compter, alors que pour sa fille Annie, le luxe c'est de s'autoriser à être elle-même, de voir grandir ses enfants et de leur apprendre à faire des cocottes en papier. Mère et fille réussissent pourtant à s'accommoder, jusqu'au jour où un drame vient faire voler en éclat un équilibre familial déjà fragile, ce drame en entraînant un autre, ce seront plusieurs générations qui seront touchées, obligeant Elisabeth à faire un choix : nier ou à réparer.

 

3.     Depuis quand écrivez-vous ?

Depuis 2010 ; au moment où j’ai connu une longue période de chômage.

4.     Que vous apporte l’écriture ?

L’écriture m’apporte du bonheur, j’aime les mots, j’aime avoir la possibilité de créer une jolie phrase, c’est aussi un exutoire, je me suis lâchée sur certains mots, sur certaines vérités et ça fait du bien !

5.     Dans quelle condition écrivez-vous ?

Je n’ai pas de règles, parfois les idées fusent, (il m’arrive souvent de me lever la nuit pour noter une idée, une phrase qui vient de surgir), dans ce cas je m’installe à mon bureau et je tape sur mon clavier comme une forcenée. Il m’arrive aussi de ne rien écrire pendant plusieurs semaines, ça ne se commande pas !

 

6.     Quelle est votre source d’inspiration ?

Les gens qui m’entourent, parfois,  je m’arrête un instant…, je les observe et je trouve que leur différence (comparé à moi) est fascinante.

 

7.     Etes-vous écrivain à part entière ou exercez-vous une profession à coté ? si oui laquelle ? Que vous apporte-t-elle par rapport à votre travail d’écrivain ?

 

Je travaille dans une usine, de journée, c’est un lieu bondé, bruyant, mais c’est également une mine d’or pour observer le genre humain. Je suis très admirative des femmes en particulier, certaines d’entre elles travaillent là depuis toujours, c’est un travail difficile avec des horaires décalés, et pourtant elles élèvent ou ont élevés des enfants, elles se font belles pour venir travailler et gardent le sourire, je leur tire mon chapeau !

 

8.     Avez-vous d’autres projets d’écriture ?

Oui plein !! Un roman et plusieurs nouvelles. J’ai un carnet dans mon sac dans lequel je note tout ce qui me passe par la tête, parfois j’écris aussi sur des morceaux de feuilles que je glisse dans mon sac. A la fin de la semaine, je dois faire du tri dans tout ce bazar, et je remets au propre ce qui appartient au roman ou aux nouvelles.

 

 

9.     On dit souvent que l’auteur « fait passer un message » : est-ce le cas pour vous ? Si oui quel est ce message ?

 

Certainement, je ne vois pas comment c’est possible autrement ! En ce qui me concerne je suis du genre à afficher des phrases optimistes un peu partout dans la maison, donc le message que j’aimerais faire passer dans ce récit est que nous sommes maîtres de nos vies et qu'à tout moment, même dans les situations les plus désespérées, nous sommes libres de choisir notre route.

 Mêlant humour et tragédie, cette histoire c'est la quête de toute une vie, c'est la quête du bonheur,  mais c'est avant tout un message fort et optimiste: tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir.

 

10.  Si vous deviez changer quelque chose dans votre carrière d’écrivain, ce serait quoi ?

Je ne suis qu’un bébé écrivain je n’ai donc pas encore eu le temps d’avoir des regrets.

 

11.  Comment s’est fait le choix de votre maison d’édition ?

 J’'ai choisi la solution de facilité en faisant appel aux services de Mon petit Editeur qui j'en suis sûre ont publié mon livre sans même l'avoir lu. Cela ne veut pas dire que je n’ai pas confiance en mon talent, au contraire, je pense qu’il n’y a pas de secret, pour qu’un roman ait du succès il faut qu’il soit bon et le reste se fera tout seul. A l’heure actuelle j’ai vendu une vingtaine de livres (voisins, amis, tonton, mémé…), les retours sont excellents ce qui est particulièrement encourageant.

Quelques questions sur vous et la lecture

1.     Qui vous a fait aimer la lecture/ l’écriture ? Personne en particulier

2.     Quel est votre auteur préféré en dehors de vous-même bien sûr ! ? J’aime beaucoup Douglas Kennedy et Toni Morrison

3.     Quel type de lecteur êtes-vous ? Je suis une lectrice passionnée, souriante. Je souris en lisant de jolies choses, je me régale comme une autre personne pourrait se délecter  en mangeant une belle pâtisserie colorée.

4.     Qu’aimez-vous lire ?

 J’aime tous les genres de romans, excepté le genre policier. J’aime les romans qui mettent en scène des personnages de la vie de tous les jours car on peut s’identifier à eux, j’aime les récits drôles et légers dans lesquels il y a toujours quelque chose à apprendre.

Quelques questions sur les blogs et tout le reste …

1.     Que pensez-vous des blogs littéraires ? Je pense que c’est une excellente source d’information pour tous les passionnés de littérature.

2.     Que pensez-vous de mon blog en particulier et quel est pour vous l’intérêt de répondre à ce petit questionnaire ? Votre blog est tout ce que j’aime, rose, sucré, il apporte beaucoup de plaisir et d’information.

6.     Que pensez-vous du boom des éditions numériques ? Je comprends très bien l’intérêt de cette nouvelle façon de lire (plus économique, plus pratique, plus écologique…) et pourtant…je n’ai pas envie de me priver du bonheur que me procure la contemplation et le toucher d’une jolie couverture de livre, j’aime sentir le papier sous mes doigts lorsque je tourne les pages, j’aime l’odeur que dégage un vrai livre. Et surtout que deviendraient tous mes merveilleux marque-pages fait maison ?

 

La parole est à vous : Une dernière phrase ? pensée ? critique ?

J’ai simplement écrit un livre que j’aimerais lire…

Publié dans Les auteurs

Partager cet article

Repost 0

Les Editions La Remanence se dévoilent...

Publié le par litteratureetfrancais

 

  1. Pouvez-vous nous présenter votre maison d’édition ?

Les éditions de la Rémanence éditent de la littérature contemporaine à travers trois collections. La première, Regards, regroupe des romans courts, dont la lecture est aisée, rapide (type « jeunes adultes » en ce qu’ils sont accessibles pour des adolescents tout en plaisant aux adultes)  et qui abordent dans la fiction une problématique propre à notre époque ou un thème précis. La seconde, Traces, est dédiée à la non-fiction : autobiographies, mémoires, essais. Et la troisième, Le Labo, accueille des romans contemporains plus denses que ceux de Regards, avec des histoires plus complexes et moins focalisées, plus proches de ce qu’on fait en littérature générale.

  1. Pour vous une ME c’est quoi ?

Une ligne, des choix, de l’énergie, une bonne dose de curiosité et une grande confiance dans la narration comme vecteur de plaisirs, de sensations et de connaissances J

  1. De combien de personnes se composent votre équipe/ ME ?

Je travaille seule avec mes auteurs, et j’ai deux partenaires régulières pour faire les maquettes et m’épauler en communication.

  1. Parlez-nous de votre ligne éditoriale ?

La ligne éditoriale a été la question la plus cruciale lorsque j’ai décidé de créer ma maison : je voulais essayer d’apporter une voix nouvelle pour me démarquer, qui puisse attirer le lecteur, mais qui corresponde aussi à mes goûts personnels car je savais que j’y passerai mes journées  et je ne m’imaginais pas travailler puis porter des textes avec lesquels je n’aurais pas une forte affinité. La ligne correspond ainsi à une vision assez personnelle de la littérature que je privilégie dans le choix de mes livres comme essentiellement tournée vers le plaisir, la rencontre et le développement personnel. Chaque roman ou récit est empreint de l’expérience humaine des auteurs, de ce qu’ils savent ou de ce qu’ils ont vu vivre ou vécu eux-mêmes. C’est une littérature de partage, tournée vers l’autre, humaniste en quelque sorte.

  1. Comment se passe le choix des ouvrages à publier ?

Ce sont ceux qui correspondent à cet aspect « humaniste » et que j’ai lus d’une traite, immergée. Quand on doit lire tous les jours, on ne se force pas et les textes qu’on apprécie se révèlent vite. La qualité de la langue a évidemment son importance mais n’est pas le critère premier. Si l’émotion et l’empathie passent, que l’imagination l’emporte et que le livre se lit avec plaisir, qu’on s’attache au(x) personnage(s) au point de ne plus lâcher l’histoire, ça me va, même si le roman en question ne constitue pas une « prouesse » technique. Je préfère nettement un texte simple et fluide destiné au plus grand nombre au prestige d’un écrit stylistiquement épatant mais ardu à lire. Après, bien sûr, il m’arrive de choisir des textes d’un très bon niveau, l’un n’empêche pas l’autre !

  1. Pouvez-vous expliquer aux lecteurs les différentes étapes de publication ?

C’est long ! Quand l’auteur donne son accord, on fixe une date d’abord assez vague. Puis je me penche sur le manuscrit attentivement pour le corriger et éventuellement en modifier des passages, ça dépend des ouvrages. L’auteur à son tour valide, corrige, propose. Et puis on recommence, jusqu’à être satisfaits l’un et l’autre. Quand le texte est jugé finalisé, on fait faire les maquettes, et on les relit encore, pour traquer les coquilles. Durant ce travail éditorial qui dure en moyenne trois mois, on cherche aussi ensemble une illustration pour la couverture et nous rédigeons les textes de quatrième et promotionnels. Je dis « nous » car le premier jet vient tantôt de l’auteur, tantôt de mon initiative ; je suis assez peu directive et très à l’écoute de mes auteurs dans la mesure où le travail, la façon de présenter le livre, s’insère correctement dans la cohérence de la maison. Comme je travaille seule, ils sont nécessairement très présents à toutes les étapes.

  1. Faites-vous uniquement de la publication papier ? Pourquoi ?

Papier et numérique, parce que les deux sont complémentaires et le lecteur doit pouvoir lire le livre sur le support qui lui convient le mieux.

  1. Comment faites-vous la promotion de vos ouvrages ?

On rame ! On écrit partout où on pense bon de le faire, les auteurs font des salons… Ce n’est pas évident. Je travaille beaucoup sur Internet auprès des blogs et communautés littéraires car c’est un des seuls «endroits » du livre disponibles pour les petits éditeurs qui ne disposent ni de moyens ni de relations. Mes auteurs sont très investis également.

  1. En tant qu’éditeur que pensez-vous des blogs littéraires et des partenariats qui se font de plus en plus nombreux ?

C’est très bien. D’abord, nous en avons besoin pour présenter nos livres et obtenir des retours sincères de lecture comme évoqué plus haut. Et d’autre part je trouve ce phénomène très positif quand on répète sans cesse que les gens ne lisent plus, j’adore découvrir des blogs de toutes jeunes filles (oui c’est un milieu quand même assez féminin !), bien tenus, sans faute et critiques. Ça fait plaisir et j’irais même jusqu’à dire que certaines chroniques nous redonnent le moral et peuvent chasser les mauvaises pensées quand on se demande pourquoi on se donne tout ce mal dans un marché saturé qui n’aurait pas besoin de nous !

  1. Avez-vous quelque chose à ajouter ?

Merci pour votre tribune J

  1. N’hésitez pas à donner tous les liens publicitaires nécessaires !

Site : www.editionsdelaremanence.fr

 

Publié dans Mieux connaitre les ME

Partager cet article

Repost 0

Carole-Anne Eschenazi - Extrasystoles (Avis)

Publié le par litteratureetfrancais

Extrasystoles de Carole-Anne Eschenazi

 

Je tiens tout d'abord à remercier les Editions Cent Mille Milliards pour leur confiance lors de ce partenariat.

Vous savez à quel point les recueils de nouvelles peuvent me déplaire et pour une fois ce n'est pas le cas !

J'ai adoré ce recueil !Toutes les nouvelles sont du même niveau et elles sont bonnes !!

J'ai beaucoup apprécié le style de l'auteur proche de son lecteur, plein de références culturelles de tous types (de la publicité à la littérature), sans pour autant être vulgaire (sauf si c'est nécessaire) et puis surtout j'ai adoré les chutes de ces nouvelles si bien travaillées ! A tel point que j'ai même envisagé d'en travailler une ou deux avec mes élèves....

Ce que j'ai aussi beaucoup aimé c'est que chaque nouvelle est ciblée sur un personnage mais on les retrouve évoqués dans les autres et cela en fait presque un petit roman ! 

Attention cependant, on est loin des nouvelles toutes belles toutes roses, elles sont souvent si ce n'est noires bien grises mais c'est un vrai régal !

Parlons une minute du titre : je ne suis pas médecin donc je résume : il s'agit d'un problème au niveau des battements du coeur si j'ai bien compris et comme chacune de ces nouvelles a fait battre le mien différemment : j'approuve !

Bonne lecture !

Lien achat

 

Publié dans Nouvelles

Partager cet article

Repost 0

Fabrice Colin - 49 jours (Avis)

Publié le par litteratureetfrancais

49 jours de Fabrice Colin

 

Je ne vais pas m'éterniser sur ce roman que j'ai arrêté avant la fin.

En effet, le résumé me tentait énormément : un attentat, le héros qui meurt, des choix après la mort... De quoi me donner l'eau à la bouche mais la réalisation ne m'a pas convaincue...

Plus d'une semaine dessus et au bout de 10 pages à chaque fois envie de passer à autre chose voire pire j'avais oublié ce qui était arrivé ! 

L'écriture est simple mais il y a tellement de péripéties et d'événement sans réponse que c'en est fatiguant !

Voilà voilà, du coup je lirai pas le tome 2 non plus !

Bonne lecture !

Lien Amazon : 

La dernière guerre - 49 jours

Lien vers l'ebook Numilog

Partager cet article

Repost 0

Marie-Noëlle Garric - Ainsi font, font, font... (Editions HJ)

Publié le par litteratureetfrancais

Ainsi font, font, font... de Marie Noëlle Garric

 

A nouveau, j'ai eu la chance de lire ce texte à deux reprises. Je vais donc vous faire un bilan de mes deux lectures.

Ce texte raconte l'histoire d'une prof dans un système pas toujours au point et au moment où elle va le plus mal...

J'avoue que l'histoire m'a d'abord paru sans surprises, redondante parfois : moi qui aime les témoignages, j'ai eu l'impression d'en lire un énième... pas suffisamment nouveau malgré des anecdotes agréables, qui font sourire...

Autre questionnement face à ce texte : son titre... Un début de comptine sans lien avec le niveau...

ET POURTANT !

- les passages sur la classe EIP et les réactions sont excellentes

- il exprime toute la difficulté et le bonheur d'être un prof face à des humains.

- le lecteur prof se retrouvera et s'amusera 

- des références nombreuses : sérieuses et amusantes qui donnent envie de replonger dans les oeuvres...

Pour conclure : un avis en demi-teinte peut être plus positif que négatif; mais un livre qui semble avoir été écrit par une prof pour des profs...

Bonne lecture.

Lien Amazon : 

Ainsi font, font, font...

Partager cet article

Repost 0

Bilan du mois d’août 2015

Publié le par litteratureetfrancais

Aout 2015

 

  1. Strom Intégrale d'Emmanuelle et Benoit de Saint Chamas
  2. Confessions d'une radine de Catherine Cusset
  3. Le dernier secret de Cléopâtre de Xavier Milan
  4. A la merci des rois de Penny Watson Webb 
  5. Les royaumes de feu (tome 1) de Tui T. Sutherland
  6. La lamentation du prépuce de Shalom Auslander
  7. Le jeu des créateurs (tome 1) de Julie Tonnellier
  8. Le coeur des femmes bat plus vite de Kathy Dorl
  9. Comment j'ai tué sept personnes avec une agrafeuse de Svetlana Kirilina 
  10. Portes ouvertes de Gabriel Malgrange
  11. Manuscrit Anyway Editions
  12. Sans traces apparentes d'Elisa Tixen
  13. Le secret de l'épine d'Olivier Lerouge
  14. Les Crèvecoeur - Edith d'Antonia Medeiros
  15. Evolutis - De chair et de sang de Christie Bronn
  16. Esquisses d'elles de Valérie Hervy
  17. Manuscrit Anyway Editions

Publié dans Bilans

Partager cet article

Repost 0

Valérie Hervy - Esquisses d'elles (Editions HJ)

Publié le par litteratureetfrancais

Esquisses d'elles de Valérie Hervy

 

Me revoilà avec un recueil de nouvelles. Si vous me suivez depuis longtemps vous savez que je ne suis pas une adepte des recueils car je trouve souvent les nouvelles d'un niveau inégal.

Esquisses d'elles ce sont des portraits de femmes mais également des portraits qui reflètent la société vis-à-vis des femmes. De la femme dépressive, aliénée à celle qui se bat pour un avenir meilleur, toutes les femmes sont présentées ici dans leur force, leur faiblesse et surtout leur beauté.

Alors j'ai eu du mal avec certaines d'entre elles car pour moi une nouvelle doit finir sur une chute et là rien mais au delà de ça c'est un recueil qui se lit vite car pas très long et dont l'écriture est belle, poétique et pleines d'images.

Certaines nouvelles dénoncent la technologie trop présente, d'autres le mal fait aux femmes etc mais ce qui m'a aussi plu c'est que certaines sont réalistes d'autres se présentent comme légendaires.

Pour conclure, une lecture agréable.

Bonne lecture

Lien Amazon

Esquisses d'elles

 

Partager cet article

Repost 0

Christie Bronn - Evolutis : De chair et de sang (Avis)

Publié le par litteratureetfrancais

Evolutis - De chair et de sang de Christie Bronn

 

Je tiens à remercier les éditions de la Reine pour leur confiance et ce partenariat.

Evolutis c'est l'histoire d'Emma, jeune fille génétiquement modifiée par accident, dans un monde dévasté par Ebola qui cherche à fuire pour éviter que d'autres ne subissent la même chose qu'elle...

Alors pour commencer j'ai beaucoup aimé, j'ai été entrainée dans cette fuite en avant avec le personnage d'Emma qui est très complexe et que j'ai donc tout particulièrement apprécié :

- une adolescente cmme les autres qui pense avec ses hormones

- une femme qui raisonne mais qui n'écoute pas toujours sa tête

- un "monstre"

En fait Emma, c'est une sorte de jeune fille schizophrène mais qui en a conscience et j'ai adoré ça car ça ne lui facilite pas la vie et ça intrigue le lecteur tout au long.

J'ai aussi aimé le message derrière l'histoire : protéger notre Terre, savoir ce qui est bon pour nous etc.

Pour finir, j'ai hâte de découvrir la suite car la fin laisse à espérer du très bon et je ne peux pas me contenter de ce qui se passe. Attention, il s'agit d'une vraie fin et ça fait aussi du bien.

Bonne lecture

Lien Amazon

Evolutis 1. De Chair et de Sang

 

Partager cet article

Repost 0

Antonia Medeiros - Les Crèvecoeur : Edith (Avis)

Publié le par litteratureetfrancais

Les Crèvecoeur - Edith d'Antonia Medeiros

 

Je tiens tout d'abord à remercier l'auteur pour sa confiance et sa patience car cette lecture a été un peu oubliée....

J'aime beaucoup les sagas familiales et j'avoue que là je ne suis vraiment pas déçue... Oserai-je dire que c'est aussi bon que Thomas Mann ?

Commençons par le commencement et ce début intriguant à souhait, qui appâte le lecteur et le ferre directement sans jamais le relâcher ! J'ai adoré, à la fois plein de poésie et de cynisme ! A découvrir !!!

Bon Crèvecoeur c'est le nom de famille, pas banal pour sûr et plein de mystères... On suit en fait ici deux histoires celle d'Edith et celle de son petit-fils Raphaël... Et le lien c'est Germain, fils de l'un et père absent et ignoré de l'autre.

J'aime vraiment ce genre de romans où l'on découvre pas à pas secret de familles, horreur et joie de la vie et je vous conseille vraiment de vous lancer dans cette histoire ! J'ai le tome 2 dans ma liseuse et je ne pense pas qu'il y restera très longtemps !

Deux petits "reproches" : ça manque un peu d'émotions, pas une larme ne s'est échappé de mes yeux si sensibles d'habitude. Sous-titré le livre Edith alors qu'au final il n'est pas centré que sur elle me paraît un peu excessif.

Bonne lecture !

Lien Amazon

Les Crèvecoeur - Édith

Partager cet article

Repost 0